Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Liens

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

MISE À JOUR DU 16.01.2017

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE MARS/AVRIL 2017

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

RÈGLES A GOGO

 

MAJ 28.04.2017 : « Lisieux va remettre en service les sources des Rouges Fontaines, notamment pour alimenter le quartier de Hauteville. L’eau, en partie polluée, sera diluée avec de l’eau propre. » (site du Pays d’Auge du 21/04)

Chantons tous ce refrain :

A la claire fontaine,

M’en allant promener,

J’ai trouvé l’eau malsaine

Et je l’ai donc diluée.

A propos des taux de dilution, Saint-Paul (Mercier) nous dit, toujours dans le Pays d’Auge : "Nous sommes dans les règles."

Ah, mais oui c'est bien sûr ! Voilà pourquoi la source s'appelle "Rouges Fontaines".

Sainte-Thérèse, priez pour Saint-Paul et son patron Saint-Bernard et bénissez l’eau de cette source !

 

Charlilirom

 

 

 

ETAT D'ANE

 

MAJ 12.04.2017 : Sarkozy appelle à voter Fillon sans « états d’âme ».
Il faut qu’il soit dans un drôle d’état d’âne pour nous demander de braire, sans états d’âme, à l’unisson de Fifi.
Non merci, Gris-Gris, la paix de l’âme, pour nous, c’est sacré.
Et à l’inverse de l’âne de Buridan, nous n’hésiterons pas à voter pour un autre candidat.

Charlilirom

 

SACRE PRINTEMPS

 

POLITIQUE

 

MAJ 12.04.2017 : A Calais, les virtuoses qui ont donné un concert de casseroles en l’honneur de Fillon ont reçu - par lettre de cachet - une contravention de 68 euros. Quant à Fillon, il a reçu la facture des frais de Sacem, un peu, beaucoup, passionnément.

A part ça, si une musique est vraiment cacophonique, c'est bien celle des discours de Fillon lorsque ce nanti, qui n'entend rien (même pas ses concitoyens), évoque notamment ses affaires. Et dans ce cas, lui seul porte atteinte à notre tranquillité civique et à notre santé.

Quant au concert de percussions made in Villedieu-les-Poêles, il a été admirablement orchestré et il mérite une victoire de la musique dans la catégorie "création contemporaine". S'il choque un peu aujourd'hui (comme a pu choquer la création du Sacre du Printemps de Stravinsky en 1913), il sera bientôt reconnu. Dorénavant, il est donc strictement interdit de s’autoriser à interdire les concerts de casseroles agréés par le ministère de la culture.

Poursuivant sa tournée à Strasbourg, Fanfan n’a pas souhaité être accueilli par les très célèbres «  Percussions de Strasbourg » (ensemble créé en 1959 à l’initiative de Pierre Boulez). Il a opté pour la farine. Fi(fi) de la culture ! Vive le blé ! En tout cas, à cause de ses cacophonies, Fifi ne parviendra jamais à l’ultime « sacre du printemps », c’est-à-dire à la Présidence.

Charlilirom

 

 

LISIEUX BRÛLE T'IL ? (suite)

 

MAJ 27.03.2017 : Ce matin présence de plusieurs véhicules de pompiers dans la cour de l'ancienne usine PRECIDIA maintenant complètement détruite par les vandales. Exercice ou x-ième incendie ?

 

TRACTAGE

 

MAJ 237.03.2017 : Je suis déçue. Je n’ai pas encore rencontré Porte et Tougard, en train de tracter pour Fillon sur le marché de la  ville à vivre  modestement. J’aurais en effet souhaité leur causer du pays : des caissiers de supermarchés, des camionneuses, des sages-hommes, des pompières, des aides ménagers, des ouvrières agricoles, des hommes de ménage, des policières, des bons à tout faire, des couvreuses, des cantiniers, des soldates …enfin, du pauvre Fillon qui achète désormais ses costards et ses montres en grande surface.

Bref, j’aurais souhaité rencontrer deux personnes courageuses, intègres, sacrément férues de morale, me causer, elles-mêmes, du pays des travailleuses et travailleurs modestes.

En fait, je suis contente car les quelques mots que je viens d’écrire me seront payés au tarif « Pénélope » par le rédacteur en chef d’Echo Joli. Et je pourrai peut-être un jour m’offrir un super assistant à 4000 euros nets par mois.

 

Charlilirom 

DÉTECTEURS DE FLUX

 

MAJ 27.03.2017 : La ville de Lisieux vient d’installer cinq détecteurs de flux dans le centre-ville. Les caméras thermiques, installées à l’intérieur, enregistrent notamment les allées et venues des passants.

Afin d'éviter la surchauffe des caméras thermiques, Nanard vient de signer un arrêté interdisant la circulation, dans sa ville, des chiennes en chaleur, des chats échaudés et des chauds lapins. Qu'on se le dise. Cons se soumettent.

 

Charlilirom

 

 

LISIEUX BRÛLE T'IL ?

 

MAJ 03.03.2017 : Le nettoyage et la fermeture des issues est bien entamée dans l'usine Castres. Les déchets balancés dans la Touques ont aussi été nettoyés. Il a fallu plusieurs incendies dans l'usine, de poubelles, et d'un  véhicule, et un reportage de ce journal de caniveau pour que cela se fasse. N'oublions pas non plus la destruction de l'usine Précidia dans la ZI NORD. On attend toujours de voir la tête des parents des voyous dans le journal.

Je précise à nouveau que lorsque j'étais gamin, on adorait jouer dans ce genre de lieu improbable, mais on ne foutait pas le feu.

La suite, c'est par ici.

 

 

TOUT N'EST PAS NÉGATIF

 

MAJ 03.03.2017 : Un de mes voisins indélicats a déversé toute sa merde sur le trottoir. Un des commerçants du quartier avait déjà appelé avant moi les services techniques. Quand je l'ai fait, le camion est arrivé dans les 10mn. Problème, un des deux agents qui sont paraît il assermentés est il intervenu pour taxer la tronche au coupable ? Pas toujours facile de les retrouver, mais il y a des trucs. Mais chut...

 

PÉPÉE INSOUMISE

 

MAJ 03.03.2017 : Personne n’y pensait. Eh bien voilà, c’est fait ! Pénélope vient de créer son mouvement politique : Pépée Insoumise. Après avoir longuement rencontré Mélenchon, elle a un programme qui tient l’autoroute. De plus, en bleu de travail et sous une casquette à la Gavroche, elle sait désormais haranguer les foules de prolos. Si jamais son mari se retrouvait au trou, elle serait le plan PP, c’est-à-dire le plan Pénélope Présidente ou le plan Pépée. Et tous les prolos de France pourraient chanter comme Annie Cordy : « Cigarettes et whisky et petites pépées
C’est ça la vie, mais c’est bon de les aimer. »
(Attention, l’abus de tabac et d’alcool nuit considérablement à la santé.)


Charlilirom 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LES "JEUNES"

 

MAJ 20.04.2017 : Quand ce mot "jeune" est utilisé par la gribouille professionnelle, c'est qu'il y a de la minimisation dans l'air, de la politique de l'excuse systématique, et à terme ça se finit parfois par une accusation de la victime qui aurait été inspirée d'éviter de se trouver là. De plus, on finit avec ces insinuations perverses à culpabiliser et stygmatiser les jeunes "normaux", la grande majorité. Les délinquants qui ont ligoté et tué à Hauteville ne sont pas des "jeunes", mais des assassins tout court.

Bon, reste une donnée à préciser : Gaulois ou pas ?

 

COMMERCE : SILENCE ON FERME

 

MAJ 20.04.2017 : Callipyge et le photographe de l'avenur Victor Hugo mettent la clé sous la porte cause retraite.

Deux dents creuses de plus après celles de la galerie de Mathurins. L'observation de ce qui se passe avenue Victor Hugo est intéressante (dans la droite ligne du relevé qu'avait fait Johnny Be Bad), car plusieurs magasins n'ont toujours pas de repreneur, dont certains depuis des mois.

 

MULTIPLEX

 

MAJ 20.04.2017 : l'ECHO JOLI soutient l'action de Pascal Leclerc. Comme d'hab la rédaction unique s'est abstenue de mettre un lien sur la page facebook : https://www.facebook.com/pourmaiscontre/?pnref=story . C'est fait. Bisque bisque rage euh.

 

 

 

STATIONNEMENT ET

 

ECOLOGIE

 

MAJ 12.04.2017 : Dans le cadre de la rénovation du centre de Lisieux, le président de l’Agglo Lisieux Normandie (Aubey) a demandé à son modeste vice-président en charge de l’urbanisme (Nanard) de clôturer la place du théâtre située rue au Char. Pourquoi cette demande ?

D’abord pour éviter à des personnes sans gêne d’y garer leurs voitures (NDLR avec ou sans cocarde ?)

Ensuite et surtout pour soulager le travail du personnel des services techniques de la ville. Ce personnel a rendu compte à maintes fois de la difficulté de tondre les pelouses des bacs très surélevés.

François Aubey a suggéré de remplacer les tondeuses thermiques par un bouc (appelé Manu) et une chèvre (appelée Zaza). Ces animaux très dociles seront soignés par l’Agglo. Ils deviendront les mascottes de la ville.
Dans le cadre de la rénovation urbaine, Lisieux se met donc à l’heure de l’écologie.

Charlilirom

 

C'EST DU PAIN BENIT !

 

MAJ 12.04.2017 : Le patron de chez Paul (le célèbre boulanger) votera Fillon en tant qu'ambassadeur de ses salariés. Ce vieux croûton à l'esprit rassis aime Fifi autant que sa mie, la chère et tendre Pénélope. Il fait fi de ce Fifi très ficelle qui sent le roussi. Tel pain, telle soupe (qui se ressemble s’assemble). Ce soutien, ça, c’est du pain bénit.

Le pauvre Fillon qui peine à gagner son pain et à économiser remplacera désormais la Marseillaise de fin de meeting par cette prière : « Saint-Paul, donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés. Et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du Mal.

Je le sais, il y aura du pain sur la planche. Amen.

Malheureusement, Fanfan Fifi ne récoltera que des miettes moisies dans les urnes. Lui qui souhaitait la couronne dorée à l’Elysée n’aura que le bâtard cramé de Sablé. Et c’est ainsi qu’il finira, au pain sec, dans les oubliettes (noires comme un four à pain) de son château.

Charlilirom 

 

 

DÉTECTEURS DE FLOU

 

MAJ 27.03.2017 : Lorsque la nuit étend son pyjama noir sur la ville et surtout lorsque les lampadaires déversent à flots leurs boîtes de nuit sur les trottoirs, après minuit, les détecteurs de flux deviennent des détecteurs de flou.
Effectivement, les caméras thermiques ont enregistré des formes étranges.

Nanard pense qu’un loup, venu du bois de Rocques, erre dans sa ville à la recherche de poubelles éventrées.
Pour une fois, Nanard a raison parce que, quand il y a du flou, c’est qu’il y a un loup.

 

Charlilirom 

 

DIVISION DU TRAVAIL

 

MAJ 23.03.2017 : Pour remplacer Jean-Paul Soulbieu aux finances, notre p’tit cœur de Normandie aurait enfin choisi non pas un adjoint mais deux adjoints.

Et pourquoi deux adjoints ?

Eh bien, l’un serait en charge des additions et l’autre effectuerait les soustractions.

Nanard se réserverait les divisions et les multiplications. Par exemple, il diviserait davantage son conseil municipal pour multiplier ses chances de régner.

Nul n’est irremplaçable. Surtout un maire qui arrive en bout de course.

 

Charlilirom

FAUX AIRS ET FAUSSAIRES

 

MAJ 23.03.2017 : Dans les affaires d’emplois présumés fictifs, si les Fillon sont reconnus faussaires, ce sera une chance pour notre pays. En effet, ils sauront imprimer de faux billets pour effacer notre dette.

Fermons les yeux, bouchons-nous les oreilles et surtout le nez et votons Fillon comme Aubril, Tougard et Porte !

 

Charlilirom 

 

BAIN MARINE EN BAIE

 

MAJ 03.03.2017 : En visite au Mont-Saint-Michel le 27/02, Le Pen a notamment évoqué notre patrimoine et notre gastronomie. A ce propos, elle affectionne particulièrement les casseroles cuivrées de Villedieu- les Poêles dans lesquelles elle nous sert une vulgaire tambouille politique au bain marine qui pourrait nous échauder. Cette cuistance de la mère Le Pen est loin d’égaler l’omelette de la Mère Poulard. Et il est certain qu’elle sera « battue » à l’élection comme les œufs des fameuses omelettes du Mont-Saint-Michel. Elle en restera bouche bée.


Charlilirom

 

BLEU PÉNÉLOPE

 

MAJ 03.03.2017 : Les altesses Fillon et Le Pen viennent de choisir l’uniforme que pourraient porter tous les écoliers de France, à l’instar des ouvriers et paysans. Il s’agit d’un bleu de travail dit « bleu Pénélope ». Ce bleu de travail (non fictif) serait dessiné par Karl Lagerfeld. Dans la campagne présidentielle, voilà enfin une idée de fond… de culottes à user sur les bancs de l’école.


Charlilirom

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

NI-NI

 

MAJ 13.04.2017 : Complètement paumé, Fillon a déclaré à son électorat (tout autant paumé) : « Je ne vous demande pas de m’aimer, je vous demande de me soutenir. »

A propos de ses actions à Lisieux, Nanard va plus loin que son copain Fanfan Fifi.

Il dit : « Je ne vous demande ni de m’aimer ni de me soutenir. »

Charlilirom 

(NDLR : c'est insoutenable, encore ou plus que trois ans ?)

 

EDITO DU 29.03.2017

 

MAJ 12.04.2017 : Cette fois c'est le début de l'agonie, à mi-mandat.

En l'absence de l'ex-Grand Argentier, la Fusée, le Roitelet et sa Brosse ont été incapables de répondre aux questions de notre bon Vicomte de Lessard et le Chêne en direct live. Ils tombaient de l'armoire. Ca a fait prout sur le pas de tir.

A savoir pour quelles raisons près de 10M€ de prévisions budgétaires ont été annulées en 2016. De l'argent programmé non dépensé. La barbe fleurie paraissait encore plus blanche sous un visage cramoisi.

Ce qui peut signifier deux choses, soit les prévisions sont bidon, et destinées à faire croire que les impôts sont dépensés, et donc nécessaires, soit que les dossiers n'avançant pas, les sommes ne sont pas dépensées.

Un peu des deux sûrement.

Dans la première options, en faisant des prévisions réalistes on peut... baisser les impôts.

Dans le deuxième option, la bande de brêles s'engage sur des projets "imbitables" qui traînent et finissent en eau de boudin.

Dans le même temps, la trésorerie gonfle, la preuve car il n'y a pas eu d'emprunt de souscrit en 2016 : donc pas de projet financés par ce biais. Immobilisme.

Ce qui explique les sommes colossales prévues pour détruire le centre ville (12M€), et le futur désastre ANRU style Delaunay-Paul Doumer à la puissance 10 à HOTVIL. On avait perdu 1500 habitants, les paris sont ouverts : 2000, 3000 ?

Exemple : ils veulent démolir les cages à lapins, pour les remplacer par des bicoques au loyer deux fois plus élevé, mais ne savent pas lesquelles. Résultat : les gens se barrent avant d'y être contraints et ailleurs qu'à Lisieux. Nul.

 

 

 

EDITO DU 13.04

 

MAJ 20.04.2017 : Ca part en sucette de tous les côtés.

Exemple : le commerce. Ils en sont à apposer sur les "dents creuses" (les commerces fermés) des fausses vitrines en trompe l'oeil, et pour cela se font décerner une médaille en chocolat "Coquelicot d'Or" (moyennant quelle cotisation ?) par une bande d'encostardés et de greluches en tailleur chicos venus d'on ne sait où.

Tout va bien, sauf que le lendemain on apprend que deux commerces de la galerie des Mathurins jettent l'éponge.

Le reste va suivre et ça va se terminer par un squat avec punks à chiens, voire des gentils "errants", en espérant que deux ethnies rivales n'en décousent.

Il faut se rendre à l'évidence, le roitelet a décidé de couler le commerce du centre ville, il fait tout pour ça, entre ses fouilles et la disparition de plus de 200 places dans le quartier Victor Hugo, on est au stade de la survie.

Va falloir être inspiré pour trouver des idées pour les futures fausses vitrines. Exemple, la permanence de Clotilde ave Victor Hugo,  bientôt fermée, pourquoi pas ça ? :

 

 

 

 

ECHOS DU TROCADERO

 

MAJ 07.03.2017 : Le maire de Lisieux était bien présent au rassemblement de la place du Trocadéro, le 05/03. On a en effet aperçu le drapeau qu’il agitait vigoureusement et sur lequel était imprimé : « vive Nanard ».

Nathalie Porte n’est pas restée à la manif parce qu’on lui a refusé une place sur le podium, juste à la droite de Fillon. Elle vient donc de démissionner de son comité de soutien et elle votera pour Nathalie Arthaud.

Voulant monter à Paris en voiture, Serge Tougard s’est embourbé dans sa cambrousse. Par dépit et contaminé par Fillon, il renie sa parole. Il soutiendra désormais Philippe Poutou. 

Quant à Morin, arrivé à cheval à Paris, il n’a pas pu franchir les barrières de sécurité de la place. Il a donc passé l’après-midi dans une brasserie du coin et a siroté des ballons de rouge en compagnie de Borloo qui voulait s’abriter (il n’apprécie guère l’eau qui tombe du ciel). Morin en a profité pour négocier une place de premier ministre si jamais Borloo était élu président de la république.

Vive la République et vive la France. Allons enfants de la patri.i.e… 

Charlilirom

 

 

EDITO DU 03.03 :

 

Cette présidentielle défrise décidément.

Quand on voit Robert Hue et son MdP (bien à gauche les militants) d'un côté et le Général de Gendarmerie SOUBELET viré pour avoir dit la vérité, de l'autre, rejoindre le candidat des "puissances de l'argent", on se pose des questions.

C'est un peu le grand écart.

On voit mal les paysans et ouvriers voter pour celui qui a déjà largement commencé à plumer les sans dents du temps où il était ministre (affaire Alstom).

Pénélope, c'est dans les 700000€, lui, c'est 3M€ envolés par magie.

Les émules, les petits capitalistes locaux, ont saisi l'opportunité en envoyant au turbin Florence Lehéricy. Derrière son derrière, l'ombre de Schrek et de son associé et néanmoins époux se profile, faut bien trouver des sous.

Alors l'Echo Joli a mis ses petites souris sur ce bon coup, si j'ose dire. Les révélations vont être gratinées...

Il paraît que les militants LR l'invectivent.

Un qui doit souffrir le martyre, c'est notre chère Dufourette, son idole Bruno Lemaire vient de plaquer Fillon. Heureusement il y a Nutella arrosé de bibine.

Bref, je me marre.

 

 

DEVOIR REPUBLICAIN

 

MAJ 06.03.2017 : Notre Nanard municipal est politicien, républicain, démocrate, humaniste, moraliste, angéliste, Angéliniste (eh oui, parfois !) Nanardiste (évidemment), Gaulliste, Sarkoziste, Filloniste, Pénélopiste, Juppéiste, Moriniste, Tougardiste, Portiste, Périniste, Marianniste, féministe, arriviste, multiplexiste, cycliste...

Or, il refuse de parrainer un(e) candidat(e) à la présidentielle. 

Quel manquement au devoir civique d’un élu de l’Etat ! Imaginons que tous les "grands" électeurs l'imitent ; ils nous priveraient d'une élection institutionnelle très attendue. C'est inconcevable.
Que Nanard n'oublie pas que de nombreux "petits" électeurs se sont mouillés et ont voté pour lui. Ce qui lui permet de cumuler plusieurs mandats tant bien que mal et de gagner sa vie plutôt bien que mal. L’élu Nanard devrait donc comprendre que choisir, parrainer, voter est un devoir républicain. Que vont penser ses anciens élèves qui écoutaient ses leçons d’instruction civique ?

Que le super humaniste Saint-Bernard nous dise au moins qu’il ne soutient pas la mère Le Pen !

Etant en fin de course politique, il ne risque plus rien maintenant.

Charlilirom

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

INTERROGATION ÉCRITE AU GRAND MAÎTRE

 

MAJ 28.04.2017 : Avec sa rosette (un pois rouge sur son maillot), Monsieur le Chevalier Aubril conforte sa réputation de grimpeur et d’étalon du vert bocage normand en matière… d’honorabilité, d’humanisme, de moralité, de fraternité, d’exemplarité, de courage…

Si bien que, à l’aube du second tour de la présidentielle, alors que nous sommes désorientés et parfois désemparés ou tourmentés, nous attendons de cet homme politique illustre un avis éclairé, un conseil judicieux, une prise de position de miss…oh ! pardon, de légionnaire.

Tiens ! Qu’est-ce qui m’arrive ? Je suis troublée et je lapsusse (du néologisme lapsusser).  C’est probablement la décoration du beau Saint-Bernard qui m’impressionne à ce point.

Bon ! Revenons à nos moutons, aux électeurs et au vote. Ne tournons pas autour du pot aux voix. Mon p’tit cœur de Normandie va-t-il appeler son électorat (du sud Pays-d’Auge notamment) à voter Macron à l’instar de Valter et surtout de son ami et collègue légionnaire Fillon ? Rappelons que Fifi a été promu grand officier de la légion d’honneur en 2012. Nanard aspire peut-être à ce grade tel un courageux maréchal d’empire ?

 

Charlilirom 

 

EDITO, LA LEGION D'HORREUR

 

MAJ 20.04.2017 : Nanard chevalier de la Légion d'Honneur...

Alors là les bras m'en tombent.

En ville, ce ne sont que railleries et quolibets, on se gausse d'un tel ridicule dans les chaumières.

Comment a t'il fait ? Sa grande copine Clotilde a t'elle donné un petit coup de main ? Quel est le ministre qui l'a nommé, la Marocaine El Khomri  ?

La visite du site de cette honorable institution est croustillante : avoir 20 ans de "services éminents" au jus, et surtout : 

L’honorabilité : le futur légionnaire doit avoir  une bonne moralité. Une enquête est effectuée pour s’assurer de la recevabilité des dossiers sur ces deux points.

Défense de rigoler. L'histoire ne dit pas si les galipettes sont tolérées.

Si tant est qu'il y ait des "mérites éminents", on aimerait bien savoir lesquels.

Hardi ! La Légion ? Le dossier est public ?

Autre détail : le récipiendaire, après avoir raqué 50€ et acheté sa breloque, doit organiser une cérémonie, avec un gugusse qui fait son éloge pas encore funèbre.

Pas intérêt à ce que ce soit la mairie, donc nos impôts, qui payent cette sauterie misérable.

Sinon j'organise une manif, préparez vos casseroles.

 

 

CARPE DIEM

 

MAJ 01.04.2017 : Sur le chantier du futur pôle de santé du centre de Lisieux, les ouvriers ont découvert un ouvrage souterrain. On savait bien qu’il y avait anguille sous roche. Ariane Poynard, adjointe au maire et médecin à la retraite, pense que l’ouvrage mis à jour est un canal carpien. On a en effet trouvé à proximité de ce lieu noir de nombreuses arêtes de carpes qui devaient jadis se baigner dans cette déviation de l'Orbiquet.
Ces découvertes restent en travers de la gorge du maire de Lisieux ; muet comme une carpe, il se dit : « gardons le silence et tant pis pour les ombres au tableau ; nous vairons plus tard. »

Pauvre Nanard ! A chaque fois qu’il se creuse la cervelle pour les beaux-yeux (1) de Lisieux, ça fait des trous (ne pensez pas qu’ils sont dans sa tête, même si je vous tends une perche).

«  J’fais des trous, des p’tits trous, encore des p’tits trous, surtout place de la République. Et je tombe toujours sur des os ou des arêtes. Quels bogues ! (2) »

Dans la cité du Saint-Pierre, le mandat de Saint-Bernard n’est vraiment pas du billard (3). Enfin, pêchons le poisson-clown aujourd’hui sans nous soucier du lendemain. Carpe diem.

(1) Les beaux-yeux sont des poissons de mères chaudes… célibataires ressemblant aux dorades roses.
(2) Les bogues sont aussi des poissons de la Méditerranée.
(3) Le billard est également un poisson appelé couramment le maquereau espagnol.

Charlilirom

 

CHAISES MUSICALES

 

MAJ 29.03.2017 : La démission de "JPS" n'a fait l'objet d'aucun commentaire. Contrairement à ce à quoi on pouvait s'attendre, il n'a pas été relégué en bout de table, mais au milieu sur le côté, la piétaille étant repoussée d'un cran. Sans aucune information ni vote, les compétences ont été redistribuées. C'est Jean Pierre Gallet, même pas nommé adjoint, qui récupère les attributions de notre projectile préféré. On peut toujours poser la question à la préfecture sur la validité de ce flou artistique.

 

 

EDITO DU 27.03.2017

 

MAJ 29.03.2017 : Demain soir 28/03 conseil municipal 20h.

Notre ex-Grand Argentier à la Barbe Fleurie va être saucissonné, découpé en rondelles.

Une pour "La Fusée" (Ariane POYNARD), une pour "Saint Daniel" de la Crouée (associations), on ne sait pas encore qui pour l'enseignement supérieur.

A noter qu'il n'y a pas de point à l'ordre du jour pour entériner la démission de JP Soulbieu, ni de réorganisation interne, ou nomination d'un nouvel adjoint. 

Bref, c'est le brin le plus complet. 

Une petite souris me dit que des pervers sont en train d'éplucher les textes pour savoir si un conseil tenu dans de telles conditions de bricolage est bien légal.

