Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Liens

 

 

 

FÊTE DES MOTARDS SAMEDI 17 DÉCEMBRE 2016

 

 

 

LES GROS CUBES FONT uN GROS FOUR... A PAIN

 

 

 

 

 

 

MAJ 22.12 : Revenons à l'origine de l'histoire, c'est intéressant, pour le règlement de comptes à suivre en janvier (because trêve comme au moyen âge).

A priori, l'initiative de cette manifestation revient à Dominique DOUCET, boulanger qui a "fait fortune au Japon", pays de la moto, et dont le magasin se situe avenue Victor Hugo. Il n'en a jamais parlé aux commerces voisins, ceux qui se sont retrouvés pris au piège.

Sur l'affiche, le partenaire principal est la ville de Lisieux. Pour obtenir les autorisations d'occuper les trois quart de la place Victor Hugo, bloquer la circulation pendant quatre jours, et occuper la totalité de la Place Clémenceau (face à l'Ecole de Musique), pour garer les motos, il faut monter un dossier très longtemps à l'avance, avec des conditions drastiques de sécurité qui sont imposées par les services préfectoraux compte tenu de l'état d'urgence (y a t'il eu un dossier de sécurité ?).

Ce qui engendre des frais de mise en place (barrières, pancartes) et de gardiennage considérables. Qui paye l'installation des barrières et tentes de la ville (facture SVP), le gardiennage, le droit d'occupation de la place Victor Hugo et la totalité de la place Clémenceau, les affiches etc... ?

Mr Dominique DOUCET a pris pour organisateur une agence de communication dirigée par une "motarde passionnée" Events Com domiciliée au Pré d'Auge, village où comme par miracle Mr DOUCET a réalisé de gros investissements. Coïncidence ? Problème, au greffe du Tribunal de Commerce et sur société.com, Events com est inconnue au bataillon. De là à ce que mes ignorants des coups foireux du commerce de la mairie se soient fait embobiner par une "travailleuse" au schwartz, il n'y a pas des kilomètres en Kawa.

Le maire de Lisieux, son adjoint au commerce Emmanuel Thillaye, et la "manager du commerce" étaient forcément impliqués, et se sont soigneusement abstenus de prévenir les commerçant et PRO COM l'association des commerçants.

De plus, tous les concessionnaires de motos Lexoviens ont exposé. Aucun d'eux n'en a parlé, le secret a été bien gardé.

Forcément, ils risquaient une levée de bouclier si cela s'ébruitait.

Mercredi 7 décembre, Blandine DOUCET a été expédiée au charbon pour de simplement "prévenir", en restant dans le vague, munie d'un cahier à spirale. Elle a demandé à ses voisins d'y apposer leurs tampons officiels. Bref, ils ont été roulés et mis devant le fait accompli.

En aucun cas cela constitue une acceptation et une adhésion. Le Bouffi-bouffon, très énervé lors du conseil municipal du mardi 13 décembre, a affirmé que 31 commerçants étaient d'accord. C'est faux, ils se sont fait empapahouter pour rester poli.

Vendredi 9 décembre, un premier article paraît dans la presse où on apprend que les équipes techniques de la mairie ont été "emballées par le projet", et que 1000 motos participantes sont attendues, plus 3000 glandus qui se prennent pour Joe-Bar. De quoi semer un pagaille sans nom le dernier samedi avant celui de Noël, vital pour la plupart des commerces du centre ville, qui ont été tous impactés du fait des difficultés de stationnement, avec de surcroît la fête foraine qui ouvre le même jour, et le lendemain un rassemblement de voitures anciennes ! Le problème, est que c'est très difficile à mesurer.

Finalement, encore heureux que cela ait été un four complet avec 150 motos (selon les organisateurs), sûrement moins et un public clairsemé. Hé, les concessionnaires, combien de motos vendues ? Au fait, la location des stands c'était combien et quelle société vous a présenté une facture ?

Lundi 12, les commerçants découvrent sur les panneaux d'interdiction que les 3/4 de la place seront occupés par des stands, dont le montage commencera jeudi 15 avec démontage le lundi 19. On prend son temps.

Bref, tout a été fait en grand secret sans que les commerçants qui risquaient de voir leur chiffre d'affaire amputé au plus mauvais moment soient prévenus.

Comme l'a indiqué un conseiller municipal d'opposition, les commerçants n'ont rien contre les animations, mais aimeraient y participer et que les dates et lieux choisis fassent l'objet d'un consensus.

Là, finalement, l'entreprise Doucet s'est accaparé une place publique pour son bon plaisir.

 

 

 

 

 

 

Il devait y avoir 1000 motos et 3000 visiteurs. Tout ça pour ça. Notre petit camarade OUEST FRANCE

a forcément pris son cliché à un moment d'affluence !

Score d'un des bistrots +2 bières, si même les motards sont sobres. Autre retours à suivre !

 

MAJ 20.12 : Samedi 17, votre Rouletabille d'investigation est passé Place Clémenceau à 12h30, puis 14h45, et a pris des photos à 16h45. Deux ou trois motos. Les jeunes bénévoles présents m'ont indiqué que les "150 motards" revenaient de Firfol (le bled prétendu de la famille du roitelet, alors qu'il est originaire du Faulq). On nous avait annoncé 1000 motards et 3000 motards visiteurs. C'est un échec, un fiasco complet, une Bérézina. Manifestement, le camarade fortuné au Japon DOUCET, le Bouffi-bouffon THILLAYE et le roitelet soi même se sont fait rouler dans la farine par un imposteur, une motarde pur jus, en l'occurrence.

Je vais demander des comptes et la démission d'Emmanuel Thillaye, qui a menti comme un arracheur de bulletins de vote en conseil municipal.

Dehors l'enfumeur !

Vendredi, je suis passé en ville vers 16h45 : un b... indescriptible, tout le monde se fait surprendre par la difficulté de circuler. Bon, avec ma brouette, je trouve toujours un petit coin pour me garer. C'est bien les tentes de la ville qui ont été installées par les employés municipaux. Le roitelet va encore s'en ramasser une de derrières les fagots. Une autre à la Sous-Préfecture pour avoir copie du dossier de sécurité, s'il y en a un.

 

A suivre !!!

 

 

MAJ 08.12 : Scoop ! L'avenue Victor Hugo sera fermée à la circulation et interdite de stationnement du 15 AU 19 DECEMBRE pour... un rassemblement de motards, le 17 (il faut le temps pour les "fonctionnaires pas encore virés par Fillon" d'installer sur leurs 32h payées 35h (hors arrêts de travail pour stress pré-traumatique comme à LA POSTE) le foutoir généralisé sur la place. A la manoeuvre, Porcinet, mais aussi la boulangerie Dominique DOUCET. Aux dernières nouvelles, la municipalité avait refusé le dimanche, ça ne foutait pas assez le souk en ville une semaine avant Noël ?

En plus, jeudi ou vendredi, ce sont les forains qui débarquent place de la République, peut être pour la dernière fois, à cause du futur "trou des fouilles" !

Une réflexion intelligente : comme ça on verra ce que ça donne l'avenue VICTOR HUGO sans parking.

D'autres s'étonnent quand même de cette entrave manifeste à la bonne marche des affaires. Raisonnons simple : les grosses surfiasses, ça les arrange que la ville soit bloquée, leurs parkings sont ouverts aux clients aussi désespérés qu'agacés. Leclerc en tête. Comme par hasard, la femme du patron, Nathalie PORTE, notre hirondelle est cul et chemise avec Emmanuel Thillaye, adjoint au commerce et par ailleurs agent immobilier de son état, ça facilite le bizness (voir les pages facebook de tout ce joli monde).

 

De gauche à droite, gros mamours voire pelotages entre Pimprenelle (Angélique Périni) fille putative et binôme du roitelet

au conseil général, l'Hirondelle (Nathalie Porte, épouse du patron du centre Leclerc), et Bouffi-bouffon

(Emmanuel Thillaye, adjoint au commerce, grand ordonnateur du "BLACK SATURDAY").

Ca y est les gars les filles, vous comprenez, ou faut il vous le chanter ?

 

 

On est bien chez les dingues !

Je n'ai rien contre les Joe Bar gras du bide, sacs à bière, baba cool cradocs, et leurs passagères à l'avenant, mais les commerçants de l'avenue vont comprendre ce que c'est de n'avoir que des glandus de clients qui viennent à pieds, ce qui, pour les éclopés qui viennent acheter des déambulateurs à la pharmacie, est un peu galère.

Il paraît que ce projet est mijoté depuis un mois, en grand secret, et au nez et à la barbe de CAP LISIEUX.

Pour couronner la place CLEMENCEAU (devant l'Ecole de Musique) sera aussi fermée pour garer les mobylettes de ces messieurs..

Je n'ai rien contre les motards, mais tout de même, la place Mitterrand aurait été plus adaptée.

Vroum Vroum !