Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Liens

 

LA PAGE DES CONSEILS MUNICIPAUX

 

 

 

CONSEIL MUNICIPAL du 12.04.2011

 

 

UNE GRANDIN PARMI LES GREDINS

 

MAJ 20.04 : Rencontré par hasard Sylvie GRANDIN, alias PAPOTICHE, une ex-Ursulienne, qui a remplacé vite fait le camarade Yvonnic Hubert qui s'est toujours demandé ce qu'il venait faire au conseil municipal.

"EJ : Bonjour, alors ?

SG : ils vont m'entendre, car je vais leur dire ce que je pense, j'ai commencé dès ma première séance, et il y en a qui ont été surpris. Vraiment, ils ne vont pas être déçus du voyage."

Sylvie Grandin est une humaniste de droite, si, si, c'est possible, la gauche n'a pas le monopole du coeur et des pleurnicheries sur le sort des indigents.

Le problème, c'est le pluriel de la phrase. Que Firmin s'en prenne plein le dérailleur c'est couru d'avance, mais il y aura d'autres victimes.

Son candidat Riton dont elle était la suppléante par exemple ?

Sylvie, pour le grand gaillard qui porte beau la crinière blanche, et appelle son chien baignoire, la place est déjà prise par Clotilde, je te dis ça parce que je suis pour la paix des ménages.

 

 

 

RITON LAVE PLUS BLANC

 

MAJ 24.04 : La "non potiche" Sylvie Grandin, qu'on "achète pas" ne tarit pas d'éloge sur son Riton "droit", "honnête", "à l'écoute", "de confiance". N'en jetez plus.

Par contre dans son entourage proche, la probité bonjour...

Problème, son Riton est "maqué" avec Nanard pour trois ans, sauf évidemment mise en minorité.

 

 

 

UNE GRANDIN PARMI LES GREDINS

(SUITE)

 

MAJ 21.04 : Revenons donc sur "l'intronisation" de Sylvie Grandin, qui a coupé le sifflet au maire en déclarant "je n'accepterais pas de voir mes propos déformés ou inventés", ils font ça ?

Ni que l'opposition soit méprisée.

Et la vipère de persifler : "on voit bien que vous venez d'arriver".

A chaque piqûre (SG est infirmière libérale, et n'a donc de comptes à rendre à personne, comme votre serviteur), Gégé Shreck applaudissait et passait du vert cerise au bleu fuchsia.

Fais gaffe Gégé, c'est valable pour toi aussi la déformation et l'invention.

 

 

QUESTIONS IDIOTES

 

MAJ 24.04 : Notre "non potiche" a donc promis de "poser des questions" et "de vouloir qu'on y réponde".

Sylvie, tiens, pour te donner un coup de main, deux questions à poser, avec "épluchage à la virgule près" :

-- Où en est la commercialisation des 85 hectares des Hauts de Glos ?

-- Où en est la commercialisation de l'Ellipse, qui a signé ?

Faire venir le président de la SHEMA et les comiques d'Honoré Investissement pour les sommer de s'expliquer ne serait pas inutile. Bon, ça va les énerver, et toute la famille Aubril va encore sangloter à chaudes larmes "tous les soirs".

Car pour le moment, la Clotilde fait des mamours à son Nanard pour les sénatoriales, Shreck va bafouiller parce qu'il n'y comprend rien, et Riton est obligé de s'écraser sous peine de se faire couper, pardon, sucrer sa délégation aux sports.

On compte sur toi !!!

A moins que Michèle...

 

 

MICHELLE COURTISÉE

 

MAJ 21.04 : Michèle Gesnouin, dont on se souvient du sourire radieux au sortir de la mairie aux résultats du premier tour, bien qu'ayant subit les derniers outrages en se faisant éjecter sans ménagements de son poste à la culture, a tenu le coup depuis, et se présentait à chaque conseil à sa place.

De quoi énerver la bande des cinq qui se demandait bien quand elle allait les allumer en public.