En tous cas, pour l'avoir vu ânonner des textes insipides lors des réunions de commerçants, notre Fusée va avoir du mal à s'en sortir.

Le tout sous le sourire goguenard du démissionnaire, qui va passer de la table des courtisans à un strapontin, soit à côté de l'opposition squelettique de gauche, soit à côté de l'absent permanent du FN, et non loin de la bande à notre cher Vicomte de Lessard et le Chêne.

Faut pas rater ça.

 

 

NANARD ET RAMA

 

MAJ 06.03.2017 : Dans le cadre de la présidentielle, à la pêche aux parrainages, les candidat(e)s courtisent notamment les maires. C’est ainsi que Nanard a rencontré la séduisante Rama Yade. Il a même bu un café en sa compagnie, dans son cabinet particulier. Bavarder les yeux dans les yeux, quel bonheur ! Néanmoins, il a refusé de la parrainer. Il nous confie dans le Pays d’Auge Internet du 03/03 : « Je préfère rester éloigné de la politique»;

Même lorsque la jolie politique est assise sur un canapé ? Alors là, Nanard nous en bouche un coin !

Pourtant, la belle Rama a travaillé avec Sarkozy - l'idole du maire - et présente un profil et un programme qu'elle juge les meilleurs de tous. Manifestement, mon p'tit cœur de Normandie faiblit. La politique, les cabinets feutrés et les canapés douillets ne sont plus faits pour lui.

Charlilirom

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE NOVEMBRE/DECEMBRE 2016

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

SOS FACTEURS EN

 

DETRESSE

 

MAJ 06.12 : A LA POSTE de Lisieux, ça va mal. La vitesse fulgurante avec laquelle la communication se développe sur internet (c'est mon métier depuis 17 ans, après avoir fait de la VPC à l'ancienne pendant 20 ans), réduit le volume du courrier à vitesse grand V. Evidemment, la réalité du marché fait que ça cogne. En attendant, si FILLON passe, de trimer 39h payés 37 (et non pas 35, François est généreux, car quand on est passés de 39h à 35h, personne à ma connaissance n'a eu son salaire diminué, ça se paye bien un jour).

Bref, le spleen et les états d'âmes sont à leur paroxysme, le camarade MUSSLÉ (NPA+CGT+Antifa+Anar+machins divers de gôôôche), souffle sur les arrêts de travail, ça brûle bien. On part de l'enfer carcéral postal (à midi ?) "fatigué", "en larmes", avec un impact sur la santé "physique et psychologique", on se dit "en souffrance", on bosse "à reculons" (pas pratique en vélo), avec la "boule au ventre" (même sans être en cloques ?), avec "angoisse et nervosité" de "l'irritabilité" du "découragement" et des nuits sans sommeil et donc sans ronflements. Pour la famille c'est bien pire, les gosses prennent des baffes et bouffent encore plus n'importe quoi à n'importe quelle heure, le conjoint, c'est Hôtel de la Poste du cul tourné, le ménage est plus fait, un cloaque.

L'apocalypse quoi.

Bon, maintenant, c'est quoi les "retours tardifs de tournée" ? 11h pour l'apéro, 12h pour récupérer les gosses, 13h pour le JT, ou 14h pour la sieste ?

Christophe MUSSLÉ réclame la semaine de 32h (déjà le cas ?). Fais gaffe camarade, tu vas te retrouver muté dans la Sarthe.

 

 

 

 

PRESIDENCE DE L'AGGLO

 

MAJ 06.12 : Le roitelet annonce sa candidature, contraint et forcé d'ailleurs. La sauterie est fixée au 9 janvier, à 18h, le lieu n'est pas encore fixé. Raison de cette heure précoce : il y a 136 votants, et ça se passe à bulletins secret, et si quelqu'un en fait la demande, avec isoloir (en effet, un voisin malintentionné peut jeter un oeil sur votre vote). On commence par le Président. Après les 15 vice-présidents (le maximum) et 10 conseillers délégués (aux sinécures bien rémunérées genre petit boulot peinard de Philippe Vacher, récompense de ses trahisons, les haies, les ordures ménagères, les aides aux petits vieux, le psychiatre pour les apostats de l'Islam, les vélo-taxi etc...

Pour contenir tout ce beau monde, et le public ravi d'assister à ce naufrage démocratique, il n'y a pas trop de choix : la LOCO à Mézidon, mais ça fait publicité mensongère, la salle Canada, pareil, mais on se les gèle, le Théâtre de Lisieux, on se les gèle moins, mais ça sent les dessous de bras de bobos de gauche etc...

Au moins, avant, les choses étaient claires : c'était Évêché.

 

EDITO DU 27.10

 

MAJ 03.11 : J'en ferai la démonstration prochainement, le projet LISIEUX 2025 est un véritable délire.

La charmante hôtesse, grande, blonde aux yeux bleus*** de la MAISON DES PROJETS a bien appris sa leçon. Elle te joue du pipo à douze trous avec le sourire, avec des belles images style propaganda des témoins de Jéhovah.

J'ai donc demandé les plans qui figurent sur certains panneaux d'exposition, et sur la console de l'EVH, mais pas sur le site de la mairie. Sans ces documents à examiner à tête reposée, en comptant les places restantes, difficile de vous informer correctement.

Allez y, surtout si vous être propriétaire en centre ville et commerçant, car c'est votre peau qui se joue.

***Le look préféré du Roitelet, le casting est parfait.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LES ASSASSINS DE

 

THIERRY PICHARD

 

AUX ASSISES

 

MAJ 07.12 : Les murdeconisateurs n'ont pas osé minimiser, et se contenter d'un procès en correctionnelle. Quand même. Les deux assassins de Thierry PICHARD (19 et 20 ans) vont donc être traduits devant les assises en 2017. On va donc savoir si ces deux dangers publics, qui avaient semé la terreur dans Livarot ce 7 février 2015, après s'être fait virer du Margouillat (une boîte) en étaient à leur coup d'essai ou pas. M'étonnerait. Sont ils passés en correctionnelle avant, et combien de fois, voilà qui est intéressant. Suivant le palmarès, on pourra déterminer si c'est faute à pas de chance ou si le laxisme judiciaire n'a fait qu'encourager. M'am Taubira sera t'elle alors sur le banc des accusés (virtuellement bien sûr) ?

 

LES VIEUX BIRBES

 

DE LA CCI AMORTIS

 

MAJ 07.12 : Les vieilles badernes qui ont fait leur carrière dans les trente glorieuses, où il suffisait de se baisser pour ramasser du pognon, ont jeté l'éponge. Bienvenue aux petits nouveaux, qui, eux, ont les mains dans le cambouis et le bordel inouï socialo-communiste, mais pas que, des normes à la con, règlements tatillons, lois tordues, matraquage fiscal et social. La liste est longue comme un jour sans pain. Dernier exemple en date : le financement des mutuelles par les entreprises. Moi je vous le dis, je me considère comme un miraculé. Comme m'a dit un jour Yvette (Roudy) : "les commerçants on peut tout leur faire, ils arriveront à se démerder". Avec des raisonnements comme ça, on se retrouve avec 5 millions de chômeurs.

 

 

ERREURS DE CASTING

 

MAJ 30.11 : Ceux qui on suivi la campagne des municipales se souviendront que lors de sa visite, le camarade Bilderberguisé FILLON avait félicité Riton lorsqu'il a vu les logos de l'UMP, l'UDI et le MODEM réunis sur la vitrine de la permanence, généreusement prêtée par son associé spécialiste des écroulements, un tremblement de terre à lui tout seul. S'en était ensuivi un discours que j'avais apprécié sur les vertus de l'union, l'ouverture, gnagna gnagnagna. 

Cela n'avait pas eu l'heur de plaire à un certain nombre de colistiers, et en particulier un certain Nicolas Dufour, dont le style très lèche botte arriviste et la démarche ondulante lui valent un surnom dans la galerie de personnages de l'ECHO JOLI, qui lui colle aux basques depuis : "La Dufourette". 

Depuis cette erreur de casting qui avait valu à la liste une cuisante déculottée, grâce à un tract vengeur dont votre serviteur a le secret, les bévues se sont enchaînée. Entre autres ce coup-ci de soutenir Bruno Lemaire, qui s'est fait allumer par les électeurs de droite (je suis passé dimanche devant le bureau de vote on se serait cru à la sortie de la messe, avec mémés en vison, et papy endimanchés).

Bref, il vient d'avaler une belle couleuvre, à sec, mais un pot de Nutella et une bonne Kanterbrau devraient aider à faire passer la purge.

D'autres que lui se sont foutus le doigt dans l'oeil : Le bellâtre de Livarot et Zinzin c'était Juppé, la marquise Nicole Ameline NKM, etc... Un seul, Olivier Paz, avait choisi Fillon. Le peuple de droite et quelques sous-marins de gôôôche caviar, voire les muzz de service pour sauver la mise au dhimmi Juppé, leur a foutu une belle mandale dans les gencives.

Maintenant, pour les investitures, ça se discute, car Fillon aura fortement besoin de godillots bien lacés, avec une assemblée encombrée de patriotes et autres populistes.

Suite à la prochaine connerie.

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

L'ÉVÉNEMENT

 

MAJ 02.01 : Savez-vous quel est l’hyper événement choc, chaque année ?

C’est l’événement que nos livres d’histoire retiendront en priorité.

Alors, vous séchez ? Je m’en doutais. Voici donc quelques indices :

- Cet événement réchauffe notre QI autant que notre planète.

- Cet événement élève nos connaissances au niveau de la station spatiale de l’astronaute Thomas Pesquet.

- Cet événement nous offre un tour du monde au rythme du navigateur Thomas Coville.

- Cet événement, c’est le souffle retenu, c’est l’émotion non contenue du peuple de Normandie.

- Cet événement, c’est un petit cœur qui bat pour l’éternité.

- Cet événement, c’est un débordement de promesses à faire rêver un électeur insomniaque et à faire cauchemarder un sénateur endormi. 

- Cet événement, en un mot, c’est du blablabla.

Vous avez trouvé ? Toujours pas ? Là, je ne m’en doutais pas.

 

La réponse est : Le discours de vœux de Nanard Aubril.

 

A notre tour, nous souhaitons à notre roitelet huppé, à notre p’tit cœur de Normandie, à notre politicien-humaniste bien ancré à droite et gentiment cumulard, au copain de Fillon et de Sarko une bonne année 2017 sans trop de surmenage.

Charlilirom

 

HUMANISME ET HUMANITÉ

 

MAJ 02.01 : Si jamais Nanard n'était pas élu président de la communauté d’agglo Lisieux-Normandie, il sombrerait assurément dans l'ennui, voire dans la mélancolie, n'exerçant plus que les mandats de maire, de conseiller départemental, de président du VCL et d'autres babioles.

Imaginons alors les occupations de notre roitelet huppé au nid familial, en fin d’après- midi : ménage, cuisine, vaisselle, pantoufle-canapé-télé (auprès de la première Dame de Lisieux) avec « plus morose la vie », « qui veut gagner des clopinettes ? », « l’amour est dans le pré » (1), « les routes de l’impossible » (2) … Cette oisiveté, quelle galère, quel calvaire, quel martyr pour mon p’tit cœur !

Même si les personnes qui mettent en doute ses compétences se comptent sur les doigts de maints… mille-pattes, il faut absolument voter pour cet humaniste, ne serait-ce que par humanité.

(1) Dans leurs prés verdoyants, les maires du Pays d’Auge vouent un amour sans borne au roitelet huppé, redoutable chasseur à ses heures. 
(2) Il paraît que France Télévisions souhaite tourner un épisode des « routes de l’impossible » dans le canton de Nanard.

Charlilirom

 

 

IL Y A DE L'ANGLAIS

 

DANS LES TUYAUX

 

MAJ 30.11 : J'ai eu l'occasion de téléphoner récemment à la mairie, et suis tombé à quatre reprises sur le répondeur (en pleine journée), avec de la musique craquante et distordue façon 78 tours, dont les paroles sont... en Anglais. Ca fait désordre pour un ex petit instituteur du fin fond du Pays d'Auge. En plus, à la fin, tu te fais raccrocher au nez. Bravo le sens de l'accueil professionnel.

 

EDITO DU 27.10

 

MAJ 03.11 : J'en ferai la démonstration prochainement, le projet LISIEUX 2025 est un véritable délire.

La charmante hôtesse, grande, blonde aux yeux bleus*** de la MAISON DES PROJETS a bien appris sa leçon. Elle te joue du pipo à douze trous avec le sourire, avec des belles images style propaganda des témoins de Jéhovah.

J'ai donc demandé les plans qui figurent sur certains panneaux d'exposition, et sur la console de l'EVH, mais pas sur le site de la mairie. Sans ces documents à examiner à tête reposée, en comptant les places restantes, difficile de vous informer correctement.

Allez y, surtout si vous être propriétaire en centre ville et commerçant, car c'est votre peau qui se joue.

***Le look préféré du Roitelet, le casting est parfait.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

FOUILLES : 2 ANS DE

 

 TRAVAUX ET 1600

 

CAMIONS MINIMUM

 

MAJ 02.12 : L'emplacement à fouiller est au minimum de 3000m2 (la surface de la boîte en tôle ondulée du Multiplex), mais vu la hargne et les insultes proférées par Philippe Vacher (Philou pour les intimes) à l'encontre de la DRAC et de l'INRA, les fonctionnaires de ces vénérables institutions ne vont pas les louper. A mon avis c'est plutôt 5000m2, si le reste de la place n'y passe pas en cas de découverte majeure, soit 15000m2 (un hectare et demi).

Partons de 3000m2, creusé sur 50 centimètres à la pelleteuse, et le reste à la main, l'été cela va de soi. La profondeur prévue par l'INRA est de 4m MINIMUM, avec exploration éventuelle des sédiments sous-jacents, où on peut retrouver, vu l'endroit, des piquets d'une cité lacustre par exemple (ça s'est produit en Angleterre).

Soit un minimum de 12000m3 à déblayer, puis à remblayer. La densité de la terre est de 1.6 à 1.7t/m3, un camion benne embarque 25T, soit 15m3. Ce qui nous fait 12000/15 = 800 camions aller et donc 800 camions retour. Bonjour la bouillasse pendant deux ans. Tous les commerces de la Place de la République seront KO debout. C'est d'ailleurs tout bénef pour les traîtres qui magouillent pour se placer dans la galerie marchande, si ça finit par aboutir.

Si toute la place est fouillée, on multiplie par 5 !!!

 

PRESIDENCE DE L'AGGLO,

 

ET NOTRE GRAND

 

ARGENTIER

 

 A LA BARBE FLEURIE

 

MAJ 02.12 : François Aubey a annoncé sa candidature. C'est un peu compliqué, et même des spécialistes en comptes d'apothicaires électoraux ont du mal. Vu le faible nombre d'électeurs (140 à la grosse), ont peut faire des campagnes personnalisées. Les téléphones sont en surchauffe. Aux dernières nouvelles, les "nains de jardin" seraient en train de déserter le château en ruines du Roitelet. Le scrutin est secret, ça va dézinguer.

Aubey, alias "Assurancetourix", a annoncé qu'en cas de victoire, son premier vice-président serait de LISIEUX. Rappelons que notre Roitelet est un super-dégonflé, car il avait été élu dans l'opposition face à Yvette Roudy, et avait démissionné. On le voit mal se ramasser une toise et accepter de siéger en second. Après la couleuvre de son éjection d'une vice-présidence au Conseil Général, c'est un coup à faire exploser son tronc cérébral. Pof, un éclair, une odeur de cochon grillé et puis un discours de démission, il n'a qu'à reprendre celui de Hollande.

Donc, ce sera un des adjoints actuels de la Mairie de Lisieux. En bonne place, notre grand argentier à la barbe fleurie, Jean Paul Soulbieu. Interviewé de manière impromptue lors des cérémonies du 11 novembre, l'individu déclare avoir une position claire : si "Bernard" n'y va pas, j'accepte (de me sacrifier un peu plus, qu'en pense maman ?).

De toutes façons, je ne repars pas pour le prochain mandat (valable pour la tête de liste).

Remarquez, vu l'habitude récente en France d'envoyer aux oubliettes des présidents de la République, les débris cabossés et cacochymes de l'équipe Aubril vont se saborder d'eux même.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE SEPTEMBRE/OCTOBRE 2016

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

EDITO DU 15.10

 

MAJ 20.10 : HOLLANDE dit que les magistrats sont des lâches.

Je confirme.

Deux ou trois procureurs (dont la profession indique qu'ils agissent sur ordre du peuple Français) ont mis à la poubelle ma plainte contre AUBRIL Bernard qui a sciemment bafoué la Loi votée par les représentants du peuple, dont le sans-dents que je suis fait partie, qui interdit d'inscrire sur les monuments aux morts des soldats morts avant la guerre de 14-18.

Et plusieurs fois par an des faux-culs (ministres (Sainte Vava), préfets, députés, élus, associations d'anciens combattants etc...) font leurs simagrées commémoratives devant les noms de PIQUOT et LEFEVRE, morts pour le dictateur Napoléon à Austerlitz.

Je sens que je vais me pointer aux cérémonies du 11 novembre.

Soldats, un peu de courage !

On commence par ça avant de s'occuper du reste.

Entre autres de l'agitation manifeste des ressortissants de la Oumma, qui vu les propos du livre de Hollande, subodorent qu'ils se sont fait enfumer pour rester dans le politiquement correct en ruines.

 

 

SHRECK FURAX

 

MAJ 28.09 : Manifestement, SHRECK a eu du mal à digérer les propos tendancieux de ce site dont au sujet de la Banque de France et avant des municipales : "sale con". Bon, il était en pétard. Je me méfie quand même, ma bicoque n'est pas très solide.

 

NI HYPHEN NI A FAIRE (Suite)

 

MAJ 28.09 : J'avais ronchonné au sujet du coût du karaoké HYPHEN HYPHEN, mais la Camille BERTHOLLET, très bon chic, a coûté 15825.00€ TTC. Elle s'est quand même déplacée avec sept personnes, avec deux nuitées et deux restos. Ca fait cher de la pianiste. A comparer avec les 500.OO€ jetés au gueux BLUES POWER. Le choix politique est clair : on se fait mousser avec des vedettes, et les artistes Normands et néanmoins intermittents vont se faire voir chez les Grecs (pas tous) et l'ont bien profond. Pourtant il y a du potentiel (voir l'affiche du festival Ochapito). 

 

DÉPÉNALISATION

 

MAJ 28.09 : Non, c'est pas le cannabis, mais le stationnement. Plus d'amende à l'ancienne. Le cabinet SARECO, des bobos Parisiens nourris au sein d'Hidalgo, qui transforme sa ville en dépotoir, vont phosphorer pour 25153€ TTC pour "harmoniser la politique de stationnement". Autrement dit pour trouver des subterfuges pour que les "potes à Nanard" continuent à stationner gratos ou puissent se garer devant leur magasin. Ceux là aussi on les attend au virage.

 

EDITO DU 07.09

Bon, les signes avant coureur se multiplient.

Il faut donc s'organiser.

Si vous êtes volontaire, vous savez où j'habite.

On évite mails et téléphone.

 

Prochain conseil municipal, mardi 27 septembre.

Le roitelet nous avait déjà menti : "Lisieux n'a pas vocation à accueillir de nouveaux migrants". C'était avant que l'hôtel de l'Europe (rue de la gare) fasse le plein.

Quelqu'un va t'il poser la question qui tue en ce moment : M'sieur l'maire, avez vous des informations de la préfecture au sujet de l'hébergement aux frais de la princesse de clandestins ?

Allez vous organiser un referendum comme à Allex pour nous demander notre avis ?

Mort de trouille, et c'est pas bon pour le tronc.

 

 

EDITO DU 07.09

 

MAJ 13.09 : Quel souk, c'est le cas de le dire.

Même Lisieux, deuxième ville de pèlerinage en France n'est pas à l'abri de "déséquilibrés".

Ce n'est pas parce que les socialistes font leurs valises que ça va arranger les choses.

Sinon, on perd la brigade de Gendarmerie, en pleine guerre ça fait un peu désordre, mais on garde le siège de la Compagnie, pour combien de temps ?

La descente aux enfers de notre ville continue donc, les panneaux à vendre fleurissent malgré la sécheresse dans le quartier.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

MANGER BIO A LISIEUX

 

C'EST POSSIBLE

 

MAJ 04.10 : Il suffit de se rendre au marché du samedi, il y a tout ce qu'il faut, avec des prix compétitifs par rapport aux étranges légumes standardisés des grosses surfiasses. Il y a trois magasins, deux en ville un à la Galoterie). Pour tout renseignements : www.bioetlocal.org

 

 

EDITO DU 30.09

 

MAJ 03.10 : Conseil municipal insipide et soporifique.

Comme dans les ministères, les rats fonctionnaires quittent le navire, nous perdons notre x-ième chef de cabinet. Comme l'erreur de casting est la règle, normal quand le boss est un petit fonctionnaire de l'éducation nationale, qui n'y connaît rien (il paraît que le chef des services techniques "pose problème"), celui qui va gérer la fin de règne va être dur à recruter : fermer sa gueule est le critère n°1, alors tout est possible. Bon, il y en au moins une qui s'accroche.

Le camarade Ricci, ex FN converti à Debout la France arborait un superbe tee-shirt "ONE VERSUS ALL", ça a l'air glauque, hard rock, gothique et catch. Un truc à énerver un djihadiste. Un conseil : va pas au Bataclan.

Notre adjointe à la jeunesse chaloupe toujours autant du valseur, et vu la longueur de tissu ferait bien de moins se pencher quand elle bizoute l'opposition, vu que le public a alors vue sur la mer. Se rincer l'oeil à l'eau salée, beurk.

Pour la gestion de l'eau, on prend le même Veolia et on recommence pour 15 ans. Il faut dire que passer en régie, c'est des embauches, des millions d'€, et un coup à achever notre Grand Maître de l'Ordre des Panneaux Solaires. Qui selon des sources mal intentionnées aurait été plaqué par Tesnière.

Mais la grande nouvelle, c'est la présentation de LISIEUX 2025 le 18 octobre. On va donc pouvoir leur rentrer dedans, l'Ellipse, le Crématorium, et le Multiplex ça leur a pas suffit.

 

 

GÉGÉ BON SAMARITAIN

 

MAJ 01.09 : La CROIX ROUGE a déplacé sa "Vest Boutique". Le boss trouvait les loyers en ville "exorbitants". Transmis à Gégé*** alias "Shreck", cestui qui "aime être riche", qui leur louait déjà un boui-boui de 25m2 (où j'ai débuté mon activité professionnelle !). Pas rancunier, le Gégé, ému jusqu'aux larmes par les gémissements des bénévoles, a fini par craquer, c'est un sentimental, sous son aspect bourru.

Bref, c'est la BA, le sponsor, le généreux donateur, le sauveur des pauvres et handicapés. Qui s'est généreusement fendu des travaux et d'un loyer allégé pour le nouveau local.

La conscience, l'oeil dans la tombe, ça travaille la nuit. Alors autant se donner bonne conscience par ce fait d'arme, et continuer le bizness par ailleurs avec son associé Lehéricy. Car quand on est riche, c'est qu'on a piqué l'argent des pauvres. Un peu comme Besnier (LACTALIS), assis sur 5 ou 6 milliards prélevé sur ses serfs, pardon, ses paysans.

***Gérard Butel, un bon client pour l'ECHO JOLI, dont les exploits, en particulier les effondrements, alimentent régulièrement les rubriques à scandales de ce site iconoclaste.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

NI HYPHEN NI A FAIRE (suite)

 

 

MAJ 06.09 : Comme chacun sait, les petites souris de l'ECHO JOLI sont très efficaces, et ce journal le leur rend bien en les gratifiant de morceaux de Conté de premier choix et de blé bio haut de gamme. Ainsi, d'une oreille attentive, l'une d'elle a appris que le choix de faire venir de loin un groupe d'agités assez balèzes en karaoké pour que les couillons ne s'en aperçoivent pas, vient de notre chère Mme de Montespan qui, si on en croit la ragots sordides au sujet de ce qui est un véritable scandale, en "était fière".

Bref, c'est cette employée (donc doucement les basses, faut respecter le petit personnel), quand même très proche du pouvoir, comme certains sont "proche hôpital", a cassé les rendez vous musicaux de l'été, pour préférer payer avec un lance pierre Blues Power, si ça se trouve la pianiste c'était pour la gloire, et en dépensant une fortune pour un spectacle pipé de clowns "visuels".

Tout ça pour la gloriole du roitelet, qui a ânonné péniblement un discours insipide mais très lèche cul, comme d'hab, sur scène, avant le déchaînement des braillements de la gueularde de service.

Bon, il se murmure qu'elle aurait de bonne raisons personnelles.

Allez savoir lesquelles.

 

 

NI HYPHEN NI A FAIRE

 

MAJ 01.09 : Un stagiaire des Jazzitudes s'est étonné de l'aspect "mortel" de la ville dès 19h. Pour manger, il s'était retrouvé à Pont l'Evêque, c'est dire. Comme je l'avais fait remarquer, au lieu d'un concert par semaine l'été, en général correct avec des groupes de la région qui ont bien besoin de travailler pour ceux qui sont intermittents du spectacle, nous sommes passés à trois dates. 

Dans le genre j'anime ma ville pour y attirer les touristes c'est réussi. Les déconnantes sur l'Ave Victor Hugo n'en sont que plus dérisoires et stupides.

Le concert HYPHEN HYPHEN était une honte, totalement bidonné, avec une bande son pré-enregistrée (pour les claviers et les choeurs). Pas certain que les quatre guignols qui s'agitaient sur scène étaient branchés. Je suis allé voir le sonorisateur en lui recommandant de ne pas se gourer de CD, ça aurait pu les perturber.

