Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Remonter Liens

 

L'EXODE : C'EST VOLONTAIRE !

 

MISE À JOUR DU 28.06.2017

 

 

 

 

 

 

 

POPULATION : ACCABLANT !

 

 

 

MAJ du 07.01 : Au début du mandat du roitelet, nous étions 25000. Au 1er Janvier 2014, plus que 20881 avec une perte de 0.9% par an sur cinq ans, soit 4.55% sur 5 ans. Nous sommes trois ans plus tard, et nous perdons toujours, il suffit de lever la tête pour vois des panneaux à vendre ou à louer partout. Nous approchons lentement mais sûrement des moins de 20000, ce qui ne sera pas sans conséquences (commissariat, Sous-Préfecture...).

En effet, trois ans à 0.9%, c'est 2.7% en moins, nous ne sommes donc plus que 20300 environ, et il suffit qu'ils déportent quelques pauvres à HOTVIL en démolissant quelques cages à lapins, comme la Brosse à Nanard l'a si bien fait dans les quartiers Nord, pour plonger encore plus vite.

Lorsqu'Aubril a été élu en 2001, nous étions 23300, nous ne sommes plus donc que 20300, soit 13% de moins. Pas de quoi pavoiser.

La casse va continuer si on ne leur coule pas le projet LISIEUX 2025, car la vie en ville va devenir difficile (plus de stationnement pour les riverains, souvent des personnes âgées qui ne peuvent plus vivre à la campagne du fait leur isolement).

A côté de cela, le concurrent du futur détrôné, le maire de Mézidon, gagne des habitants. 

Si vous êtes un des 136 élus qui va voter pour la présidence, sachez par exemple qu'une bonne part du financement du projet mesquin et étriqué de la rénovation de la gare vient de LINTERCOM et que vous allez hériter du bébé. Yes !

 

 

 

 

 

MOINS DE 20000 à mi-2015 !

 

MAJ 06.01  : Le candidat PS a mis un temps fou à réagir aux chiffres de l'INSEE, c'est le problème quand on n'est pas tous les jours sur le terrain. Ce n'est pas -10% en dix ans, mais -10% en CINQ ans m'sieur Sodini, Hérouvillais de résidence, qui perd aussi des habitants, c'est dire, une manie. Il veut arrêter les fermetures de classes, on peut toujours, le problème est qu'il faut que les jeunes femmes aient envie de faire des gosses.

La présentation de l'INSEE est d'ailleurs un peu truquée, car dans les tableaux figure une colonne "évolution annuelle" (-1.7%) qui camoufle l'évolution brute de -10%. Autre stupidité dans la presse pour minimiser le désastre "Lisieux devient deuxième ville du Calvados"  (à 31 poilu(e)s près !), y était DEJA en 2006, et n'y est plus avec certitude.

Au fait les gars, on fait comment pour les impôts ? Et Kaa Soulbieu peut-il nous dire pourquoi il n'a pas diminué le budget de ...10%, sinon les couillons qui restent (dont je fais partie) vont se faire saigner par les impôts (enfin les 50% qui en payent encore, les autres s'en tapent), ce qui va entraîner des départs, ou au moins de grosses difficultés pour convaincre des "horsains" de s'installer, et alors je te dis pas, des entreprises comme rêve tout debout Sodini et ses EELV, des pastèques d'opérette qui veulent une "ville durable", et "creuser la mine inexploitée du retraitement des déchets", encore faut-il en faire, des déchets, un truc de riche.

Va argumenter pour convaincre un médecin, un dentiste, un ophtalmo avec un bilan de chiotte Aubrilesque pareil : dans 10 ans, si sa bande de comiques repasse, ce sera 30% de clients en moins, la spirale infernale est enclenchée.

Quid d'un délestage dans le personnel municipal et la nébuleuse para-municipale, qu'il faudra bien faire en douceur avant qu'il ne soit imposé par la Cour des Comptes ou l'Etat, à la Grecque...

Laurent Sodini voit le coup venir "ça pose aussi le problème de la qualité des services (en gros raser gratis) de l'on offre à la population". Et oui, ça rigole plus.

Un patron comme moi sait qu'on peut toujours redresser une situation, c'est une question d'énergie, d'intelligence, de volontarisme.

L'échec pathétique d'Aubril et de sa "bande des cinq" est avéré, ils vont continuer forcément. En face, dans l'orbite de la gôôôche, le candidat socialiste est un pantouflard du sérail, même s'il a des aspects sympathiques.

 

MAJ 02.01  : Le verdict de l'INSEE est tombé, implacable, car "les méthodes de calcul de 2006 et de 2011 sont les mêmes". Remarque : il y a encore deux ans de décalage, comme la situation économique des entreprises de Lisieux (et beaucoup dans le commerce), ne s'est pas améliorée, l'hémorragie a du continuer.

Il n'est donc pas utopique de faire une péréquation. En cinq ans, nous avons perdu 23343 - 21391 = 1952 âmes, dont quelques unes damnées. 390 par an.

Logiquement, fin 2013, c'est 800 poilu(e)s de plus en moins si j'ose dire. 21391 - 800 = 20590. Nous sommes bien partis pour être moins de 20000 mi-2015 si les fantoches qui nous ont mené dans cette situation sont réélus, c'est pas moi c'est les autres.

Rappelons que l'ANRU de Paul Doumer et Delaunay, décidé par Bernard Aubril et Paul Mercier a eu pour conséquence de déraciner des populations fragiles, qui pouvaient partir ailleurs. Et ils sont partis.

Il le dit lui même en arguant que la communauté de communes aurait gagné 1000 habitants (à vérifier car St Désir, St Martin de la Lieue, Glos etc... ont aussi perdu des habitants). Nota : j'ai écris par erreur que Beuvilliers avait perdu des habitants.

Hérouville ne perdant que 280 habitants par an, nous est donc passé devant. Reste à savoir pourquoi, un raz le bol du vivre ensemble à 50 ethnies peut être ?

 

 

 

MAJ 25.11 : Ce cliché ci-dessus (le Pays d'Auge) est lourd de signification. On y voit les huiles locales avec leur conseiller général bien aimé (amaigri ?).

Ils inaugurent neuf logements locatifs, construits par un organisme HLM. C'est la partie sociale d'un énorme lotissement de 31 parcelles.

Ce sont non pas 100, mais 150 personnes qui vont venir, des jeunes avec des gosses "évacués" des écoles à "caillera".

D'où ? De Lisieux ! D'où voulez-vous qu'ils viennent ?

Et c'est partout pareil dans le canton LISIEUX 1. Le cas d'école c'est LE PIN 650 habitants, dispersés dans un mitage spectaculaire. Et FIRFOL...

Que voulez vous, mon bon monsieur, "il faut bien que les paysans vendent des terrains" (sorti froidement durant le dernier conseil).

Traduction : cette bande de traîne misère, ruinés par le Crédit Agricole, ne peut survivre qu'en vendant leurs terres en terrains à bâtir.

Ca permet à tout le monde de se sucrer au passage : notaires, agences, promoteurs, et marchands de pétrole pour se déplacer.

En plus, plombés pour 30 ou 40 ans, les "néo-proprios" sont des électeurs bien dociles, et surtout bien piégés.

Que ce soit un phénomène sociologique je veux bien admettre.

Mais qu'un organisme HLM y participe, et qu'un conseiller général pousse à la roue et ruine la ville dont il est maire par la même occasion, c'est quand même dur à avaler.

Au fait, les gars les filles, si le Y de la LGV se déplace un peu trop vers Evreux, vous êtes dans l'axe.

Je suis vraiment un oiseau de mauvais augure.

 

 

GOURANCES

 

MAJ 14.05 : A la lecture des articles publiés dans la propaganda de la Mairie, il y a tout juste une an, on comprend pourquoi notre équipe de "loosers" fait profil bas, et qu'il n'y a plus de séance de cirage de pompes dans les trois organes de Ouest France avec la bobine en chemisette dans le bureau, des titres genre "retour sur les engagements" (OF 16.03.2009), "je ne fais pas de politique spectacle" (il en fait même plus du tout), où tout ce qu'il racontait est maintenant complètement faux et/ou lui a explosé à la tronche.

 

 

 

C'est une grosse rigolade, vu la réalité des chiffres de l'INSEE. Ville à en crever ! conviendrait mieux.

Ca pour bouger, ça bouge, et l'exode va s'amplifier avec la chute de PLYSOROL.

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

SUR CE SUJET

 

Pour les brèves de la semaine, c'est par ici

 

Pour les brèves du mois, c'est par ici

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

GÉGÉ HURLE AVEC LES LOUPS 18.11 : Le camarade BUTEL (UMPiste) a ouvert son clapet pour la deuxième fois en conseil, ce qui fait peu, au moins, lui, on ne le paye pas. La première fois il s'était fait moucher par Nanard. Là, les coups de poignard ont volé bas : "vous êtes conseiller général depuis 1992 (18 ans), et pour les routes (dont les fameuses bretelles) on en est toujours au même point". La campagne des cantonales s'annonce consensuelle.

Et de citer la rue Edouard Branly où une usine sur deux est fermée.

Lecteur assidu de l'Echo Joli, les chiffres cités par ce site (exode) ont été balancés dans les gencives de la bande des cinq : "vous êtes arrivé avec 28000 habitants, vous allez repartir avec 20000". Vlan !

 

 

 

LA TROISIEME VILLE DU CALVADOS

 

MAJ 17.02 : Consultation du site INSEE, rayon "population officielle" au 01.01.2010, sur base de subtils calculs statistiques datant de 2007. HEROUVILLE nous a pratiquement rejoint.

Compte tenu des démolitions et de l'exode qui s'en est suivi, il y a de fortes chances que nous ne soyons plus la deuxième ville du Calvados.

Merci qui ?

 

EXODE SUITE

 

MAJ 04.01 : L'année 2011 est celle de tous les dangers pour notre ville.

Et ça commence très mal : nous sommes passés de la deuxième à la troisième position en matière de population dans le Calvados, les calculs effectués sur ce site étaient donc exacts.

Pas étonnant, puisqu' Aubril et son équipe de bras cassés persistent dans leurs politiques.

Nous sommes bien en pleine désertification, le terme exode est vraiment adapté.

Mais soyons positifs, il y a bien un moment où la bande des cinq va se faire étriller, espérons dans les urnes.

 

EXODE ET MISERE SUITE

 

MAJ 29.03 : D'un contributeur qui désire garder l'anonymat :

Ouest France titre :Lisieux 43.1% de logements sociaux, Lisieux, bonne élève.

 Je pense qu’ il s’ agit d’ une blague,

 Plus du double de logements sociaux, 43.1 % dans un pays qui en demande 20 % est une catastrophe économique.

Quelques chiffres 2007 :

Revenu moyen par famille 1 704 euros

35 % des ménages ont des revenus entre 0 et 800 euros

17 % des ménages ont des revenus entre 800 et 1100 euros

17 % des ménages ont des revenus entre 1100 et 1400 euros

Çà fait déjà 69 % des ménages.

Lisieux en terme de revenus, se classe 22 742ième commune sur 24 333 communes de plus de 100 ménages.

Poids de l’ impôt sur le revenu 3 %

Seulement 43 % des familles imposables

Les hauts revenus sont sur Roques, Ouilly le Vicomte, Saint – Désir, Saint Jean de Livet, Hermival les Vaux, Saint Martin de Mailloc, et à un degré moindre, Beuvilliers, Saint Martin de la lieue, et Saint Denis de Mailloc.

 Lisieux ne peut pas être qualifiée de bonne élève mais de très mauvaise élève. Comment voulez–vous que l’ économie soit dynamique dans une ville dont plus de la moitié de la population  vit «  grâce » au social.

Pour prendre une image sportive, le maire et ses co-équipiers élus sucent paisiblement  les roues en queue de peloton.

Rien de glorieux dans tout cela

 

 

 

 

 

BAFOUILLE A L'INSEE

 

ALLEZ VOUS FAIRE STATISTIQUER AILLEURS

 

 

Réponse de l'INSEE : se référer au site INSEE et ses statistiques de... 2007. Il n'y a donc pas d'évaluation intermédiaire.

En 2007 LISIEUX 23582, HEROUVILLE 22959, site de l'INSEE (population officielle, les exilés sont donc non-officiels).

A noter qu'en 2006 la population légale de Lisieux était de 24206 habitants, nous avions perdu 824 habitants en un an.

Si on part du principe que l'évolution s'est accélérée du fait des ravages du grand chef démolisseur Paul Mercier dans les quartiers populaires de Delaunay et Paul Doumer, partir d'une perte annuelle équivalente n'est pas exagéré.

Le fait qu'une école va être fermée à HOTVIL et que des bâtiments HLM entiers sont voués à la privatisation sectaire UMPiste, qui est en train de merdouiller grave (*), semblent indiquer que l'hémorragie concerne aussi HOTVIL.

800x3 = 2400 habitants, donc 23582 - 2400 = 21200 environ.

A la fin de son calamiteux mandat, Firmin et sa vieille garde laissera une ville ruinée de moins de 20000 habitants.

(*) Les gens qui partent de guerre lasse ne sont pas remplacés, ce qui incite les autres, qui sont de plus en plus isolés, à partir eux aussi. Le recrutement d'un fonctionnaire chargé de gérer ce problème au frais du contribuable au profit de Partelios, Sagim et les autres serait-il à relier avec ce schéma ?

Voir :

 

 

Bonjour,

Pour mon journal sur internet Echo Joli à Lisieux, j'aurais besoin de précisions sur la population de Lisieux et sa comparaison avec celle d'Hérouville.

Sur votre site la population "officielle" découle de recensements en fait de 2007.

Nous sommes trois ans plus tard et des mouvements de population très importants ont eu lieu à Lisieux, par la destruction massive de nombreux immeubles dans les quartiers populaires de Delaunay et Paul Doumer.

La méthode par sondage de 8 pour cent en cours est inefficace dans cette circonstance exceptionnelle.

La fermeture d'une école à Hauteville est également un élément important qui tendrait à prouver que les personnes "déplacées" sont parties de la ville.

Les questions sont :

Faites-vous des évaluations intermédiaires ?

Quel serait actuellement la population REELLE de Lisieux compte tenu des éléments ci-dessus ?

Par comparaison, mêmes questions pour Hérouville.

 

 

 

UNE ECOLE FERMEE

 

MAJ 05.03 : Malgré le déplacement à HOTVIL d'exilés déracinés de Delaunay ou Paul Doumer, la natalité flanche chez les ex-mères lapines. Leurs filles, qui ont vu leur mère galérer avec une ribambelle de braillards et mener des vies sentimentales de patachon, sont moins chaudes pour se faire engrosser.

Et les "normaux" qui font des gosses se sont barrés, vu les propositions alléchantes des communes périphériques.

La spirale infernale est enclenchée. C'est donc Jean de la Fontaine, au pied des tours, qui passe à la casserole. Prochaine victime : Paul Doumer.

Que faire des locaux, qui appartiennent à la ville ?

Les démolir comme le reste ?

On voit bien avec cette histoire la nullité de l'équipe Aubril. Cette fermeture était prévisible.

Ces locaux étaient très faciles à reconvertir en crèche, et au lieu de cela on signe un bail à la mord moi le noeud avec un opérateur privé, dans un coin ingérable, avec un bâtiment à réhabiliter en ruine et un terrain pourri de flotte.

Vraiment des nuls.

En plus, les travaux n'ont même pas démarré, alors la livraison en 2011, tu peux courir.

Une sage décision serait d'arrêter les frais de cette MPE tout de suite. Rappelons que ce dossier avait été initié par une certaine Ursula.

Elle porte encore la poisse à Firmin.

 

 

 

MAJ 12.02 : Pour une fois que Gégé la ramène, il a tapé à l'endroit où ça fait mal : la chute de la population, de près de 1000 personnes selon l'INSEE. Encore s'agit-il de statistiques pas vraiment up to date (2007), où les ravages des démolisseurs n'étaient pas forcément terminés (côté Paul Doumer, les immeubles derrière le stade sont tombés il y a un mois). On sait qu'un recensement est en cours, concernant 8% de la population tirée au sort. Quand tout est stable, cette technique statistique permet de s'approcher à Epsilon près de la réalité. Par contre, quand les pelleteuses s'acharnent, il faut estimer le nombre de déracinés, savoir où diable ils sont partis.

La réponse d'Aubril, non relevée par l'auditoire, fut que comme par hasard les 8% tirés au sort habitaient justement les quartiers ravagés, priés de de "résidentialiser" à marches forcées. Comme quoi l'école normale et l'enseignement des bases du calcul à de joyeuses têtes blondes ou moins blondes ne font pas forcément un bon statisticien.

Un pantalonnade sans bretelles de plus.

Le mieux est encore de demander à l'INSEE gentiment, le fonctionnaire de base étant chatouilleux en ce moment, à la perspective d'être dans le collimateur d'Angela, comme leurs copains Grecs.

 

 

 

POPULATION : C'EST L'EXODE !

 

MAJ 06.01 : NDLR, l'article ci-dessous a été rédigé avant celui de OUEST (local). L'ECHO JOLI n'arrive pas vraiment aux mêmes conclusions. AUBRIL reconnaît implicitement qu'il est responsable de la situation avec ses démolitions, et "attend la fin du PRU pour savoir exactement où on en est". Dans le genre, je sais ce que je fais, il y a mieux. Notons également que les immeubles HLM démolis sur St Désir vont donner place à quelques bicoques "privées" sous "forme associative" en 2011. Autant dire inaccessibles au commun des mortels pas encore surendetté, et sans intérêt pour de jeunes ménages aisés qui n'ont que l'embarras du choix. Au tas. Et en friche. Youpiii.

 

MAJ 05.01 : Les statistiques de l'INSEE parues dans OUEST FRANCE sont cruelles, la population de Lisieux a baissé de presque 3% (2.85% exactement) depuis 2006. Saint Désir et St Martin de la Lieue perdent également, Beuvilliers est mieux loti.

C'est pratiquement le plus fort taux de récession de l'ouest.

Pour un maire qui rêvait il n'y a pas si longtemps d'une ville de 25000 habitants (ce qui aurait encore un peu plus arrondi ses fins de mois), le camouflet est terrible.

Bien sûr, il y a la crise, mais cela n'explique pas tout.

Les ravages des démolitions à marches forcées des HLM dans le but de jeter les expulsés et néanmoins déracinés dans les bras des promoteurs privés sont maintenant indéniables et visibles. Tout dépend d'ailleurs de la date d'arrêté de l'INSEE, car de nombreux bâtiments viennent d'être démolis à Paul Doumer. Le mauvais chiffre de St Désir est évidemment dû à la disparition des HLM de la rue du Camp Franc, situés sur cette commune.

Nous serions plus proches de 5% que cela ne m'étonnerait pas.

Envolées les mères lapines qui remplissaient les classes de Paul Doumer. Et ces émigrés de l'intérieur, où sont-ils allés ? mystère !

C'est pas AUBRIL ni MERCIER DES ROCHETTES qui vont nous le dire.

En plus, ces deux démolis du ciboulot voulaient dégommer l'immeuble des impôts, en attendant de vider le Tribunal.

Maintenant une question se pose : combien y a t'il d'appartements libres dans le parc HLM et dans le parc privé ?

Les conséquences économiques sont incalculables : avec 5% d'habitants en moins, tout le monde doit s'adapter, prix des loyers et de l'immobilier, des surfaces commerciales, valeur des fonds de commerce, capacités d'investissement d'une zone de chalandise en déconfiture, recrutement de main d'oeuvre qualifiée, nombre de fonctionnaires etc...

Bravo AUBRIL. P... encore quatre ans à tirer. On sera dans quel état en 2012, moins de 20000 ?