Le bouleversement introduit par l'élection étriquée de notre cher Riton a évidemment changé la donne, et la biche est sortie du bois, en votant contre le budget inodore insipide et sans saveur du plombier des baignoires qui fuient.

La belle est forcément courtisée, surtout par Shreck, qui n'a pas pu s'empêcher de lui rappeler à la cantonade qu'ils avaient un déjeuner fin le lendemain.

Connaissant mon Gégé par coeur, il a sorti violon, champagne, loukoums, et compliments susurrés.

A tel point qu'un témoin a vu Shreck verdir. Normal. Explication : le vrai Shreck du film est vert. Gégé est tout rouge. Donc quand Gégé rougit, il devient vert. Logique.

Oui, c'est ça, comme pour les Shadocks.

 

LE JEU DU CARRE

 

MAJ 21.04 : L'ECHO JOLI a sous-traité à un fin observateur du microcosme le soin de dresser un plan de table du conseil municipal.

Pour chaque personne sont évaluées les capacités à trahir par tempérament, par intérêt, pour des raisons obscures et pour des comptes à régler d'avanie précédentes.

But de l'opération, genre bac à sable aux armées ou salle d'op type RAF bataille d'Angleterre, déterminer à partir de quel moment la bande des cinq, qui va forcément s'isoler, se "bunkériser", va être mise en minorité par une alliance de circonstance gôôôche caviar Clotildienne et UMPistes Ritonistes.

Comme l'instituteur à la retraite est très mal à l'aise quand la classe se met à chahuter et encore plus à lui balancer des boules puantes et des fusées en papier, avec des cocardes illégales, il espace les dates de torture.

C'est ainsi que le prochain conseil a lieu en juin.

De toutes façons, la messe est dite jusqu'aux prochaines municipales.

 

 

 

LES DENTS DU REQUIN CONTRE LA FRANCISQUE

 

 

 

MAJ 31.03.2011 : Deux jours après la mascarade d'union de la soirée électorale de dimanche, le conseil municipal de mardi a donné le ton.

Pour un observateur affûté du "microcosme", ce n'était pas si soporifique que cela.

Comme par hasard le rescapé de la liste Oger "qui se demande ce qu'il fait là", Yvonnic Hubert, donne sa démission à la presse d'abord et au maire ensuite. La suivante sur la liste n'est autre que Sylvie Grandin, la suppléante du requin aux canines astiquées, notre cher Riton Rastignac. Une coïncidence fortuite sans doute.

A l'autre bout des strapontins de l'opposition, plus cramoisi que jamais, Gégé Dynamite alias Shrek, qui commence à ouvrir son clapet et a distillé quelques vacheries (au sujet des moteurs des volants roulants de la MPE par exemple).

Coin suivant, Riton soi même, avec à ses côtés la rayonnante Michèle Gesnouin, ravie de la situation, et vengée rien que par l'expédition de son bourreau au deuxième tour.

Au dernier coin de la "scène" du conseil municipal, qui sont les "Ritonistes" ? Mystère, Tata Nicole, encore sur la sellette ? La lascive Christine ?

Au "miyeu", le cul entre deux chaises, solidement entouré par la "bande des cinq", le camarade Jean Paul Soulbieu, au DOB (débat d'orientation budgétaire) aussi ennuyeux qu'un jour sans pain, devra un jour choisir son camp entre les "Franciscains" et les "Ritonistes", comme tous les adjoints et conseillers municipaux.

Dans l'ombre Dédé le Torpilleur rôde et va polir la Francisque à Nanard, et savonner la planche à son jeune ENI héréditaire.

L'ECHO JOLI, qui ne recule devant rien pour informer ses fidèles lecteurs, va donc dresser un plan de la "scène" pour s'y retrouver, sinon, tu comprends rien aux petites phrases, aux maladies diplomatiques, aux faux fuyants.

Il y a un jeu pratiqué dans "les cours de récréation" pour "se faire des copains" (vu sur teteamodeler.com), tout à fait adapté :

 

 

 

 

CONSEIL MUNICIPAL du 05.04

 

 

DE LA DAUBE

 

MAJ 03.04 : Le débat d'orientation budgétaire (DOB) a été "ennuyeux", "soporifique". Il n'y aura pas de nouveau projet réalisé avant la fin de ce mandat. On notera que le montant des travaux de la MPE est inclus dans les investissements, alors qu'il s'agit d'une location. C'est juste pour gonfler, les chiffres et nous.