Ensuite je suis tombé sur Serge Marie et deux employés municipaux (chargés de gérer le bidonnage), et leur ai dit que payer ce karaoké 9000€ alors que Blues Power (Denis Cook) a eu droit à une aumône de 500€ était un peu comme qui dirait indécent.

Le problème est que pour déceler ces supercheries techniques il faut être musicien soi même. Le public s'est fait avoir et Céline et son papounet se sont fait enfumer comme tous les autres.

Je souhaite vivement qu'en prochain conseil municipal un opposant proteste contre cette mascarade et son prix, pour un groupe qui venait de loin, chantait en yaourt, avec une gueularde surexcitée.

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LE MULTIPLEX

 

MAJ 05.10 : Cette fois ci, c'est l'agonie. Dans une conférence organisée par la Société Historique de Lisieux (que votre journaliste avait sollicité et en retour a reçu des documents pertinents), le grand chef à plume des archéologues assène : "il existe un mobilier archéologique de qualité remarquable". Du miracle oui, trouver une godasse de 800 à 1000 ans aux prunes c'est pas tous les jours. Tout sera fouillé sur 4.5m, la nappe phréatique étant à 3m, faut battre des palplanches (boucan assuré) et utiliser des pompes (bruyantes, 5m3 à l'heure). Et il n'y a pas à discuter. Comme le roitelet et son copain ont pour projet un cube en tôle avec une esplanade, le réaménagement des parkings restants, c'est pratiquement toute la place qu'il faut fouiller. Ca doit bien faire dans les 3/4 hectares. Des fous. C'est cuit.

Du coup, par ricochet, comme les autres projets délirants de LISIEUX 2025 (surtout la destruction de l'Avenue Victor Hugo) étaient liés au MULTIPLEX, tout le dossier tombe par terre. Boum.

Une démission peut être, car notre Firmin des marquises ne sert plus à rien, même cap de résoudre le problème des crottes de chiens.

 

SAINTE VAVA 

 

MAJ 03.10 : Un citoyen un peu ZADiste, qui participe à la joyeuse chienlit de Notre Dame des Landes écrit à Sainte Vava : "Les dernières informations relatives à l’expulsion des ZADISTES de NDDL indiquent que le droit au logement s'applique aux squatteurs qui ont déclaré leur adresse sur la ZAD. Il serait donc, de ce fait, hors de la légalité de procéder aux expulsions sur la ZAD sans que des jugements contradictoires soient rendus avec appel."

Traduction : à force de passer des lois pour empêcher les propriétaires d'expulser les mauvais payeurs ou ceux qui s'installent carrément chez vous (vous avez 48h pour réagir, après c'est le circuit civil, autant dire que le cinéma dure un an et vous récupérez un immeuble détruit), ça se retourne contre le gouvernement. Pour expulser un ZADiste qui se domicilie dans une masure avec l'accord du propriétaire, il faut un jugement. Ca peut durer un moment. Plus le temps passe plus l'attaque de la ZAD par les CRS est improbable, car ils sont déjà sur les dents avec les clandestins, et les élections approchent.

La Clotilde se fait rare dans les bistrots en ville, et ses copines aussi. Tous aux abris ?

 

EDITO DU 13.09

 

MAJ 24.09 : Dans mon dernier édito, je disais que nous n'étions pas à l'abri. Prémonitoire. Et nous sommes la deuxième ville de pèlerinage de France et il n'est pas rare de croiser cornettes et soutanes, voire accoutrés façon "Chaussée aux Moines", amène.

Une des terroristes, une nulle incapable de foutre le feu à une voiture, qui retire les plaques mais pas l'assurance, se sert de son téléphone et se baladait tranquillement bien que "promise" (par qui ?) à un égorgeur de prêtre, Sarah Hervouet ("H." pour la gribouille aux ordres), est native de Lisieux. Rassurez-vous "elle n'a vécu que très peu de temps" à Lisieux.

Rassurés ?

Pas vraiment, selon un témoin, vendredi 9 à 17H30mn, place Mitterrand, aux arrêts de bus face à la Poste, bondés de jeunes scolaires qui prenaient d'assaut les bus, se trouvait juste à côté, 1,50 mètres derrière ces arrêts de bus, un femme (ou un homme ?) portant un niqab de couleur noire, lui cachant totalement le visage en dehors des yeux, chose totalement interdite par la Loi, des sacs à la main et semblait attendre.

C'est de la provocation genre Tremblay ?

Que faisaient les cow-boys du camarade Garcia, qui le soir alignaient le souchien au rond point des Droits Humains ?

A noter que le raout de l'Aïd a donné lieu à quelques scènes bibliques dans un quartier, si j'ose dire, mais là, pas de commentaires.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE JUIN/JUILLET/AOÛT 2016

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 30.06

 

MAJ 25.07 : Conseil municipal insipide, il faudra donc surveiller celui de la rentrée de près.

Notre Roitelet, que tout le monde décrit comme "absent" lors des réunions, fait une fixation sur son seul opposant, Jean Pierre Lecomte, les autres étant plutôt aussi pâlichons qu'incompétents, surtout dans les rangs d'une gauche en lambeaux.

Après lui avoir coupé le micro sauvagement, façon autocrate, puis fait semblant de ne pas entendre les questions pressantes au sujet de prises illégales d'intérêt et autres mélanges des genres à propos de la pédale (le VCL), voilà qu'il inaugure une nouvelle méthode pour tenter de couper l'herbe sous le pied à notre Vicomte de Lessard et le Chêne, où c'est pas ce qui manque, l'herbe. Il répond par avance aux questions qui ne lui sont pas encore posées !

Mme de Montespan lui a t'elle offert une boule de cristal, un jeu de tarots divinatoires, ou a t'elle consulté le cabinet noir d'une Voisin locale ?

On a eu le droit à la description apocalyptique du futur conseil de l'agglo, avec 114 sièges, dont 25 à Lisieux (presque tout le conseil), et jusque 15 vice-présidents. Ingérable, pire que LINTERCOM et ruineux.

Autant dire que vu son empoisonnante réputation et ses distractions déficientes, il est cuit pour la présidence. 

C'est très très mauvais pour Lisieux.

 

 

TROU DE BALLE

 

POLITIQUEMENT CORRECT

 

MAJ 28.06 : Dans ce magma en déliquescence qu'est devenue la France, le type d'individu le plus surveillé par une ribambelle de censeurs, dont les mili-tantes de LGBT et les harpies furibardes des assocs foufounettistes,  est l'hétéro sexuel masculin un peu macho bobo, et quand tu dépasses les 50 piges, c'est pire. La blague qui suit, pas vraiment précieuse, m'a donc été racontée par un homosexuel avéré qui aura des cou... pardon le courage de ses actes non sexuels si d'aventure un murdeconisateur libidineux cherche des noises à votre rédac chef-chef préféré. 

Pour ceux que ça intéresse Paris Première a passé hier une représentation au Théâtre des Deux Anes, les Guignols à Boloré à côté c'est de la bibine. On se demande comment ils ne sont pas tous encore au gnouf.

Bref l'histoire (racontée avec le petit doigt en l'air avec mine jubilatoire concupiscente, l'autre main contrôlant le pan de la jaquette qui flotte) : "Encore heureux que je ne fusse pas à Orlando, oups, je ne tiens pas vraiment à me retrouver avec deux trous de balle".

Navrant.

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 25.07

 

MAJ 26.07 : Bah mes aïeux, ça défrise.

Les événements dont la France est le théâtre étaient parfaitement prévisibles, et décrits en particulier par Riposte Laïque. 

Nos querelles de mina.. pardon, de clochers paraissent bien dérisoires.

Il ne faut pas croire que nous sommes à l'abri dans notre bonne ville qui se meurt à petit feu (les panneaux à vendre fleurissent dans le quartier). Comme le souligne Elisabeth Shemla (article du Pays d'Auge du 19/07), le danger viendra du Havre et de l'Herouvillistan et des points noirs de l'Orne. La journaliste n'hésite pas à évoquer un financement de la mosquée un peu facilité par le camarade Rodolphe Thomas, avec à la clé quelques fichés S bon teint, mais cela ne prouve plus rien, l'assassin de Nice avait préparé son coup sans se faire repérer.

Il est évident que la cible toute désignée est Deauville, du fait de la présence de nombreux Juifs.

(NDLR : cet article a été rédigé avant l'égorgement de St Etienne du Rouvray, prémonitoire non ?)

 

 

EDITO DU 27.05 : Prenons un exemple de méconnaissance de la psychologie du roitelet.

La technique de base, vieille comme le monde : diviser pour régner, l'arrogance et le mépris sont un plus.

L'avenue Victor Hugo est effectivement encombrée de véhicules abonnés (dont bon nombre de commerçants et de membres de leur personnel), de ventouses avec passe-droit du maire, les contractuels(es) lèvent la tête et regardent ailleurs, surtout pour le personnel de la mairie, mais pas que.

Virer toutes ces sangsues est facile : un simple arrêté municipal peut interdire aux abonné(e)s de stationner sur l'avenue, et coller des prunes à ceux qui n'ont pas de ticket est l'enfance de l'art.

Seulement voilà : le roitelet aime bien qu'on lui lèche les bottes pour un petit privilège. Et en plus, cerise sur le gâteau, il sème la zizanie, génère la jalousie, puissant ressort.

Donc, même s'il arrive à supprimer 80 places, il ne se reniera pas et continuera à favoriser les abonnés (cons qui payent alors que pour les potes à Nanard c'est gratos) et ses affidés.

Des preuves ?

Il suffit de suivre avec une caméra qui explore le temps les contractuels dans leur tournée.

Bientôt sur You Tube ?

Transmis en direct live à quelques innocentes, charmantes, mais qui dépendent pour leur bizness de la rotation des véhicules. Quand il ne restera plus que 30 places, on en reparlera.

Quant à lui, il s'en fout, il ne risque pas de faire le parcours depuis le parking de la gare à pieds, vu qu'il stationne soit dans la cour du théâtre (il a la télécommande des bornes), soit devant les grilles de la mairie. Faites ce que je dis, moi je vous emmerde.

Pour les épisodes précédents, c'est par ici.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

LA CHANSON DE BÉART

 

A DIT LA VÉRITÉ

 

MAJ 30.06 : Alors qu'il s'éclipsait pour "boire une bière", suivi comme son ombre, Firmin chantonnait, devant le petit personnel médusé, la chanson de Béart : C'est l'espérance folle, Qui nous console, De tomber du nid, Et qui demain prépare, Pour nos guitares, D'autres harmonies... Je ne vois pas le rapport.

 

 

EDITO DU 27.06

 

MAJ 30.06 : Le BREXIT a du mal à passer chez l'oligarchie.

Cela prouve qu'un peuple mature politiquement, quand il en a raz le bol du politiquement correct et de la folie de Bruxelles, peut décider de prendre le large.

Gros cafouillage sur le site de la mairie. Normalement, le conseil municipal a lieu demain 28.06, et il est indiqué au 21 juin, jour de la fête de la musique. Pas un mot dans la presse à ma connaissance, alors que normalement les habitants doivent être informés à l'avance (mais la loi ne fixe un délai que pour les conseillers). Méfie té, méfie té cor, méfie té toujou. La désinformation facilite les coups tordus.

 

 

JOUECLUB NE JOUE PLUS

 

MAJ 27.06Mon collègue JOUECLUB a fini par jeter l'éponge. C'était pourtant un professionnel qui connaissait son métier. Ne reste plus que deux points de vente de jouets à Lisieux. Merci Amazon (et ses clientes), domiciliée au Luxembourg, qui fait maintenant 15% du marché. C'est mieux, sauf que quand tu veux un pot de peinture ou un pinceau, c'est la galère.

 

 

MAC DO

 

MAJ 30.06 : Une nouvelle fois, ce géant de la malbouffe est autorisé à organiser une manifestation prônant santé, sport et alimentation équilibrée avec des animateurs gras du bide, qui auront sans doute pris quelques kilos depuis l'an dernier. Rigolez pas, il y a eu des précédents, les jeunesses au vieux monsieur qui a fait don de sa personne à la France. Encore heureux qu'ils n'aient pas embauché Richard Virenque, idole de son Nanard pour prôner les vertus du vélo. Je te virerais ça à coup de pieds dans les hamburgers.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 MEDIATHÈQUE

 

MAJ 27.06Ce sont 2,2m€ qui vont être engloutis dans ce bâtiment en pure perte (à mon avis). Si le concept était valable lors de sa construction, et encore, maintenant c'est fini. La gigantesque quantité d'information disponible sur internet (qui a été fait en partie pour conserver la mémoire de l'humanité en reliant les ordinateurs entre eux), y compris la littérature, tout ce qui est du domaine public peut être trouvé gratuitement, le reste est largement piraté, surtout les films et la musique. Bref, à terme ne resteront plus que les nostalgiques du papier, ce qui a sont intérêt d'ailleurs, il est plus facile de consulter un livre bien fait que circuler sur un site bancal.

Quant à l'auditorium, largement raté, il sera toujours éternellement trop petit, même en cassant les murs d'une régie qui n'a jamais servi. Responsable du gâchis : la brosse à reluire de Nanard, Paul Mercier.

 

L'ARBRE, CET EMMERDEUR

 

MAJ 27.06Le stade, qui s'appelait autrefois stade des marronniers, s'est déplumé au fil des ans. Même du temps d'Yvette, ou des socialos se prenaient pour des écolos, les deux arbres qui étaient à l'entrée ont été passés par pertes et profits. La partie en pente au fond a perdu les quelques pommiers qui restaient et les employés du stade passaient une bonne partie de leur temps à tondre pour rien, mais ça occupe et promène le tracteur. Et puis, les arbres, ça fait des feuilles, et ça c'est fatiguant à ramasser. Il ne faut pas non plus faire n'importe quoi : le peuplier d'Italie, gourmant en carbone, n'a pas son pareil pour défoncer le bitume.

Des gugusses qui se prenaient pour des écolos ont tenté d'implanter un potager, mais la terre est basse et il faut s'en occuper, des hôtels à insectes pour bobos (le mieux pour les insectes, est de leur foutre la paix et pas désherber à côté, ni tondre à raz à contretemps comme des débiles qui ne comprennent rien à la Nature), une mare artificielle entourée d'un grillage, pour éviter la noyade du débile de service, et j'en passe.

On se décide enfin à replanter, dans le cadre de la COP 21 s'il vous plait, rien que ça. Faut faire gaffe quand même les loulous, le frêne est un arbre qui pousse vite. Evidemment, on a oublié l'orme, dont il existe encore quelques exemplaires dans la haie, toujours attaqués par la maladie qui a décimé cette espèce (il existe des variétés résistantes).

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE AVRIL/MAI 2016

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LES PASTÈQUES SE REBIFFENT

 

MAJ 03.05 : Eric Boisnard, qui faisait Nuit Debout au bistrot, maire de Courtonne, ne digère pas les pastèques, et sûrement pas les melons, vu la densité de Frontistes dans son bled. Je l'ai rassuré sur les tours infernales que la SCA Normande veut édifier sur la ZAC des Hauts de Glos, vu l'embrouille, pas difficile de faire tout sauter comme pour le crématorium.

En tous cas ça été voté, capitulation en rase campagne de ses copains des bleds voisins, dont beaucoup de "potes à Nanard".

 

LE ROITELET SE PREND

 

POUR PINOCCHIO

 

MAJ 03.05 : La préfecture a bel et bien réussi à nous refourguer des migrants (il y a un peu de tout, des déserteurs, des économiques, des délinquants, des trouillards incapables de défendre leur bout de terre, des islamistes infiltrés, etc...);

Pour l'adaptation, il y a du taf. Faut pas s'inquiéter la myriade d'officines humanistes va s'en occuper avec nos sous.

A comparer avec la déclaration déchirante du roitelet "Lisieux n'a pas les moyens d'accueillir de nouveaux migrants". C'est pas beau de mentir.

Il faut dire que quand tu as une Sous-Ministre, qui trime au ministère du travail pour détruire le code du même nom dans une ville, il faut faire un peu de zèle pour être bien vu des chefs.

 

MA CHÈRE MÉDIATHÈQUE

 

MAJ 03.05 : Si le tas de tôle gouffre énergétique en train de se délabrer de la Yvette Roudy était dans l'air du temps lors de la construction, la technologie va plus vite que la petite tête des élus, même surmontées d'une brosse. En fait la fréquentation est impactée par internet où l'offre est infinie et la vitesse de téléchargement impressionnante. C'est  exactement comme pour les cinémas d'ailleurs. Continuer à déverser de l'argent (2.2M€) dans ce machin obsolète interpelle. Vous allez voir que cela va se terminer par une... bibliothèque traditionnelle, pour ceux qui préfèrent le charme du livre papier aux tablettes (la maison, généreuse et soucieuse de se tirer une balle dans le pied... en loue !)

Ou alors faut ouvrir un fast food, pour bobos branchés et snobinards, s'entend.

Victor (Hugo), au secours !

 

 

EDITO DU 08.04

 

MAJ 13.04 :Un appel téléphonique ce matin me fait dire que le grenouillage en cours dans la bouillasse collante des Hauts de Glos est signe que tout le monde est en train de s'énerver et surtout de se "border", pour échapper au grabuge quand il va se déclencher. En Normandie, les parapluies sont solides, mais tout de même.

Eric Boisnard et Yves Jambu, selon la presse aux ordres, même grande, blonde aux yeux bleus, commencent à poser des questions qui dérangent en conseil communautaire LINTERCOM. Ces pastèques typiques (vertes à l'extérieur et rouges à l'intérieur) s'inquiètent de la hauteur de futures "tours" de stockage d'une SCA dont on nous avait dit dans la presse de recopiage des communiqués des directrices de communication qu'elle ne savait pas ce qu'elle allait faire des 25 hectares à 3.75M€ prix catalogue.

Faudrait quand même chercher un petit peu plus loin que le bout de votre nez, les gars.

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

ENTHOUSIASME DELIRANT :

 

MAJ 27.05 : Quand on a un projet aussi vaste et impactant sur le centre ville, le moins qu'on puisse faire est de mener les opérations avec consensus et surtout avec exaltation, lyrisme et fougue, dans la joie, la bonne humeur et la liesse populaire. Or lorsque le sujet est venu sur le tapis au conseil, c'était ambiance sinistre, même le romancier d'abribus s'est abstenu de ricaner. Bon, c'est vrai qu'un mot plus haut que l'autre et tu te fais dézinguer par le féroce roitelet, un sauvage cruel.

En plus, Jean Pierre Lecomte a tenu un discours implacable, détaillant le désastre avec une précision chirurgicale. Ambiance... Ce qui précède est par ici.

 

MACHO BOBO :

 

MAJ 27.05 : La grande chef à plumes (sur la tête) de la gôôôche a interpellé Nanard sur les fermetures de classe. Dans un éclair de lucidité elle a préconisé "de faire des gosses". C'est bien gentil, mais faire des gosses dans un couple hétérosexuel est devenu ringard, voire vaguement patriote, ça dérive rapidement sur la période noire de l'histoire des boches, où fallait faire des grands blonds aux yeux bleus pour foutre la pâtée à la 7ième compagnie.

Reprenant la balle au bond, le roitelet a balancé un lapsus : "à votre disposition". Question : comment se comporte cette militante de gôôôche au plumard, faut voir. Nanard pire que Beaupin et DSK ?

Les écoles ferment parce que Paul Mercier a viré les mères lapines de Paul Doumer et Delaunay, et s'apprête à recommencer à HOTVIL à coup de millions d'Euros. C'est comme ça.

 

 

EDITO DU 03.05

 

MAJ 11.05 : La gôôôche est décidément en plein émoi, il faut dire que la loi El Kohmri (en fait elle porte le chapeau pour Macron et Valls) dézingue, comme dit un vieux militant, cinquante ans d'acquis sociaux. Voir une Marocaine participer joyeusement à la destruction d'un des piliers de notre démocratie ne manque pas de loukoum, c'est comment le code du travail façon charia ?

Cela fait deux fois que je me rends à une manif organisée par des collectivistes, et comme je l'ai dit au camarade Côme, il y a manifestement quelque chose qui se passe.

Dimanche 1er mai, le défilé syndical avait paraît il de la gueule. Direction la permanence de la Clotilde, qui, je le rappelle est au coeur du pouvoir, avec une fesse sur les genoux de Cazedevide et une autre sur la selle du scooter.

Le local était gardé par deux molosses de mon grand copain du commissariat. Les colleurs ont semble t'il attendu leur départ pour décorer la vitrine à leur façon.

 

 

EDITO DU 05.04

 

MAJ 05.04 : Alors que dans l'affaire des régionales, à la première demande à LINTERCOM (traité de concession), il m'a été répondu en trois-quatre jours, le dernier mail (dont la réception a été accusée, encore heureux que les maladroit(e)s existent), là, votre journal préféré poireaute depuis 10 jours.

On est donc vraiment dans le dur, le noyau central de l'histoire, comme dans les films de western, où le héros rentre dans le bar. On ne tire pas sur le pianiste.

Autant dire qu'ils sont passés aux aveux : sauf preuve du contraire, par exemple des communiqués de la SCA Normande ou des propriétaires des SCI patrimoniales, qui auraient tout intérêt à jouer la transparence, l'achat des 25 hectares "logistiques" de la ZAC des Hauts de Glos est suspect.

Rien n'empêche notre hirondelle Nathalie Porte de nous donner son point de vue, car nous mettons par ce biais en cause la sincérité Républicaine de sa candidature.

 

A ANGELINI

 

PS : le divorce de Firmin était un poisson d'avril, mais il y en a qui y ont cru.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 11.05

 

MAJ 14.05 : Une petite souris de l'ECHO JOLI transmet à son rédac chef vénéré une info tout à fait crédible.

Notre Firmin des Marquises va tenter de faire financer le Multiplex, j'allais dire l'avortement prématuré, par la future agglo. En tentant de tricher un peu, puisqu'il passe son temps à cette activité un peu border limite.

Encore faut-il qu'il en soit élu président, car chez les "péquenots" qui ne sont pas ses "nains de jardin" (les zélus ex-serfs à la botte dressés par feu Descours Desacres), "on se méfie, on se méfie cor, on se méfie toujou".

Reste qu'il y a peut être un trésor touristique enfoui sous la place de la République, qui peut éjecter le très ringard tourisme religieux.

Et là, si c'est pas le Sieur Raynaud qui raque, ce sera le contribuable.

Je n'ai rien contre un tel chantier, à condition qu'il soit saucissonné habilement de telle manière à perturber le moins possible le stationnement, le marché et la fête foraine. Vu la bande de .......... qui délire à plein tube à la mairie, sous la houlette d'un mal remis d'AVC, il va falloir être vigilant.

Cette histoire pour moi est réglée, il est temps de passer à une grosse guerre : la conservation du stationnement Ave Victor Hugo et place Boudin-Desvergé, essentielle pour le commerce de centre ville.

La campagne choc façon Crématorium va s'intituler :

"Touche pas à mon Victor".

 

 

MARCEL EN MARCEL

 

 

MAJ 03.04 : Marcel BLIN, un vieux copain à moi, vient de se faire débarquer de présidence de la société de l'hippodrome. Le coup d'état a manifestement été bien préparé. Reste à savoir d'où ça vient réellement. Il n'y a pas de petite souris dans les écuries, si vous avez des infos.

Le Marcel, c'est un sacré. Grand admirateur des grosses surfiasses, encouragé par la pétroleuse furibarde Yvette Roudy, on lui doit de multiples boîtes en ferraille à la Galoterie, et si mes souvenirs sont exacts il était cul et chemise avec la nébuleuse. C'était quand même plus facile après de signer des contrats d'assurance. 

Pour parfaire le dispositif, il avait tenté de monter une association de commerçants à sa botte, et votre serviteur avait torpillé le truc à l'époque (création de PRO-2000 avec Philippe Paisant). On connaît la suite, Cap Lisieux qui coule l'Ellipse à 43€ le m2, ce qui entraîne un gros trou dans la caisse de la SHEMA, qui finit par trouver de généreux sponsors pour sauver la tronche à son président Rodolphe THOMAS, l'homme toxique à 4.1M€ de trou dans les caisses de sa mosq... pardon de la mairie d'Hérouville. Comme quoi le monde est petit.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

L'HOTEL DE L'EUROPE EST IL

 

BOURRÉ DE "MIGRANTS" ? :

 

MAJ 27.05 : Pour caser discrètement le flot, puisqu'il paraît que "Lisieux n'a pas vocation à accueillir de nouveaux migrants" (sic Nanard), on semble bourrer les hôtels de bas de gamme. C'est plus discret que d'attribuer des logements au nez et à la barbe du souchien qui attend son petit nid d'amour depuis cinq ans.

Peut être l'HOTEL de L'EUROPE, rue de la Gare ?

C'est là que logerait un loustic un peu agité de l'école Trevett ?

Il n'y aurait pas que ça.

Témoignage d'un monsieur. Mme est encore en activité, Monsieur fait les courses, propre sur lui, bon chic, éducation et profession à l'avenant, plutôt dans le registre vieille France cultivée avec racines. Il sort d'une grande surface et se fait agresser, style, ton caddie est plein, on peut donc se servir. Ca s'est terminé par une altercation avec projection de Ketchup sur le costard de la victime. Au moins un des agresseurs serait Albanais (donc pas en guerre, pas déserteur quoique). Dépôt de plainte. Normalement, la gribouille professionnelle va consulter les péripéties au commissariat pour nourrir ses rubriques chiens écrasés, nanas dézinguées, syndicalistes au trou. Là pas un mot. Padamagalme et padestigmatisation. Au fait, c'est combien la suite à l'hôtel de l'Europe ?

