Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Liens

 

 

 

MISE À JOUR DU 17.08.2011

 

 

 

 

TOUT POUR SA GLORIOLE

 

MAJ 28.07 : Je me méfie de l'idolâtrie, on a vu ce que ça donne avec les dictateurs, le plus fortiche dans le genre ayant été sans aucun doute un certain Aldolf.

Même si Thomas Voeckler est un champion, l'exploitation indécente qui est faite de ses performances est quelque peu écœurante.

On se doutait bien que le Critérium de Lisieux était une balade commerciale entièrement bidonnée, même si ça roule vite.

En faire tout un plat (8 pages !) comme dans le PAYS D'AUGE en rubrique Sport alors que c'est un fait divers, il faut oser.

L'arrivée en tête de Voeckler et Rolland bras dessus bras dessous prouve bien que le vainqueur est désigné à l'avance par contrat.

Le problème est que cette mascarade est payée d'une manière ou d'une autre par les contribuables qui payent encore des impôts dans cette ville de malheur, et par les clients des "sponsors" (la règle n°1 de la gestion est : "c'est le client qui paye tout"), forcément les mêmes. Sur les 30000 spectateurs, les trois quart ne payent rien et sont souvent à la charge des susdits pour tout arranger. Alors forcément, ils trouvent ça bien.

Après la facture de l'arrivée du tour, dont on saura à la rentrée le montant si la majorité ne trafique pas les comptes (300000€ ?), celle du critérium se balade autour de 90/100000€ (dont 38000€ payés par les contribuables).

C'est cher payé pour ce qui est réellement une escroquerie sportive.

En plus, nous serions sur les rangs pour allonger la monnaie pour un contre la montre en 2012 !!!

On fait comment pour l'arrêter, le dingo du vélo ?

 

 

MAJ 09.07 : C'est franchement pas de bol, une bonne averse au moment de l'arrivée. Quelques plans de la Basilique et du château de St Germain de Livet à la téloche, côté retombées, malheureusement non mesurables, c'est maigre. Et le soufflé est déjà retombé.

Soyons honnêtes, ce n'était pas l'apocalypse en ville, mais beaucoup de magasins étaient fermés, et le centre était désertique. Les gens s'adaptent et prennent leurs précautions.

Le "concert" COCKTAIL FM semble s'être bien passé, mais que dire de ces "artistes" de pacotille qui chantent sur leurs CD ?

Je préfèrerais très nettement que la mairie mette la main au portefeuille pour abonder le budget de COCKTAIL et nous présenter de véritables artistes de la scène régionale.

 

MAJ 04.07 : La route sur la ligne d'arrivée, complètement foirée par les services techniques du "gros blaireau" n'a pas été refaite, car il craignait "d'en prendre plein la g...". On deviendrait raisonnable ?

 

MAJ 07.07 : D'un lecteur : Je suis étonné de ne voir aucun écho de l’escapade entre Dinan et Lisieux ,du maire, pas d’ effet médiatique (NDLR : les entrefilets ont été relégués en page sport pour éviter les quolibets au sujets des journalistes aux ordres).

S’ agissant du solo, il me semble qu’ un président de club est un meneur d’ homme, animateur d’ une cohésion entre les membres, l’ esprit sportif ne peut laisser la place à l’ égoïsme. Quand l’ ego prend le dessus, c’ est le narcissisme extrême, ç’est un comportement autocrate aux antipodes de l’esprit club.

On comprend mieux le résultat du SCOT ou des élus d’ Orbec, tout sauf Aubril. Ce rejet , dans ce comportement trouve toute sa signification.

Comme quoi, ce qui semble un évènement anecdotique est révélateur de la personnalité.

Les membres du VCL sont probablement des prolos et on ne mélange pas le peuple et le tsar.

 

MAJ 04.07 : Notre pédaleur dans la semoule de l'échec a décidé de se la jouer perso pour son étape Dinan - Lisieux.

Alors que le vélo est quand même un sport où règne une certaine camaraderie. Cet égocentrisme est quand même lourd de signification.

Etant sportif moi même, je reconnais qu'à 62 balais c'est une bonne performance, bien qu'apparemment c'était derrière une pétrolette, ce qui facilite de beaucoup les choses, surtout dans les côtes quand il n'y a pas de témoins.

