Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

LISIEUX 2025
OCHAPITO
Plan de Stationnement
Centre Ville Multiplex
Breves de Comptoir
GARE A MA GARE
L'AGGLO
BdF/CONDORCET
Legislatives 2017
FETE DES MOTARDS
REGIONALES 2015
LE ROITELET/LE CLAN
CANTONALES 2015
Municipales 2014
ZAD DEAUVILLE
Phynances
CREMATORIUM
LINTERCOM
L'affaire TESNIERE
Le TGV
Le SCOT
Territoriales 2014
VOEUX 2012
Le Tour de Con
Vieux éditos
Conseils Municipaux
Tuiles Immobilieres
Musique et Culture
Ordre Republicain
Sante
Les Phynances
Environnement
Au fil de la Touques
Economie Commerce
Sport
Enseignement
Social/Humanisme
Modem
HEROUVILLE
Divers
Glossaire

 

MISE À JOUR DU 18.11.2017

 

LES DOSSIERS CHAUDS MAJ 15.11.2017 :

 

GARE A MA GARE MULTIPLEX PLAN DE STATIONNEMENT  AFFAIRE OCHAPITO

 

 

 

 

 

BOUFFI BOUFFON TIRE DANS

 

LES BÉQUILLES DU GROS BLAIREAU

 

 

 

MAJ du 18.11.2017 : Bouffi-Bouffon, avec ces travaux décidés par le Gros Blaireau qui en a rien à cirer de la populace, normal quand on a fait toute sa carrière comme garde-chiourme dans une usine de yaourts, a senti le bon coup pour se faire mousser. Comme les commerçants de la rue Henry Chéron protestaient à juste raison, sur facebook, qui est un avatar moderne du téléphone Arabe, sur la décision débile de réparer des trottoirs en plein mois de décembre pendant les achats de Noël, il est allé faire son rondouillard obséquieux, façon agent immobilier enjôleur pour ne pas dire bouffé aux asticots, auprès des victimes du meilleur grippe-sous aux doigts crochus du Pays d'Auge de l'équipe de Pieds Nickelés de la mairie, qui sont tous aux abris (pas moyen de chopper la Brosse et sa cour d'alcooliques au mastroquet des picratomanes branchouilles des Grands Chemins (ex-Rallye).

Car il y en a quand même un qui était dans la mouise, c'est Prosper, le chéri de ces dames, proxo du secteur. Ses escaladeuses de braguettes se voyaient mal faire la retape pour des pipes à 20 boules au milieu des marteaux piqueurs et des dameuses, quoique les vibrations de ces engins diaboliques peuvent abréger la prestation, c'est bon pour l'abatage. Et puis, parmi les ch'ti nouvriers, il y a du clandos pas vraiment débarrassé de sa chtouille exotique par l'AME, sans compter qu'il reste quelques Frenchies "blancos" délocalisés de leurs pénates où les attend une maman éplorée. C'est des coups à se tordre la cheville vu les talons aiguilles et choper des pastilles Valda dans le tiroir.

L'ignominieux roitelet, qui va se morfler une manif et une inspection des ronds de cuir de la DGCCRF, plus un savon du préfet, a donc désavoué son fidèle toutou aux travaux (responsable aussi du stationnement, un malheur n'arrive jamais seul), et a annoncé que le merdier s'arrêterait le 1er décembre.

Mais Prosper se méfie, il suffit qu'il tombe un centimètre de neige pour que la belle mécanique prenne du retard.

Un conseil mon pote, tu expédies à tes frais la Ludmilia (grande, blonde, aux yeux bleus, accent Russes ravissant) à la mairie. Si elle est un peu dégourdie, elle va se faire inviter au Dauphin au Breuil, aux frais du contribuable à ce qu'il se dit, c'est quand même normal qu'on raque pour les réunions de travail d'un porteur de Légion d'honneur dont les mérites ont consisté à perdre 5000 habitants depuis qu'il est maire. Après le dernier verre, c'est dans le canapé municipal. Pour garer la guinde, le trottoir de la mairie ou les zébras de la rue de Paradis font merveille.

Ludmilia aura peut être la chance avant la première dame d'inaugurer le nouveau char municipal, une PIGEOT 3008 tout confort, Wi-fi, GPS pour pas se perdre dans les petits chemins de Rocques ou d'Hermival, voire d'Ouilly du Houley et son auberge accueillante. Il y en a quand même pour 24671.34€ HT, soit 29610.00€ TTC. Pour ce prix là, il y a un bar et un distributeur de préservatifs, j'espère.

De toutes façons, plus personne ne peut se blairer dans ce Titanic en perdition, qui va couler dans la merde du sous sol de la place de la République.

 

 

 

 

BOUFFI BOUFFON

 

A L'ÉCONOMIE SOLIDAIRE

 

 

MAJ du 18.11.2017 : Lors du dernier conseil de l'Agglo, il fallait remplacer le bellâtre fossoyeur du commerce Lexovien, un de ses sbires a été élu. Mais celui-ci était délégué à l'Economie Solidaire, il fallait aussi pourvoir. Un ex-élu d'une communauté de communes dissoute, qui n'a pas laissé que des bons souvenirs, s'est présenté.

C'est à ce moment là que notre romancier d'abribus, Philou Vacher, a filé un coup de coude dans le saindoux des côtes du Bouffi Bouffon : "présente toi".

Il a fallu trois tours de scrutin à bulletins secrets (ce qu'on perd comme temps en formalités), pour élire Bouffi Bouffon, à..  l'économie solidaire;

Ma rondouillarde victime est agent immobilier, c'est comme si vous nommiez Stéphane Plazza PdG D'Emmaüs. 