C'est quand la séance publique au tribunal et le retour au bercail ?

Bon c'est vrai que les déboutés passent pour des cons dans leur bled quand ils reviennent la queue entre les jambes, et puis si la fuite est due à quelque saloperie, le comité d'accueil est là.

 

 

EDITO DU 13.04.2016

 

MAJ 13.04 : Comme dit le bouquin d'homéopathie du Dr VOISIN : "la toux est mûre le malade se met à cracher".

Vu les bidouillages en cours dans les PLU et les prescriptions architecturales de la ZAC des Hauts de Glos, il est clair que les élus s'aplatissent devant les exigences des gros bonnets de la Nébuleuse. Non, non, je n'ai pas dit magouille...

Comme d'hab, les élus de LINTERCOM, qui pour la plupart sont des vassaux du roitelet, on voté comme un seul homme. Un seul peut faire capoter le dossier, Eric Boisnard, maire de Courtonne la Meurdrac, un nid d'électeurs FN, ce qui est paradoxal pour un ex-Verts. Il lui suffit de demander un contrôle de légalité. On lui expliquera comment faire si vraiment il a l'intention d'aller au charbon : c'est toujours embêtant de faire des misères au potentat Firmin si tu as un projet pour ton bled paumé.

L'omerta, les écrans de fumée, les pare-feu aux fesses, la désinformation des citoyens  par la presse aux ordres qui a bien recopié sans se poser de question que la SCA a acheté, font qu'une instruction risque d'être coriace, et qu'on sera plus dans le registre "indices graves et concordants" et "intime conviction" que preuves flagrantes.

Bon courage.

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE FEVRIER/MARS 2016

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

RAUS SCHNELL !

 

MAJ 09.03 : La Clotilde, une démocrate, qu'on voit maintenant régulièrement aux côtés de R2D2 et récemment dans le sillage du fossoyeur du code du travail, doit, certes, faire attention à sa santé, et éviter de se faire dézinguer à la kalach.

Elle a organisé un "café citoyen", qui signifie qu'on doit débattre avec le pilier de bistrot de passage.

Là, c'était en... privé, dans sa permanence, un bunker. Côme, l'avocat du diable et des causes perdues, pourtant invité, et la gribouille, se sont fait virer par la cheftaine, avec l'air aimable qu'on lui connaît, surtout quand elle monte dans les aigus, où tu as l'impression qu'elle freine un train de ballast.

Bref, on a pris le café à la rose entre copines avec le petit doigt en l'air. Au moins, du temps d'Yvette, ses chouchouttes se faisaient rincer le gosier au champagne de la mairie, même qu'une fois son chauffeur, dépêché piller la cave depuis la sauterie qui avait lieu sur la côôôte, s'était retrouvé au fossé avec la cargaison de péteux.

La chignole au tas.

 

 

JOHNNY BE BAD

 

FAIT DES MIRACLES

 

MAJ 03.03 : Sacré Johnny, qui fait effectivement des miracles en politique, genre tintamarre, et le dit avec des fleurs. Avec son beauf, par une nuit sans lune, l'inspiration divine les aurait irradiés, pour leur susurrer de mélanger de la pâte sablée et du fromton. La vraie version, l'Echo Joli la connaît : lors d'une soirée arrosée Johnny a glissé sur une rose, et s'est affalé avec son plateau de fromage dans le four de la cuisinière où maman faisait cuire des sablés. Les invités ont quand même trouvé le goût un peu bizarre, surtout au dessert. Ces étouffe-Chrétien sont donc plutôt destinés à l'apéro, la boisson recommandée étant le pastoche, allongé à l'eau bénite ça va de soi. Le recteur du sanctuaire n'a pas donné sa bénédiction, pourtant, la multiplication des sablés est biblique. Et pour la messe, un petit sablé au calendos bien faisandé c'est mieux qu'une hostie, surtout accompagné d'une rasade de vin de messe.

Bon, j'arrête de blasphémer. L'avantage avec les cathos, c'est qu'on risque pas la décapitation.

 

 

 

EDITO DU 18.02

 

MAJ 29.02 : C'est fait, les socialauds ont profité de l'état d'urgence et de la sidération du citoyen mougeon, pour s'attaquer aux sites dissidents.

Ils ont fait très fort en fermant (NDLR réouvert depuis) celui de l'Abbé Pagès (voir Riposte Laïque), en embarquant apparemment le serveur de l'hébergeur et son ordinateur pourtant consacré et muni de l'imprimatur de l'évêque. Il semble que le seul tort de ce fils de Marie ait été de diffuser des liens sur des sites de propaganda de la religion d'amour et de paix, genre exécution au sabre.

Il est paradoxal qu'un site de laïcards bouffeurs de curés donne la parole à un abbé, mais c'est normal. Après tout la religion catholique a été vaincue par la Gueuse en 1905.

Dans l'enceinte sacro-sainte quel émoi.

Les reliques de Sainte Thérèse en ont fait une crise de goutte, ses copines du carmel sont en pâmoison (avec un accent circonflexe pour emmerder Belkacem). Saint Daniel est tout contrit. Le niveau d'eau baisse à vue d'oeil dans les bénitiers.

Bon, les mougeons en soutane, vous avez compris ?

C'est pas tout ça, il faut que je planque des CD-Rom de sauvegarde de ce journal iconoclaste.

 

 

EDITO DU 08.02 

 

MAJ 16.02 : 

Le député de la circonscription, Clotilde Valter, est vraiment au coeur du pouvoir, la photo très récente où elle se trouve derrière R2D2 le prouve. Je n'ai pas l'habitude de l'interpeller, mais cette fois je lui ferai part de mon sentiment en direct live, dans le calme et la sérénité cela va de soi.

Voir son profil Wikipedia, mais elle a grenouillé aussi avec le camarade Daniel Vaillant au ministère de l'intérieur. A t'elle participé à la décision d'arrêter le général PICQUEMAL ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Clotilde_Valter 

Il a été ciblé lors de la manifestation de Calais, son interpellation ne doit rien au hasard.

Général dans la Légion, président de l'association des anciens paras, cela va provoquer quelques remous dans les armées, chez les réservistes, et comme il dit, chez "les anciens", dont je fais partie.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 20.03

 

MAJ 31.03 : Conseil municipal mardi 22 mars.

On cause du budget. Notre Grand Argentier à la Barbe Fleurie va nous expliquer où il va rogner pour compenser la perte de 1M€ pour son emprunt toxique, qu'il a généreusement refilé au contribuable. Plus vraiment crédibles le numéro de type sérieux les doigts crispés sur les cordons de la bourse.

Les amis de la cathédrale n'ont pas déposé de demande de subvention "pour participer aux efforts d'économies". Cette louable attention conforme aux Evangiles, est allé droit au coeur au preneur illégal d'intérêt maire et président du VCL et aussi un peu au basquet assis à ce qu'il se dit une un livret bien garni. Alcool Info s'est également abstenu de se faire remarquer.

Autre nouvelle : Ginette (Boutonnet) a "toute sa tête" selon Christine Annoot. L'ECHO JOLI va lui écrire.

Le "mur paysagé" de la parcelle 373 rue Condorcet est terminé avec une porte mobile. Pas trace d'un quelconque panneau de permis de construire sur cette partie du chantier. On perd vraiment son temps en formalités...

 

 

EDITO DU 29.02

 

MAJ 02.03 : Bon, je sais, ces parutions épisodiques sont agaçantes, mais j'ai quand même un métier et pas mal d'occupations passionnantes, chemin de fer et musique entre autres.

On fait court :

-- Le MULTIPLEX est probablement au tas. Vu les propos tenus par l'investisseur "qui ne veut pas assurer la charge des fouilles", alors que c'est à lui de payer, le silence radio genre omerta de la DRAC et le profil bas du roitelet lors de la visite de Morin, c'est cuit. C'est une excellente nouvelle.
Maintenant, le Fabrice Raynaud, il se débrouille pour racheter un terrain privé, et casse sa tirelire. Les subventions peuvent atteindre 30%, mais LINTERCOM a sucré la ligne de 1M€ qui était prévue dans ses investissements. Ils étaient déjà au courant ?

-- Reste à savoir s'il faudra faire des fouilles quand même et qui va payer (entre 1 et 3M€) : le roitelet a bien fait une gigantesque connerie en ouvrant cette boîte de Pandorre.

-- Comme les élucubrations débiles sur le centre ville étaient liées au cinéma place de la République, il faut tout reprendre à zéro. Et que le Bouffi Bouffon arrête de nous bassiner avec "les promeneurs", il faut organiser le centre ville pour ceux qui y habitent et qui y bossent. Supprimer des places ave Victor Hugo et devant l'espace du même nom alors que quarante voitures de plus vont encombrer ce coin avec la juteuse opération immobilière de la rue au Char, dans laquelle a trempé Paul Mercier jusqu'à la brosse, il faut vraiment être complètement ... (au choix taré, âne, crétin, gogol...).

 

 

UNE NOUVELLE MANAGERESSE

 

DU CENTRE VILLE

 

MAJ 02.02 : La camarade Delphine a remplacé le fameux "manager de centre ville", qui avait préféré prendre ses cliques et ses claques pour cause de grosse couleuvre MULTIPLEX à avaler.

Dans son interview, pas un mot du MULTIPLEX. Il faut dire que le Roitelet savait dès décembre que des fouilles seraient imposées, et comme la nappe phréatique est à 2.50m de profondeur (il y a une fuite à la Médiathèque), pour creuser à 5/6 mètres, niveau de la Touques probable il y a 2000 ans (Cambremer était un port à l'époque), il faut pomper, avec une armée de SHADOCKS, voire encager toute la zone avec des palplanches. La note devra être payée par "l'investisseur", 3 à 4M€. Autant dire que c'est cuit. Ce qui ne veut pas dire que la DRAC va renoncer à des fouilles, au moins partielles. Ceci explique peut être le fait que depuis la reconstruction d'après guerre, où on avait d'autres chats à fouetter, cette place n'a fait l'objet d'aucun aménagement, que du bricolage à la petite semaine.

Quant au dossier ELLIPSE, elle n'a pas de recul (on va t'expliquer cocotte), et pas d'information.

Lors d'une réunion dans le quartier j'avais balancé au Bouffi Bouffon que le problème était le prix des loyers des pas de porte, des "dents creuses". Et là faut convaincre des porteurs de doigts crochus, dont un à moustache, qui "aime être riche" et son grand copain Riton.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

SAINT DANIEL ET SON MIKO

 

MAJ 04.03 : Le "MIKO" (la salle multi-activitéS), ainsi surnommé du fait des couleurs acidulées de sa façade, va enfin être remis en service à la rentrée. Ca a mis le temps. L'incendie volontaire a coûté 1.56M€ à l'assurance. Le coupable, qui avait photographié son exploit (malgré l'effacement des images la police a pu les retrouver (fichiers non écrasés)), un mineur de 16 ans à l'époque, presque majeur maintenant donc, avait été relâché "faute de preuve" par le murdeconisateur de service. Ben voyons.

Mais nous étions en pleine période Taubira, si le criminel le devient, c'est la faute à la société qui est une vilaine méchante qui frustre les nazebroques et autres chtarbés, qui ont le droit de se défouler en détruisant les biens de la société qui les nourrit. Et quand un blanc souchien de plus de 50 ans dit que le laxisme judiciaire mène tout droit à l'anarchie, il prend le risque d'avoir sa photo sur le mur de cons du proc (en fait elle y est déjà ?).

Un procès de l'incendiaire --certes insolvable-- à huit clos n'aurait pas été inutile, avec une sanction à la clé, genre faire le ménage pendant un an minimum. Et surtout un procès des parents, avec amende, il suffit de prélever sur les allocs, et surtout mise sous tutelle avec obligation d'assistance éducative. Ce ne sont pas les éducs baba cool qui manquent au CCAS et dans les officines humanistes.

 

 

LE CAFÉ DU COMMERCE

 

MAJ 16.02 : Le microcosme politique a ses habitudes au bar LE RALLYE, qui, le samedi midi, se transforme en forum, avec toute la palette, des cocos obscurantistes aux fachos, en passant par les pastèques éclatées, des culs bénits, féministes hystériques, anars, des gentils centristes et une ministre du scootériste. Quelques personnages troubles aussi, fort à leur aise pour intriguer dans cette cour des miracles démocratique.

Notre hirondelle et son auguste époux y dégustent le graillon du patron, à base de frites. Les mauvaises langues persiflent : c'est trop dégueulasse à la cafet du centre LECLERC.

Question : c'est sur notes de frais, ou offert par la maison ?

 

LE VILLAGE AUTOMOBILE

 

MAJ 17.02 : Tout fier, Zinzin présente comme un succès le déplacement successifs des garages. Il est vrai que c'est une règle dans le commerce, il vaut mieux être à côté de ses concurrents, surtout dans la bagnole où la moitié des ventes c'est la belle occase. En oubliant un peu vite que les anciens locaux des concessionnaires deviennent des friches en centre ville.

 

LES ARBITRES CIRENT

 

LE PARQUET

 

MAJ 17.02 : C'est à ce genre de détail qu'on se persuade de "l'ensauvagement" de la doulce France à marches forcées (Cf la France Orange Mécanique d'Obertone). C'est ainsi que les arbitres de foot, ayant affaire à de solides abrutis qui se prennent pour les gogols surpayés par le QATAR, les pires étant les musulmans, signent des chiffons de papier (à la mode Adolf) avec les procs en se croyant ainsi protégés par les murdeconisateurs de service.

Des vrais mougeons, bien comme il faut, qui méritent une médaille en chocolat du CRIF, du MRAP ou autres.

On va bientôt les voir lécher les babouches à la mosquée d'Hérouville pour obtenir la protection du dieu d'amour et de paix.

Et faire respecter la loi laïque telle qu'elle existe, ça vous viendrait pas à l'idée les gars ?

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LA PETITE SOURIS DU MERCURE

 

 

 

MAJ 20.03 : Ceux qui suivent se souviennent qu'à l'Hôtel MERCURE grenouillent notre Gégé local et son associé et néanmoins directeur du lieu Riton RASTIGNAC alias E. LEHERICY (emploi très allégé aux horaires parfois fictifs). Le Gégé est pas peu fier de cette "bonne affaire", un plus pour lui qui "aime être riche".

C'est classe, quatre étoiles.

Patatras. Voilà t'y pas ma brave dame que lors d'une réunion d'une entreprise, qui avait lieu dans une salle au premier étage, une participante a eu la surprise de se trouver nez à nez avec une petite souris (une vraie, pas les ignobles espionnes de l'Echo Joli), qui s'empiffrait joyeusement des croissants, confitures et autre douceurs disposées pour le p'tit déj. Dans le genre planque cool on ne fait guère mieux. Reste à savoir comment et depuis combien de temps cette culottée bébête hantait les lieux, et a réussi à échapper au monstre qu'est l'aspirateur. Quelle horreur.

Il a fallu attraper la fugitive qui cavalait partout dans le tas d'ordinateurs de ces messieurs dames. 

La tôlière médusée a ainsi vu passer une cohorte entourant le gobelet en plastique où l'impétrante était morte de trouille. Finalement relâchée dans le jardin sous un tonnerre d'applaudissements. Après on dira que les gens ne sont pas humanistes.

Non Gégé, une souris ça pèse dix grammes, pas de quoi fouetter un chat moustachu.

 

 

LA FOIRE QUI FOIRE

 

MAJ 01.03 : Tout fout le camp et la foire de Lisieux (qui était autrefois une sorte de salon de l'agriculture ou comice local), n'aura pas lieu cette année. Il semblerait qu'elle ait été fusillée par notre grand argentier à la casserole d'1M€. Vu son discours sur la vétusté et l'obsolescence du lieu, c'est râpé pour un bon moment.

 

 

THÉMIS FAIT LE MÉNAGE

 

MAJ 18.02 : Elle court elle court la rumeur. A un moment on a cru que notre proc était visé. Que nenni, en fait c'est le Président du Tribunal, son greffe et sa célèbre broyeuse. Il se dit qu'un ancien proc de Lisieux serait pressenti pour tenir lieu de président du Tribunal. Non, quand même, pas le promeneur du Mont Canisy ?

 

EDITO DU 16.02

 

MAJ 18.02 : Un peu occupé ces derniers temps, les sous faut aller les chercher avec les dents par les temps qui courent, mais, bon ça va.

Revenons à nos mougeons.

Pour le couple d'enfer PORTE, le Frédo et son hirondelle, qui font profil bas, on se demande bien pourquoi, les dés sont jetés. Dans l'eau du bain, ce cher Rodolphe. Car s'il y a eu magouille, les traces sont dans le compte de campagne de la liste Morin, section Calvados. Il fallait attendre que ceux-ci soient déposés pour agir, c'est fait depuis vendredi dernier. A suivre donc.

Malgré sa casserole à 1M€, notre grand argentier à la barbe fleurie n'a pas encore fait parvenir sa lettre de démission au maire et également président de LINTERCOM, qui, elle, a une ardoise de 6M€ minimum en perspective en 2022 avec les Hauts de Glos. Si ce cher Zinzin pouvait également songer à passer la main.

 

COMMENT FAIRE

 

TOMBER LE PLUi (!)

 

MAJ 17.02 : Le PLUi (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal) est en cours de magu... pardon, d'élaboration. A côté, le "traité de concession de la SHEMA" est un conte de fées. Pour identifier les coups tordus juteux, il faut tout lire. Exemple de belle entourloupe, la suppression de l'obligation de créer (ou de payer pour) des places de parking pour la transformation des immeubles. Le promoteur de la rue au Char s'en est foutu plein les fouilles grâce à cette grosse magouille initiée par Aubril (et sa brosse ?). En plus, ces crétins, qui vont se retrouver avec quarante automobiles en plus dans le quartier, vont faire leurs tarés d'écolo pastèque en supprimant la moitié des places Avenue Victor Hugo.

D'ici que les acheteurs ou loueurs des appartements hurlent à l'escroquerie, il n'y a pas des kilomètres.

Rendez vous avec les idiots de village à l'enquête publique. C'est devenu ma spécialité depuis le dézingage du dossier du crématorium.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE JANVIER 2016

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 31.01 

 

MAJ 02.02 : Finalement, le message était bien d'ORANGE. Il est dangereux d'ailleurs de leur répondre directement, car nous sommes bombardés de faux messages de "fishing", ces crétins s'étant fait pirater les adresses de leurs clients. Il concernait un vieil essai qui date de quinze ans pour mon site commercial. C'est maintenant qu'ils s'en aperçoivent, et ils m'ont baladé un moment entre services. Franchement.

Vu le durcissement de la politique de répression des socialauds vis à vis de la presse de "ré-information" sur internet (Riposte Laïque a 16 plaintes au compteur, Cazedevide, Hidalgo, Bergé etc...), il y a parfois de quoi être un peu inquiet, même si la paranoïa n'est pas mon truc.

Il est certain aussi que je m'approche de plus en plus du pot aux roses des Régionales, et vu la lecture du "Traité de Concession" LINTERCOM - SHEMA, l'ardoise se chiffrerait en millions d'€. L'enjeu financier et politique est énorme ou... nul.

Va savoir.

 

 

EDITO DU 13.01 

 

MAJ 21.01 : Comme d'hab, mais en pire, le discours des voeux du roitelet dont les pieds d'argile se ramollissent de plus en plus, était creux, insipide, du bla bla à deux balles. Il existe d'ailleurs un site avec des laïus prêts à l'emploi, à réchauffer au micro-onde :

https://www.discours.fr/discours-de-maire/ 

Les élus d'opposition ne se bousculaient pas sur scène.

Et de nous ressasser son odyssée qui va se traîner lamentablement jusqu'en 2025.

Il s'est déclaré "fatigué", et j'ai bien fait rigoler mes voisins en sortant spontanément un "t'as qu'à démissionner".

Notre Bouffi-Bouffon faisait le tour des commerçants pour vendre sa soupe. A quand une réunion à la mairie qu'on rigole un peu ?

Quant à Pimprenelle et l'Hirondelle, les jeunettes adoubées par notre Firmin, dans le plus pur style vieux barbon libidineux, elles nous ont fait un numéro style pont d'Avignon "les belles (?) dames font comme ça, et puis encore comme ça".

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 07.01

 

MAJ 13.01 : Ce soir le discours du roitelet pour les voeux doit être écouté entre les lignes.

Car l'analyse des propos tenus lors de sa conférence de presse indique clairement que le MULTIPLEX en a un bon coup dans l'aile, car il y aura des fouilles, à la charge de "l'investisseur". On passe de 7M€ à 10€, avec des collectivités locales exsangues (le conseil territorial est plombé à mort par le RSA et le social en général), ou qui ont d'autres chats à fouetter (région Normandie à structurer), qui ne pourront pas subventionner 3m€ (30% du budget pouvant être pris en charge au titre d'équipement culturel). Vu l'ardoise, même les joyeux drilles de la nébuleuse vont trouver la note salée pour détruire le centre ville.

J'en ai aussi appris une bonne. L'ancienne greffière est une cousine du roitelet, habite Fauguernon, conseillère municipale, maire Serge Tougard, élu sur la liste MORIN. Popopodié comme dirait Enrico. A posteriori, cela expliquerait beaucoup de choses. Les mauvaises langues insinuent de manière perverse que le broyeur a un surnom : Josiane, un peu comme la Guillotine avait pour sobriquet Louisette. Sans accuser personne de quoi que ce soit, on peut quand même dire que dans le genre joker précieux, on ne faire guère mieux, une vraie petite souris. Ma plainte pour le monument aux morts a t'elle été broyée menu par Josiane ?

Et l'affaire Tesnière, puis maintenant la plainte de Nathalie Porte, ça a un rapport ? Ce qui voudrait dire que les séquelles perdurent et que la succession est assurée ?

A suivre...

 

ARAIGNÉE DU MATIN

 

MAJ 13.01 : Sur le nouveau logo de Lisieux, les voies de communication de notre belle région tissent une toile d’araignée. Et qui est-ce qui s’accroche désespérément au centre ? C’est le père Nanard ou plutôt l’épeire Nanard qui espère capturer dans cette toile – ô hyper chagrin - la présidence de la communauté d’agglomération.
Charlilirom

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

SILENCE ASSOURDISSANT

 

DES FEMINISTES

 

MAJ 13.01 : Alors que dans nos sociétés émasculées où la chasse au mec normal, sévèrement burné ou non (sic Bernard Tapie), est le sport préférée des mal-baisées et souvent pas du tout, le silence radio des foufounettistes hystériques est impressionnant au sujet de l'organisation d'agressions et de viols à Cologne (et ailleurs) par les migrants (qui ont des smartphones dernier cri). Pour l'anecdote, dès les premiers jours de la révolution de 68 (à Reims), mes potes et moi, on a envahi manu militari, en coxant quelques "appariteurs musclés" au passage, les cités de filles. Après cela a été vraiment le pied, et on a enchaîné sur l'amour libre, la vie à la colle, la contraception, le minitel rose, peace and love, et pour certains les substances génératrices d'éléphants roses, etc...

Quelle régression, de voir la maire de Cologne demander aux Allemandes de rester cloîtrées pour éviter d'exciter les déserteurs Syriens et d'ailleurs.

Même les Juifs vont être priés de retirer leur kippa si ça continue. Je sens que je vais me coiffer avec un bonnet Phrygien ou coudre une cocarde sur mon chapeau de cow-boy.

Voir la presse libre sur internet (quelques sites ci-dessous).

 

 

DEBUT D'ANNEE EN FANFARE

 

MAJ 07.01 : Et aujourd'hui, jour de "commémorite" aigu, de récupération visqueuse, une attaque de commissariat, par un "Vladimir" "modéré c'est pas ça l'islam" mais un peu "déséquilibré" sans doute. Pas de bol. Vous avez compris les mougeons, et autres "je suis Charlie".

 

MAJ 06.01 : Dès le premier janvier, nous avons eu le droit à une innovation, après les exterminations de rédaction, de Juifs, les ceintures d'explosifs et les décapitations, une attaque contre des militaires sur le territoire national. Ca fait sans doute un bail qu'un soldat n'a pas ouvert le feu en métropole. De plus, l'auteur est ce qu'on appelle un "modéré", un peu quand même conditionné dans sa caserne (Erdogan). Voir les articles des sites comme Risposte Laïque. En pleine pleurnicheries commémoratives ça fait un peu désordre. Et ce que nous prépare les petits dictateurs du PS n'est pas très réjouissant pour la liberté d'expression.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

BANQUE DE FRANCE/CONDORCET  (suite)

 

MAJ 13.01 : François-Hubert de Pasmurdecon, le juge d'instruction factice de l'ECHO JOLI, va prochainement sortir de son cabinet (que d'autres disent être un caniveau) pour compulser les permis de construire de la Banque de France et d'un soit disant permis pour un "mur paysagé" pour clôturer le trou béant laissé par l'immeuble 3,5 et 7 de la Rue Condorcet. L'architecte des Bâtiments de France a été également interrogé dont au sujet de son aval sur ce parking alors que théoriquement, comme cela s'est déjà fait en ville, au grand dam de Gégé Dynamite, on doit reconstruire à l'identique. Des documents écrits obligeraient votre journaliste préféré.

On a le temps, le mal est fait, et rien n'empêche de reconstruire et de trouver un accommodement raisonnable pour le parking des potes à Dédé la Cidrasse.

La date de l'acquisition (et à qui) de la parcelle 373, et le prix payé par les Notaires est un élément à ne pas négliger pour dépatouiller cette histoire à s'effondrer debout.

