Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Remonter Liens

 

 

LA COCARDE

 

MISE À JOUR DU 11.02.2012

 

LE BONIMENTEUR POPULASSIER

 

DANS LE COLLIMATEUR DES PANDORES***

 

 

 

COCARDE MUNICIPALE, SUITE

 

MAJ 25.02 : Le char municipal arborait toujours sa cocarde illégale mercredi. Ses supporters trouvent ça pas si grave. Si, si, car on ne sait jamais comment ça peut se terminer, des Ray Ban et des épaulettes comme Kadhafi, un sceptre comme Bocassa, ou un plastron de décorations bidon comme un caporal Soviétique.

Il y a bien un candidat du Front National qui n'a jamais été officier et qui défilait en uniforme dans les cérémonies.

Ca ne vous rappelle pas la cérémonie Bonapartiste du monument aux morts de Lisieux ?

 

 

 

 

 

 

Cliché pris le 15.02.2011 dans la cour entre la mairie et le théâtre. Pas un képi à l'horizon.

 

 

 

 C'est marqué RF (et pas RAPA) et Maire. Dans la bimbeloterie des marchands de colifichets pour mairies

on doit bien trouver "adjoint", "gardien des chiottes solaires du Carmel" etc...

 

 

 

MAJ 16.02 : On savait qu'il s'était mis à dos toutes les institutions avec ses discours de naze et ses boniments à deux balles, voir la page VOEUX 2011, ne manquaient plus que le commandant de Gendarmerie et le capitaine des Pompiers pour compléter le tableau.

Pour la maréchaussée, c'est fait ce matin (mardi 15.02, Le Pays d'Auge). L'attaque est indirecte, car le principal visé n'est pas nommé dans l'article du Pays d'Auge, mais imparable, car le rappel à la Loi cinglant fait par le commandant Arnould est précis.

Evidemment, c'est Aubril le frimeur qui est dans la ligne de mire, qui comme chacun sait est une ligne virtuelle reliant l'oeil du tireur, le cran de mire, le guidon et la cible. Pan, dans le mille, un coquard dans la cocarde.

J'ai bien aimé le "nous ne sommes pas en République Autonome du Pays d'Auge" (la RAPA), c'est une bonne idée qui va faire florès sur ce site, comme quoi un képi n'empêche pas de penser.

Prune : 15000€, ou gnouf à l'appréciation du juge s'il n'est pas en grève. Et évidemment inéligibilité à la clé.

Ah ! au fait, la cocarde a été payée par la mairie évidemment, faut rembourser mon gars.

L'ECHO JOLI va se faire une joie de transmettre les clichés de cet article à la Gendarmerie, tous les gendarmes rient dans la gendarmerie, et au proc.

Pour retrouver le char municipal, pas la peine de chercher beaucoup, il stationnait hier illégalement dans la cour du théâtre, preuve si besoin était que notre cycliste "qui trouve que le centre ville est inaccessible en voiture" se considère au dessus de la valetaille, et n'hésite pas à faire son malotru, comme MAM ou Fillon (titre bien trouvé de Marianne).

Le métier de contractuelle exige parfois de devenir aveugle, sourde, et incapable de retrouver son carnet à souche.

Puisqu'il semble que quelqu'un se préoccupe enfin de faire en sorte qu'Aubril respecte les Lois de la République Française, je rappelle que j'ai toujours une plainte pour profanation du monument aux morts dans le tuyau, mais peut-être s'est elle égarée au greffe pénal, et une demande d'ouverture d'une information judiciaire pour Wonder.

Question : que lui réserve comme avanie le capitaine des Pompiers ?

Suggestion : un exercice d'évacuation de la Tour numéro 3 de HOTVIL avec ses escaliers sans lumière, ni normale, ni de secours. Ambiance garantie.

***Sauf le respect de cette vénérable institution que j'ai fréquenté en tant réserviste, c'est pour de cocasse du titre.

 

 

 

Eté dernier, il y avait déjà la cocarde, et le stationnement est interdit à cet endroit pour la visibilité du feu rouge.