 

 

 

LA PÔÔÔLICE MUNICIPALE

 

MAJ 03.04 : En a un bon coup dans l'aile du poulet. L'effectif minimum est de six sous-keufs. Clotilde a failli s'étrangler, alors que ça chipote pour le financement d'une assistante sociale au commissariat (partenariat ville/conseil général).

La révélation de ce site sur le fait que le gendre de notre Firmin est de la maison poulaga, pantouflard pistonné au commissariat de Deauville, n'arrange rien.

Et puis mettre entre les mains d'un Pétainiste bon teint dont les valeurs sont le travail et la famille, une sorte de milice perso ne me dit rien qui vaille.

Nous avons encore eu droit au numéro de pleurnicherie du trouillhumaniste De la Crouée, qui n'arrive pas à maîtriser les dégradations au jardin public, les agapes d'ivrognes SDF autour de la cathédrale et les nazebroques à HOTVIL.

Ce n'est pas une police municipale qui va y arriver, car c'est une question de volonté politique, et quand on en a pas.

Comme dirait Tapie, il faut être couillu ou "sévèrement burné".

 

ASSISTANTE SOCIALE

 

MAJ 03.04 : Le commissariat est l'endroit le plus dangereux d'une ville, tu sais quand tu y rentres, tu sais jamais quand tu en ressors.

C'est là qu'échoue toute la misère de la planète, les individus broyés par une société en pleine déliquescence, surtout des femmes et des pauvres jeunes complètement paumés à qui on a fait croire dès la maternelle qu'ils étaient des Dieux Vivants Intouchables, et qui découvrent en direct live les arcanes du Code Pénal, qui, lui, n'a pas changé, Sarko en ayant toutefois rajouté dix couches sans effet palpable.

Le boulot d'un keuf, c'est d'attraper le délinquant, de le coffrer et de le refourguer aux juges. Pas de faire la nounou, le Bon Samaritain et l'assistante sociale.

Ouvrir un bureau des pleurs au commissariat n'est donc pas une mauvaise idée, à condition qu'il ne soit pas utilisé pour faire baisser les statistiques et casser le thermomètre de la petite délinquance.

Plainte ou main courante d'abord, sanglots et maternage ensuite.

Vu l'armée Mexicaine des associations humanitaires et des agents du CCAS qui se bousculent à Lisieux pour s'occuper des pauvres d'esprit, avec parfois des relents de prosélytisme, il eût été plus efficace de passer une convention avec le commissariat pour que des agents du CCAS ou d'associations se relaient au bureau des pleurs, qui devrait être ouvert la nuit, et le lundi matin pour les résultats des courses de la fièvre du samedi soir.

Au lieu de ça, nos élus ont choisi d'essayer de faire embaucher une nounou supplémentaire, avec l'inconvénient de créer un précédent fâcheux. C'est pour ça que cela ne marche pas, le Conseil Général, bien à droite toute, se méfie.

A suivre...

FUKUSHIMA MON AMOUR

 

MAJ 04.04 : Une nouvelle taxe sur l'électricité (issue du Grenelle) va plomber les factures EDF de la ville de 20000€, minimum.

EDF annonce en plus un tarif à +30% en cinq ans.

L'audit des centrales Françaises par l'Europe va être space, car les piscines sont pleines à craquer de crayons de combustible usé qu'il ne sert à rien de "retraiter" car depuis Fukushima, le MOX n'a plus vraiment la cote. Quant au stock de PU239 il y a largement de quoi faire sauter le système solaire.

D'ici que les experts mettent à l'arrêt plusieurs réacteurs d'un coup et pas que les plus vieux, il n'y a pas des kilomètres.