 

 

EDITO DU 06.01 

 

MAJ 07.01 : J'avais demandé un rendez-vous à Christine Annoot, l'adjointe aux affaires sociales au sujet de l'effondrement de l'immeuble de la rue Condorcet. Si certaines choses s'expliquent, d'autres moins, en particulier ce qu'on peut appeler un "faux vrai permis de démolir".

Je vous en reparlerai. Car j'ai d'autres personnes à interviewer avant de me faire une religion (encore !).

Vous allez voir apparaître un nouveau personnage, François-Hubert de Pasmurdecon, juge d'instruction fictif.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

DE NOVEMBRE/DECEMBRE 2015

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LETTEREUX FURIEUX

 

MAJ 24.11 : En allant vers OUEST FRANCE, je passe devant l'Eveil, j'ai vu de la lumière, zut la porte est fermée. On sait jamais, des fois qu'un Islamiste fasse une prise d'otage. Le camarade Leterreux refuse de me serrer la main. Bon c'est rapport à son article sur THOMAS le trisomique et ses frais de taxi, confirmés d'ailleurs par sa mère qui a contacté l'ECHO JOLI, car je lui ai demandé si c'était vrai. 900000€ quand même, et je rappelle que l'ECHO JOLI publie toujours les droits de réponse, même après le délai de trois mois en matière de diffamation.

Le dit THOMAS était présent à une salon du livre de Livarot. Le bouquin en question fait... 30 pages pour 6€ le bout.

Bref, tout est bidonné dans cette histoire de bisounours humaniste.

Yves Ménard a sorti un moment son casque lourd, et votre journaliste a entrepris un repli élastique avant de prendre la porte dans le tarbouif, ladite lourde n'ayant pas résisté au choc des photos.

Après JP Salles, Frédo Cinqzéros (six c'était trop, c'est un simple dirlo), ça en fait trois qui veulent me casser la gueule. Sans compter ceux que je ne sais pas. Je vais demander un permis de port de kalachnikov (j'ai tiré avec cette arme aux armées, grâce à un adjudant un peu collectionneur). 

 

 

LA MINUTE DE LA HONTE

MAJ 18.11 : Ils n'ont pas de chance les HAJC larmoyants, car le scénario de l'attentat était écrit d'avance. Le Bataclan, chers mougeons, n'a pas été choisi au hasard, car le groupe était Angels of Death Metal, ou Satan figure dans les paroles, celui que les musulmans lapident symboliquement en jetant des pierres sur un mur noir (1000 morts le dernier coup) à La Mecque.

Hier soir, au conseil municipal, outre le discours convenu d'Aubril, Lolo Sodini nous a servi un texte d'un musulman apparemment, petit chef d'oeuvre de taqqiya (dissimulation en Arabe), un vraie bouillie pour cochon sans rancune.

Il vous en faut combien, de morts, pour comprendre les gars ?

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 27.11

 

MAJ 03.12 : Il y a une chose à laquelle je n'avais pas pensé, c'est l'emprise sur l'économie Augeronne de la SCA et du magasin Centre LECLERC, 300+ 400 = 700 salariés (500 en CDI environ).

De plus, des budgets publicitaires conséquents se déversent sur les trois canards de la rédaction unique, OUEST FRANCE, LE PAYS d'AUGE, L'EVEIL.  Sans cette manne (qui s'ajoute aux subventions éhontées versées par le contribuable), ces journaux auraient disparu depuis belle lurette.

Bref, pour les journalistes aux ordres, esquisser ne serait ce qu'un dixième de ce que raconte en toute liberté l'ECHO JOLI, et c'est retour aux chiens écrasés.

Le CLAN DES NANARDIENS a oublié une chose, personne ne peut faire pression sur votre rédacteur en chef. Le seul moyen était de tenter de me faire peur en déposant une plainte pour diffamation, pour "Hirondelle" et "maquillage vulgaire". Et ça a fait pshitt.

En plus dans OUEST FRANCE de ce matin, j'apprend qu'en fait la fardée a déposé cette plainte "en réponse aux propos me mettant en porte-à-faux par rapport à mon employeur". Nul doute que le Proc va apprécier cette instrumentalisation. S'il y a procès, on va se régaler, avec dénonciation calomnieuse à la clé.

Et les erreurs de cette évaporée politique continuent, samedi dernier, convocation de conseillers municipaux devant le magasin LECLERC (lire par ailleurs) !

Décidément, l'hirondelle n'en rate pas une.

Il est évident que pour couler la liste THOMAS comme je l'avais fait pour Riton, c'est mission impossible, puisque la presse papier s'écrase mollement, il faudrait distribuer un tract sur tout le département. Donc Nathalie PORTE, qui se "pince pour y croire" sera élue. Elle confirme que c'est le roitelet qui l'a choisie, sous l'emprise d'une bouffée libidineuse ?

Ce qui ne veut pas dire que c'est dans la poche, il y a d'autres possibilités, mais ça, je vous en parlerai plus tard.

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LE SCHÉMA DE LA SHEMA

 

MAJ 29.12 : Tout est légal sauf que faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. En effet, la SHEMA a été la seule à présenter un dossier pour l'appel d'offre de concession de la ZAC des HAUTS DE GLOS. Ben voyons. Il y a un "Traité de Concession", non joint au courrier en réponse de LINTERCOM. Réclamé aujourd'hui.

Quant à la SHEMA, elle a été priée de bien vouloir adresser à votre journal préféré les contrats de vente.

C'est agaçant les journalistes curieux.

 

EGORGEMENT

 

MAJ 17.12 : Il est vrai que les images des égorgements de Daech sont accablantes pour l'Islam et démoralisent les bizounours HAJC de base. Mais tout de même, certaines victimes au Bataclan on été achevée au couteau, et sans l'intervention courageuse d'un commissaire arrivé sur les lieux très vite et qui a descendu un des terroristes (pas encore mis en examen par un murdeconisateur pour riposte exagérée, Taubira tu fous quoi là ?), le carnage aurait été pire.

Je l'avais pressenti dès le départ, le lieu n'a pas été choisi au hasard, les propriétaires sont Juifs, il passent des groupes de bobos, et les métaleux qui jouaient ce soir là ont tendance à causer de Satan, un pote à moi.

 

 

OUEST FRANCE

 

ET LA PESTE BRUNE

 

MAJ 08.12 : Alors que jusqu'à présent le FN sur les cartes était représenté en bleu... marine, dans le dernier opus de OUEST FRANCE, la couleur vire au brun. C'est un métier subtil presse aux ordres subventionnée par des régions PS.

 

 

EDITO DU 03.12

 

MAJ 08.12 : Pour respecter la loi, je ne parlerais plus des régionales demain (il faut en effet permettre un droit de réponse avant samedi minuit).

Ceci va me permettre de vous faire part de nos investigations pour rendre publics les tenants et aboutissants de la vente des terrains des Hauts de Glos, les rôles respectifs de LINTERCOM, de la SHEMA (présidée je le rappelle par Rodolphe THOMAS, bravo le cumul des mandats), et des loustics sous jacents au paravent SCA Normande.

L'ECHO JOLI va aussi demander son avis au camarade Sébastien LOYSEL, un discret, mais là c'est raté.

Et puis, il y a toujours l'histoire de l'immeuble Condorcet, avec son permis de démolir le 15, publié le 16 avec un effondrement le 17, alors que les fonctionnaires auxquels j'avais rendu visite au service de LINTERCOM m'ont affirmé sans rire qu'il n'y en avait pas (ainsi qu'à une autre personne digne de foi). Un faux ? Non, ils sont trop honnêtes pour faire ça !

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

VENTOUSES

 

MAJ 15.12 : Fort justement, le super adjoint Soulbieu fait la guerre aux voitures ventouses du centre-ville de Lisieux. Encore plus justement, ce grand maître de la morale citoyenne devrait faire la guerre aux élus ventouses qui, à l’image de son patron Bernard Aubril, s’accrochent à de multiples mandats dans un temps qui n’en finit pas.

Monsieur Soulbieu, lui-même, ne brigue-t-il pas un quatrième mandat (un mandat de maire de surcroît) ?

- L’excès de pouvoir et de cumul, ça se soigne, docteur ?

- Essayons les bonnes vieilles ventouses.
Charlilirom 

 

 

COUP DE CAFARD A LINTERCOM

 

MAJ 15.12 : Une petite souris infiltrée à LINTERCOM nous apprend que le courrier demandant quelques détails cocasses sur la transaction annoncée à grand renfort de trompes des 25 hectares achetés par les potes à Frédo Cinqzéros, a semé le trouble. Notre KAA, et néanmoins Grand Argentier à la barbe fleurie rencontré par hasard devant les bureaux de vote a indiqué à votre journaliste préféré que tous les documents seront fournis. Elle est pas belle la vie ?

 

BdF/CONDORCET

 

MAJ 15.12 : Les investigations continuent, et ça devient gratiné. On se demande si la bonne bouille moustachue à Gégé Dynamite ne figure pas sur plusieurs murs de cons. A suivre.

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

BRÈVES DE COMPTOIR D' OCTOBRE 2015

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 29.10

 

MAJ 29.10 : J'ai sollicité et reçu des documents de la Société Historique de Lisieux pour des plans anciens, que la DRAC n'a pas jugé utile de leur demander, alors qu'ils sont passionnants. Manque de curiosité ou arrogance ?

Vu ces plans, les archéologues sont sûr de trouver sinon un trésor, mais au moins des vestiges intéressants.

En tous cas, un honorable correspondant qui a discuté avec les chercheurs présents sur le site de fouille, me rapporte que ceux ci seraient "très confiants", corroboré par l'opinion d'un des membres de la SHL, spécialiste de la question.

Autrement dit, le roitelet inconscient a ouvert une boîte de Pandore aux conséquences incalculables.

Actuellement ce parking gratuit est immobilisé pour un simple sondage.

 Si des fouilles approfondies ont lieu, c'est finalement toute la place qui devra être fouillée. Ca peut durer un moment.

Et si par malheur on trouve une mosaïque avec le Dieu Vulcain à poil en train de lutiner une Vestale, ou de faire de ses cinq doigts une pucelle, adieu Multiplex, marché, fête foraine. Va expliquer ça aux sbires de Lapoumeroulie, le grand chef des forains.

Inconscient je vous dis.

De profondis, morpionibus !

 

 

LE COMPTE N'EST PAS BON

 

MAJ 24.10 : Un petit curieux est allé compter les places du parking de la gare, et en a trouvé 347 au lieu des 361 annoncées par le Pays d'Auge. Il y a une autre version à 341 places (celle du permis d'aménager). Le Gros Blaireau ne sait même plus compter sur ses doigts ?

Des panneaux indicateurs "LISIEUX NORMANDIE" ont été posés à la va comme je te pousse un peu partout en ville. Ce fric jeté par la fenêtre fait il partie des 200000€ de contrat de manipulation, pardon de pub, du projet centre ville ?

C'est en tous cas ridicule de niaiserie.

 

 

EDITO DU 25.09

 

MAJ 25.09 : Le cyclistes aux pédales d'argile a reporté la présentation de ses élucubrations pour la destruction du centre ville au six octobre.

La destruction du centre ville est suspendue au recours présenté par Jean Pierre Lecomte pour la forfaiture votée en conseil d'INTERCOM, supprimant tout obligation de remplacer et créer des parkings en quantité suffisante pour l'exploitation soit d'une rénovation d'immeuble, soit d'une activité.

Si la délibération n'est pas rejetée, c'est la fin des haricots.

Si elle tombe, ils vont encore magouiller et tricher en douceur, mais ça va prendre du temps.

Ils ont bien jeté l'éponge pour le crématorium (alors qu'il y a un besoin et un marché) et l'Ellipse, alors le Multiplex, un tract à 100€, et patatras.

L'article de l'EXPRESS (en ligne) a fait très mal, car c'est un journal national, pas de la presse de ruisselet non pollué comme l'ECHO JOLI !

A suivre lundi ou mardi, et bon dimanche.

 

BAL DES FAUX CULS CHEZ LUI

 

MAJ 28.10 : Touché par la grâce, et sans doute impressionné par l'apparat de la calotte, ils savent y faire, le roitelet est sur un petit nuage, si on en croit sa page facebook. Ca vaut le détour. Il ne va tout de même pas rentrer dans les ordres ? Bon, sur ce coup, c'est la légitime qui en a profité.

 

 

PLEIN LES FOUILLES :

 

PREMIERES DECOUVERTES

 

MAJ 26.10 : Sous la place de la République, les archéologues viennent de découvrir des vestiges de l’époque gallo-romaine. Il s’agit de fragments de mosaïques polychromes qui pourraient provenir de l’enseigne d’un atelier gaulois. Après avoir reconstitué le puzzle, les scientifiques ont réussi à traduire du latin l’inscription suivante : « Marcel Aubrilix, atelier de réparation de chars ». Si par miracle, les chercheurs réussissaient à prouver que le Gaulois Aubrilix était un ancêtre de notre maire bienheureux, l’élu pourrait être canonisé « Saint-Bernard de l’Enfant-Jésus ».

Charlilirom 

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

L'IMAM CAZENEUVE

 

MAJ 24.10 : R2D2 ou Cazedevide, qui passe son temps dans les mosquées, à déposer plainte contre RIPOSTE LAIQUE, à Calais et à Moirans, était annoncé pour la grosse fiesta catho de dimanche.

On devra se contenter de la Clotile (alias Sainte Vava) qui paraît il portait une mantille noire lors du raout de la canonisation à Rome (photo ?), à laquelle participait notre impétrant roitelet (qui aurait prolongé son séjour jusque mercredi, à nos frais cela va de soi).

Ce qui va être paillard, c'est la composition du premier rang lors de la cérémonie religieuse à la Basilique. Détailler les casseroles et entorses aux dix commandements (dont les 6, 9 et 10) des pécheurs et pécheresses présentes va nous occuper un moment.

Pour notre roitelet maître-queue, c'est une véritable batterie de cuisine, il peut nous faire une batucada à lui tout seul.

 

 

JE SUIS ECARLATE

 

MAJ 24.10 : Les fonctionnaires de la poste et du palais de justice n'ont pas renoncé à s'approprier la cour Matignon pour leur petit confort personnel de ronds de cuirs financés par le sans-dents priés de marcher à pied pour aller au boulot. 

Rappel : l'abolition des privilèges, ça date du 4 août 1789.

Après avoir tenté la barrière, puis le panneau de sens interdit, c'est cette fois le plan vigipirate écarlate qui a justifié l'opération.

On vous en recausera.

 

JE SUIS ECARLATE

 

MAJ 24.10 : Les fonctionnaires de la poste et du palais de justice n'ont pas renoncé à s'approprier la cour Matignon pour leur petit confort personnel de ronds de cuirs financés par le sans-dents priés de marcher à pied pour aller au boulot. 

Rappel : l'abolition des privilèges, ça date du 4 août 1789.

Après avoir tenté la barrière, puis le panneau de sens interdit, c'est cette fois le plan vigipirate écarlate qui a justifié l'opération.

On vous en recausera.

 

 

CIDFF 

 

MAJ 06.10 : Ce machin créé par la Yvette, qui n'y allait pas de main morte côté racisme anti-mecs, est toujours en service, ce qui est un signe d'échec. Car quand on réussi, on ferme ce genre d'usine à emplâtres sur des jambes de bois.

Bref la secrétaire d'état, une grosse copine à la Clotilde (?) est venue constater l'étendu des dégâts. Et encore, c'est une ville catholique de race Morano.

Bémol : il faut reconnaître que le bureau des pleurs du commissariat a une certaine utilité. C'est d'ailleurs le bon endroit, vu l'état et les coquards de certaines "patientes" au petit matin de nuit de baston.

Au lieu de venir se balader, elle aurait pu s'occuper du fameux congrès de la femme musulmane à Pontoise, où ont fait irruption des femens à poil, qui ont tombé la burqa sous les yeux médusés des imams qui se posaient la question de savoir si on peut ou nom taper sur la gueule des ispèces di cônnasses.

Bravo les filles, mais vous auriez pu éviter Notre Dame !

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

BAL DES FAUX CULS A LA BASILIQUE (suite)

 

MAJ 27.10 : Anecdote pas du tout vraie, mais plausible. Un jeune con, qui claque la bise comme son mentor aux pieds d'argile, petit m'as tu vu en représentation comme d'hab, a dit merci au prêtre au moment d'avaler l'hostie au lieu d'amen. Encore un qui a raté son catéchisme, il n'y a plus de jeunesse. Le curé lui a fait les gros yeux, et le bougre a dit "je m'a Gouret". Un évêque en a perdu sa mitre qui a chu comme la bobinette.

A savez vous quoi qui n'y avait dedans ? Les horaires des trains comme dans la casquette à Dédé la Défaite (et non pas Dédé la Cidrasse). Et... une marguerite.

Sur l'air de Brassens :

La petite marguerite est tombée, singulière de la mitre de l'évêque, la frivole fleur qui vole arrive en, contrebande des pelouses du Carmel, c'était un cadeau de Sainte Thérèse etc...

Par contre et là c'est vrai, ça a communié à la chaîne, dont Nanard, manque pas d'air, et notre maîtresse de cérémonie, non plus, qui s'est prosternée comme toutes les dévotes de l'assistance. Parfaitement à l'aise dans la génuflexion, à croire qu'elle s'agenouille souvent.

 

LES GODILLOTS RENÂCLENT

 

MAJ 26.10 : La désignation de l'employée de la SCA Normande, 4ième sur la liste, inconnue au bataillon de la troupe des godillots "Les Républicains locale", provoque quelques remous dans le landerneau. Pas certains que les grands chefs à plume LR et UDI (Jean Léonce va piquer une crise) se soient rendus compte du tour en vache que leur a joué Rodolphe Thomas, qui, lui, est parfaitement au courant des raisons qui ont motivé ce miracle incongru.

Il va falloir sans doute leur faire un SHEMA.

Aux dernières nouvelles, la chérie du directeur du magasin Leclerc serait une simple secrétaire administrative. Son métier sur la liste est sans doute une coquille. Si maintenant faut retrouver la fiche de paye pour savoir la vérité, où va t'on. Une petite souris est sur le coup. Mais alors, si ça se trouve, elle n'a pas sa carte LR, ou celle-ci est flambant neuve. 

Remarquez, sur le site LR14, le délégué de circonscription est toujours Riton (battu par mes soins) et le député Leteurtre (battu par mes soins). C'est le bordel dans ce parti.

 

EDITO DU 05.10

 

MAJ 06.10 : Demain soir, au conseil municipal spécial, le roitelet et ses courtisans serviles vont nous expliquer leurs délires fumeux qui vont aboutir à la destruction totale du centre ville.

Le consternant "consterné" (par la Bérézina de l'ellipse) joue gros. Comme tous les autocrates, sentant sa fin prochaine, à l'instar du Roi Lear, il va tenter de laisser une trace de son passage dans cette vallée de larmes inondable.

Car il va nous le dire demain : c'est un programme qui va s'étaler sur... 15 voire 30 ans. Au fou du roi lâchez les chiens !

Pour faire avaler la pilule, il n'a pas lésiné sur nos moyens, avec un cabinet de communication à 100000€, ce qui est très vexant pour le service idoine de la mairie, qui, il faut dire, est partie prenante. On imagine mal notre semi-mondaine, la Montespan locale, piquer une crise de caca boudin, avec hôtel de ville du cul tourné à la clé.

Bref, il a bien senti que ça allait chauffer, et que le seul moyen de s'en tirer est de manipuler la populasse.

Les fourches et autres faux aiguisées sont prêtes, la piétaille des commerçants est sur le qui vive, ne manque plus que la cavalerie des forains avec leurs gros "namions".

Il se dit qu'ils ont fait faire une maquette et ont fait une répétition à l'EVH pour cette funèbre cérémonie d'enterrement de première classe.

L'opposition n'a rien reçu, pas un dossier pas un document. Totalement inadmissible alors que l'avenir de Lisieux est engagé.

L'ECHO JOLI l'a toujours dit, il est impossible d'implanter une boîte en tôle sur la place de la République sans être obligé de déplacer la fête foraine et le marché. Alors, ils rusent : c'est la place Victor Hugo qui va trinquer à son tour, avec un "élargissement des trottoirs", en fait une piétonisation rampante, afin d'y déplacer le marché.

Autant dire que d'un coup la valeur des pas de porte perd 50%. Il y a encore des crétins place de la République qui font leur chiffre le samedi qui n'ont pas compris qu'il allaient se faire empapahouter. Quant à la clientèle du cinéma, elle restera dans la boîte en tôle à se gaver de sucreries frelatées aux colorants et de hamburgers.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

UNE SULFUREUSE

 

DANS LE CHARTER

 

MAJ 24.10 : Dans le charter affrété par les curés pour véhiculer tous les culs bénis du diocèse, avec la bénédiction du camarade Boulanger, une dévote s'est plainte de sentir comme une odeur de souffre. Ce qui dans un avion qui va au ciel n'est pas très rassurant.

Tout le monde s'est mis à humer l'air moite conditionné et parmi les effluves de lavande, patchouli, savon de Marseille recette historique des Carmélites, et after shave de la Chartreuse, les regards soupçonneux se sont tournés vers une dame blonde.

"Ne vous inquiétez pas, c'est mon parfum". Si c'est son chéri qui lui a offert cette mixture pestilentielle issue des marmites des enfers, c'est un mufle.

Le nom du parfum ?

Tandem.

Décidément, l'ECHO JOLI rencontre des vélos partout.

 

EDITO DU 20.10

 

MAJ 24.10 : L'actualité, c'est comme ça, parfois tout dégringole, c'est le cas de le dire, en même temps.

J'ai une histoire paillarde à vous raconter sur l'escapade du roitelet à Rome. En effet, la légitime n'était pas du voyage, puisqu'elle a été vue en ville samedi matin. Bernard, qui est très pieux, mais aussi très pieu, préférerait il la compagnie de Clotilde, de la Marquise de la côôôte Nicole ou d'autres âmes pures et innocentes ?

Dans le zinc qui a emmené les fanas curés depuis Deauville y avait il de quoi pécher sous les fenêtres du Pape ?

Franchement, Nanard, là, t'exagères, ton numéro de grenouille de bénitier, ça tient pas la route.

 

BAL DES FAUX CULS

 

A LA BASILIQUE

 

MAJ 26.10 : En tant qu'interdit de séjour par moi même dans quelque temple que ce soit (sauf pour admirer les exploits des architectes et artistes), je n'étais pas à la Basilique. Malgré un palmarès chargé à se faire expédier par Saint Pierre directement dans les marmites du Diable, le roitelet de retour de week end prolongé à Rome à nos frais, en charmante compagnie (Clotilde, Nicole, voire d'autres), maman étant consignée à la maison, se pavanait au premier rang sous les yeux d'une ribambelle de curés, qui, s'ils savaient...

Bien encadré quand même par Clotilde, la Sous-Préfète, et la marquise Ameline. On remarque l'absence de l'autre marquise de la côôôte, pourtant tout est prévu pour les fauteuils roulants.

Devinez qui était la maîtresse de cérémonie, si j'ose dire, pour cornaquer la "haute pétée" comme dirait mon beauf ? Et oui, la dame au parfum qui sent le souffre. Grandiose. 

Au deuxième rang, "parrain" avait ressorti de la naphtaline sa Pimprenelle (miss Périni), conseillère territoriale et fille spirituelle + si affinités. Jérémy Cricket a pianoté sur son portable toute la cérémonie, un mécréant mal élevé sans doute. J'en passe et des meilleures. La "reinette"*** était quant à elle reléguée dans la foule.

A noter que cette cérémonie a fait l'objet d'un déploiement de flicaille sans précédent, alors que par le passé les manifestations des bénis oui oui se déroulaient sans aucun service d'ordre à part quelques scouts, toujours prêts je ne veux voir qu'une seule tête. C'est à ce genre de détail que l'on perçoit bien que nous sommes en pleine guerre civile.

Et l'Eni, c'est ceux qui décapitent les Chrétiens d'orient.

***La légitime du roitelet.

 

 

Cliché OUEST FRANCE -- Franchement !

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR SEPTEMBRE 2015

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 17.09

 

MAJ 17.09 : Le moins qu'on puisse dire est que le papier de L'EXPRESS est resté en travers du tronc du roitelet.

A tel point que certains de ses admirateurs croient que cet article cruel qui brosse la situation réelle a été "téléguidé". Ce qui ne veut pas dire que les nombreux opposants au "bon père de famille" et certaines officines n'ont pas chargé la barque et enfoncé le clou dans les pieds d'argile. Pour ce qui concerne votre journal préféré, l'entretien avec Manuel Sanson a duré une bonne heure et demi, et les archives de l'ECHO JOLI, mémoire des événements, ont manifestement inspiré.

L'article est effectivement "à charge", mais on cherche vainement des arguments pour instruire "à décharge". L'hémorragie de population continue, il suffit de voir fleurir les panneaux "à vendre" dans mon quartier, il va s'obstiner, têtu comme un âne de Moyaux, pour l'Ellipse (en vendant par bouts de 1000m2, échec assuré), pour le Multiplex et le reste.

 

 

MANAGER DU CENTRE VILLE

 

BON DÉBARRAS

 

MAJ 28.08 : En voilà un qu'on ne va pas regretter. Payé à rien faire pendant un an, il a "saisi une opportunité" d'une embauche à Antibes, beaucoup plus glamour que la bourgade endormie de Sainte Thérèse, pour prendre la tangente. Embauché pour manipuler les commerçants du centre ville pour leur faire avaler la pilule du squat de la place de la République par un Multiplex livré gratos clé en main, son passage façon comète ne laissera pas de traînée.