En gros, ces emplâtres sur la misère du monde sont des structures bancales, qui rentrent en concurrence avec le secteur marchand aux frais des subventions payées par le contribuable solvable, blanc, hétéro sexuel classe moyennes de plus de cinquante ans. Je me sens un peu visé et objectivement délesté.

S'y glissent subrepticement des coucous aux ailes garnies de poils dans la main, des imposteurs de l'humanitaire larmoyant, toujours une bougie ou un nounours sous la main, de joyeux hâbleurs vivant aux crochets des classes moyennes crédules victimes de Bercy.

A Lisieux, c'est pas ça qui manque, dont la fameuse épicerie solidaire simulée Coup d'pouce de la rue du Moulin à Tan, qui nous coûte 41000€ par an pour un public plutôt restreint mais diversité, où grenouille la progéniture. Il va falloir un jour que votre Rouletabille qui se prend pour Nestor Burma fasse irruption. Pendant ce temps là, les Restos du Coeur doivent faire avec 17000€ alors que tous leurs membres sont des bénévoles. Si ces 41000€ leur étaient versés au lieu d'entretenir des imposteurs, cela améliorerait réellement l'ordinaire de dix fois plus de bénéficiaires.

Même dans l'humanitaire faut se méfier des beaux parleurs et des apparences, c'est dire.

 

 

 

PAS HANDICAPÉS POUR TRICHER

 

 

 

MAJ du 17.11.2017 : Lors d'une tournée des popotes en ville pour bien comprendre ce qui se passe réellement pour les commerces et les riverains avec le nouveau plan de stationnement, une vendeuse m'a dit "c'est bizarre, il y a une jeune femme qui stationne tous les jours sans payer au coin de la rue Pont Mortain et de la rue Henry Chéron". C'est effectivement une place de choix, et pour handicapés. Là comme pour le reste, il faut prendre connaissance de la réglementation. Les handicapés titulaires d'une carte personnelle (qu'ils doivent présenter à la police ou aux ASVP), et d'une carte à disposer de manière entièrement visible dans le véhicule, ont droit de stationner sur les places handicapés, mais aussi sur les autres places pour "valides", et ceci gratuitement. C'est la loi, point.

Le slogan "si tu prends ma place, prend mon handicap" sonne donc un peu faux. Mais bon. D'autant plus que stationner sur ces places pour un valide carrément asocial, c'est 135€. Il n'y a que les insolvables et les #potesananard qui s'y risquent.

En cherchant cette fameuse "grosse voiture blanche", je me suis aperçu qu'il y avait sur cette portion de rue (16 places en tout), un jour 4, un autre 6 véhicules avec une carte handicapé. Ca sent la triche à plein nez. Il est de notoriété publique qu'il y a plein de possibilités de petits arrangements  : fausses cartes (il suffit d'une imprimante couleur), cartes achetées au black, du grabataire de la famille, parfois du macchabée au cimetière.

Si le handicapé titulaire n'est pas à bord, la carte doit être retirée du tableau de bord.

C'est un petit jeu dangereux, car au cas où on se fait pincer pour fraude, la prune c'est 1500€, 3000€ pour récidive (je ne sais pas si les ASVP peuvent verbaliser, mais les cowboys du Bd Ste Anne sûrement).

Si certains véhicules sont apparemment en règle en arborant une carte complète avec son numéro et sa date de validité, d'autres ne font apparaître que le haut, et camouflent les éléments d'identification. Précision : la carte comporte la photo du titulaire au dos (normal pour la protection de la vie privée). Normalement c'est prune d'office, mais rien n'empêche par courtoisie de demander à mettre correctement la carte par un petit message personnel.

Et, comme d'habitude, Nestor Burma a encore frappé (c'est mon surnom chez les poulets). J'ai en effet le chic pour tomber au bon endroit au bon moment comme le personnage des romans de Léo Mallet. En moins séducteur quand même, quoique. Certains y voient la main de Dieu, d'autres de Belzébuth, les pires du Grand Architecte de l'Univers.

Coup sur coup, deux chéries, qui courent manifestement comme des lapines dans un champ de luzerne, ont embarqué dans leurs véhicules, une dans la voiture blanche, l'autre dans une charrette qui arborait une magnifique cocarde de sapeurs pompiers, d'un air de dire, je suis une huile intouchable. Même l'ignoble roitelet a été obligé de retirer la sienne, alors...

Le petit manège de ces dames ne peut pas échapper aux ASVP.

Ceux-ci auraient ils des ordres de l'immonde de fermer les yeux pour cause de #pétassessananard ?

Y en a t'il d'autres du même acabit, par exemple des professionnels de santé (fausses cartes possibles aussi), qui ne peuvent stationner gratuitement qu'en cas d'urgence, mais pas toute la journée le 4x4 devant le cabinet de kiné sauf si c'est prévu dans l'arrêté municipal réclamé par courrier il y a un mois ?

En grattant un peu, on devrait avoir d'autres surprises. Diviser pour régner, passe-droits, c'est bien le monde de notre sordide.

 

 

 

 

 

JEUX DANGEREUX :

 

 

 

COURRIEL A LA DGCCRF

 

 

 

Deux garnements ayant échappé à leurs mères choppés en train de chahuter par une petite souris de l'ECHO JOLI (cliché l'Eveil)

 

MAJ du 16.11.2017 : Ceux qui suivent se souviennent que le Préfet, contacté au sujet de la dangerosité des jeux débiles des architectes en résidence à 30000€, avait botté en touche.

Comme on est un peu débordés en ce moment pour contrer les attaques contre le commerce de la part de la mairie, j'ai laissé filer, avec le sentiment du devoir accompli.