Comme les Allemands ont fermé plusieurs centrales, mais achètent du courant nucléaire Français, la tension va baisser sur le réseau. Seul régulateur pour que la ménagère de moins de 50 ans coupe les Feux de l'Amour, le prix.

Les HAM vont donc devoir prendre des décisions atroces : couper l'éclairage des villes la nuit, plus de pub, exit la ville lumière, les paillettes, la dolce vita énergétique, place à la bougie.

Et à la peur, les sueurs froides nocturnes comme au temps des cavernes, et dans la foulée le retour des bêtes sauvages, ouh ouh !

Conseil de l'ECHO JOLI : vérifier l'état de votre pile WONDER.

 

 

 

 

 

 

CASSÉE LA BARAKA, ENCORE

 

UNE AFFAIRE DE DOPAGE

 

MAJ 10.02 : Décidément, à l'instar de son mentor Sarko, notre cyclotouriste n'a plus la baraka.

Une nouvelle affaire de dopage dans le milieu amateur du vélo (et culturisme) vient d'être dévoilée ce matin, juste après les propos inadmissibles qu'il a tenu en conseil municipal.

Attaqué sur le fait que le cyclisme n'est pas vraiment un exemple pour la jeunesse par Serge Loiseau (PC), il a sorti une énormité, je résume et traduit : "que les autres sports luttent contre le dopage, alors on le fera dans le cyclisme".

Ce à quoi il lui fut répondu, bronca du public compris, que c'était le cas dans l'athlétisme.

Il se lamente, car il y a des pauvres chéris qui "se font réveiller à 6h du matin pour un contrôle".

La salle : "c'est normal", sinon c'est la porte ouverte.

Mais comme à chaque fois qu'il est énervé, son inconscient lui joue des tours, à la limite, se sentirait-il gêné ?

Un, je le trouve très amaigri, deux, il veut faire l'étape Dinan Lisieux, trois, le type qui se s'est fait attraper à prendre de l'EPO destiné à des cancéreux était un vétéran de 46 balais qui raflait tous les titres en Ufolep.

Une petite visite de son frigo "entre les yaourts et la salade" serait-elle instructive ?

 

 

 

TOUR DE CON + COCKTAIL FM

 

+ ANIMATION PRIVÉE

 

LA VILLE SERA BLOQUÉE !

 

MAJ 09.02 : Le TOUR DE CON arrivera vers 17h30, effectivement seule la partie sud de la ville aurait été bloquée avec seulement l'arrivée.

C'était un des arguments forts au départ de cette aventure : la possibilité aux commerces de rester ouverts et de "profiter" de l'afflux de populo.

Patatras !

Ils ont décidé de mettre le même soir le concert annuel gratuit de Cocktail FM place de la République, avec sa brochette de has been de la Star'ac, ET une "animation privée" (Yvette Horner ?) place Mitterrand !

C'est très imprudent, et comme cette feuille est lue tous les jours par la DCRI, prière de transmettre au Sous-Préfet, je vous aurais prévenu.

Il faut donc dégager les places de la République et Mitterrand dès la veille pour installer le bazar.

Autant dire que plus personne ne pourra stationner en ville vu la foule.

Je ne peux que conseiller à mes collègues commerçants de fermer.

D'une part, ils n'auront pas un chat, sauf les rades, d'autre part vu l'étendue des lieux à surveiller et l'encadrement de la foule, c'est la porte ouverte aux voleurs, casseurs et braqueurs.

Autre problème, l'arrivée est vers 17h, 17h30, à 18h30 les coureurs et une bonne partie de la caravane seront partis.

Si les concerts commencent à 21h, cela fait 2h30 à risque total, en particulier à cause de l'alcoolisation, faut bien tuer le temps.

Vaut donc mieux éviter de laisser du tentant en vitrine et baisser le rideau.

 

 

CONSEIL MUNICIPAL

 

MARDI 8 FÉVRIER 2010

 

 

 

 

SORTEZ LES JOURNALISTES !

 

MAJ 11.02 : Comme tous les autocrates, quand ça va mal, voire très mal comme en ce moment, c'est de la faute des journalistes.

Il a presque failli demander à ce qu'ils sortent du conseil.