Ceci d'autant plus que les cartes sont rebattues avec le passage à la trappe quasi définitif de l'Ellipse, que notre cher Zinzin pleure à chaudes larmes dans un article du dernier Pays d'Auge. Le coup est dur pour le budget de Glos, dont les mougeons peuvent numéroter les derniers brins de laine à tondre sur leur dos. Sans compter les "retombées collatérales" dont une partie termine sous la table, quelle avanie ! Vu l'incompétence de ce Vice Président de LINTERCOM, une démission ne serait pas de trop.

Notre manager de vent aura terminé sa brillante prestation par un foutage de m... bien comme il faut en fermant la rue Bordeaux Boursin, haut et bas toute la journée au lieu limiter au midi, ce qui donnait satisfaction. Aidé en cela par notre très bouffi au sens propre comme au sens figuré Emmanuel Thillaye, un petit malin qui va se retrouver Conseiller Territorial si le tronc du titulaire lâche une troisième fois. Le samedi, le souk était à son comble.

Bon, maintenant on passe aux choses sérieuses, par exemple glisser d'un agglomérat de commerces disparates à une sorte de galerie marchande à ciel ouvert, pour le confort béat de la pousseuse de caddie de moins de cinquante ans.

Et un bel enterrement de Multiplex dans la joie et la bon humeur, et en musique, batucada en tête.

Zim, boum, tsouin tsouin.

 

BLING BLING

 

MAJ 03.09 : Pour le dernier concert de l'été on a mis les petits plats dans les grands au gymnase Cerdan le vendredi. Manifestement je n'ai pas vu la même chose que le gribouilleux du Pays d'Auge. Une centaine de personnes tout au plus, le repas "festif" a été un four. Cerise sur le gâteau le groupe était nul, pas trop de boucan quand même, il y avait des zélus aux esgourdes fragiles.

Anecdote : Je vois Clément Maline attablé, et vais lui dire bonjour. Il y avait d'autre personnes, je lève des yeux, damned notre Mme de Montespan, puis stupéfaction, à ses côtés... Nanard. Etant bien élevé et Républicain, je serre les mains et ça fait bling bling. "Vous êtes comme Séguela, vous avez réussi, vous avez une Rolex à plus de 50 ans". "Non non, c'est une Festina". "Alors faites gaffe, il y en a qui ont des seringues incorporées", allusion à un de ses cyclistes préférés, Richard Virenque, auteur du célèbre "à l'insu de mon plein gré".

Un ange est passé et je m'y connais.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 22.09

 

MAJ 25.09 : Ce soir conseil municipal, avec un ordre du jour pas vraiment passionnant, on expédie les affaires courantes.

Quoique.

La démission du camarade Lepéniste (version Marine ma divine) et son remplacement risque de partir en vrille, car le nouvel élu est bien le très noir vêtu Ricci. D'ici qu'on le retrouve sur la liste du FN aux régionales il n'y a pas des kilomètres.

On risque aussi de rigoler pour de sombres histoires de quincaillerie et de voirie.

Le roitelet va essayer de redorer son blason pour tenter d'effacer le pamphlet de l'EXPRESS, et pour se faire mousser ne va pas manquer de mettre sur le tapis la création de la Communauté d'Agglomération, regroupement des communautés de communes de Lisieux, Livarot, Orbec et Mézidon. Leurs présidents et élus respectifs ont mené des tractations politiciennes dignes des couloirs feutrés du Vatican, totalement à l'insu des citoyens, à qui on aurait quand même dû demander leur avis AU PREALABLE.

Il faut dire aussi qu'une petite souris nous avait avisé que le Sous - Préfet aux champs avait été nommé seulement pour faire ce taf, cornaquée par la Clotilde.

Cet agglomérat féodal qui va rassembler 75000 âmes dont quelques damnées est insensé : quoi de commun entre la mosaïque de petites communes et ce gros machin qui va encore une fois avaler de nouveaux fonctionnaires ?

Petites communes éliminées d'office des décisions car il n'y aurait que 42 sièges dont seulement 11 pour Lisieux.

Pour la présidence ça va être serré, car le bellâtre de Livarot et François Aubey, cestui qui s'est fait niquer comme un bleu pour ses comptes de campagne, et pantoufle avec ses copains comme coquins de socialauds à la région (inadmissible), serait sur les rangs. Rappelons qu'il avait mis en minorité le nain aux pieds d'argile pour le Scot.

Ambiance.

En tous cas pas un mot sur la destruction du centre ville de Lisieux (voir nouvelles brèves).

 

 

BENJAMIN PIEL

 

DEMISSIONNE

 

MAJ 09.09 : Elu avec les voix du FN alors qu'il en avait démissionné, il y a un moment où c'est intenable. Sans compter les nombreux appels du pied du Bonapartiste, Benjamin tu l'auras ta place sur la liste n°4 d'Agecanonix*. La deuxième sur la liste est une fille qui ne serait pas plus tentée que cela. Le suivant est parfait, chemise noire et tout, paraît il un vrai de vrai, d'origine Italienne. Le surnom est tout trouvé : Benito.

*Nouveau surnom de Nanard, bien que le rapport avec Falbala soit lointain, quoique...

 

 

 

 

MAIRIE ANNEXE PLACE MOZART

 

MAJ 05.09 : Serait transféré dans les locaux de la salle Mozart. Encore une économie de bout de chandelle ?

Reste à savoir si cette annexe a une quelconque utilité, existe t'il des statistiques (non ethniques) ?

 

ET AVIGNON ?

 

MAJ 05.09 : Le train municipal devait y aller avec le "king" du "ah ce qu'on s'emmerde ici" (traduction avec le dirlo du théâtre qui se prend pour le roi Lear). Quelqu'un a t'il des nouvelles ?

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

MARÉCHAL LE REVOILA

 

MAJ 18.09 : Notre cher Riton Rastignac (Eric Lehéricy) a été vu par une petite souris traînant ses guêtres en lambeaux rue du Maréchal Foch et se glisser discrètement dans un immeuble. Il va pas nous faire un come back quand même ? Fillon, sort ton AK47.

 

TOUS ENSEMBLE

 

MAJ 18.09 : La "Dufourette" continue sur sa lancée. Après avoir planté Rastignac en participant en tant qu'oiseau de mauvais augure à la campagne municipale, cet ondulant courtisan qui passerait son temps à lécher les bottes de Joël Bruneau (maire de Caen et grand chef Les Républicains, qui lui a su faire l'union et a gagné) pour avoir une place sur la liste régionale qui va se faire étriller par le FN, a convoqué les godillots à 9h30 samedi près de la fontaine à Yvette.

Au programme distribution de tract. On risque de rigoler.

On attend le coup de Jarnac de Dédé la Défaite, à l'ancienne façon SAC. Au passage, son poulain et larbin "Jeremy Cricket" prend exemple sur l'Agecanonix de la Montespan, en "claquant la bise" à ces dames, de la minette nubile à la couguar en fin de carrière, avec force étreintes.

 

 

 

VOYAGE, VOYAGE

 

MAJ 03.09 : L'info est à prendre avec précautions. Not'maire serait allé faire un séjour en Toscane cet été en compagnie de Kaa, notre argentier à la barbe fleurie. Ah Florence ! Et son art politique "florentin". La cuisine est "de terroir" mais arrosée au généreux Chianti, avec modération, ça tape sur le tronc.

Les petites souris sont dans le flou quant aux accompagnatrices.

C'est aussi une ville dangereuse, car on peut y chopper une maladie honteuse, ce qui, sur un terrain au tronc vermoulu, n'est pas recommandé par la faculté :

Le syndrome de Stendhal, également appelé « syndrome de Florence », est une maladie psychosomatique qui provoque des accélérations du rythme cardiaque, des vertiges, des suffocations voire des hallucinations chez certains individus exposés à une surcharge d’œuvres d’art1. Ce syndrome, assez rare, fait partie de ce qu’on peut appeler les troubles du voyage ou syndromes du voyageur.

Pour en savoir plus, sur Wikipedia, c'est par ici et cocasse.

 

REGIONALES

 

MAJ 03.09 : C'est finalement Rodolphe Thomas (MODEM) qui sera tête de liste pour le Calvados pour la liste de la droite mollassonne. La bagarre en coulisses avec Les Républicains a dû être très sanglante. Y aura t'il un représentant de Lisieux ou LINTERCOM ? Comme cette élection est inaccessible au citoyen et réservée aux politicards bien installés dans leurs charentaises,  il faut être encarté, et les places sont chères. Mystère. Aubril, c'est non, grillé par ses frasques aux municipales, et gare au cumul, Soulbieu non plus, Mercier ex Villiériste franchira t'il le Rubicon ? Car après c'est bien pâlot à part la lascive Christine Anoot. Non, Emmanuel, rêve pas !

 

JAZZITUDES 

 

DU TERNAIRE FLOTTANT

 

MAJ 28.08 : Organisation très foireuse cette année, flou artistique vasouillard sur les dates et lieux de concerts et de "jam session" (qui devaient avoir lieu au Pierro's, ça s'est terminé dans la fournaise de la Double Croche). Mention spéciale pour la Batucada qui devait attaquer en fanfare le samedi, et s'est retrouvée le mercredi, place Mitterrand, puis Rue Pont Mortain, puis place de la République, deux morceaux, zou, circulez en déambulant avec zim boum.

Il paraît que la sono a pris la flotte, qui va payer ? En plus en passant rue Pont Mortain il y avait du matériel au Diplomate, mais pas de musicos. La pagaille complète.

La salle sauna "HQE" de Glos s'est avérée encore une fois très inadaptée : pas de scène, résultat le guitariste était tassé dans son coin. Quant au boeuf, trois morceaux et hop au dodo.

Soyons cruels : depuis qu'il y a une assoc dédiée au Jazz à Lisieux, Si bémol, le jazz s'est effacé dans notre bonne ville. Ils sont comme ça les bourges encroûtés. La mainmise du très rigide Paul Mercier sur la "Kultur" à LINTERCOM ne va rien arranger. Circulez, brossez moi tout ça.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

DESTRUCTION DU CENTRE VILLE

 

MAJ 22.09 : Ce n'est pas encore à ce conseil municipal que ce dossier explosif va être présenté. Par contre, ça magouille en coulisses. C'est ainsi que certains commerçants de l'avenue Victor Hugo ont été approchés pour encaisser la transformation de ce parking essentiel pour le commerce de centre ville en voie semi-piétonne, avec disparition de la moitié des places. Le déplacement du marché à cet endroit a été évoqué par le petit morveux de manager de centre-ville, qui a dégagé à Antibes son forfait commis. C'est logique, en supprimant 190 emplacements place de République pour le chimérique MULTIPLEX (et le pouce, car les bureaux d'étude sont des pervers, ça s'étale ces bêtes là), le marché ne tient plus (ni la fête foraine).

Bref, les crétins de commerçants de la place de République qui croient tirer les marrons du feu vont se retrouver sans marché et avec une boîte en tôle où les consommateurs trouveront tout en matière de restauration et de boissons, et passer deux ans avec un chantier de fouilles bouillasseux derrière des palissades taguées. Et en plus sans forains, les "manouches" étant de bons clients côté breuvages épicuriens, plus mieux que les gadjos.

Et les crétins de commerçants de la Place Victor Hugo vont eux aussi se cogner des travaux, et être inaccessibles par leurs clients le samedi.

Vous n'avez pas encore compris, faut vous coller des claques en plus ?

Bon, pour le moment, le recours de notre Vicomte de Lessard et Le Chêne bloque tout, car la forfaiture du coup tordu de la suppression de l'obligation de créer des places (60 en plus de celles supprimées pour le MULTIPLEX) est suspendue à la sagesse du juges du Tribunal Administratif. A quoi ça tient...

 

 

REGIONALES

 

MAJ 22.09 : C'est Paul Mercier des Rochettes, ex-Villiériste, adhérent depuis un an au parti des godillots LR, qui serait sur les rangs pour représenter Lisieux. La Dufourette s'en est pâmée. Avec ça, on est encore plus mal.

 

LÉGION SYRIENNE

 

MAJ 22.09 : Le déferlement de jeunes déserteurs trouillards Syriens donne des idées à certains, car pour le moment se sont les popovs qui se font casser la gueule à leur (et notre) place pour lutter contre l'EI. Pourquoi ne pas ramasser toute cette jeunesse enthousiaste et créer des unités combattantes pour libérer leur pays et protéger les familles qu'ils ont lâchement abandonné au pays ?

Pour la propagande, il y a des exemples martiaux dans l'histoire, il suffit de remplacer Français par Syrien et "bolchévisme" par "islamisme".

Je viens encore de me faire des copains.

 

 

ANRU DE HOTVIL : C'EST BIEN

 

PARTI POUR UN FOUTAGE DE

 

TRONCHE

 

MAJ 05.09 : D'un honorable correspondant qui semble connaître son sujet :

"S’ agissant de la subvention de Bruxelles, le maire dit vouloir rénover 656 logements sociaux à HOTVIL, logements qui appartiennent à un tiers, bailleur social.

Petit calcul :

-- subvention 3.380 000€

-- rénovation : 656 logements.

En théorie : 

-- 80 m² par logement = 656 x 80 m² = 52 480 m² à rénover,

-- subvention : 3 380 000 euros / 52 480 m² = 64, 4055 euros le m² de rénovation, çà n’existe nulle part,

La rénovation c’est 300/400 euros le m² surtout que là on parle de réduire le CO2 donc on touche à l’isolation par l’intérieur ou l’extérieur. Nous sommes donc plus près de 400€ le m².

Deuxième calcul :

-- subvention : 3 380 000€ / 656 logements = 5 152 euros de rénovation par logement, on rigole, c'est tout juste le prix pour la salle de bain,

-- 656 logements x 80 m² = 52 480 m² x 400€ le m² de rénovation = 20M€, on est loin très loin des 3,38€.

Donc écrire dans le journal la rénovation de 656 logements, c’est du foutage de gueule."

(NDLR : Ce projet est aussi la porte ouverte à toutes les manipulations. La Myriam El Khomri, Maroco-Française typique (elle possède la double nationalité ?), qui a sélectionné Lisieux, avait quelles intentions, mystère ? Un petit quota de réfugiés peut être ? Car vu le nombre d'appartement de libres, une saine gestion consiste à ne rénover que ce qui peut être occupé à court terme, le reste, délabré, est laissé en l'état. A votre avis, les 3,3M€ ils vont servir à quoi ? Mais c'est bien connu l'Echo Joli voit le mal partout. Mais des fois, le mal existe, exemple le coup scélérat du Crématorium. Bêtes à bouffer du foin, nos brillantissimes édiles peuvent  aussi très bien se faire rouler dans le couscous par des pervers).

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR JUILLET-AOÛT 2015

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

LE CRITERIUM MANQUE DE MINE

 

MAJ 27.07 : L'omni-président du VCL a dû souffrir du tronc cette semaine, un coup à faire une rechute d'arbre à cames, en traversant une "période compliquée". Cette mascarade où le nom du vainqueur est désigné d'avance a été snobée en particulier par Thibaut Pinot, qui, avec sa victoire sur l'Alpes d'Huez, a dû revendiquer un triplement de son dessous de table. Il faut dire aussi, que grimper la Rue Henry Chéron, c'est du nougat.

Un gros mensonge au passage : le critérium n'est pas la plus grosse animation de Lisieux, c'est la brocante du moi de novembre. Et là, tous les commerces ouverts travaillent, car la ville est ouverte, alors que beaucoup de commerçants sont fermés lors du critérium, la ville est bouclée et le "grand public" plutôt crispé du porte monnaie.

En plus, reste toujours l'épée de Damoclès du mélange des genres entre les fonctions de maire et de président du VCL, toujours pas réglé.

 

 

EDITO DU 23.07

 

MAJ 23.07 : Ca y est, Hollande et sa clique sont passés à l'acte : Casedevide a déposé une plainte contre Riposte Laïque qui l'a traité "d'Islamo-collabo".

Il va bien falloir choisir le murdeconnisateur de service, car prononcer une condamnation argumentée va être coriace.

Remarquez, il y a bien un illuminé qui a trouvé que "potiche" était presque un crime contre l'humanité.

 

EDITO DU 18.07

 

MAJ 18.07 : L'article sur les états d'âme de Geneviève de Kerblay dans l'Eveil a eu un impact direct.

Félicitons le courage journalistique du rédac chef, dont le chef chef hiérarchique est un certain Bricombert, big boss  de Ouest France, relié en direct par le fil rouge qui sort sous le canapé de Nanard, entre deux distractions faut bien faire de la politique.

On ignore l'état exact des bijoux de famille de l'impertinent.

Cet article et le commentaire affûté et égrillard de cette feuille décidément infréquentable, disant en gros qu'une heure suffisait pour démonter le Président Fleuve de la Touques d'Alcool Info, ont finalement décidé Nanard à déclencher un audit, au moins sur le papier. Le camarade Soulbieu, qui ne voyait pas l'intérêt, mais était au parfum depuis septembre 2014, se prend une belle baffe. Le tronc n'est pas encore à terre.

En plus, le Jean Paul sait pertinemment que j'ai exercé le même métier que lui dans des temps certes reculés, banquier, mais la comptabilité n'a pas de secrets pour un patron, sinon tu es sûr de te planter.

Bref on va tout savoir.

Je me mets à la disposition gratuite de la République, et de la municipalité Lexovienne, une et indivisible, pour dégommer en moins d'une heure l'impétrant. 

D'aucunes peuvent même orienter les recherches de manière pertinente.

Ce qui n'exclue pas d'autre turpitudes, disons relationnelles.

 

 

EDITO DU 10.07

 

MAJ 18.07 : C'est un vendredi noir pour Nanard.

Le DEPART d'une étape du tour à Livarot est un affront, que dis je, un crime de lèse Bonapartiste.

Un coup à faire un saut de chaîne, déjà que le dérailleur a des fuites.

D'abord, avec le bellâtre de Livarot, c'est pas franchement le grand amour. L'humiliation totale, mais il encaisse le bougre.

En plus Lisieux n'a eu qu'une arrivée, deux heures après plus personne, à part les esclaves qui démontent le barnum, donc pas de retombées économiques.

Là c'est tout le contraire, la caravane est logée dans les hôtels de Lisieux et alentours.

Et un départ, il y a la téloche, donc beaucoup de pub, en particulier pour le Livarot et son usine Graindorge.

Comment Livarot a t'il financé son raout, d'ailleurs ?

A côté le critérium, c'est roupie de sansonnet !

Anecdote : cette nuit des "agriculteurs modernes", après avoir été abreuvés de subventions, voyant leur fin prochaine, ont déversé des déchets divers et variés*** à la sous-préfecture et devant l'ennemi de classe Leclerc.

Mme la Sous-Préfète devant se rendre aux champs de Livarot, a t'elle été soulevée dans les bras d'un CRS qui sentait bon le sable chaud pour franchir les tas de fumier ? C'est ensuite en grand appareil, avec Nanard à bord, que le char de l'Etat, motards en tête, suivis de flicaille en limousine est passé devant les yeux ébahis des turfistes du bistrot du coin. Au moins ils ne risquent pas de terminer égorgés. Quoique la tête de ma tête de Turc embrochée sur la grille de la mairie, ça aurait de la gueule, mais depuis la Terreur, on s'est civilisés.

Autre avanie, le succès du festival de Beauregard (Hérouville, deuxième ville du calvados). Lisieux n'a tout bêtement plus la capacité ni la volonté de monter une pareille manifestation. En plus la seule qui puisse rivaliser est le Cristal Live, sucrée cette année.

Nous sommes bien sur le déclin.

 

EDITO DU 06.07 - L' ÉLLIPSE II

 

MAJ 06.07 : Enfin u

Zinzin est prié de mettre son mouchoir par dessus cette avanie traîtresse.

Maintenant, c'est l'heure des comptes : c'est combien l'ardoise du désert des Hauts de Glos ?

Les "grosses surfiasses" vont devoir changer de politique et s'intéresser au centre ville, c'est de saison de toutes façons, la pousseuse de caddie moyenne de moins de cinquante ans commence à trouver les galeries marchandes lassantes.

Il y en a un qui fait la tronche, c'est le suppôt local de feu Tonton Edouard : il se murmure qu'une jardinerie était prévue dans Ellipse II, un simple transfert de la jardinerie actuelle, dont on récupère la surface de vente pour autre chose. Ce genre d'entourloupe n'est pas nouvelle, Kiabi est un grand spécialiste.

 

THOMAS LE TAXI

 

MAJ 02.07 : Non, c'est pas du Vanessa Paradis. On se souvient que l'Echo Joli avait épinglé le loustic pour ses 900000€ à la grosse de frais de taxi, pire qu'Agnès Saal. En plus, son bouquin, il le vend, sans doute à des humanistes qui "se donnent les moyens de" (à chaque fois je sors mon chéquier et je dis combien ?). Vu l'ardoise, il pourrait le donner au point où c'en est. Il veut "écrire d'autre pages de sa vie", on craint le pire. Pourquoi se gêner si c'est remboursé.

 


Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LE CRITERIUM EST EN PANNE

 

MAJ 28.07 : J'ai fait un tour hier. Pas grand monde, la tribune officielle à 10€ contenait à peine 50 personnes. On peut estimer qu'il y avait un seul rang de spectateur sur les trois kilomètres du parcours, soit 6000 personnes. Les marchands de frites ont fait moins 25%. Et il ne pleuvait pas. Un échec, en comparasion, c'est beaucoup moins que Cristal Live et surtout la brocante.

 

COMMERCES VIDES

 

MAJ 18.07 : Le maire de St Brieuc  part en chasse contre les commerces vides, pour cause de loyers trop chers. A partir du 1er janvier 2016 il va commencer à taxer la tronche aux proprios qui restent crispés sur leurs vieilles lunes de rendement au m2, la taxe la première année est de 10%, ensuite 15% puis 20%.

Un cauchemar pour Gégé qui se rêve tous les jours en Onc'Picsou prenant des bains de dollars dans son coffre fort. Il "aime être riche". Vanité.

Mais le Gégé, il a de quoi se rattraper, en effet GLB Entreprise, une des officines de la nébuleuse Butel-Lehéricy, est sur le coup des travaux dans l'ex Banque de France pour le compte du futur méga cabinet de Notaires qui va s'y installer. Ces foutriquets affairistes n'ont pas résisté longtemps aux charmes des moustaches à Gégé, c'est 10% à 20% de leur chiffre d'affaire, ça créé des liens. On espère que cette fois, le grand copain à Gégé, l'architecte des Bâtiments de France ne va pas se retrouver devant un fait accompli, style effondrement de toit en pleine nuit. Ca fait désordre à 100m de la Cathédrale pas encore transformée en mosquée. Remarquez, elle en a vu d'autres, elle fut du temps de la Terreur reconvertie en Temple de la Raison (d'où les traces de peinture bleu-blanc-rouge du porche central).

N'empêche que l'ex crèche qui ferait un excellent parking gratuit financé par le contribuable est sous étroite surveillance, le dossier de recours au TA est déjà prêt, c'est dire. Je veux bien, mais là les gars faut allonger la monnaie.

 

CA PLANE POUR FOURNIS

 

MAJ 18.07 : Le très intrigant Claude Fournis, aviateur à ses heures perdues, qui n'a pas toujours tort, mais, comme Rodolphe Thomas, voit les choses de la vie en tant que marchand de bagnoles, aurait été vu entrant dans la sous préfecture aux bras de Miss Monde, et plus étonnant, de l'autre côté, un certain Lehéricy complétait le triolisme.

Si c'est pas vrai, l'ECHO JOLI, dont l'intégrité journalistique est à toute épreuve, s'engage à publier un démenti.

 

FESTIVAL DE CANNES A AVIGNON

 

MAJ 18.07 : Aux dernières nouvelles, l'escapade aurait lieu après le Critérium. Ramasser les petits enveloppes de dons spontanés, ça occupe.

 

MAJ 10.07 : Vu le silence radio sur cette histoire à la mairie, une lectrice a posé une question pertinente : si les légitimes sont du voyage, payeront elles leur écot ? Déjà le contribuable pourrait être chagrin de financer des vacances culturelles gratis aux élus, mais les mamans, c'est niet.

Il se trouve en plus que le Roi Lear est présenté cette année à Avignon (ceci expliquant cela ?). Le metteur en scène est un certain Olivier Py, qui avait déclaré qu'il démissionnerait si le FN remportait la mairie d'Avignon, ce à quoi Marine Le Pen avait répondu "qu'il n'était qu'un salarié". La version de Py en pis du Roi Lear est assassinée par le Monde, pourtant le canard aux ordres des bobos de gôôôche.

Tout à fait par hasard, hier soir, rencontre avec un théâtreux bien au courant : "c'est un désastre, on voit tout du long que Py est un pédé (sic), des mecs qui s'embrassent sur la bouche dans une pièce de Shakespeare, franchement".

Le reste à l'avenant.

Quant à l'histoire du Roi Lear, en gros un vieux barbon à côté de ses pompes qui banni sa fillote préférée pas assez versée dans la flagornerie au profit de ses deux autres soeurs intrigantes. Erreur funeste, ça se termine dans le sang et ça met quand même trois heures huées déduites.

Ca ne vous rappelle rien, par exemple un vieux peuplier déplumé au tronc vermoulu qui penche du côté qu'il va tomber qui bombarde sa "nièce" à son parrain conseillère territoriale ?

 

MAJ 06.07 : La balade de Nanard, qui va devoir sortir ses racines comme le chêne de la chanson, dans des festivals Kulturels est confirmée par une autre source. Comme il faut quelqu'un qui lui explique quand il faut applaudir, il serait cornaqué par le directeur du "Ah ce qu'on s'emmerde ici"**, le Roi Lear des bobos***.