La pantalonnade devait s'arrêter le 14 novembre. Or un nouvel arrêté a été pris pour proroger. Rappelons que ce n'est qu'un prétexte pour vider  cette partie de la place de la République, pour prouver qu'un Multilplex est possible. En prolongeant, cela permet de pérenniser le déplacement du marché, avec fermeture de la rue qui longe les arcades. Résultat, une seule rue accède au marché, embouteillages, les gens tournent en rond, ne stationnent pas sur les places libres de peur de se prendre une prune, et quand il faut sortir, il n'y a qu'un passage. Les pompiers feraient bien de visiter les lieux samedi, car en cas de pépin, leurs véhicules seront englués dans ce foutoir volontaire et délibéré.

Pour couronner le tout, le nouvel arrêté n'était pas affiché hier, un papier a été ajouté disant que l'usage des jeux est sous la responsabilité des parents, le faux-cul "c'est pas moi c'est les autres" a encore frappé. Détail croustillant : un des forages de FondOuest crache dans le caniveau à deux mètres des tas de bois un ruisseau qui schlingue le caca je te dis pas (le Multilplex, c'est cuit, sous le bitume, la merde).

Cette fois-ci, ça va bien, on ne rigole plus entre gentlemen, on tape là il faut s'adresser, la DGCCRF.

Car c'est cet organisme qui est chargé du contrôle des aires de jeux, car c'en est une, même si elle est sauvage et clandestine.

Deux décrets (plus une loi) régissent ces installations le 94-699 et le 96-1136. Leur lecture est édifiante, car le sordide roitelet et ses trois hurluberlu.e.s "d'architectes" Suisses ont pris un gros risque de se retrouver au pénal. Les trois irresponsables pour avoir fabriqué des jeux non conformes sans en avoir l'habilitation, et l'infâme pour avoir laissé faire et organisé cette aire de jeux, car comment la qualifier autrement ?

On notera quand même que le sous-préfet aurait pu suite à mon courrier du 17.10, soit mettre en route une procédure de contrôle par la DGCCRF, c'est son boulot et il ne doit pas l'ignorer ou alors, soit me signaler que cet organisme était chargé de ce genre d'affaire. Fait il partie des #potesananard ?

 

 

LE GANG DES FOSSOYEURS

 

DU COMMERCE LEXOVIEN

 

EN REMET TROIS COUCHES

 

 

En plein moment où les commerces font 30% de leur chiffre d'affaire pour certains.

 

MAJ du 17.11.2017 : Décidément, ils s'acharnent : reconduction de l'aire de jeux sauvage qui paralyse le marché, rend la circulation et l'accès difficile à la place de la République, travaux devant les magasins de la rue Henry Chéron en plein pendant la période des achats de Noël, le Gros Blaireau vicelard qui "fait chier le monde" a encore frappé***, et cerise sur le gâteau, un stationnement gratuit annoncé (et retiré) sur la page facebook du l'insalubre du 18 décembre au 1er janvier.

Ne manque plus que la fête foraine au tableau (les crétin.e.s de la com l'ont oubliée sur la plaquette Noël), il suffit de déplacer quelques manèges pour entraver un peu plus pour achever le sale boulot.

C'est une catastrophe, car dès le matin les ventouses vont se précipiter et stationner toute la journée. Et dire qu'il y en a dans l'opposition inexistante qui trouvent ça bien, accompagnée par des journalistes complètement écervelé.e.s. Fous, c'est sûr, un peu #attentiondiffamation, c'est certain.

***Il semble que le vil ait mis des bémols, ce qui lui a valu des posts de #pétassessananard en pâmoison, voire plus.

 

 

 

 

LE GANG DES FOSSOYEURS

 

DU COMMERCE LEXOVIEN

 

EN REMET UNE COUCHE

 

MAJ du 13.11.2017 : Ils sont venus, Ils sont tous là, Dès qu'ils ont entendu ce cri, Elle va mourir, la mamma. En l'occurrence c'est le centre ville qui va crever.

 

 

 

COUP DE POIGNARD DANS LE DOS

 

DU COMMERCE LEXOVIEN, LES

 

TRAÎTRES INAUGURENT L'OUTLET

 

MAJ du 10.11.2017 : Le monstrueux "magasin de marques" de Honfleur est ouvert. Chez les bobos de bas de gamme on dit Outlet. En fait, vu la liste des marques, je n'en connaissais pas une seule à part les bonbons chimiques de Haribo et autre marchands d'obésités. Tout est bidonné : fausses marques, soit disant des produits de l'an dernier et mon cul c'est du poulet, on force sur l'étiquette pour faire croire à un rabais de 30%. La Direction de la Concurrence ? décimée par Sarkozy. Les embobineurs s'en donnent à coeur joie pour délester le gogo de ses allocs payées par la classe moyenne, vu que le président des riches fait des cadeaux fiscaux aux copains de sa race, qui fourgonnent avec lui chez Bilderberg et compagnie.

Il est évident que cette machine à plumer le péquin crédule va impacter en premier le commerce de centre ville Lexovien (40000 visiteurs ce week-end). L'agence de pub Apostrophe ne s'y est pas trompée : jaquette spéciale pour LE PAYS D'AUGE, articles de lèche cul dans la "PQ" régionale, affiches 4x3 sur des panneaux publicitaires auparavant désespérément vides, de quoi foutre le bourdon aux corbeaux qui volent sur le dos pour pas voir la misère. Quand les commerciaux de ces canards vendus au "gros capital" viendront solliciter des pubs, virez les. Et le logo d'Apostrophe c'est quoi : un éléphant qui trompe énormément, lapsus significatif ou foutage de gueule cynique ? Adresse à Lisieux : 11 ave du 6 juin. On rendra une visite d'amitié.

Evidemment, pour l'inauguration, on invite les huiles à venir se pavaner. Le député du coin brillait par son absence et le roitelet à la légion de déshonneur n'a pas été invité. Il faut dire que depuis sa destitution par Jean Léonce (l'ami des frelons asiatiques), il compte pour de la pénurie de beurre. Mais tenez vous bien, et c'est  le scandale, que dis je la forfaiture, l'imposture, trois des fossoyeurs du commerce Lexovien étaient présent : le bellâtre Sébastien Leclerc (dont ce n'est pas la circonscription, traître), Bouffi Bouffon (Emmanuel Thillaye, adjoint au commerce, fourbe, hypocrite et sournois) et Pin-pon (Serge Marie), qui a manifestement co-organisé le festival OCHAPITO, dont on connaît les ravages (c'est avec lui qu'avait rendez-vous l'organisateur pour faire le point du trou dans la caisse et imaginer les tours de passe-passe pour faire éponger l'ardoise par le contribuable).

Pour ceux qui ne seraient pas convaincus qu'on a affaire à une véritable cabale border limite mafia : Sébastien Leclerc a pour suppléante Nathalie Porte, conseillère régionale désignée par le roitelet et l'ami des 150 fichés S de Hérouville, laquelle est épouse de Frédo cinq zéros, directeur du Leclerc, principal sponsor du festival au Chapito. Lequel Frédo, qu'un citoyen non averti peut confondre avec un élu, est super pote avec Bouffi-Bouffon et Pin-pon. Bouffi-Bouffon est également suppléant du roitelet pour le conseil départemental, et n'attend que la deuxième rupture du tronc pour prendre la place. Etc... Etc...

Par pitié, foutez moi dehors ces faux culs s'ils viennent dans vos magasins. Et vous, les clients, un peu de solidarité, rien ne vous empêche de vous abstenir.

 

 

 

 

 

 

LA PLACE DE LA RÉPUBLIQUE 2025

 

Aux dernières nouvelles, c'est pourri de flotte. Pour retrouver les canalisations, il suffit d'aller voir les érudits de la Société Historique.

 

 

 

AUBRIL REND TA LÉGION DE DÉSHONNEUR,

 

TU NE LA MÉRITES PAS

 

(Documents Lisieux à Venir, accablant). La légion d'honneur récompense des mérites...

Précision, c'est sa grande copine Clotilde Valter qui lui a décroché ce hochet.

 

 

 

AUBRIL, ARRÊTE DE

 

"FOUTRE LE BORDEL" 6

 

 

 

MAJ du 09.11.2017 : Finalement l'équipe de larbins de Macron BFM TV, qui est venue sans présenter ses lettres de créances ni lécher les pieds d'argile du roitelet, c'est écœurant, a fait un marché trottoir car Lisieux a voté comme au niveau national, et c'est exact. On est au moins sûr que la bande d'abrutis de retraités qui vont se morfler une CSG de 9.2 au lieu de 7.5% vont se mettre à chialer à partir du premier janvier. Vous faites chier les vieilles et les vieux, et les débiles fascinés par le beau gosse de la Brigitte, je suis dans le même navire à la dérive que vous. C'est présenté par les pourris du gouvernement, dont le Castaner, comme 1.7 POINTS en plus, mais en pourcentage c'est 23% de plus.

Bon lors de la réunion de mardi, il semble que j'ai fini par convaincre que TOUT est manipulé pour chasser les véhicules de la place de la République et prouver ainsi qu'un Multiplex est possible.

 

 

MAJ du 06.11.2017 : Toujours dans l'optique de manipuler la population pour lui faire avaler des couleuvres, tous les prétextes sont bons pour faire croire que l'emplacement du Multiplex ne sert à rien, puisqu'il n'y a pratiquement plus de voitures. Utilisant le prétexte des travaux des SHADOCKS de FoudOuest, alors qu'il y avait largement la place pour ne pas déplacer le marché, ils ont obligé les forains et agriculteurs à se déplacer le long des arcades côté médiathèque, en bouchant la rue, au lieu de les regrouper au milieu et laisser le passage libre comme d'habitude.

Résultat : 50 places vides au milieu du marché (même pas les véhicules des marchands), et un seul accès véritable, la rue des Mathurins, un véritable parcours d'obstacles, et pour stationner, c'est racket en zone zouge.

Une équipe de BFM Télé (le surnom du clébard à Macron qui pisse sur les cheminées à l'Elysée) était présente. Le reportage pouvant m'échapper, merci de me le signaler. La question qui se pose est de savoir si cette équipe est venue de sa propre initiative, ou si elle a été convoquée pour être instrumentalisée ou pire participer à la manipulation par un reportage bidonné. Genre, faire semblant d'interroger plusieurs personnes et ne retenir que les propos du complice "pote à Nanard". Rigolez pas on connaît une pharmacienne qui n'en rate pas une dans le genre.

Pour couronner le tout, le centre ville passe à 30Km/h, pour cause de déplacement doux. Comme d'hab, un mensonge : la vitesse moyenne en ville serait de 18.9Km/h. Ce chiffre est sans doute valable dans une ville encombrée. C'est faux à Lisieux, où on se déplace très facilement, les bouchons étant rares et limités au joyeux capharnaüm qui règne devant Gambier à certaines heures. Les petites rues du centre, à la rigueur, mais les boulevards de ceinture, franchement c'est pour "faire chier le monde". Les poulets vont se régaler, car en cas de contrôle on se fera tous gauler à 135€ moins un point. Vous avez dit racket ?

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

 

#BALANCETONBIZOUTEUR

 

MAJ 06.11.2017 : Il n'y a pas que Frère Tariq*** qui harcèle la gent féminine, notre bizouteur local est quand même particulièrement incommodant pour ces dames. Il lui arrive parfois de se ramasser un râteau, la tête de la chérie se tourne derrière une main protectrice, le tout accompagné d'un beurk et d'une mimique dégoûtée. 