 

 

PROMOTEUR ENCORE ET TOUJOURS

 

MAJ 10.02 : Encore un dossier sulfureux avec un mélange des genres, spécialité de l'adjoint au logement, dans cette affaire de lotissement de La Folletière (derrière Décathlon/Plein Ciel).

C'est parti pour la construction de bicoques cages à lapin serrées les unes contre les autres au maxi, dans ce coin isolé, où la voirie est dans un état pitoyable.

Pas certain que cela se vende, vu l'endroit.

A côté, c'est une zone industrielle et commerciale, ses camions aux aurores, son camp de manouches, et si cela se fait l'Ellipse ouverte le dimanche, si ça se trouve un entrepôt frigorifique avec les groupes des gros namions qui tournent toute la nuit, etc...

A suivre...

 

MORTE DE RIRE

 

MAJ 10.02 : Grosse rigolade quand les "boules à Gilbert" sont venues sur le tapis.

Christine Anoot a piqué un fou rire, rouge comme une pivoine.

Le coup du camion providentiel qui a expédié une boule "en ciment et gravillon lavé" --de maçon ?-- en direction du Carmel est évidemment un peu gros.

On imagine d'ici l'effet produit si cet objet scandaleux était pénétré dans le lieu de culte entre deux pater, trois ave et 4qbc.

Il y aurait bien eu une soeur pour crier au miracle, et s'étonner quand même du bout de chaîne attaché à cet attribut.

Voilà ce qui arrive quand on achète de la chaîne en quincaille Chinoise au sex shop sado maso du coin.

Toujours est-il que voilà notre adjoint autrefois sévèrement burné, transformé en eunuque bien malgré lui. 

Plus besoin de calbut en cuir clouté renforcé, un string suffit désormais.

 

 

DATE DE L' EXÉCUTION

 

DE NICOLE CUCIO : LE 28 MARS !

 

MAJ 08.02 : La candidature, puis le désistement d'Emannuel Thillaye, avait paru très suspect à l'ECHO JOLI.

Maintenant on sait pourquoi : Le camarade girouette centriste, qui a le cul entre le Modem et le Nouveau Centre avait pris comme co-listière notre fameuse Tata Nicole, adjointe aux affaires sociales, pas rien.

Il faut dire que le Firmin de la Marquise du Chignon des Orangers joue de malchance avec les affaires sociales. On se souvient qu'une certaine Ursula Oger, oisive de son état, s'était joyeusement fait de la pub auprès des foules miséreuses de notre ville ruinée à grand coups de "bons de la mairie" (et, il faut de reconnaître de subventions arrachées avec les dents).

Sa candidature avait quand même secoué le paletot à la clique UMPiste.

Ca a dû être terrible pour Tata Nicole, une idéaliste à ce qu'il paraît, un gros défaut, car cela donnait de la crédibilité au candidat, si médiocre soit-il.

Bref, elle est cuite.

Mais pour éviter de faire des vagues, il ne reste plus qu'à attendre le deuxième tour pour lui poser la tête sur le billot, non sans avoir au préalable été un peu torturée avec quelques vipères sifflantes.

 

TROIS ADJOINTS ABSENTS !

 

MAJ 08.02 : Trois adjoints absents cela fait beaucoup (+ trois conseillers).

Comme à l'école communale, notre petit directeur d'école rurale fait l'appel avant chaque séance.

Gesnouin, gneumeneu, Curcio ????, Le Héricy, va arriver. Glups.

Il va être marrant de voir comment il va arranger son affaire dans le compte rendu officiel.

Bon, Michèle Gesnouin a été déshabillée de sa culture, de ses attributs et s'est fait mordre par une vipère de noeud de chignon.

Le Héricy, adjoint aux sports, a été prié de circuler y'a rien à voir pour le Tour de Con, pourtant dans son domaine. En plus, Firmin lui a torpillé sa campagne avec le coup tordu du barreau sud du TGV qui traverse son canton, chez les riches, coup scélérat s'il en est. Car pour expliquer aux électeurs le tour de passe passe, bonjour.

Quant à Tata Nicole (Curcio), déjà pas très en odeur de sainteté, son exécution ne saurait tarder (voir par ailleurs).

 

 

 

COMBIEN CA COUTE ?

 

MAJ 10.02 : L'ardoise actuelle "de base" est de 173000€, sans qu'on sache très bien si c'est HT ou TTC, au départ il nous avait dit 90000€, HT.

C'est pareil pour tout le monde, mais c'est quand même mieux quand il y a beaucoup de contribuables sollicités. Pour nous, Lexoviens dans la débine, on est déjà à 9€ par tête de pipe.

Et de nous citer Sancy, 345 habitants "qui y arrivent".  Il nous prend vraiment pour des cons.

A cela vont s'ajouter des travaux imposés par le "dossier technique", et comme ces coûts supplémentaires peuvent être dispersés dans des postes comptables divers et variés, pour faire la synthèse, pas simple.

Le coup du rond point Jean Paul II, où un camion providentiel a soit disant envoyé valser un rouston à Gilbert rue du Carmel est un peu gros (voir par ailleurs).

De toutes façons, les Gilbertines seront retirées, et il y aura des "reprises de voirie".

Reste aussi le rond point de la Basilique (j'y suis passé, les 7 mètres n'y sont pas), les "bites en plastique", toujours à Gilbert, à retirer, des adoucissements de chapeaux de gendarme en particulier à St Martin de la Lieue, etc...

La vérité devrait se situer entre les 173000€ avoués et les 400000€ annoncés à vue de moustache par G. Butel (la moustache à Gégé, c'est comme le nez de Pinocchio, elle s'allonge quand il raconte des craques).

S'il n'y a pas de mise à sac de la ville...

 

 

AUBRIL ET LES

 

VIEUX DU  CANTON 1 

 

MAJ 09.02 : Il faut le suivre attentivement, car il largue à chaque fois des lapsus significatifs.

Le "repas des anciens" est un exercice incontournable pour un populassier. C'est la salle des fêtes bruyante en carrelage, le discours des maires et des anciens combattants, apéro, et ça s'éternise, nous sommes en Pays d'Auge, il y a un rythme particulier dans les repas de famille.

Mais cela fait partie de la vie d'un élu, car c'est un moment privilégié pour prendre la température de l'opinion. Autant rigoler : je me verrais bien prendre ma guitare et attaquer au dessert "La Corinne", ou "Mes conditions", succès garanti.

Bon, évidemment, ça change de la moquette du Conseil Général et des bouges mal famés autour, et des déjeuners fins au Breuil en Auge ou Ouilly du Houley, aux frais du contribuable, pour tou(te)s les convives, ça va de soi.

Là, c'est forcément avec bobonne, réputation bourge oblige. Cette dame est d'ailleurs polie, elle dit bonjour au mécréant écologiste quand elle arrive à la salle des fêtes d'Hermival les Vaux.

Et d'attaquer son lapsus, tout le monde a entendu, je résume :

"Il y a 17 ou 18 communes dans le canton, pour les repas avec les vioques, je regroupe deux ou trois commune, ça abrège, sinon on n'en sort pas".

Jeunes filles électrices de plus de 50 ans, je vous fais une promesse électorale solennelle : dès le 28 mars, j'ouvre mon carnet de bal.

Mon truc c'est le Rock n'roll, mais faut pas avoir de l'arthrose, car ça déblaye, un p'tit slow, une t'it valse chère madââme ?

 

 

LE PARTI INCERTAIN PORTÉ PÂLE :

 

MAJ 08.02 : Autre absent de marque, qui devait pourtant présenter deux dossiers, Jean Pierre Lecomte, le candidat incertain.

Il faut dire qu'il a dû être ravi d'apprendre que celui qui l'avait viré comme un malpropre au profit d'Ursula Oger, qui avait le chic pour piquer des crises de nerfs simulées au bon moment, vient de lui gâcher sa retraite en essayant de lui refiler le TGV à Lessard et le Chêne.

VRRROOOAAAAMMMM !