Notre serpent hypnotiseur à la barbe fleurie Kaa serait du voyage. Comme la mise en image pour que le bon peuple cochon de payant soit tout esbaudit nécessite quand même quelques "éléments de langage", il faut quelqu'un du métier pour relater l'exploit.

Damned, mais on a ce qu'il faut ! Il y a une directrice de communication à Lisieux, qui ne chante qu'en petit robe noire du dernier chic !

Bonne vacances, et racontez nous !

Ca fait des frais tout ce beau monde qui descendra en quatre étoiles avec piscine plutôt qu'à l'auberge de jeunesse du coin. Allez, dans les 20/30000€. Ces dépenses inconsidérées sont elles l'explication de la suppression de la manifestation populacière de Cristal Live ?

Le périple commencerait par Avignon, mais on parle d'Aix, d'Antibes, Marsiac, pourquoi pas Eurodisney et le Puy du Fou.

** Le théâtre de Lisieux - ***Son dramatique dirlo, comédien interprétant le Roi Lear à Lisieux.

Si c'est pas vrai, l'ECHO JOLI publiera immédiatement un démenti !

 

 

 

LA CULTURE EN TUTU

 

MAJ 06.07 : Inauguration en petites pompes de l'annexe de l'école de musique dans l'ex-école Jean La Fontaine à HOTVIL. Il y a aussi des danseuses, les tutus ça met en émoi certains.

Jean Léonce, qui a fusillé Nanard pour une vice-présidence, épisode tragique qui s'est terminé avec un tronc coulant comme celui d'un pin des Landes crucifié, s'était fait porter pâle, de même que le Préfet, sans doute très occupé à sécher les larmes de "Case de Vide" (Bernard Cazeneauve).

On est passé vite fait au buffet, qui était calculé à ce qui se dit pour 200 personnes. Il y en avait à peine le tiers.

Etre obligé de s'empiffrer pour ne pas être contraint de refiler le rabe aux salauds de pauvres des restos du coeur, c'est quand même un métier.

 

 

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

DÉCHETS : l'OVERDOSE

 

MAJ 21.07 : C'est que cette fois les paysans***, n'y sont pas allés de main morte : la quantité de déchets divers et variés est quand même impressionnante, dont des montagnes de vieux pneus. C'est incroyable ce qui peut traîner dans une ferme, et encore, ils n'ont pas vidé les "trous" (vieux puits de marnières ou effondrement des galeries d'extraction). J'en connais qui contiennent plusieurs carcasses de voitures empilées les unes sur les autres. Bon, ça fait 3000 ans que ça dure et c'est pas tous des écolos. Fallait quand même garder des munitions pour la suite les gars.

Miss Monde y a eu droit devant sa permanence ave Victor Hugo.

Pour les participants, c'est tout bénef, les derverser aiNSIest un bon moyen d'échapper aux fourches caudines des monstres du genre Véolia. Mais pour la municipalité, et les grosses surfiasses faut évacuer dans les règles. Bonjour la facture.

Bref en deux jours les encostardés ont perdu plus d'argent que s'ils avaient acheté la viande à un prix durable.

*** Je préfère ce mot à celui d'agriculteur.

 

 

CRITERIUM A L'EAU DE ROSE

 

MAJ 21.07 : Au VCL on doit prier les Dieux du Vélo, Epo, Pobelge, Amphé pour la jacquerie paysanne en cours s'arrête. On imagine d'ici le tableau, le parcours arrosé au purin.

 

5000 DISSIDENTS

 

MAJ 18.07 : Les nounous sauvagement virées (le mot licenciement n'étant pas prononcé dans les courriers) se sont bien défendues. Ce sont en effet plus de 5000 Lexoviens qui ont signé leur pétition. En principe, devant vox populi, un démocrate s'incline et cherche une porte de sortie. Mais pas avec un Bonapartiste dont la valise pour s'encanailler avec la populace de gôôôche à Avignon est prête. Un autocrate sur le déclin comme le Roi Lear ne peut que terminer dans une flaque de sang, le sien de préférence. 

 

 

 

GENEVIÈVE SE FÂCHE

 

AU GROS ROUGE

 

MAJ 10.07 : Ca va très mal pour le matricule du Président très autocrate d'Alcool Info Pays d'Auge, René Sorin, un machin inutile (selon moi), tout autant que la maison des addictions et ses onze fonctionnaires pépères. Pendant ce temps là, la picole dans la rue s'aggrave (et dans les concerts du mercredi). Significatif de l'échec de tous ces braves gens.

Geneviève de Kerblay vide son cubi dans l'Eveil, qui doit être félicité de prendre ce risque.

Nous nous permettons de reproduire l'article.

La subvention de la mairie a été reconduite, pourtant les virés comme des malpropres avaient signalé comme il se doit au crispé des cordons de la bourse, notre illustre Grand Argentier à la barbe fleurie, disons quelques anomalies financières. Lorsqu'une association est opaque sur ses comptes, à tous les coups il y a du "plein les fouilles" dans l'air comme diraient les Nuls. Il y a une parade, la mairie paye un cabinet d'audit pour éplucher les comptes des clubs et associations. Pas de nouvelles, quand on ne cherche pas on est sûr de pas trouver.

René Sorin, personnage trouble s'il en est, est pour le moment passé au travers des gouttes. Le problème est qu'il n'en serait pas à son coup d'essai. Mais il avait donné ses voix à Nanard, et en a été récompensé. A suivre...

Rappel : c'est moi qui paye en tant que contribuable, je veux savoir.

Moralité : je te tiens, tu me tiens par la barbichette....

 

DE L'AFFAIRE SEGUIN ?

 

MAJ 06.07 : Le recours perdu par la ville en conseil d'Etat aurait coûté dans les 30000€ d'honoraires. Il faut dire qu'un rendez vous chez Maître Spinozi coûterait la bagatelle de 6000€ avant d'avoir ouvert la bouche. Comme c'est la bourse plate de LINTERCOM qui raque, une telle note ferait désordre face à des maires ruraux dont c'est parfois le montant du budget. Il se murmure que pour camoufler, le billet doux aurait été transmis par le truchement de l'avocat de la ville Maître Goreaud. Dans le commerce, c'est courant, on appelle cela une retrocession, et tout à fait légal, même entre coquins.

Mais en matière de comptabilité publique, c'est pas très halal.

Un communiqué de démenti avec une copie de la note salée peut être ?

Comment ça OXI ?

 

"MISE A L'ÉCART ABUSIVE ?"

 

MAJ 02.07 : J'ai écrit que les lettres de licenciement des 17 nounous allaient être envoyées dès le lendemain du conseil municipal, sauvagerie à la mode de la vipère à chignon oblige.

Et bien non !

Ils ont fait pire !

Les courriers auraient été envoyés AVANT.

Il se dit que le mot "licenciement" n'est même pas écrit.

Dans l'atmosphère de terreur qui règne, vu les méthodes de sagouins utilisées (la fameuse convocation à une réunion d'information), il est parfois difficile de décider quelqu'un à publier la littérature de la mairie, même en masquant le nom.

Il y a eu une embrouille aussi avec le pot de fin d'année, où les virées comme des malpropres auraient par mégarde été invitées. C'est d'un sans gêne...

En tous cas, les avocats de ces dames bafouées par des malappris devraient se régaler.

C'est dire.

 

 

LES MANCHOTS SONT EN SHORT

 

MAJ 02.07 : Le camarade De La Crouée, malgré son goupillon, n'a pas réussi à calmer les gros mollets du CAL aux jets d'eau bénite. Vu la tendance dans ce sport à Zlatanner à coups de crampons, il est arrivé --en retard-- à l'AG, accompagné de deux gardes du corps, dont le tout maig' Jiminy Cricket à Dédé la Défaite. Il faut dire que négocier avec un footballeur, c'est pas dire la messe en latin, surtout quand les subventions baissent et que les terrains manquent.

En plus, faire dépendre la réparation de la moquette qui sert de cendrier aux petits morveux de Paul Cornu, de la fusion, c'est maladroit (cette moquette a été refourguée à Riton, et les cocottes hésitent à jouer dessus, car quand elles glissent, ça leur chauffe les miches).

Bref on s'engueule joyeusement, sur fond de "guerre de testostérone", non mais, on n'est pas des tarlouzes.

Plus qu'une solution : rouvrir le bar clandestin du stade.

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LE MIKO N'AURAIT PAS FONDU

 

MAJ 27.07 : C'est ça l'administration, ça prend un temps fou. Après l'incendie du 18 janvier, les travaux de remise en état (à la charge de la ville) ne débuteront pas avant la fin de l'année. Au fait, le loustic qui a mis le feu, il en est où ?

En effet, selon la presse, il était rentré chez sa mère deux ou trois jours après. Un procès public, même si le délinquant est mineur, aurait été le bienvenu. On aurait pu alors cerner le parcours de l'individu, et surtout déterminer si finalement ce n'était pas un acte quasi-terroriste. A t'on fouillé son ordinateur et son téléphone, et sa chambre c'est décoré comment ?

 

GUÊPES ET FRELONS : UN MORT

 

MAJ 23.07 : Alors que les pompiers nous bassinent avec la "défense du service public", les chefs chefs ont pris récemment la décision de ne plus intervenir en tant que... service public, pour détruire les nids de guêpes et autres frelons, dont l'asiatique, qui décime nos ruches et les abeilles sauvages.

Sous prétexte que ça coûte, ce qui est le principe même du service public, dont la rentabilité n'est pas de critère premier, on saque. Responsable : le très patelin Jean Léonce, qui laisse faire.

En fait, ces interventions étaient réalisées entre deux, sans urgence, par des pompiers en service, donc le coût est nul, au moins en personnel. Ca occupe et ça fait un entraînement, et en plus c'est tout bon pour l'image et accessoirement pour la petite pourliche pour l'amicale et ses calendriers. Savent pas y faire.

Comme l'intervention d'une société privée est très onéreux (de 80 à 150€), ça va coincer au portefeuille.

Le résultat est courru d'avance : ceux qui s'en foutent ou qui n'ont pas les moyens vont laisser les nids, ce qui va favoriser la prolifération, surtout celle du frelon asiatique, en pleine expansion. Les nazebroques vont tenter d'intervenir avec les moyens du bord, en short en haut d'une échelle. Il y a déjà eu un mort.

Bonjour les conflits de voisinage : tu repères un nid sur le terrain du voisin, on fait comment ?

Faut arrêter d'urgence avec cette débilité. Jean Léonce, franchement.

 

 

DES FESTIVALIERS BIEN DISCRETS

 

MAJ 21.07 : Pas de nouvelles de l'expédition punitive des intellectuels cultivés de la Mairie à Avignon (dont le festival se termine le 25). Méfie té, méfie té cor, méfie té toujou.

 

LES MERCREDIS DU BOUCAN

 

MAJ 21.07 : Ceux qui suivent se souviennent que j'avais eu comme une altercation avec Sylvain Legendre, le "sonorisateur fou" (et sourd, normal) de la Double Croche. Les articles que j'avais rédigé sont d'ailleurs toujours valides, cela fait cinq ans que le trouble perdure. Dans les salles fermées, la limite est 105dB en moyenne, 120 en crête. 

Beaucoup de communes limitent le bruit dans leurs salles avec un dispositif qui coupe le courant à 80dB.

Pour les concerts en plein air, malheureusement, il n'y a pas de réglementation précise.

Le deuxième concert des mercredi de l'été, avec des escrocs qui faisaient du karaoké sur un programme de boîte à rythme enregistré, une honte, a été l'occasion d'un déchaînement de décibels sans précédent.

La boîte de sonorisation "POWER SOUND" de Villers sur mer, sonorise également les concerts dans cette station et le niveau sonore était supportable pour celui auquel j'ai assisté.

A Lisieux, c'était infernal et je me suis senti le devoir d'apostropher une mère de famille pour éloigner son gosse en poussette à un mètre des caissons de basse. Vu le niveau, en une demi heure, tu es sourd définitif.

C'est donc bien une question de volonté politique de préserver la santé des Lexoviens, bref avoir les roustons pour mettre au pas les cinglés du bruit que sont les débiles qui se prennent pour des "ingéson". Ils ont un contrat, et sont payés par le contribuable, donc ils font comme on leur dit.

Détail cocasse : notre directrice de la communication prend bien la précaution de se mettre sur le côté, tient elle à continuer à entendre des soupirs langoureux ?

Hier mercredi 22, Jean Paul Soulbieu assistait au concert et je lui en ai glissé deux mots. Réponse : "on leur demande gentiment, ils t'envoient balader en te disant  que tu n'y connais rien". C'est la mairie qui paye, le mec fait comme le maire ou l'adjoint décide. Non mais. Le concert des trois chéries était un peu mollasson, donc c'était correct côté sono. Mais franchement déployer tout ce matos pour deux guitares acoustiques et une batterie.

Vais je venir la prochaine fois avec mon dBmètre ? Mystère.

 

LA BROSSE S'ÉCHINE A RELUIRE

 

MAJ 18.07 : "La Brosse" fait feu de tous poils pour palier sa disgrâce manifeste. Jusqu'à rencontrer Martine Brège, une socialo hystérique bon teint, qui faisait partie de la bande à la Yvette, pour s'inquiéter du programme du Théâtre et de son dirlo qui se prend pour le Roi Lear.

Pour un militant ex-MPF et organisateur des déplacements pour la Manif pour Tous, ça fait un peu désordre.

 

LES VACANCES DE NOS ZÉLUS

 

MAJ 02.07 : Savez-vous où notre champion du pédalier (papy Bernard) et notre héros de la calculette (papa Soulbieu) vont passer leurs vacances d’été ? Non ? Eh bien, je vais vous le dire.
Ils vont courir les festivals les plus prestigieux d’Europe. Et vous savez pourquoi ? Oui ? Bon, je vais vous le dire quand même.
D’abord, ils vont se divertir dans des lieux qui bougent, dans de vraies villes à vivre. Ensuite, ils vont sélectionner des spectacles et préparer une programmation super distrayante pour le théâtre de Lisieux. Par exemple, pour les pièces de Sophocle, d’Aristophane ou d’Euripide (*), ils vont faire escale à Athènes ; pour la musique aux petits oignons (de Sydney Bechet ?), ils vont déambuler dans les rues d’Antibes ; et pour la danse, ils vont faire des rondes, au clair de lune, sur le pont d’Avignon.
Ils vont donc joindre l’utile à l’agréable et par là-même justifier leurs coquettes indemnités.
Et au théâtre de Lisieux, qui est-ce qui va vibrer au même rythme que nos deux élus ? C’est le bon peuple de Lintercom.

(*) Nos deux caciques préfèrent le théâtre antique à l’exception des séances du conseil municipal qui sont de véritables tragi-comédies contemporaines.

 

Charlilirom

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR MAI 2015

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 EDITO DU 16.05

 

Les mauvaises nouvelles pour la bande de la mairie s'accumulent depuis que le chef donne des signes de fatigue, c'est bien connu, les emmerdes volent en escadrille.

Bien que le budget ait été voté pour 2015, la "crèche familiale", ses 17 nounous et 53 gosses est au tas, sans que rien n'ait été voté en conseil municipal. De toutes façons l'équipe de bras cassés va lever... la main comme un seul homme le jour du vote qui va entériner.

Le conseil municipal qui devait avoir lieu le 24 mai est supprimé pour cause "d'ordre du jour insuffisant". Est ce l'insuffisance suffisante du maire qui est le principal motif ?

Le concert CRISTAL aura lieu à Mondeville, faut pas rêver pour 2016. Les greluches en pâmoison devant les ados attardés pire que du temps de Cloclo sont en train de devenir hystériques. Pas bon pour les ragnagnas.

Un journaliste d'un hebdo national est en train de poser des questions vicelardes à qui veut bien répondre. Vu ce que je lui ai balancé en une heure et demi d'entretien et les articles de mémoire que contient ce site, sa religion va être vite faite, et pas vraiment à l'avantage de la propaganda officielle.

Dans cette grisaille, un lueur aveuglante : le camarade grand argentier qui sucre les budgets et pas encore les fraises, est décrit comme "radieux". Sa crinière argentée surmontant une barbe fleurie, étincelle sous les rayons de la lumière divine d'un espoir inespéré.

 

 

LA CRÈCHE "LA PATTE DE LOUP"

 

 (suite)

 

MAJ 21.05 : La crèche familiale s'appelait "Patte de Loup", tout un programme.

On apprend au passage que Paul Mercier des Rochettes est président de l'UDAF 14, une officine propre sur elle représentant les familles. Ca sent un peu le rance et le moisi, et les cathos ne sont pas loin, ainsi que des humanistes hystériques qui "se  donnent les moyens" avec les sous du contribuable.

Dans ces conditions, on comprend que lorsque notre Firmin a décidé de saquer la crèche familiale de Lisieux, c'est forcément mal passé. Le président de l'UDAF s'est retrouvé devant un casus belli gratiné et s'est écrasé, il va donc passer pour une bille dans sa propre assoc. Virez le.

Comme Aubril a profité de son tronc qui penche du mauvais côté pour se faire porter pâle, c'est la pauvre Françoise Breton, alias "Bernard m'a dit" qui s'est pris les soufflantes des parents au pipo à douze trous, et notre pétarandante fusée Ariane Poynard qui nous a sorti sa langue de bois.

 

EDITO DU 07.05

 

MAJ 07.05 : La corne d'abondance alimentée par les sous des autres est en train de se tarir. La "redistribution des richesses" a du plomb dans l'aile, et ça taille dans la masse par paquets de 100000€, sauf évidemment pour les indemnités des élus.

Les animations sont à la diète : c'est l'erreur à ne pas commettre, car des milliers de personnes sont concernées et cela impacte négativement l'image de la ville : comment après réussir à décider un jeune médecin de s'installer, alors que sa chérie fait du boudin, morte de trouille rien qu'à l'idée de passer ses soirées devant la téloche, avec Patrick Sébastien qui vante les mérites de la pipe à maman en prime time que les gosses sont pas couchés.

Ils vont couper l'éclairage sur le Bd Herbet Fournet, encore une connerie, car cette voie est très fréquentée la nuit. En tant qu'écolo, je suis d'accord qu'il faut arrêter ce gaspillage insensé. Mais encore faut il s'y prendre en douceur, et supprimant la lumière dans les rues adjacentes, je propose... la mienne, la rue Marie Curie. Et puis pourquoi pas être intelligent : que chaque habitant dispose d'un bip pour allumer la lumière dans sa rue s'il en a besoin. C'est technique, il faut modifier les réseaux et utiliser des led's au lieu de lampes traditionnelles. Du boulot pour les jeunes.

Aux résultats à partir du 18 mai.

On commence à taper dans le social, la ruineuse épicerie solidaire, dont je rappelle que le seul objectif est un emploi "familial" on va dire, est sur la sellette à juste titre.

Le montage bancal de la crèche est au plus mal, 17 "nounous" vont passer d'un régime municipal cool ultra subventionné à devoir "se démerder" comme des grandes filles. Ce machin concerne 53 gosses (avec ou sans statistique ethnique ?), pour 100000€ (sans compter les à côtés cachés), soit 1900€ de la poche du contribuable par tête blonde, crépue ou frisée.

Bon, on est pas au niveau de notre trisomique en taxi, mais quand même.

Bon WE.

 


Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

MON GRAND COPAIN OLLITRAULT

 

MAJ 28.05 : Ceux qui suivent se souviennent de la sombre histoire du "Squat Ollitrault" de la rue Ferdinand Daulne. En bref, après avoir voté en conseil municipal l'installation hautement suspecte de l'étron du mouroir Alzheimer de la place Bérat, le radiologue avait poussé des braillements à cause du manque de parkings, problème qui subsiste d'ailleurs, bien fait pour sa frimousse. Les pompiers tentent d'ailleurs désespérément avec des panneaux d'empêcher les 4x4 de grimper sur le trottoir autour de leur monument aux morts, mais les automobilistes râleurs et franchouillards les foutent par terre avec constance et régularité.

Derrière son cabinet des terrains auraient fait l'affaire, pour se faire payer un parking gratis pro deo, dans le même registre que le sauvetage de la famille Gascouin (rue Ste Marie), de la famille Muideblé (récent, agrandissement inutile et dispendieux du parking du gaz, en cours) et d'un autre proprio qui ne savait plus quoi faire de son bâtiment SNCF (parking gratos du futur hôtel rénové Régina rue de la gare). Ca fait beaucoup quand même aux frais du contribuable, que la Cour des Comptes Régionale pourrait prendre la mouche.

Vu le foin, on a manifestement jeté l'éponge, puisque le terrain, sous la houlette de la SCI DOLMENS (mais en restant dans les bijoux de famille) va y réaliser trois bicoques. En zone bleue du PPRi (crue centennale de 1m), va falloir surélever, alors que le cabinet radiologique ne l'a pas été, avec ses machines qui coûtent la peau des fesses, allez savoir pourquoi.

Le boss à l'époque était un élu Nanardien, alors...

 

 

 

L'HEURE DU CONTE

MAJ 27.05 : A la crèche familiale, c’est l’heure du conte. Le silence règne.

Il était une fois un grand méchant loup nommé Nanard qui voulait croquer des marmots. Dans les bois, il sympathisait avec un ogre très vorace appelé papa grippe-sou. Cet ogre voulait aussi « taper » dans le gras et le muscle des bébés potelés.
Mais les parents, les nounous et le peuple de la ville se rassemblèrent sur la place du marché. Et, avec l’aide de la bonne fée de la petite enfance (Françoise), ils chassèrent le loup et l’ogre de la contrée maudite. Depuis ce jour, le peuple et tous les petits enfants vivent heureux dans une ville qui prospère et qui est désormais appelée « ville à vivre ».
Lilirom 

 

LES CENTRES AÉRÉS

 

SUR LA SELLETTE ?

 

MAJ 21.05 : Modification de la présentation du site, pour mieux mettre en exergue les nouvelles du jour.

Souvenez vous, Nanard le Bonapartiste méprisant la populasse avait retoqué les sales gosses venant des villages périphériques. Et bien, il va continuer à taillader à la serpe dans le social. On parle déjà de dégommer un voire deux centres aérés. Si les parents de la crèche sont plutôt des "souchiens", dans les quartiers nord on risque de se retrouver avec des concerts de youyous, padamalgame et pasdestigmatisation qui sont déjà les nerfs à vif, manquerait plus que la calotte et les enturbannés s'en mêlent.

Des sources généralement autorisées indiquent que le sujet aurait été évoqué en "bureau du maire", et aurait déclenché un tollé, avec mise en minorité du maire. Mais on le connaît, c'est un têtu, il va passer outre.

Si ce n'est pas vrai, démenti officiel SVP.

 

 

LA SARRIETTE ET LE THYM

 

MAJ 18.05 : L'ancienne maison de retraite de la rue de Verdun, contrairement à ce que nous avions dit, a été transformée il y a environ un an, et accueille plusieurs studios, et... une psy.

Cette transformation, qui est un changement de destination, devait donc s'accompagner de la création de places de parking, d'une concession, ou du versement d'une compensation (je ne connais pas le terme exact) d'environ 5000€ par place, en faveur de la ville, selon l'ancien système du PLU.

Ce versement a t'il bien eu lieu ?

Cette compensation a été supprimée par la loi (code de l'urbanisme).

Quant au vote funeste de LINTERCOM qui supprime tout sauf pour les immeubles neufs, ce qui n'arrivera jamais vu le nombre de logements à vendre, genre plus c'est gros plus ça passe, c'est sur la sellette.

 

 

MAJ 18.05 : L'anci

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

CHARLES MARTEL

 

NE SE DOUTAIT PAS...

 

MAJ 27.05 : Qu'il reviendrait d'actualité 1300 ans après la bataille de Poitiers. C'est toujours sur  RIPOSTE LAÏQUE.

Vous n'avez pas encore compris les mougeons ?

 

LES MANCHOTS SONT

 

DANS LA PLAINE

 

MAJ 27.05 : Les manchots (le surnom des footballeurs, qui ne se servent que de leurs pieds et encore moins de leur cerveau) sont des êtres vivants sympathiques, pas toujours. Rectifions une erreur, l'adjoint aux sports a servi d'entremetteuse façon Jésuite pour deux petits clubs (400 licenciés, dont 40 qui courent et 360 qui regardent depuis la buvette), mais s'est planté grave pour réunir les trois clubs de Lisieux, dont le CAL, qui fait équipe à part.

Apparemment, on a le sang chaud dans ce club, que j'avais épinglé il y a belle lurette pour entretenir un bar clandestin avec machine à bière et tout (25% du budget à une époque). Dans cette période de chasse aux addictions, ça faisait un peu désordre en plein milieu d'un stade. Si la mousse coule moins, les ados style Gaston Lagaffe du lycée Cornu pétunent toujours sur la moquette du terrain synthétique pas aux normes que ça chauffe les arpions délicats des pompiers, et y laissent toujours mégots et déchets divers.

Quand un club part à la dérive parce que ses dirigeants ne sont pas à la hauteur, ça se termine toujours par des "incivilités", mot de novlangue de gôôôche qui veut dire bourre pif à la troisième mi-temps, quand ce n'est pas avant. Bref le CAL descend à la catégorie d'en dessous, avec 5 points de pénalité dans la tronche.

Les petits morveux qui se prennent pour des vedettes vont forcément se tirer (je te dis pas les petits arrangements raisonnables pour attirer des éléments formés ailleurs, à coup d'emplois réservés chez les sponsors en particulier).

Bref, le pire est à venir.

Un bon prétexte pour la mairie de tailler dans la subvention, d'autant plus que les deux clubs (CAL et le nouveau) pèsent autant : 400 poilus. Ce qui ne fera qu'alimenter le cycle infernal de la descente façon ouragan. C'est toujours ça de gagné pour le vélo.