***Cette histoire décrédibilise complètement les sornettes du Mein Koran.

 

LA CHASSE AUX ROUSTONS EST LANCÉE

 

MAJ 06.11.2017 : Notre nouveau commandant de police, Florence pour les intimes, est blonde aux yeux bleus, grande je sais pas. Bref, le genre au bizouteur, faute de grives on mange des merles. Elle a du taf pour nettoyer son écurie où règnent des effluves de boeuf carotte. Les effectifs sont au plus bas vu les arrêts maladie, certains psychismes ayant disjoncté suite à des descentes inopinées. Vu certaines frasques près de manoirs, moulins ou lavoirs, dans nos campagnes aux chemins aussi creux que discrets, où valseurs et valseuses s'esbaudissent, il va falloir serrer la vis, si j'ose dire. Aïe.

 

HARO SUR LES HANDICAPÉS, ENLÈVEMENTS

 

MAJ 20.10.2017 : Ca rouscaille rue Henry Chéron, depuis la suppression du stationnement du côté de l'ex Pharmacie TRIQUENEAUX. Il n'y aurait plus une seule place pour handicapés dans cette rue, alors qu'il y a quatre pharmacies qui en principe ne sont pas vraiment fréquentées que par des galopins en bonne santé. Dans des circonstances un peu obscures, un commerçant s'est vu enlever son véhicule à... 7h10 du matin (le bordereau de la fourrière faisant foi).

On ne sait pas encore qui engueuler, du Gros Blaireau ou de la Brosse.

 

 

EDITO DU 10.10

 

MAJ 10.10.2017 : Le roitelet rate tout en ce moment. Normal, le tronc se fendille.

Il a "collé le boxon" pendant huit jours, avec quatre nuit blanches pour les malheureux qui résistent encore en ville. Pour repousser la ménagère à la fièvre acheteuse rien de tel.

Maintenant il se lamente et pleurniche à cause de l'ouverture des magasins de marques à Honfleur. Ca fait dix ans que j'entend parler de cette histoire, il fallait s'y préparer en anticipant, car le centre ville de Lisieux est aussi un village de marques avec ses nombreux magasins franchisés.

Au lieu de cela, il a écouté des cabinets de débiles boboïdes qui lui ont vendu leur soupe de touristes et promeneurs, alors que le maire de Honfleur, lui, a tablé sur des consommateurs qui poussent des caddies et craquent leurs allocs dans son marais avec parkings gratuits.

Avec la destruction de la place Victor Hugo, le crime sera parfait.

 

 

Pour les brèves du mois, c'est par ici

 

 

 

 

 

-- LISIEUX 2025

-- PLAN DE STATIONNEMENT

-- CENTRE VILLE, MULTIPLEX

-- GARE

-- LE MURS DE CONS DU SM

-- L'assassinat de THIERRY PICHARD

-- Le STADE (fumoir, incendie...)

-- Le CON-PLEX (Cinéma Multiplex)

-- L'histoire de la COCARDE illégale,

-- L'Ellipse

-- L'exode de la population,

-- La PLACE BERAT,

-- La profanation du monument aux morts,

-- Les oreilles cassées,

-- La crèche (MPE),

-- La politique immobilière,

-- Le scandale WONDER,

-- Le coup foireux des orangers,

A suivre...

 

 

 

 

ÉDITO 06.11.2017

 

 

 

 

Bonjour,

 

On ne les voit plus traîner en ville.

D'ailleurs, il serait de bon aloi que vous les viriez de vos magasins, réunions.

 

 

 

A ANGELINI

 

Pour les épisodes précédents c'est par ici.

 

Boîte e-mail echo.joli@wanadoo.fr .

 

 

 

 

DÉGAGE - DU BALAIS - SORTEZ LE - DU VENT - REGRETS ETERNELS - T'ES FOUTU - ADIOS - BY BY - AU TAS - PAR ICI LA SORTIE

 

PAGES FACEBOOK

 

Votre gribouilleux amateur préféré intervient sur les pages facebook des petits camarades. Il se forme ainsi une communauté d'information efficace, comme si on discutait entre nous au bistrot du coin. Ce n'empêche pas d'aller au troquet, vu que la bière ça devrait être obligatoire. La page de ce site vers facebook.

 

https://www.facebook.com/lisieuxautrement/ 

 

https://www.facebook.com/refusduplandestationnementlisieux/ 

 

https://www.facebook.com/pourmaiscontre/ 

 

https://www.facebook.com/echo.joli.lisieux/?ref=bookmarks 

 

 

 

TOURNÉE DES GRANDS DUCS

 

 

 

MAJ du 03.11.2017 : Ou plutôt des duchesses, vu le nombre de femmes (très majoritaires) qui travaillent dans les commerces du centre ville, sérieusement enjuponnés donc, comme l'AAJ (Association des abrutisseurs de la jeunesse, en d'autre termes l'éducation nationale), et le terrier des murdeconisatrices.

J'ai entamé une tournée des commerces, et en discutant avec les patrons et employé.e.s (ceux qui souffrent le plus avec les riverains), on apprend que les situations sont très contrastées :

-- Pour les client.e.s, difficultés à comprendre le système, les zones, et à se servir des horodateurs, impression de racket (il n'y a rien de pire). Malgré de très nombreuses places disponibles, on s'abstient, Les parkings "vert" et "orange" sont saturés dès le matin 9h par les nombreuses personnes qui travaillent en ville, ce qui posent de gros problèmes aux établissement qui sont dans la zone repoussoir, en particulier autour de l'église St Désir (les baisses de chiffre d'affaire sont considérables). Dans ce coin là il y a un de mes copains qui a voté ce plan débile : stationnez devant chez lui pour le faire "chier" (Manoir d'Assemont).

-- Pour les vendeuses, sauf celles qui habitent en ville, difficile de digérer les 230€ et 330€ par an, pour stationner en orange et galérer par dessus le marché pour trouver une place, et le soir faut repartir dans la nuit avec la recette dans son sac. Tu serres les fesses. Alors que le patron ne paye que 100€. Aubril a la haine des sans-dents, on le savait depuis longtemps. Une pharmacie a même porté l'humanisme jusqu'à payer les 330€ à son personnel. A mon avis il y a pénurie de préparatrices, c'est un métier.

-- L'impact négatif du festival OCHAPITO a été considérable, même les commerces qui vendent des fringues pour d'jeun's n'ont pas vu de nouveaux clients et leurs boutonneux habituels n'ont pas réussi à traîner leurs vioques en ville. Le samedi c'était noir. Bref, le maigre public a fait la bringue jusque 2h du matin quatre jours sur le dos du reste de l'activité économique, avec 120000€ de déficit avoué (pour moi c'est le double, OCHAPITO EVENEMENTS étant subventionné, les contribuables ont accès aux comptes).

-- MONOPRIX s'est forcément fait envahir son parking par des non-clients, et devait le rendre payant pour dégager les ventouses. Le curseur a été poussé un peu loin, nous sommes dans le privé, et ils ont rectifié le tir (c'est un peu flou, et rajoute à la confusion générale). Transmis aux abrutis sectaires hystériques du déplacement doux et de la prune dans la tronche à l'arrivée.

-- Il y a d'autres curiosités, à vérifier, car ça peut faire très très mal.

A suivre.

 

 

 

LES SCHADOCKS POMPENT

 

MAJ du 03.11.2017 : Ca pompe dur place de la République côte dépôt d'ordures Jean Macé. C'est pourri de flotte. Quand tu creuses et que tu sors de l'eau claire, c'est qu'il y a un soucis. A suivre.

 

 

 

AUBRIL, ARRÊTE DE

 

"FOUTRE LE BORDEL" 5

 

MAJ du 03.11.2017 : DÉPÔT D'ENCOMBRANTS PLACE DE LA RÉPUBLIQUE !!!

Figurez vous que l'arrêté municipal n°2191 du 29.07.2017 stipule que l'occupation de la place de la République le long de Jean Massé, s'arrête le... 14 Octobre (NDLR : en fait un nouvel arrêté a été publié et affiché tardivement, signé le Gros Blaireau). Les déchets laissés derrière eux par les architectes (de mes deux) Suisses en résidence à 30000€ doivent être enlevés immédiatement et la circulation rétablie, car en cas d'accident (un gosse est tombé de son vélo lors de ma visite), ça peut coûter très chaud au contribuable. Pendant qu'ils y sont, les services techniques peuvent retirer les affiches aussi débiles que sauvages.

A noter que la première estrade, cassée, a été retirée jeudi par le services techniques.

En tous cas, avec les peinturlurages qui bavent, plus la flotte, les feuilles, les déjections des étourneaux, les barrières avec "rubalises" qui flottent au vent, on se croirait dans un bidonville ou dans le 18° de la Hidalgo.

 

En plus, le (sous) préfet, chargé quand même des coups de martinet au fessier des élus pas sages, pour faire respecter la loi, s'en tamponne :

Il faut dire que depuis le limogeage du pauvre type qui a laissé filer le terroriste de Marseille, ça balise dur dans la tutelle. Du coup, en n'intervenant pas pour faire respecter la Loi, il reporte toute la charge des emmerdes sur le roitelet. Ces jeux de plein air (définition des normes NF) bricolés hors normes sont par exemple d'excellents combustibles, et je rappelle que les jeux de Delaunay ont été incendiés. Alors, déposer une plainte pour mise en danger d'autrui ou laisser faire en attendant un pépin ? Dilemme.

De toutes façons, même s'il y a un accident, il s'en fout, c'est l'assurance qui paye et ses frais d'avocats sont pris en charge par le contribuable...

Comme nous sommes pendant les vacances scolaires, pas un mioche à l'horizon. Un petit tract à l'aube lundi devant les écoles peut être ?

 

 

 

 

TIENS DONC !

 

 

MAJ du 25.09.2017 : Pendant le mandat les affaires continuent. Au point 10 de l'ordre du jour sera évoqué le projet de construction de logements sur l'ancien site du tri postal. De mémoire, le bâtiment avait été racheté à LA POSTE par la nébuleuse BUTEL-LEHÉRICY (mais je peux me tromper), qui l'avait laissé se transformer en salle de shoot clandestine, squat et terrain de jeu pour zombies. Comme par miracle, le bébé a été refilé à la SA Logi Pays, un organisme HLM, dont le président est l'agent immobilier Sébastien Leclerc, député de son état. Bref, on travaille en famille, à la Fillon ou à la Ferrand.

 

 

 

 

NANARD TORCHÉ PAR PLAYMOBIL

 

FRÉQUENTATION EN

 

VILLE EN BAISSE ?

 

 

 

Les premières victimes du compteur de cons de la rue Pont Mortain.

 

MAJ du 01.09.2017 : C'est en tous cas ce qu'affirme le boss d'un garagiste, qui accompagnait Pascal Leclerc lors de son rendez-vous à la mairie, qui n'a d'ailleurs rien donné (en fait les "guignols" sont couillonnés, pour modifier les règles il faut repasser en conseil municipal, c'est le 26 septembre).

Les nouilles de la mairie se tirent des fois des balles dans le pied. En effet, cinq "compteurs de cons" ont été installés en ville en mars (de l'argent du contribuable foutu par la fenêtre, il suffit de demander aux commerçants). On devrait donc pouvoir mesurer l'impact du foutoir du nouveau plan de stationnement. Evidemment, le mois d'août compte pour du beurre. Mais dès la semaine prochaine les résultats vont être plus cohérents avec la nouvelle réalité.

Comme d'hab, ça va être l'omerta, et pour éviter de passer une nouvelle fois au détecteur de cons, ils vont les démonter ou nous raconter qu'ils sont en panne.

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

JUILLET - AOÛT - SEPTEMBRE 2017

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

PRECISION INUTILE :

 

  ATTENTION !

 

MAJ 23.08.2017 : Article du mardi 4 juillet dans le Pays d'Auge. On nous cause de la famille Abidini, réfugiée Kosovar qui n'est plus en guerre, ils doivent donc rentrer chez eux (l'armée Française a beaucoup donné pour pacifier). Il n'était cependant pas utile de divulguer que le père, malade, coûte 300000€ par an à la sécu, ça peut inciter les bas du front. Bon, il bosse et les gosses ça va. A suivre...

 

EDITO DU 17.08.2017

 

MAJ 24.06.2017 : Votre journal préféré est resté quelque peu silencieux pendant deux mois.

Une raison à cela : il est facile aux pleureuses, aux lèche pieds d'argile, d'argumenter : c'est un aigri, un râleur.

Donc, parfois, il faut se taire et laisser faire. Laisser au temps au temps comme disait Mitterrand, cette vieille canaille.

Le roitelet, dont certains viennent de s'apercevoir que c'est un empaqueté d'arrogant sans vergogne, puisqu'il continue à stationner gratos derrière la mairie, et lorsqu'il jette NOTRE carrosse municipal sur une des nombreuses places payantes libres juste devant la mairie, ne prend même pas la peine de se déplacer, tel un aristo fainéant, pour sortir un ticket gratuit de ses nouveaux joujoux d'horodateurs à faire chier le monde sauf lui.

Le nouveau plan de stationnement vide la ville et tourne à la pantalonnade : il change les règles sous la pression des plaideurs par des dispositions "INTERNES". Il a réussi a vider le centre ville au grand ravissement de son pote qui se prend pour un élu, le dirlo du Leclerc. Ca va grainer, c'est aujourd'hui que la manne des allocs de la rentrée est virée par la CAF, vive les écrans plats et les téléphones dernier cri.

Manifestement, c'est sans doute contraint et forcé qu'il a dû passer un appel d'offre pour faire des fouilles. En ayant ouvert la boîte de Pandore, couillonné par le résultat du diagnostic, et mis bien profond par l'arrêté du Préfet ordonnant des fouilles. Ce très mauvais père de famille va nous coûter 1.85M€ (soit 2.5M€ à l'arrivée), avec quatre ans de travaux, des centaines de camions pour vider et autant pour remplir. Sans pour autant avoir un multiplex, car l'investisseur, vu les délais et l'ardoise (il faudra qu'il paye), va passer au plan B.

Il n'y a pas que ça : entre le Roitelet et sa brosse à reluire Mercier, et d'autres ex-courtisans (?) il y aurait de l'eau dans les aqueducs.

Bon, les conseillers municipaux, vous qui vous prenez pour des élus de la "société civile", vous ouvrez vos grandes gueules ou vous continuez à vous écraser ?

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO 03.09.2017

 

MAJ 06.09.2017 :

-- Les chicanes de la rue de la gare vont semer un foutoir monstre pour les déplacements des nombreux collégiens et lycéens qui viennent en train,

-- Le boulevard Nicolas Oresme sera a priori toujours bloqué pour travaux lundi matin, il permet la liaison avec Cornu et Gambier, le collapsus est garanti,

-- Cerise sur le gâteau, il est possible que le chantier du Bd Herbet Fournet en circulation alternée soit toujours en place, foutoir,

-- En ville, ça bidouille aussi, des petits trous des petits trous, et ils déposent carrément des matériaux devant les magasins sans avoir prévenu, des malpolis avec ça,

-- Pour faire chier le monde, grande spécialité du Gros Blaireau, des piquets mis en place aujourd'hui vont bloquer une trentaine de places devant Cornu. "Merdier" complet dans tout le quartier,

-- Pas de nouvelles au sujet des ATSEM (auxiliaires corvéables sous payés des nantis du Mammouth). Connaissant Nanard l'anti-peuple, tous virés ?

-- Contraste, aucun souci pour jeter sa caisse place de la République pour la rentrée des classes. Comme le roitelet sens que ça chauffe, il s'est fendu d'une vidéo sur son compte facebook : attitude arrogante, le monarque Louis XVI snobe le Tiers Etat. On sait comment ça s'est terminé. Il panique quand même en nous sortant des dépliants que personne n'a eu (?)

Bernard, arrête, tu n'as plus que deux ans à tirer, on ne te demande pas de nous aimer, on te pardonne de nous mentir et de te foutre de notre tronche, mais pitié, fout nous la paix, bulle dans ton canapé.

 

 

 

MILLEFEUILLE EN FUSION

 

MAJ 28.06.2017 : « Lisieux veut fusionner avec ses voisines et créer une commune nouvelle. » (site du Pays d’Auge du 26/06/17). Bonjour le millefeuille administratif !

Voici ses principaux composants : Garçonnière de Nanard***, rue, quartier bas, Hauteville, commune, commune nouvelle, intercom, canton, arrondissement, agglo, département, métropole, région, France, euro-région, Europe, tiers-monde, G7, G trop chaud, G12, monde, quartier de lune, pleine lune, planète des singes, agglo de planètes (terre, lune, mars), nouvelle communauté religieuse (enfer, purgatoire, paradis), univers.

Dans ce millefeuille d’enfer, mon beau Nanard a l’étoffe (un string) d’un mister univers. Ou tout au moins, il est un mystère de l’univers.

 

 Charlilirom 

***NDLR : la mairie ? Non ? Non....

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

ENTARTETE

 

 

 

MAJ 28.06.2017 : Entartete, c'est ainsi que le petit père Adolf qualifiait l'art moderne. Une des affiches les plus fameuses est ce noir Juif qui joue du Jazz, importé après par les GI's (mais on jouait cette musique dans les caves des quartiers bobos avant guerre).

Dans le registre, le musée de la misère de Lisieux accueille des "oeuvres" contemporaines de la Fric Frac dont cette table à repasser improbable à l'esthétique de garage en béton des années 50. Même une petite culotte, tu y arrives pas. Cet objet est vraiment le symbole de la liberté de la ménagère de moins de 50 ans. Bon les féministes, surtout les gauchiasses hystériques, vous foutez quoi là, une petite manif à poil comme les Femens pour dénoncer ce subversif emblème du machisme libidineux ? 

On se demande si ce truc qui aurait filé la vérole à ce bon docteur Goebbels ne devrait pas rejoindre illico la déchetterie ou la recyclerie du quai des remparts. Tu mets ça dans ton jardin, même les piafs ont peur d'y entrer. L'article paru dans OUEST FRANCE le 15/06 est à se taper le fer à repasser par terre, ça a dû glousser lors du vernissage. Il paraît que c'est hyper hype, faut bien trouver quelque chose parce que nouvelle vague c'était déjà pris. Rigolez pas, ces branleurs vivent aux frais du contribuable.

 

BARGUILMANIA

 

MAJ 31.07.2017 : La grande spécialité du roitelet est de se faire mousser aux frais du contribuable. Avec le critérium on passe sur le grand plateau. J'avais désigné le vainqueur, bingo. Forcément, le maillot à pois rouges, ça aide à monter les côtes, et puis c'est quand même plus logique que ce soit le mieux payé qui gagne. C'est sans regret que Nanard a jeté aux orties son ex-idole, qui s'était chouté à l'insu de son plein gré, Richard Virenque.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

LE DÉPUTÉ CONVOLE

 

MAJ 09.09.2017 : Pour ceux qui n'ont pas tout suivi, rappelons cette anecdote : le bourreau des minettes du Sud Pays d'Auge, le bellâtre au coeur de camembert coulant, du fait de sa réputation de Don Juan de stade, avait été victime des quolibets sarcastiques de ce journal iconoclaste : "si tu vois un type en ville avec deux blondes, c'est le fouteux de Livarot". Bon, comme il dit "Encore heureux que j'ai changé de femme". On ignore s'il parlait de sa Gaëlle, qui vient de réussir son coup en passant la bague au doigt au sacripant, avec la bénédiction --si j'ose dire-- du père de la blonde (unique), maire du bled pour cause de cumul. Il va de soi sous la férule de la belledoche, pas d'écart, sinon c'est rouleau à pâtisserie ou coups de casque sur la petite gueule d'amour. La République étant généreuse, la Gaëlle a quand même décroché le jackpot. Quoique, avec la moralisation de Jupiter, faire sa Pénélope n'est plus d'actualité. Chérie, fais gaffe quand même aux colistières (il y a de belles plantes), le chabada de la parité sexuelle, rien de plus dangereux pour les légitimes.

Au fait Sébastien, j'attend toujours tes remerciements pour les législatives, car tu as dégommé MARTINE grâce un peu à la propaganda infernale de ce canard.

 

 

LA BROSSE CHEZ CITROËN

 

MAJ 01.09.2017 : La Brosse à Nanard a été vu en compagnie d'encostardés devant le garage Citroën. C'est le plan B pour le MULTIPLEX ?

 

 

 

BRADERIE DES

 

 SOLDES D'ÉTÉ

 

MAJ 23.08.2017 : Cette manifestation commerciale a été organisée pour la première fois par CAP LISIEUX l'an dernier. Comme toute nouvelle animation, elle a été déficitaire. Son intérêt était de rendre piétonnes les rues de l'hyper centre avec déballage sur le trottoir. Les attentats ont fait que les conditions de sécurité se sont durcies (barrières, véhicules ou blocs anti-bélier, vigiles) et rendent impossible financièrement l'opération, sauf à recevoir une subvention compensatrice. Nous sommes des bénévoles, mais faut pas non plus nous obliger à cracher au bassinet.

Bouffi-bouffon, et la Brosse, qui passent leur temps à tirer dans les pattes, ont saisi l'occasion pour piquer l'idée. C'est comme ça dans la vie, il y a des types qui ne savent faire qu'une chose : plagier.

La braderie 2017 fut service minimum, sans piétonisation (alors qu'ils l'auraient exigée de nous). Comme c'est pas leur truc, le commerce, ça a foiré. Ce qui ne les a pas empêcher de "dégager une subvention" (qui aurait été refusée à CAP LISIEUX). En sus, on a payé un clown, non pas le premier adjoint, bien que ce soit un Charlot qui a été embauché.

On saura combien ça a coûté dans les décisions du maire. Wait and see.

 

 

 

XXXXXX

 

MAJ 24.08.2017 : xx

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

 

 

 

 

LA PRESSE DE RE-INFORMATION DÉCHAÎNÉE :

 

Attention, ces sites peuvent être saturés et fermés sans préavis du fait de l'état d'urgence et de ce qui va suivre.

Ils contrebalancent efficacement la presse aux ordres grassement subventionnée, non seulement par l'Etat,

mais aussi par les régions comme pour la VOIX DU NORD. Qu'en est il de OUEST FRANCE ?

 

 

Riposte laïque : quatre plaintes de R2D2, Casedevide, ça classe, c'est comme l'Echo Joli avec le mot potiche.

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanjacquesfifre/secours-nos-gouvernants-menent-bateau,217841 

 

Cliquer sur les bandeaux.

 

 

 

 

 

LE VRAI NANARD :

 

https://www.youtube.com/watch?v=xniGR0RE1ww 

 

 

CONCERTS :

 

 

 

https://www.facebook.com/profile.php?id=100009195311980&fref=nf