Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

DAECH A LISIEUX

 

 

MISE À JOUR DU 18.06.2018

 

 

 

Grozny. Lisieux dans cinq ans ?

 

 

ÉDITO 14.06.2018

 

 

Comme vous êtes naïfs, et bien manipulés par BFMacron, cela ne servait à rien de vous informer de ce qui se passait dans les milieux musulmans de Lisieux. Vous ne m'auriez pas cru et traité de fasciste.

Il faut dire que notre bonne ville est un cas d'école.

Comment soupçonner cette cité apparemment tranquille et bucolique, deuxième lieu de pèlerinage catholique de France après Lourdes, d'être complice de l'accueil des pires criminels de guerre de Daech et de Tchétchénie.

Car l'alter ego des nazis Ahmed, suivant en cela le grand Mufti de Jérusalem qui avait assisté au gazage de Juifs en compagnie de ce cher Adolf, résidait dans un appartement "collectif" de la Tour Infernale (celle des 280000€ de saisie de dealers), au dessus du bureau de l'association d'accueil de la lie islamique qui sous-traite pour la CADA, avec la bénédiction d'André LUCAS, de la LDH.

En tant que laïque (Grand Frère, ça aggrave ?), il pourrait bien finir ses jours crucifié au Golgotha selon les fantasmes de Médine, dont les associations de boxe et Havre et Savoir ont été financées à fonds perdus par l'ex Maire du Havre, Edouard Philippe, premier ministre.

Vous suivez toujours ?

Le maire n'a pas de couilles, ferme sa gueule et obéit servilement aux ordres de la préfecture pour héberger manifestement les pires fumiers. Evidemment, il n'était au courrant de rien, prend nous pour des cons;

Et les autres Irakiens de l'appartement collectif, leurs casseroles c'est quoi, un petit coup de main entre amis pour aligner les exécutés ? Un moment on nous a dit que le loustic était marié, mensonge ou petit arrangement pour toucher l'allocation de parent isolé ? La chérie du criminel de guerre était elle avec lui pour faire la popote et se faire labourer lors des massacres de prisonniers ? Ne mérite t'elle pas une petite expulsion dans sa famille en Irak, puisque c'est une oie blanche, certes voilée ?

Et nos Tchétchènes, ils ont fait quoi au juste pendant les deux guerres contre les Russes (certains crèchent à l'hôtel de l'Europe).

Et tout le reste ?

Un petit ré-examen du statut réel de toute cette faune ne serait pas de trop. Il y a du boulot, 130 personnes à vérifier à la grosse.

Quant à la mosquée salafiste de Lisieux, quelle planque idéale pour servir de centre de réunion et de commandement : la plupart des Lexoviens ne savent pas où elle se trouve, parking discret. Bon, ils ont un peu évacué depuis. C'est chiant, les résistants. En plus, un membre éminent de cette aimable association d'amour et de paix vient de se faire embastiller pour apologie du terrorisme.

 

 

 

 

 

MAJ du 15.06.2018 :  Ce serait bien ce cher Nadir, mais les petites souris voilées vérifient. 

 

 

FORCÉMENT !

 

 

MAJ du 15.06.2018 :  C'est franchement pas de bol, un attentat déjoué contre la communauté homosexuelle, et les deux sont des Tchétchènes, l'un Français de papiers (double nationalité ?), l'autre a été présenté au départ comme... Russe. A noter que l'AFP ment par omission, la plupart des journaux qui ont recopié servilement le communiqué ne sont pas allés chercher plus loin. Ils ont fait quoi comme saloperie en Tchétchénie pour se glander en France à nos frais ?

Ho ! Dédé et Nanard, on nous dit tout sur les nôtres ? J'ai des potes et des copines homos, j'aimerais pas qu'il leur arrive des bricoles.

Pour les épisodes précédents, c'est par ici.

 

 

Riposte laïque : quatre plaintes de R2D2, Casedevide, ça classe, c'est comme l'Echo Joli avec le mot potiche.

 

 

Cliquer sur les bandeaux.

 

 

 

MAJ du 14.06.2018 :  La quinzaine de bénévoles de la LDH sont quand même salement emmerdés par cette histoire : se faire entuber par un criminel de guerre quand on fait du bizounours et de l'enfumage humanitaire pour joyeusement participer au Grand Remplacement et se faire cracher à la gueule au Bataclan par un pote à Tariq Ramadan, ça fait désordre et surtout t'ôte toute crédibilité.

Il paraît que nous sommes en guerre, et dans une guerre il y a trois sortes d'individus : 1% de résistants, dont je suis, de 10 à 90% de collabos avérés, dont la LDH, et le reste mort de trouille, mais les 99% ont sous la main un drapeau de Daech, au cas où,  et un drapeau Français à sortir après le passage de la première jeep du futur général LECLERC libérateur.

Un criminel de guerre qui trouve refuge, ça ferme sa gueule et c'est forcément discret. D'où les difficultés jadis pour les chasseurs de nazis de les retrouver, puis les coxer, comme sait le faire le Mossad. Des nazis réfugiés au moyen orient s'étaient même convertis à l'Islam, c'est dire.

 

 

 

Tikrit - Propagande Daech. Si ça se trouve notre gentil Ahmed est sur la photo.

 

 

 

 

 

LES DESSOUS CHICS DE LA DJELLABA

 

 

Articles : Fdesouche - Observatoire de l'islamisation - Ouest France - Mosquée salafiste Lisieux - Opex 360

 

MAJ du 08.06.2018 :  Votre plumitif amateur, bien qu'ayant des informations précises, grâce à ses petites souris, dont certaines voilées pour passer inaperçues, s'est toujours abstenu d'aborder le sujet particulièrement sensible de l'immigration clandestine, du couscous de l'islam local, et des soit disant réfugiés politiques blancs comme neige ça va de soi.

Car les bobos droitdelhommiste, la gauchiasserie et la gribouille professionnelle veillent au grain du politiquement correct (silence radio dans OUEST FRANCARABIA). Les plus hystériques étant les salariés des associations gavées de subventions, payées par les kouffars et futurs dhimmis, car c'est devenu un véritable bizness, n'est ce pas Jean-Léonce (2) ? (voir CADA ci-dessous). Il faut en outre passer entre les flèches des corbeaux baveux de la LICRA, du CRIF, du MRAP, du CFCM, du CRAN, de la LDH et j'en passe, pas facile pour un patriote et néanmoins résistant.

Seulement voilà, il y a un moment où la vérité finit par éclater : le gentil réfugié politique persécuté dans son pays peut s'avérer être tout bêtement un criminel de guerre, n'ayant rien à envier à un commissaire politique communiste Khmer rouge ou à un SS, et bien plus souvent à un déserteur, on en a un exemple avec le fameux acrobate Malien Mamoudou, manifestement en âge d'aller se faire casser la gueule pour son pays à la place des soldats Français.

Il faut bien comprendre que tous ces loustics qui débarquent se réfugier en France, et vivent aux frais de la princesse, ont tous plus ou moins des casseroles inavouables, ça va de la délinquance de droit commun au summum de ce coup-ci, un criminel contre l'humanité de calibre nazi.

Précisons que ce brave garçon a une épouse et des gosses, ben voyons, est au gnouf quand même, et que son expulsion va forcément être réclamée par l'Etat Irakien qui est en droit de juger les terroristes de Daech. On fait du regroupement familial à l'envers peut être ?

La première à nous imposer des exotiques fut Yvette Roudy, avec des Kurdes du PKK, qui peignaient au pochoir des Kalach sur les murs, et que j'ai contribué à virer d'un stand où ils faisaient de la propaganda entre deux marchands de muguet un 1er mai. Un réfugié politique ne doit pas faire de politique.

Sont arrivés ensuite de "pays de merde" (Trump) une faune bigarrée, dont des Tchétchènes (combattants de Grozny ?) (1), qui ont échappé par miracle à l'armée Russe, Vladimir leur ayant promis de les "butter jusque dans les chiottes". Pas de bol pour eux, un d'entre eux a rompu le pacte du profil bas en commettant un attentat au couteau, dans le 2ième arrondissement, habité entre autres par des Juifs. Si vous voulez voir à quoi ils ressemblent, traînez devant l'hôtel de l'Europe et les écoles, mais aussi vers 19h30 rue Pont Mortain. Et oui, personne n'est à l'abri dans la radieuse France multi-ethnique multi-culturelle.

Evidemment, tout ce joyeux monde se retrouve à la mosquée, classée tout ce qu'il y a plus salafiste, mais aux dernières nouvelles il y aurait quelques dissensions. D'ailleurs, la voix de son maître de l'ouest n'a pas jugé utile de faire un marronnier sur le ramadan, comme l'an dernier. C'est embêtant les gars, internet, ça a de la mémoire. La fréquentation est en baisse, certes, mais vu les palmarès judiciaires des loustics qui figurent sur la photo, il y a lieu de s'inquiéter.

Le plus comique de l'histoire est que rares sont les Lexoviens qui savent où se trouve la mosquée de Lisieux : en face de l'Aldi. On évite de perdre une rondelle de saucisson dans le quartier, sinon c'est classé attentat islamophobe.

(1) Grozny est un cas d'école de combat ZUB, étudié par tous les états majors. 

(2) Jean-Léonce doit choisir entre entretenir les routes et payer 50000€ par an et par clandestin mineur isolé qui téléphone tous les jours à sa famille, 70% d'entre eux environ étant majeurs.

 

 

 

Le criminel de guerre se trouve t'il sur cette complaisante photo ? En tous cas, il y a des salafistes avérés, fichés S ?

 

 

http://ldh14.lxpa.free.fr/demandeurs%20dasile.htm (pour comprendre la nébuleuse)

 

MAJ du 08.06.2018 :  Evidemment, avec cette affaire gravissime, les bizounours qui maternent les criminels de guerre, les déserteurs, les clandestins, les réfugiés climatiques et écologiques qui ont détruit leur environnement, vont avoir un peu de mal à rester crédibles.

 

 

Où comment passer pour des cons et des enfumeurs, rigolez pas, c'est avec votre pognon (Coluche).

 

 

 Le bizness cool, cinq salariés.

 

PANIQUE DU ROITELET

 

 

 

 

MAJ du 08.06.2018 :  Evidemment, pour cette première en France, un criminel de guerre hébergé "discrètement" dans la Tour Infernale, en compagnie de revendeurs de drogue chopés pour 280000€ et au dessus du bureau des pleurs des fonctionnaires de l'envahissement migratoire de la CADA au rez de chaussée, ça fait désordre pour le faux derche qui obéit aux ordres de la préfecture et des collabos pro-migrants, LDH en tête.

"La ville de Lisieux (Calvados) reste abasourdie par les révélations de l’arrestation en mars dernier d’un réfugié politique irakien, suspecté d’être un cadre (NDLR : un nazi) présumé de l’État islamique. Le maire de Lisieux, Bernard Aubril (sans étiquette), confirme qu’il n’a pas été mis au courant. «Ni pendant, ni plus tard.»

«Je suis comme tout citoyen, comme tout Lexovien, c’est en regardant le journal que j’ai appris qu’il y avait eu une arrestation au mois de mars à Lisieux.»

Le maire de Lisieux, Bernard Aubril (sans étiquette) confirme, ce vendredi, ne pas avoir été mis au courant «ni pendant, ni plus tard» (NDLR : faux, sa femme était avec lui dans la Tour Infernale, elle a eu forcément à demander du fric à la CADA), de l’arrestation dans sa ville d’un réfugié politique Irakien (NDLR : réfugié politique = assassin protégé ?), le 6 mars dernier, soupçonné d’avoir été un cadre du groupe État islamique et d’avoir participé à des massacres. «Ce n’est pas au maire, ni aux élus lexoviens de gérer cette situation-là», indique-t-il (NDLR : c'est pas moi c'est les autres).

Depuis trois mois, rien ne semble avoir filtré. «Heureusement, cela veut dire que les services de sécurité français font bien leur travail» (NDLR : et que pour une fois les journalistes de LCI/TF1 ont des couilles).

Le maire ne confirme pas le lieu d’interpellation du terroriste présumé, ni dans le quartier prioritaire d’Hauteville, ni ailleurs dans la sous-préfecture du Calvados (la préfecture était forcément au courant du passé du camarade Ahmed).

Ahmed H. a été mis en examen le 9 mars Paris, notamment pour «assassinats en relation avec une entreprise terroriste» et pour «crimes de guerre», puis placé en détention provisoire dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en novembre 2017, a annoncé le parquet de Paris, confirmant une information de TF1/LCI.

Selon une source proche du dossier, l’homme menait une vie discrète à Lisieux.

Plus faux cul tu meurs. Bon, le sac poubelle ambulant et les gosses on en fait quoi ?