 

 

OU L'ON REPARLE

 

DU CAMARADE BOYERO

 

MAJ 21.05 : Ses frasques Lexoviennes sont toujours en cours, l'immeuble "revendu" à Calvados Habitat étant toujours inoccupé. Rappelons qu'Aubril et surtout Paul Mercier ont fait preuve "d'entregent" pour un peu forcer la main à cet organisme HLM financé par les contribuables. Le dossier du Tribunal dans Wonder est au point mort, vu l'état des finances du ministère de la Justice. Apparemment la justice ne s'est pas encore prononcée dans ce litige, ça va moins vite que coller des prunes aux patriotes. 

Notre BOYERO, grand amateur de vieille pierres Versaillaises pour sa gueule et de cages à lapins pour ses clients, est sur un coup tordu à Royan, qui a inquiété les futurs voisins. C'est franchement pas de bol avec les moteurs de recherche, ils sont tombés sur l'ECHO JOLI. La tableau du personnage brossé par votre serviteur a été gratiné.

Ca commence très fort, le terrain marécageux arbore un panneau où il est indiqué "compromis signé". Le propriétaire ferait bien de m'appeler lui aussi. On sait que BOYERO est un spécialiste de la pompe de dépollution, dans un marécage, c'est un plus. A la disposition de l'adjoint au logement de Royan pour lui expliquer comment ça marche.

Une rumeur circule selon laquelle il serait dans le circuit pour la villa controversée de Depardieu à Trouville.

Une enquête préliminaire m'sieur peut être ?

A suivre...

 

LE PARKING DU REGINA

 

MAJ 18.05 : L'ancien foyer SNCF rue de la gare a été démoli (une véritable carrière de meulière, on faisait solide), mais pas le petit bâtiment pisseux et porte-tags complètement de traviole suite aux bombardements.

Le propriétaire a fait une très bonne affaire sur le dos du contribuable, car vu le contexte, ce bâtiment était devenu inutilisable et donc invendable.

Présenté pour "désenclaver" la place Fournet, ce qui est du pipo, ce parking sera surtout celui de l'ex hôtel Régina. Aux dernières rumeurs, cela resterait un hôtel, donc pas de changement de destination. Même si le vote du PLUi est retoqué, pas de parking à payer.

Mais quand même, un parking gratos en plein centre ville, c'est un avantage commercial non négligeable.

Merci qui ?

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LA LANGUE DE CHEZ EUX

MAJ 27.05 : Et vous, les collégiens, qu’est-ce que vous pensez de la réforme du collège ?

« MDR ! Quels bolos, tous ces ministres de l’éducation ! Dans leurs réformes successives, ils ont oublié une discipline fondamentale : la langue de chez nous, c’est-à-dire le langage des d’jeunes. On a le seum car dans cette matière, le niveau va baisser. Et de voir nos profs manifester pour la défense du latin ou de l’allemand, ça c’est trop dar, on se tape des barres et on s’enjaille. Qu’ils aillent donc se faire voir chez les Grecs. Au final, du jargon de ces ministres, OSEF ! Bon, c’est pas l’tout, je vous lâche. J’ai une tirade de Molière à apprendre pour demain. »

Bon courage, les d’jeunes !
Lilirom

 

LE CRITERIUM (suite)

 

MAJ 21.05 : La première délibération prise pour financer le critérium a été dézinguée par la Sous-Préfecture (en fait les services du Préfet). Repasser la même n'a peut être pas été du goût du préfet, qui aurait pris la mouche. Certains ont pris leur plus belle plume Sergent Major et ont couché leur sentiment à l'encre violette sur du papier parfumé au muguet, soigneusement séchée au buvard URGO.

L'adjoint au sport, est forcément mouillé sur ce coup, il aurait en effet du refuser cette entourloupe.

Il a déjà bien du souci avec la fusion des clubs de foot, qu'il a raté, car un club, celui de HOTVIL, s'est retrouvé exclu du truc. Aïe...

 

LISIEUX DANS LE NOIR

 

MAJ 21.05 : Le Bd Herbet Fournet était toujours illuminé hier, alors que le courant devait être coupé depuis le 18.05. A noter que la bicoque d'Aubril est dans le quartier choisi pour cette expérience. Aurait il peur que les pompiers ne retrouvent pas sa maison dans le noir ?

 

BOUTEILLONS

 

MAJ 21.05 : En l'absence de communication, même de fifille habituellement plus prolixe, les rumeurs vont bon train sur l'état du tronc cérébral. D'aucuns le voient en pleine forme, d'autres qu'il s'adonnerait aux joies du test d'effort, voire à la pose d'une "pile". A suivre...

 

GRENOUILLE DE BÉNITIER

 

MAJ 18.05 : On voit de plus en plus Nanard et ses porte-flingues au premier rang dans les manifestations religieuses (cathédrale, Hotvil).

En compagnie de sa légitime, ça va de soi.

Il s'est même trouvé un évêque pour lui taper dans dos, histoire de vérifier la solidité du tronc ?

L'Echo Joli donne une forte récompense pour une photo de not'maire en train d'entrer dans un confessionnal, avec maman pour surveiller ce qui se passe, on sait jamais sur qui on tombe une fois le rideau tiré.

Le curé de service va avoir du boulot.

Mais effectivement, autant soulager sa conscience quand il est encore temps.

 

SODINI PAS CANDIDAT

 

AUX RÉGIONALES

 

MAJ 18.05 : Vu la fusion, les places  sont très chères, le conseiller régional lambda va disparaître au profit des apparatchiks des partis.

On ne sait pas encore si l'intéressé a pris sa décision tout seul comme un grand (vu qu'il habite à Hérouville et travaillerait toujours au CG de l'Eure passé à droite), ou si c'est sa grande copine Clotilde qui lui a savonné la planche.

Comme il est d'usage que les villes soient représentées sur les listes, reste à choisir une figure locale au PS pour faire joli.

L'oiseau rare à plumes roses va être difficile à trouver, la désertion des écartés tournant à l'hémorragie.

Lisieux étant devenu un gros bourg négligeable, la preuve, Nanard s'est fait saquer sa vice-présidence, on risque en plus de ne plus avoir personne de Lisieux au Conseil Régional.

Décrépitude...

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR AVRIL 2015

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

UN TAXI POUR MES IMPÔTS

 

MAJ 22.04 : Naître trisomique comme Thomas, c'est pas de bol, la Nature est bien cruelle, mais des fois quand on prend des risques. Dans notre système humaniste forcené, il y a parfois des choses qui interpellent comme on dit chez les bobos bien pensants.

C'est tout naturellement qu'il nous raconte qu'il a pris le taxi tous les jours, aux frais du contribuable cela va de soi, pendant NEUF ANS, avec 45mn de trajet matin et soir, et comme le taxi avait autre chose à faire qu'à poireauter devant l'institut, il revenait, compteur en route, c'est évident.

Gérard, le chauffeur Crésus, est devenu son pote, normal, un telle ardoise ça créé des liens.

Selon le site Taxi-proxi, une telle course coûte 90€ x 4 = 360€ par jour, 200 jours par an pendant neuf ans = 648000€.

Ca me paraît un peu décalé vu les besoins ailleurs. Pas gêné coco.

J'entend d'ici les hurlements.

Evidemment, droit de réponse.

Un grand merci à F. Leterreux, le gribouilleux de l'Eveil, qui a rapporté cet "extrait" du livre sans manifestement se rendre compte de l'énormité du truc.

 

 

CA DÉFOURAILLE A HOTVIL

 

MAJ 15.04 : Cette histoires est un peu du grand guignol,et n'aurait jamais eu lieu si les cowboys du commissariat avaient fait leur boulot (s'il le pouvaient, vu que c'est le proc qui décide) dès le 31.03, puis le 07.04.

De là à déclencher le plan Orsec et rameuter une "cellule psychologique" faut pas non plus charrier.

Le très nul De la Crouée a encore frappé, car il devait bien être au courant, mais faut pas stigmatiser le nazebroque.

Au fait c'était qui, et ils se ramassent quoi comme sanction les trois débiles qui ont tiré ?

 

MAJ 10.04 : Grosse panique à HOTVIL, un riverain un peu énervé aurait tiré sur l'école Jean Moulin. Vu le projectile (sur le site Ouest France), il s'agirait d'une bille de pistolet en plastique (5€ chez le manouche de service au marché).

 

 


Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

MULTIPLEX ENFUMAGE

 

MAJ 22.04 : Article d'enfumage dans le Pays d'Auge au sujet du MULTIPLEX.

Selon l'investisseur (en grande partie avec nos sous), le premier coup de pioche ne serait pas donné avant deux ans.

Le problème c'est la rechute.

 

UNE MANIF QUI A DE L'ALUR

 

MAJ 11.04 : A la tête de ses obligés de son intercommunalité et de son canton, ses nains de jardins à lui, l'ex-manchot** chéri de ces dames de Livarot, Sébastien Leclerc, a manifesté à la sous-préfecture pour protester contre la loi ALUR de Cécile Duflot.

Au contraire des cathos de la manif pour tous il est venu sans son berceau.

L'individu est dans le civil agent immobilier, on aura compris que cette loi gauchiste passe mal dans les campagnes, où les fils de ses potes ne peuvent plus avoir de permis de construire sur les terres de leurs ancêtres, vieille tradition Augeronne du temps du Pays de Cocagne. C'est d'ailleurs normal.

Par contre pour les permis de construire des HLM pour encaisser la "politique de peuplement", aucun souci, y compris sur les terrains disponibles dans les villages, dont les propriétaires vont se faire taxer la tronche sévère par Sapin.

Va bien falloir mettre quelque part les "flux", ceci d'autant plus qu'entre 500000 et un millions de desperados un peu beaucoup islamisés attendent l'été pour passer la mer ditérranée*** que même Tino Rossi s'en retourne dans sa tomber.

La mer, qu'on voit danser...

**Joueur de footeballe.

***Cf le Clair de lune à Maubeuge.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

LE "GROS BLAIREAU"**

 

SE DÉCHAÎNE

 

MAJ 22.04 : Après nous avoir collé le brin dans le quartier nord avec des panneaux stop débiles sur les Bd du Gal Leclerc et Nicolas Oresme (on attend le premier mort qui ne saurait tarder), le voilà parti à transformer la place de la gare (qui est très bien comme elle est) en Bois de Boulogne (car ça va se terminer comme ça) et couper l'éclairage de nuit à titre d'essai à HOTVIL et Bd Herbet Fournet, qui assure à la maison poulaga des chiffres qui défrisent lors des contrôles routiers.

Ce type est dangereux parce qu'il se prend pour un écolo.

Rassurez vous l'éclairage sera maintenu pour les zones à caméra, comme ça la caillera saura où c'est.

Pour les zonards, l'absence de lumière est à double tranchant, car la peur change de camp, il est plus facile pour une patrouille de planquer et les choper. Encore faut il qu'il y en ait une de patrouille.

Comme quoi.

** Surnom cocasse donné à l'individu aux services techniques.

 

ESCLAVES "CATHOS"

 

MAJ 15.04 : Tout n'est pas bonté divine dans le milieu. C'est ainsi que les fausses vraies officines hôtelières Foyer et Louis et Zélie Martin et l'Hermitage ont fonctionné (encore maintenant ?) avec des "adeptes" pillées dans les pays pauvres, au coût défiant toute concurrence.

Bon c'est moins cher...

Après tu as bonne mine quand on tu fais des articles dithyrambiques sur la canonisation des mêmes Louis et Zélie.

Une victime semble s'être décidée à déposer un plainte, après s'être enfui et cédé à la tentation des démons, puisqu'elle est mère d'une petite fille.

On fait le ménage les gars ?

Et nos gauchos droitsdelhommistes ils nous disent quoi ?

 

LE CULTE DU SANS PERSONNALITÉ

 

MAJ 11.04 : Sur facebook la camarade Céline, fille de son papounet un peu déglingué, se lamente sur les méchants ragots qui circulent en ville et verse des larmes de crocodile.

Le fan club de Nanard est déchaîné.

Bon, les gars les filles, le coup du culte de la personnalité des chefs grabataires on nous l'a fait mille fois, et la littérature en est pleine.

Rangez vous mouchoirs.

"Qui a tué Day Moore, qui est responsable et pourquoi est il mort ?"

C'est pas moi dit son manager, s'il était malade il aurait pu le dire..."

Graeme Allwright.

La question qui est posé est de savoir s'il était opportun de se présenter aux cantonales après une première attaque sévère qui l'a expédié au CHU il y a quatre mois, en mettant sur orbite si j'ose dire une rosière tombée de la dernière pluie.

On est très très mal barrés, moi je vous dis.

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

TV LISIEUX NOUS QUITTE

 

MAJ 07.05 : Les petits jeunes de TV LISIEUX ont jeté l'éponge. Leurs reportages et leurs montage étaient quasi professionnels. Le problème est que 10mn de film nécessitent trois ou quatre heures de boulot.

Comment font les téloches ?

C'est tout bêtement la redevance et le contribuable qui payent (2 milliards d'€ de subvention à la presse aux ordres).

Ils auront au moins appris leur métier.

L'ECHO JOLI est à nouveau bien seul.

 

 

DES NOUVELLES DE L'AVCiste

 

MAJ 15.04 : Il serait en pleine forme.

En attendant, celui qui montre sa bobine à sa place dans le journal est le camarade Soulbieu, alias "Kââ" en lieu et place du légitime premier adjoint, Paul Mercier, dont la brosse s'est avachie.

 

LA NOUVELLE CCI

 

MAJ 15.04 : Ce bâtiment est vraiment très très moche, on dirait un mobil home des années 70.

A noter que c'est mon grand copain Fougeray qui cause dans le poste, plus trace de Riton à la CCI ?

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

BRÈVES DE COMPTOIR MARS 2015

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

BENJAMIN FAIT UN  CACA NERVI

 

MAJ 09.03 : Coup de théâtre, le sémillant représentant du FN qui son parti.

Non présent à la commission électorale, il semblerait qu'en plus le matériel électoral n'ait pas été livré.

Pas de profession de foi et pas de bulletin dans les enveloppes de la propagande officielle, ça fait désordre (il est par contre autorisé d'amener soi même ses bulletins dans les bureaux de vote, faut du monde, car il y en a un paquet).

Comme on désigne son parti lors de l'inscription, il y a un imbroglio juridique en perspective.

Erreur de jeunesse, car d'expérience, c'est plus facile de défendre son bout de gras en interne quand on fait un bon score.

Du coup, ça change la donne, car c'est 30% des voix orphelines voire plus si le matamore de Matignon continue d'éructer (ce n'est pas tous les jours qu'on se fait traiter de "crétin" par un philosophe, doit y avoir du vrai) et la Taubira d'insulter.

On ne sait pas encore si "BP" va établir des bulletins "sans étiquette" où s'il va appeler à voter pour les candidats souverainistes de Dupont Aignan.

Il est évident que notre Firmin des marquises peut se réjouir, il a du faire sauter sa miss sur ses genoux, le dimanche de la journée des greluches, c'est de mise.

 

CANTONALES : LES PRONOS

 

MAJ 02.03 : C'est comme au tiercé, il y a une part de connaissance des canassons en présence sur la ligne de départ, et une part de martingale, de bol, de fion, de veine de cocu ou non.

Je ne vois guère de fringant étalon, de mustang à peine débourré, d'as des as.

Par contre il y a foison de rossinantes éclopées, des juments cagneuses, de vieux chevaux de retour, certains en bois qui tournent dans le manège, des petits pour jouer, et des à vapeur, des gadins qui vont se prendre une gamelle.

Les pronostics vont bon train, les paris sont ouverts, rien ne va plus.

Car il y a un trouble fête dans cette élection qui d'habitude ronronne au coin des urnes : le candidat FN.

Non seulement la Marine part sur la base de 33%, et monte à chaque fois que Manolo le Gaz et ses sbires pataugent. Mais en plus le Benjamin Piel, très propre sur lui, aucun dérapage au compteur, est élu au conseil municipal de Lisieux, ça aide.

Les talents divinatoires d'un fin observateur de la vie politique locale donnent le résultat suivant : La miss et son papé 35%, FN 25%, PS 18%, UDI (la Tornade et son cowboy fleuriste) 12%, EELV 8%, le reste 2%.

La boule de cristal de l'ECHO JOLI penche pour un râteau d'Aubril à 30% (voire moins), FN 30%, PS 15%, UDI 15% (la Tornade est sortante, quand même), le reste est anecdotique.

C'est clair, c'est les tourtereaux face au FN au second tour. Car les règles édictées par l'UMPS (12,5% des inscrits, soit 24% avec une participation de 50%), faites sur mesure pour éliminer le FN obédience Jean Marie, sont en train de se retourner contre eux.

Bien fait.

 


Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 25.03

J'ai toujours considéré que les gens de gauche étaient des naïfs un peu crétins (goy ou gadjo pour certains), ils croient qu'un système collectiviste résout les problèmes alors que ceux-ci finissent toujours pas se planter (URSS, SECU...). Nous en voilà débarrassés, et pour un moment, car ils se sont flingués les uns les autres. Z'ont bonne mine maintenant, toute honte bue, d'appeler au front républicain, comme si le FN était un parti hors de la République.

Clotilde peut faire ses valises et retourner au pays, la Terra Nova des mondialistes européïstes immigrationistes (et paf!).

Le binôme Grandin/Briard échoue de 33 voix. Ca les apprendra à snober l'Echo Joli, qui compte 1000 lecteurs réguliers, mais dont les frasques se diffusent par le téléphone arabe des blancs souchiens : le bouche à oreille. Il est certain que si j'avais été plus enthousiaste, c'était bon. Johnny Be Bad paye ainsi cruellement l'addition de ses magouilles passées.

Parler de la force de l'union avec le seul logo UDI, faut tout de même pas prendre les gens pour des cons. En violet en plus, la couleur de l'angoisse à ne jamais utiliser.

Sylvie Grandin a fait une grossière erreur de casting : elle a écarté des gens compétents comme notre cher Vicomte de Lessard et le Chêne, ou surtout... ma pomme, qui lui aurait amené le logo MODEM, et par un tour de prestidigitation coutumier, d'autres pancartes, dont l'écologie indépendante. Elle a fait la même erreur que Eric Lehéricy, il faut dire qu'autour d'elle grenouillaient les même "idiots de ville", dont on est aussi débarrassé.

Au deuxième tour, c'était faisable.

Maintenant, pour une consigne de deuxième tour je suis un peu embêté, surtout que Benjamin Piel a tourné casaque et annonce qu'il est toujours au FN et en plus fait l'accolade au Firmin de sa miss devant les caméras de la téloche. Le vieux truc de Claude Leteurtre : capter ses opposants.

Il est certain que des voix UMPS se reporteront sur le FN (qui a beaucoup grignoté surtout à gauche dans les villes qu'il a conquis, ou c'est plutôt le plébiscite soit dit en passant), par rejet d'AUBRIL, qui est bien plombé avec seulement 34% au premier tour.

Si AUBRIL et PERINI, la "Roturière des Anges" passent, Lisieux sera ridiculisé au Conseil Départemental (imaginez l'arrivée du Berlusconi du Pays d'Auge flanqué de la donzelle qui n'a jamais mis les pieds dans une quelconque assemblée), et ne comptera plus pour rien, noyé dans une assemblée de droite, avec 50% de femmes tombées pour la plupart de la dernière pluie de roses (une spécialité de Sainte Thérèse).

Le désastre est consommé.

Vous vous sentez pas un peu gêné les médiocres ?

Vous allez continuer longtemps comme ça à vous la jouer perso ?

 

 

 

 

UNE "POLITIQUE DE

 

PEUPLEMENT" A HOTVIL ?

 

MAJ 02.03 : L'insistance de Sodini en faveur de l'opération HOTVIL m'a paru suspecte : "dynamique plus forte", "il faut y aller", "du tonus".

Vu le désastre des quartiers Nord, le camarade Paul Mercier a tout de même précisé "qu'on ne ferait pas la même chose".

Donc, ils vont déverser la manne avec le corne d'abondance de la dette (avant que tout soit cassé comme dans les trois tours), mais pour quoi faire au juste ?

S'il ne s'agit pas de vider HOTVIL de ses pauvres, vu le nombre de logements vides, il va tout de même falloir à un moment se poser la question de savoir quels sont les "publics" visés pour enrayer l'hémorragie.

Vu que la tendance est à la dispersion dans les campagnes des "indésirables" en ville, tous frais payés, il faut rester sur ses gardes. En plus la ministre, je n'en dirais pas plus.

Bon, ils ont mis en place (c'est la loi) un "comité de citoyens". Ca va pas être facile d'enfumer tout le monde.

 

 

LE MANAGER DE CENTRE VILLE

 

MAJ 02.03 : Ca fait belle lurette que ma religion est faite au sujet du manager de centre ville, une bouche inutile à 50000€ par an.

En plus Aubril a eu le culot de dire que CAP LISIEUX avait proposé d'en  embaucher un (avec subvention en contrepartie).

Je ne sais pas ce que ce rond de cuir fait de ses journées, car strictement rien de bouge. Ou alors il s'est occupé à donner un petit coup de main pour recruter des candidats à l'Ellipse version 2 ?

AUBRIL avait pourtant promis qu'il attendrait le résultat du Conseil d'Etat pour la version 1.

Promesses de vieux beau à miss, sans doute.

 

 

LE PARKING DE LA GARE

 

MAJ 02.03 : Le futur parking privatif de la rue de la Gare (et non pas privé), payé par le contribuable, est en bonne voie.

Prix de la démolition de l'ancien bâtiment SNCF (c'était du costaud) 75000€ (ce prix comporte pour être honnête la démolition de la ruine rachetée à prix d'or pour agrandir le parking du Gaz.

 

 

LAISSEZ VOLER LES 

 

PETITES ENVELOPPES

 

MAJ 03.03 : Les spadassins du VCL, quand ce n'est pas le Grand Chef à plumes lui même, font la tournée des bistrots, pas pour picoler à l'oeil, quoique, mais pour ramasser les "petites enveloppes" de "participation" à la mascarade du critérium, où, je le rappelle, le vainqueur est désigné d'avance (contre reçu ?).

Certains estaminets ne crachent pas au bassinet, mais ouvrent quand même.

Avec la suppression de la patinoire et du concert Cristal Live (une année sur deux), ce sont de grosses recettes en moins dans le tiroir caisse, point sensible du bougnat.

Il n'y a pas que ça : le centre ville est très fréquenté le midi pour des repas genre brasserie, la perspective d'ouverture de deux ou trois restaurants dans l'Ellipse 2 n'est pas pour rassurer le tenancier.

Il se dit que les porte-bagages de Nanard se sont fait rabrouer par des sponsors des plus généreux par le passé.

Tout fout le camp.

Les gars, un détail : si vous n'habitez pas Lisieux (comme beaucoup), mais une des communes du tout nouveau canton Lisieux, faites donc connaître votre sentiment par votre bulletin de vote. 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

EDITO DU 19.03

Une chose m'intrigue.

En tant que principal adversaire d'Aubril, il y a de quoi être interloqué par le choix d'une ex-miss comme co-listière, si Aubril est élu, elle y est aussi !

Pas ma conception de la liberté de la femme, cette parité forcée montre bien là sa perversité.

Se présenter aux suffrages des citoyens (nes) c'est la conséquence d'un engagement politique, pas un concours de beauté pour savoir qui a la plus belle plume de zoizo.

Aubril étant un spécialiste du lapsus (quand je l'énerve il finit toujours par cracher le morceau), je suis persuadé que c'est plutôt son inconscient qui a parlé.

Et son appétence pour le vélo, papa Périgny était cycliste au VCL du temps des exploits de jeunesse.

De là à imaginer.

Dans le genre les grands esprits se rencontrent, je ne suis pas le seul à avoir la puce à l'oreille, si j'en crois le tract anonyme reçu ce matin qui dit : "réfléchissez et vous trouverez" (voir ci-dessous).

Non...

Allô Closer ?

 

tractaubril.jpg (112402 octets)

Cliquer sur la miniature.

Pour les épisodes précédents c'est par ici.

 

EDITO DU 02.03

 

MAJ 02.03 : Les digressions "nationales" étaient certes un peu hors sujet pour une feuille de choux locale, mais nous vivons des moments passionnants du point de vue politique : tout ce qui a été mis en place comme enfumage et destruction de la France est en train de s'effondrer sous nos yeux (cf Terra Nova).

Dans ce contexte les frasques batifolantes (avec une ex-miss qui déborde un peu de sa mini jupe), de notre tête de Turc préférée, apparaissent ridicules à souhait.

L'épisode du retoquage de la délibération de la grassouillette subvention au VCL (pour trois ans) par le préfet lui est resté en travers des boyaux, lui qui se croit au dessus des lois. Mais qui cède quand même quand ça sent le roussi, comme pour la dérisoire cocarde illégale.

Il serait de bon ton, qu'à l'instar du préfet, le Procureur de la République lui rappelle que profaner une sépulture, en l'occurrence le monument aux morts n'est pas forcément l'œuvre d'antifas ni de "non souchiens".

Cela fait un an qu'il ne se passe plus rien, l'ordre du jour du conseil de mardi était squelettique, et nous n'avons rien appris des intentions de la municipalité lors du DOB (débat d'orientation budgétaire). Le mot "Multiplex" n'a même pas été prononcé. Il va pourtant falloir cracher le morceau le 31 mars en mettant des sommes en face de projets.

 

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR (CADRE GENERAL)

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

MXXXX

 

MAJ 12.03 : Dans


La Belle Hélène.

 

LXXXX

 

MAJ 06.03 : On impla

 

LUX

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

HXXXXXX

 

MAJ 15.03 : Quan

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici