Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

LISIEUX 2025
MUNICIPALES 2020
Plan de Stationnement
Centre Ville Multiplex
HOTVIL
Economie Commerce
Breves de Comptoir
La Grande Roue
OCHAPITO
GARE A MA GARE
L'AGGLO
BdF/CONDORCET
Daech a lisieux
Legislatives 2017
FETE DES MOTARDS
REGIONALES 2015
LE ROITELET/LE CLAN
CANTONALES 2015
Municipales 2014
ZAD CANAPVILLE
Phynances
CREMATORIUM
LINTERCOM
L'affaire TESNIERE
Le TGV
Le SCOT
Territoriales 2014
Le Tour de Con
Conseils Municipaux
Tuiles Immobilieres
Musique et Culture
Ordre Republicain
Sante
Les Phynances
Environnement
Sport
Enseignement
Social/Humanisme
Modem
HEROUVILLE
Divers
Glossaire

 

MISE À JOUR DU 23.04.2019

 

LES DOSSIERS CHAUDS MAJ 20.03.2019 :

 

LISIEUX 2025/Ave VICTOR HUGO - MULTIPLEX - L'EXODE -

 

 

 

MAJ du 23.03.2019 :  Alain Le Renard et ses deux grâces. 

 

LES FOSSOYEURS

 

MAJ du 23.03.2019 :  Trois des fossoyeurs tous fiers posent devant une place déserte, et qui l'est toujours. Dans les commerces c'est la gueule de bois, même les plus lèches pieds d'argile pleurent la misère. 

 

 

 

 

 

 

-- LE DEUXIEME EXODE

-- LISIEUX 2025

-- PLAN DE STATIONNEMENT

-- CENTRE VILLE, MULTIPLEX

-- GARE

 

 

A suivre...

 

 

 

 

ÉDITO 23.04.2019

 

 

 

Bonjour,

 

Cela fait près d'un mois que je me fais enguirlander, mais j'ai un métier (peinard), une grosse opération d'animation à gérer avec des loustics qui ont tendance à partir en vrille et à sortir les parapluies , et des activités subliminales prenantes.

Ca commence à bouger pour les municipales, aussi a été ouverte une page MUNICIPALES 2020.

Comme vous le savez, je suis un pervers sadique, car mon habitude avec mon fidèle Igor est de choisir une victime à faire perdre, comme en 2014. Ayant atteint le sommet de mon art, pour cette fois pourquoi pas plusieurs sacrifiés dont la tête de liste va rouler au pied du billot avant de terminer au bûcher.

Bon, ça a un inconvénient, le médiocre et sa bande de crétins sont maintenant au pouvoir depuis 18 ans, en ayant perdu 5000 habitants, fermé des dizaines de classes, vidé 400 logements HLM, et sont en train de ravager les commerces de centre ville. Il y a un un moment où il faut expier son vote, on le voit bien avec Macron : vous en prenez plein la gueule, et moi avec, bande de trouillards.

Ils sont même en train de réussir l'exploit de ne plus avoir d'encours d'emprunt en mars 2020, l'Etat et les autres collectivités auront beau jeu de répondre à la future équipe : "vous n'avez plus d'endettement, donc vous avez assez de ressources propres, allez vous faire voir chez les bouiffes***".

On va donc beaucoup rigoler, en navigant de manière artistique, vu le resserrement de la législation pour condamner les impertinents. On se souvient de mes démêlés avec la Tesnière, retournée dedans, même pas honte.

 

A suivre...

 

 

A ANGELINI

 

 

PS : ***Bouiffe : sorte de sorcière Augeronne, de fée maléfique à coiffe noire, spécialiste des malfaits, qui cheminent nuitamment en hululant dans les chemins creux pour rejoindre des sabbats dans des clairières éclairées par des torches. Spécialité : damner les gosses, clouer des chouettes sur les portes de granges, et tirer les pieds des marquises la nuit.

 

 

 

 

Boîte e-mail echo.joli@wanadoo.fr .

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=2TYea-AZfZU

MAJ du 23.04.2019 :  Cette passerelle ouverte à tous les vents est monstrueuse, elle écrase complètement la gare, et en plus, il est confirmée qu'elle est en acier Cortal, un métal qui rouille une fois, et reste protégé par sa rouille, ce qui fait qu'on ne peut le peindre. Ca va donc reste crasseux à souhait, sans toit, et un vrai lieu d'entraînement physique pour les alpinistes. Pourtant les ingénieurs du 19° siècle faisaient des ouvrages élégants, très peu épais pour éviter des grimpettes à rallonge.

 

 

 

 

STATIONNEMENT : LE RACKET

 

 

MAJ du 23.03.2019 :  Fuites du budget sur facebook. L'Echo Joli fait suivre. C'est bien un véritable racket, en plus les prunes comptent pour 192000Eur. Ce qui fait que les ASVP ont un objectif de rentabilité financière.

 

 

 

 

LE ROITELET PRÊCHE DANS LE DÉSERT

 

 

MAJ du 23.03.2019 :  Clip vidéo comique, où l'on voit le tueur du centre ville pérorer, en pleine journée, il n'y a pratiquement pas un chat dans les rues. Un grand bravo au service de com qui aurait pu embaucher des figurants. 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

MAJ du 20.03.2019 : La météo a bon dos, la brocante littéralement pompée sur celle de CAP LISIEUX (26ième année) a eu un "succès mitigé", vu les photos sur les réseaux sociaux, c'est plutôt un bel échec, pratiquement tout le monde a replié les gaules en début d'après midi. On notera qu'un de mes garagistes préféré s'est fendu de gilets noirs à pastille rose bonbon. C'est un métier les gars.

 

 

Pour les brèves du mois, c'est par ici

 

 

 

 

 

MAJ du 14.03.2019 :  C'est pas mal, mais alors vraiment, les vieux, n'oubliez pas vos loupes, car c'est écrit petit.  L'autiste du château trouve que le centre ville est particulièrement dynamique. Le papier ne refuse pas l'encre. Il y a quand même beaucoup de pub pour une publication municipale. 

 

L'ECHO JOLI FAIT DES MIRACLES

 

 

MAJ du 20.03.2019 :  Non pas des Miracles de Lisieux, l'étouffe Chrétien de Johnny Be Bad (qui écoule ses stocks au petit déjeuner).  Je vous raconte. L'Echo Joli a publié à plusieurs reprises des clichés du dépôt d'ordures sauvages autour du bac à verre du parking du camping. Par hasard, je suis tombé sur la benne qui ramasse les "dépôts indélicats" devant l'école Marie Curie. Il faut dire que la bande de crétins avait supprimé le gros bac sur la place. Résultat, les dépôts d'encombrants continuent, quant aux sacs poubelles, les "riverains" les déposent près des barrières de protection du passage clouté. La fine équipe de la ville, interrogée, répond qu'ils doivent retirer les sac poubelles, en bref faire le boulot de Veolia. D'ailleurs, le soir, les poubelles de l'école étaient au même endroit, une véritable incitation (dans des bacs). Ce matin re-belote. 

A la question, quid du dépôt sauvage du camping le grand classique chez les fonctionnaires : "c'est pas moi, c'est les autres", en l'occurrence l'Agglo, qui aurait confié le boulot à une entreprise privée (Valois ?), qui passe quand vraiment ça râle de trop ? Mais c'est nous qu'on paye pour un service qui n'est pas rendu.

Ce matin, subodorant un coup tordu, je suis repassé au camping. Bingo ! Non seulement c'était nettoyé (à la grosse), mais en plus trois bacs ont été mis en place, comme quoi il y en a en stock (dont un déglingué).

On est bien chez les marxistes.

 

 

 

PÔLE DE SANTÉ, SUITE

 

 

MAJ du 30.02.2019 :  C'est pas moi, c'est l'ARS. On remarque que les contrats vont être passés... après l'inauguration. A suivre.

 

 

 

PLUS DE 100 PAS DE PORTES LIBRES !

 

MAJ du 14.03.2019 :  Les conséquences de la politique de stationnement débile sont maintenant clairement visibles, les commerces les plus fragiles ferment ou ne trouvent pas de repreneurs. CAP LISIEUX a fait le tour (il y a probablement des oublis), on en trouve 104. Le cas s'est donc considérablement aggravé par rapport au décompte effectué jadis par Johnny Be Bad. Réunion MARDI 26 à 20h30 à la Mosaïc. Merci au Pays d'Auge d'avoir passé cet article. 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

1er TRIMESTRE 2019

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

ÉDITO 28.02.2019

 

Les manoeuvres de la mairie sont cousues de fil blanc. En gros, on retarde les investissements, on verrouille les dépenses de fonctionnement, de telle manière à se désendetter un maximum pour pouvoir enclencher la construction du Multiplex aux frais du contribuable si la moindre fenêtre juridique s'ouvre pour mettre la DRAC en particulier devant le fait accompli. L'exposé laborieux de notre fusée Arianne Poinard, qui a eu quand même un peu de mal à décoller de son pas de tir, était significatif à défaut d'être honnête.

Dans ce plan machiavélique, il importe de pouvoir prouver qu'il y a suffisamment de places de parking en taxant les automobilistes et en s'acharnant sur les récalcitrants avec des ASVP qui parfois ont de curieuses pratiques. C'est d'ailleurs une brillante réussite, vu que ces dingues ont réussi à vider le centre ville, les plus à plaindre étant les commerçants de l'avenue Victor Hugo.

Pour manipuler les commerçants, et les endormir, il a fallu trouver des complices aux ordres, financés à fonds perdus, les traîtres des Vitrines de Lisieux. On en est déjà à près de 40000€ jetés du haut d'une grande roue qui fut un échec retentissant.

Signalons aussi les dépenses pharaoniques pour un public clairsemé pour les animations de Noël 2500€ + 3700€ (durée 1h !) + 4400€ pour 15mn !!! + 650€ de calèche.

Dilapidons, dilapidons, il en restera toujours quelque chose.

 

ÉDITO 22.01.2019

 

Puisque le méprisant, dédaigneux et néanmoins oligarque de petit calibre Nanard ne veut pas organiser de débat, de peur de s'en prendre plein les gencives, il laisse le terrain vide.

C'est donc le député  LR Sébastien Leclerc qui coupe l'herbe sous le pied de tout le monde. Il est dans son rôle de député, qui, je le rappelle, est censé représenter tous les électeurs (y compris les opposants), de sa circonscription, pour transmettre leurs doléances.

 

 

MAJ 09.01.2019 : Le camarade manchot*** Lebarbey est un petit malin. Il vient de récupérer le gymnase Louison-Bobet pour un 1€ symbolique. De toutes façons, au départ, c'est le contribuable qui a payé. Bon, le toit fuit faute d'entretien de la mairie, un peu comme l'épave de la Mosaïc aux huisseries pourries. C'est grâce aux dessous de table (officiels) versés pour un transfert d'un jeune footballeur "longiligne" pillé dans son village d'Afrique que les fuites ont été bouchées. Une fois équipé d'une moquette futsal, la salle peut devenir véritablement "multi-activités" (au contraire de celle du quartier Delaunay), avec foires à tout, baluches, et pourquoi pas assemblée constituante de gilets jaunes. Sacré Lilian. ***Surnom des footballeurs

 

MAJ 09.01.2019 : Cinq nouveaux agents vont recenser une population en plein exode. résultats des courses à moins de 20000, l'an prochain.

 

 

.

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

ÉDITO 20.03.2019

 

J'ai traîné en ville cet après-midi.

Significatif, dans une boulangerie de l'avenue Victor Hugo, vers 17h, restaient plein de croissants, de pains et de gâteaux.

La ville est totalement déserte.

La place de la République est aussi vide que la place rouge.

Une locomotive comme Darty drainait au bas mot 200/400 clients par jour.

Le désastre est cette fois consommé.

 

MAJ du 25.02.2019 : Ca bidouille 15 ans après le début des délires dans l'ex-usine Wonder pour y déplacer les tribunaux, certains oiseaux de mauvaise augure prédisant un stationnement plutôt sportif, vu qu'un juge ne saurait prendre son vélo pour venir relâcher les délinquants, un coup à se casser la binette si la robe d'hermine se prend dans le dérailleur. Pour les baveux, aussi surnommés les corbacs, c'est bien pire, pas question de mouiller les tonnes de papier qu'ils transportent pour 10 grammes de cannabis.

Le paquebot en ruine qu'est le Palais Episcopal, dont la partie brûlée a coûté la peau des fesses en location pendant 10 ans du fameux dais , va donc être vidé dans un ou deux ans. Cadeau empoisonné pour la municipalité suivante. Vu les faibles possibilités de petits arrangements persos, ça n'intéresse pas. 

L'Agglo a dit niet, préférant un hangar en tôle du côté de la gare. La ruine appartient au département, qui aimerait bien se débarrasser de ce vaisseau fantôme même pour 1€ symbolique. Pour tout arranger, la brosse à reluire de Nanard, avait dit niet à des appartements (ou des bureaux privés), pourtant la solution la plus crédible vu la qualité des lieux. Qu'en pense ce cher Shreck ?

 

 

MAJ du 18.02.2019 : Tout autocrate ne rêve que d'une chose, qu'un lieu ou une rue soit baptisé à son nom de son vivant, pour sa gloire éternelle. Pour le MULTIPLEX c'est très mal barré. Que peut on suggérer ?

Tiens, par exemple la station d'épuration, pour un fouteur de merde ça convient parfaitement.

 

 

ÉDITO 09.01.2019

 

Il n'y a pas que le gouvernement qui patauge, la municipalité aussi.

La cérémonie des voeux jeudi va être un grand moment de mensonges et d'euphémismes.

Car tout va mal : la saison de Noël pour les commerces a été catastrophique, y compris pour la fête foraine. 

Se profile à l'horizon les travaux ruineux, pendant un an de l'avenue Victor Hugo, où près de cent places de parking vont être supprimées (alors que les places de libres en journée ne sont pas légion). Les survivants dans deux ans, qui sont restés planquées morts de trouille au fond de leur bouibouis, auront bien mérité d'une médaille du miraculé, avec un profil de Sainte Thérèse.

 

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

ÉDITO 08.03.2019

 

Raisonnement simple (pas de moi) : "nous sommes en mars, ça va pas beaucoup bouger d'ici les vacances et à la rentrée, c'est campagne électorale".

Bref, pas la peine de dialogue avec le château, c'est tous aux abris, on ne change rien, fin de non recevoir et compagnie.

Le pire est que l'Agglo semble s'y mettre, pas de réponse à mon mail sur le pôle de santé, et son gros pot de confiture.

 

 

ÉDITO 06.02.2019

 

Passé cet après-midi avenue Victor Hugo. C'est pas encore 14/18 mais ça va pas tarder.

Le nombre de magasins vides a nettement progressé.

Pour acheter du pain, c'est bouillasse.

La place de la République, le midi, c'est la Place Rouge, qui est comme chacun sait, vide.

Et un premier article sur le déplacement du marché dans la presse aux ordres. C'est comme ça avec les pervers gravaleux qui ont des complices, ils y vont par petites touches, du pointillisme.

Les futurs couillonnés, dont la totalité des lèche-culs des Vitrines de Lisieux, l'association croupion aux ordres de la mairie, vont perdre les 20% de chiffre d'affaire du samedi.

En plus, il se dit qu'une tranchée va être creusée au milieu de la rue de la Résistance pour faire passer des câbles d'alimentation pour la Galoterie, depuis le relais de la rue du Gaz.

Que les commerçants de l'avenue Victor Hugo ne se réjouissent pas trop, l'espace disponible s'étant réduit comme peau de chagrin, ça va coincer pour garer les véhicules des forains.

 

 

ÉDITO 12.01.2019

 

 

Voeux pénibles comme d'habitude, mais il faut être présent pour l'empêcher d'aller trop loin dans la fourberie de peur de se faire siffler.

Des gilets jaunes étaient présents, sans manifester, et ont revêtu leurs gilets à la fin du discours soporifique.

Venir est important, le peuple doit montrer qu'il n'est pas dupe et n'a pas peur.

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

ÉDITO 13.03.2019

 

Le château se barricade, et continue sa destruction du centre ville, maintenant patente, en tirant dans les pattes de l'association représentative des commerçants, artisans et professionnel libéraux, CAP LISIEUX.

Il faut dire que les manifestations au sujet du stationnement sont mal passées, car le désastre dans ce domaine est avéré, il suffit de circuler dans cette ville devenue déserte.

On préfère financer à fonds perdus une coterie de commerçants du centre ville, qui se sucrent sur les impôts payés par le contribuable pour essayer de sauver leurs magasins. 30000€ de roue constamment à l'arrêt, un copier coller de la brocante de novembre qui aurait été subventionnée 6000€ (plus le reste), et une subvention annuelle conséquente, pour des lèche-bottes qui disent du bien de la mairie, aux dernières nouvelles.

Rappelons que les dépenses pharaoniques des minables animations de Noël (dont une de 15mn et une autre de 67mn précises) ont coûté la bagatelle de 12500€.

Ca peut pas marcher, car ces coups tordus sème la zizanie, or, pour sauver le centre ville, il faut au contraire de la solidarité.

 

ÉDITO 15.01.2019

Le roitelet ne pouvait pas rater ça, aller lécher les bottes à Macron à Bourtheroulde, pour se faire bien voir des huiles de la Région, on sait jamais ça peut servir pour les municipales, ne serait ce qu'en décrochant quelques subventions aumônes.

Ce "populassier", qui méprise le peuple comme l'oligarchie en pleine déconfiture qui entoure un président déjà déchu, montre encore son vrai visage de faux cul.

Il a mis du temps à recevoir deux gilets jaunes alibis de Pont l'Evêque, et n'a pas raté l'occasion d'expédier discrètement une équipe municipale à 5h du matin pour démonter la cabane du rond point de l'Espérance. Il affirme avoir "prévu les gilets jaunes", fallait prévenir Macron ! En plus, c'est parce que la plèbe, les sans-dents, "vivent au dessus de leurs moyens depuis 40 ans", en clair, normal qu'ils se fassent taxer. Venant d'un oligarque qui a émargé entre 8000 et 12000€ par mois depuis qu'il est maire (17 ans), c'est abject. 

Pour lui, le RIC c'est de la poudre aux yeux. Forcément, on sait jamais, si le peuple décide un jour de virer cet incapable qui mène la ville à sa perte, par référendum local !

 

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

CONCERTS :

 

 

 

 

 

 

LE VRAI NANARD :

 

https://www.youtube.com/watch?v=xniGR0RE1ww 

 

 

 

LA PRESSE DE RE-INFORMATION DÉCHAÎNÉE :

 

Attention, ces sites peuvent être saturés et fermés sans préavis du fait de l'état d'urgence et de ce qui va suivre.

Ils contrebalancent efficacement la presse aux ordres grassement subventionnée, non seulement par l'Etat,

mais aussi par les régions comme pour la VOIX DU NORD. Qu'en est il de OUEST FRANCE ?

 

 

Riposte laïque : quatre plaintes de R2D2, Casedevide, ça classe, c'est comme l'Echo Joli avec le mot potiche.

 

http://www.bvoltaire.fr/jeanjacquesfifre/secours-nos-gouvernants-menent-bateau,217841 

 

Cliquer sur les bandeaux.

 

 

CONCERTS :

 

 

 

https://www.facebook.com/profile.php?id=100009195311980&fref=nf