Les papys du VCL, dont certains encore très verts, ont eux fait le parcours en collectif en deux jours, façon convivial. C'est tout de même plus sympa.

A l'arrivée, pas un chat, à part la famille et le gribouilleux de service convoqué pour immortaliser ce non événement.

 

 

 

 

 

Tout le monde s'y met, les vieux et le personnel.

 

 

 

 

 

LE JEUDI NOIR du 7 JUILLET :

 

LE VRAI PLAN DE BLOCAGE

 

En noir les zones bloquées, y compris les rues en cul de sac, en rouge la déviation du trafic de la RN13 avec les carrefours "chauds"

 

 

MAJ 09.06 : Le "plan de circulation" édité par la ville est un petit chef d'oeuvre de désinformation. L'ECHO JOLI a donc rectifié ce plan en hachurant les zones réellement bloquées. La fermeture du rond point de l'Espérance est une erreur funeste, conséquence de la volonté de faire de la pub à la calotte et d'arriver avec vue sur la basilique.

La rocade est fermée ce qui va entraîner un gigantesque bouchon dans la ZI Est, et rendre inaccessible tous les commerces de la Galoterie.

En ville c'est l'horreur assurée, avec le passage du trafic de transit par le centre ville, les camions passant par le boulevard Carnot.

Tonton Edouard, et toutes les grosses surfiasses vont garder un souvenir ému de cette journée sans clients et le feront savoir d'une manière ou d'une autre au cycliste.

En ville, le désastre sera parachevé par une place de la République à vider impérativement la veille (gare à la fourrière) pour le concert Cocktail.

Il est possible qu'un spectacle typique du Tour de France, genre accordéon sans Yvette Horner, ait lieu place Mitterrand.

Personnellement, je ferme le magasin, on ne verra personne, de toutes façons il vaut mieux commercialement dissuader ses clients de venir plutôt que de les voir arriver furax après deux heures de bouchons.

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

 

 

L'ARDOISE S'ALOURDIT

 

MAJ 07.06  : C'était couru d'avance, les "imprévus" vont s'accumuler.

Faut refaire le revêtement pour que les boyaux des as de la pédale ne soit pas égratignés, mais en plus, 1400m de barrières vont être louées à une société privée.

On reste discret sur le coût de la petite plaisanterie.

En attendant la suite.

 

BILLET DE

JEAN CLAUDE DESLANDES

 

LES AUBAINES

Le passage du Tour de France à Lisieux est bien sûr une aubaine pour les sportifs et les amoureux de la petite reine.

Il est aussi une aubaine pour ceux qui pensent au renom de la cité de Sainte Thérèse et aux éventuelles retombées économiques.

Actuellement, il est même une aubaine pour les employés territoriaux de la ville qui menacent de déposer un préavis de grève pour le 7 juillet (Ouest France du 01/06).

Alors que les élus compatissent mais ne s’engagent pas (pour l’instant), c’est une façon, pour ces agents, de dénoncer haut et fort la paupérisation de la population lexovienne, les bas salaires, la pression, le stress…

Nous imaginons donc une âpre confrontation comme celle des coureurs dans le Tourmalet. Nous souhaitons néanmoins beaucoup de sportivité sans dopage, à l’exception de celui des bas salaires.

A cet égard, il est certain que les politiques qui croient aux retombées pour la ville partageront équitablement le gâteau avec leurs agents.

Jean-Claude DESLANDES

 

 

 

PÉDALAGE ÉGOÏSTE

 

MAJ 13.06  : Notre Firmin devient de plus en plus mégalo, ou plutôt, il l'est depuis toujours et arrivait à le cacher tant bien que mal.

La gloriole perso prend toujours des formes déroutantes. Il a décidé de faire la veille de l'arrivée l'étape Dinan Lisieux.

Jusque là rien à dire.

Mais il semblerait qu'il la fasse seul et bien perso.

A priori, les nombreux cyclistes Lexoviens qui ont le physique pour faire cette étape ne sont pas invités.

Et l'Echo Joli tient l'info d'un supposé "pote à Nanard", un peu vexé quand même.

A moins qu'il s'agisse d'éviter trop de témoins pour les petits remontants, coups de barre, et d'avoir le désagrément de faire lanterne rouge.

On imagine d'ici l'hilarité générale sur la ligne d'arrivée, applaudit par des compagnons de route goguenards qui auront eu le temps de prendre une douche.

 

 

 

LES COMMUNAUX RENTRENT

 

DANS LA DANSE

 

MAJ 01.06  : Dans une manifestation comme l'arrivée du Tour, il y a des coûts directs identifiables, bien que super-cumulard a l'art de disperser et camoufler dans les tiroirs mis à sa disposition par les électeurs, et oui c'est de votre faute.

Ainsi le bricolage des chaussées avenue de la Basilique et rue Roger Aini, avec un gravillonnage qui est du vrai travail de cochon. Même le gang du bitume qui sévit à nouveau dans le coin aurait fait mieux.

Evidemment, le personnel municipal est sollicité. Donc c'est la grève, nous sommes dans la logique en doulce France.

J'ai bien aimé "le stress, l'ingérence des élus, la pression", transmis au "gros blaireau" et à la cheftaine à chignon, qui les a enfumé avec "les finances sont réduites comme peau de chagrin". Le superintendant des baignoires aurait-il vendu son âme au Diable ? Je me renseigne.

Bon, les 600 employés territoriaux ne sont pas non plus aussi harcelés que le rescapé de l'école de musique, on ne va tout de même pas sortir les mouchoirs.

 

 

 

 

 

 

C'EST PAS MOI C'EST LES AUTRES

 

MAJ 12.06  : Il est de plus en plus vraisemblable que celui qui a décidé les travaux ratés de l'arrivée est notre cher "Gros Blaireau".

Difficile de virer ce vieux grognard RPR, la bande des cinq serait réduite à quatre.

 

MAJ 07.06  : L'ECHO JOLI écrivait il y a huit jours, après qu'un lecteur ait signalé le désastre : "Ainsi le bricolage des chaussées avenue de la Basilique et rue Roger Aini, avec un gravillonnage qui est du vrai travail de cochon. Même le gang du bitume qui sévit à nouveau dans le coin aurait fait mieux".

N'écoutant que ses méthodes habituelles pour berner le citoyen, Firmin déclare "je ne sais pas ce qui s'est passé", "c'est pas le Tour", et de dénoncer... ses propres services techniques, dirigés d'une main de fer par le Gros Blaireau, qui "harcèle" le personnel qui a pour le coup un prétexte rêvé pour une partie de pelle en l'air.

La grève générale !

Pourtant, c'est une entreprise privée qui a fait ces travaux ratés, et il y a quelque part une jolie facture qui devrait être portée à la connaissance des élus en conseil municipal.

Les services techniques "prendront sur leur budget" pour réparer, en fait dans la poche des contribuables.

Lexovien(ne), ce type se fout de ta gueule.

 

 

 

 

JEUDI NOIR

 

MAJ 07.06  : L'ECHO JOLI a semble-t-il fait prendre conscience à beaucoup de commerçants des risques de ce JEUDI NOIR du 7 juillet.

Rappel : il n'y aurait eu que l'arrivée, passe encore, mais avec le concert Cocktail sur la place de la République qui sera vidée la veille et une animation privée place Mitterrand (idem), c'est tout le centre ville qui sera bel et bien bloqué.

Lors de la prochaine manipulation, pardon, réunion avec les commerçants à la mairie du 23 Juin (venez nombreux), le "plan de circulation" sera présenté.

Ambiance assurée.

Faut fermer pour pas être embêté, risquer un pillage et payer du personnel à rien faire, c'est tout.

 

 

 

JEUDI NOIR POUR LE COMMERCE

 

MAJ 01.06  : Ne manquerait plus qu'une rébellion des commerçants qui ont tout intérêt à fermer boutique car la totalité de la ville va être bloqué du fait que ces imbéciles ont programmé le concert popu Cocktail le même jour.

Sans compter l'aspect sécurité, avec une foule incontrôlable qui reste en ville entre 17h et 21h30 sans aucune animation.

Un Jeudi noir en perspective.

Pour éviter ce scénario désagréable, Nanard va être obligé de faire intervenir les deux présidents d'ex PROCOM, CAP lisieux, pour ratisser les poujadistes.

Sont pas sortis de l'auberge.

 

 

 

ON EST PAS LES SEULS DANS LA MOUISE

 

(LE JEUDI NOIR du 7 JUILLET)

 

MAJ 08.06 : Les commerçants Palois ne sont apparemment pas mieux lotis que ceux de Lisieux. Et leur idée de draper leur magasin en noir est excellente.

Problème : pour trouver du papier noir faut... monter à la Galoterie !

Des vitrines en noir et des magasins fermés, voilà tout ce que mérite ce maire qui va planter tout le commerce Lexovien, zone de la Galoterie comprise, pendant une journée, voire la veille au soir, car il faut mettre en place tout ce bazar.

En plus, baptiser "plan de circulation" un plan... de blocage, c'est un peu culotté.


 

 

MAJ 04.03.2011 : Ci-dessous un article du Pays d'Auge. Cela tombe très très mal pour notre bonimenteur et son arrivée à 250/400000€.

Pour la cocarde sur le vélo, voir par ici. L'histoire ne dit pas si le commandant de gendarmerie a un bon coup de pédale et peut rattraper à l'insu de son plein gré le grand admirateur de Richard Virenque pour le verbaliser. Le seul cycliste à képi avec un maillot à pois bleus dans la vallée de la Paquine, c'est lui.

 

 

 

 

 

Les roustons à Gilbert émasculés

 

 

 

MAJ 30.01 : Les célèbres "ROUSTONS A GILBERT" (l'adjoint aux travaux) qui étaient régulièrement écrabouillés par des automobilistes en général sérieusement éméchés, ont disparu. Cette perte d'attributs est tout simplement une conséquence de la venue du TOUR DE CON, sans le camé Contador, une idole du président du VCL. Il nous a affirmé que le coût se limitait à l'inscription (108000€) et qu'il n'y aurait aucun problème de voirie, la preuve que non.

Encore un gros mensonge du bonimenteur, plus ... que boni.

L'ECHO JOLI avait été comme d'hab prémonitoire en disant que ce carrefour était dangereux et devait être entièrement revu, comme celui qui est en haut de l'avenue. Pour le moment, les "Gilbertines", ces guillotines pour les deux roues, sont toujours en place, pour combien de temps ?

Les "Motards tout le temps en colère" seront satisfaits. Rassurez-vous les gars, ils sont tellement bêtes qu'ils vont tout remettre comme avant après le passage des drogués de la grande boucle, ou ils vont faire pire.

 

La suite du dossier c'est par ici

 

 

 

LE GRAND DÉMOCRATE

 

 

 

 

 

MAJ 31.12 : La "lettre ouverte" qu'a rédigé notre impayable maire, est, comme à chaque fois qu'il perd les pédales, pleine de lapsus significatifs de son comportement véritable, et de son inconscient.

Il "tente de faire taire ses opposants", ce qui veut dire qu'il en a, tout le monde n'est pas sensé croire qu'il est un gentil gars qui se veut sympatoche, mais un populassier de première bourre, qui a de plus en plus de mal à contrecarrer les critiques avec ses trucs minables d'élu roué.

La phrase choc, non filtrée par le visqueux service de com de la mairie, est significative : "Alors il faut rétablir la vérité et ne pas laisser les opposants s'exprimer". Même ce bon docteur Goebbels a dû être soufflé.

Le voilà, l'Aubril réel, le type sectaire, autoritaire, qui ne supporte pas les "opposants", à commencer par ce site, dont l'objectif avoué est effectivement de détruire l'image qu'il veut se donner, pour que la réalité soit rétablie.

On en a rien à cirer que le Tour de Con vienne à Lisieux, c'est ton petit plaisir personnel, ta gloriole à deux balles, les problèmes sont ailleurs.

Lisieux a surtout pas de bol au plus mauvais moment de dilapider le fric des contribuables pour un spectacle où tout le monde est plus ou moins dopé, pour "la plus longue étape", qui sera "jugée" avenue de la Basilique, pour la pub de la calotte, vue par 9 hélicos, tournez les hélico. Après l'arrivée, tout le monde se barrera vite fait, car le départ du lendemain, c'est au Mans, une ville qui aurait eu les moyens (10 fois plus d'habitants) de se payer une arrivée.

Tiens, avec tes 12000€ par mois, tu peux te la payer toi même ton étape qui ne nous épate pas, 108000€ TTC : 12000 = 9 MOIS de tes revenus prélevés sur la sueur de tes concitoyens.

Chiche. Tu raques tout.

Y compris les ronds-points à refaire, les faux frais, les "à côté", qu'on va découvrir au fur et à mesure. La difficulté, c'est que dans une démocratie, il est difficile de camoufler bien longtemps la réalité. Un dictature, genre Pétainiste, c'est quand même bien pratique.

On sait que tu es un petit cachottier, la preuve avec le coup de l'Ellipse, où t'as roulé tout le monde dans la farine, pour le moment.

Tous comptes faits, c'est peut-être comme Kerviel, tu seras mort avant d'avoir fini de rembourser, surtout si tu te fais éjecter aux cantonales.

C'est toujours 2000€ de moins.

 

 

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

 

SUR CE SUJET

 

 

 

LE TOUR DE CON SUITE 5

 

MAJ 03.01.2011 : Passé aujourd'hui au rond point de la Basilique. Lui, il va se prendre un bon coup de bull avant juillet. +50000€.

 

LE TOUR DE CON SUITE 4

 

MAJ 31.12 : Lors d'une des réunions de quartier bidon dont l'équipe à Firmin a le secret, à HOTVIL, c'est bien un des élus présents qui a lâché "les rumeurs qui circulent en ville" au sujet des aménagements de voirie pour le Tour de France.

Ainsi (sic) "il faudra supprimer le ralentisseur de Saint Martin de la Lieue" (pas sûr que les habitants et le maire soient d'accord) et "le rond-point d'Intermarché n'est pas conforme" (route de Livarot).

Là c'est plus 100000€, mais le triple minimum.

Avant de vouloir museler ses "opposants", Firmin devrait commencer par passer au Karcher sa fine équipe de cyclistes déjantés.

 

 

LE TOUR DE CON SUITE 2

 

MAJ 29.12 : Quand notre Firmin des Marquises s'énerve, c'est que ça va pas comme il veut. D'où un communiqué dans le Pays d'Auge du 28 décembre.

Car outre le ticket d'entrée, c'est comme dans les expositions, tu es obligé de payer un tas de prestations complémentaires à des aigrefins qui t'attendent au virage : vitrines, électricité, ménage, plume au derche de la pétasse à l'entrée.

Et ça, tu le découvres au fur et à mesure, tu penses bien que tout le monde est de mèche pour plumer le couillon qui a signé le premier contrat.

Les "bruits" qui circulent en ville au sujet des aménagements de sécurité sont fondés : 

-- le rond point Jean Paul II (en bas de l'avenue de la basilique) avec sa forêt de "Gilbertines"*** et les fameux "roustons à Gigi", les boules attachées à des chaînes qui entourent la pelouse, ne passera jamais la commission de sécurité, même avec un mur de paille.

-- le rond point de la Basilique, entre nous un bricolage, idem.

-- la voie de dégagement pour les véhicules avant l'arrivée, c'est pas gagné non plus (il faut que ce soit très fluide).

Il n'y a pas que ça, un rond point tout neuf à St Martin de la Lieue serait à refaire.

***Gilbertines : poteaux peint en vert, très peu visibles, des guillotines pour les deux roues, dont Gilbert, Gigi pour les intimes, la bande de à lui tout seul, a constellé la ville et les ronds points. Ces installations sont dénoncées à juste titre par les motards en colère (c'est permanent chez les gros cubes, la colère).

 

 

 

MAJ 03.01.2011 : Lulu, Coco et le Tour de France.
La scène se passe dans un bar de l'avenue de la basilique. Lulu et Coco parlent à leur manière du Tour de France.
Lulu : Alors, les coureurs du Tour de France passeront là le 7 juillet ?
Coco : Oui et la montée vers la basilique sera rude.
Lulu : Comme l'ascension au ciel, ma sœur.
Coco : Il paraît que le rond point des boules sera modifié pour ne pas gêner l'élan et la ferveur des cyclistes ?
Lulu : Tais-toi malheureuse ! Si l'on t'entendait ! Ce ne sont que des ragots. D'ailleurs, Monsieur le Maire enrage. Il a même dit qu'il ne faut pas laisser les opposants au Tour s'exprimer.
Coco : C'est pas possible ! Au fait (Coco se met à chuchoter), j'ai entendu dire que les coureurs arriveraient juste devant le parvis de la basilique.
Lulu : Autre cancan. Et tu crois que ce serait pratique ?
Coco : Oui, parce qu'ils seraient tous à côté des confessionnaux.
Lulu : Maintenant, je comprends. On y ferait le "contrôle anti-dopage" spécial de la cité de Sainte Thérèse.
Coco : Voilà et ce sport deviendrait, ô miracle, enfin pur !
Jean-Claude DESLANDES

 

 

LE TOUR DE CON SUITE 3

 

MAJ 30.12 : Les Lexoviens qui suivent le Tour de France savent bien que les normes de sécurité, l'implantations de poteaux, des scènes à l'arrivée, nécessitent un tas de modifications de voirie, déplacements de mobilier urbain, aménagement divers.

Et ça c'est du supplément luxueusement illustré.

Chacun sait également que la chaussée est souvent refaite (normal pour la sécurité des coureurs). Vu l'état des rues même pas encore réparées de l'hiver dernier, qui en ont pris un bon coup encore cette fois-ci, l'ardoise c'est plus par paquet de 100000€.

Faisons confiance à notre artiste en matière de tiroirs caisse, pour loger ces dépenses inconsidérées dans des comptes divers et variés : ville, CCPLPA et autres communautés de communes "amies", communes rurales***, conseil général, et associations à sa botte, dont évidemment son bébé le VCL.

***Tu me files du blé pour mon Tour de Con, je t'arrangerais tes petits problèmes de PLU pour les terrains à bâtir de tes copains, un reste de bitume pour ton chemin etc...

 

 

LE TOUR DE CON SUITE 1

 

MAJ 29.12 : L’instances internationale du cyclisme (UCI)  a classé pour  2011 dix huit  équipes en 1ère division, dont une seule française ( ag2r la mondiale).

Ces 18 équipes sont qualifiées d’ office pour tous les grands évènements dont le Tour de France qui fera cette année étape à lisieux. 23 équipes ont été classées en 2ème division dont 5 françaises et pas des moindre, Française des Jeux, Cofidis, Europcar ex Bouygues, Bretagne Schuller et Saur-sojasun. 

Pour participer aux grands évènements dont le Tour de France, ces équipes devront bénéficier de wild-card ( carte d’ invitation).

Il y aura quatre cartes d’ invitation pour 23 équipes. La concurrence sera rude. 

Donc, aujourd’hui, une seule équipe française (ag2r) est assurée de disputer l'épreuve, les autres ce sera sur invitation si les résultats obtenus en première partie de saison ( février à mai ) sont bons. réponse début juin.

C’ est à dire, faire beaucoup d’ efforts pour obtenir une carte d’ invitation et arriver « lessivé » au départ du tour de France et faire de la figuration.

Le risque pour le critérium d’ après tour, c’ est d’ avoir pour la première fois un plateau de cyclistes qui n’ auront pas participé au Tour de France. Ce qui sera peut être pas plus mal pour le budget. A l’ arrivée de l étape de Lisieux, il faudra « causer » anglais, espagnol, italien, allemand, néerlandais, russe et français.

Eh oui, La mondialisation est partout.

(correspondant anonyme mais bien renseigné).

 

 

 

 

 

MAJ 08.10 : Ca ronchonne chez les Lexoviens, écoutons Philippe : Je ne suis pas contre les animations, mais là on dépasse l'entendement. Dans une ville où 50 % de la population ne paie pas d'impôts locaux, où le montant des subventions associatives baisse régulièrement, où la réfection des rues et des trottoirs n'est plus réalisée (NDLR sauf la rue Marie Curie). Comment peut-on en une après-midi claquer 100 000EUR !

Le centre-ville sera fermé, l'accès aux commerces et du centre-ville impossible, stationnement interdit, ville paralysée.

À qui profite cette arrivée ? Aux quelques hôteliers seulement. Les chômeurs, les licenciés de Plysorol seront-ils heureux d'assister au plus grand plaisir de notre maire qui perd les pédales ?

Même les grandes villes refusent de plus en plus à cette grande farce médiatique de 100 000EUR qui alimente les laboratoires pharmaceutiques espérant trouver le meilleur dopant qui ne se détecte pas. Arrêtons ce gaspillage ! J'espère que les Lexoviens vont se mobiliser afin d'arrêter cette gabegie !!

 

AUBRIL : COMMENT RUINER

LISIEUX AVEC DES TRICHEURS

 

MAJ 03.10 : Le cyclisme n'en finit pas avec le démon du dopage, et notre cycliste local, plutôt atteint du démon de midi et demi, a l'air fin avec sa gloriole à quatre sous pour son étape électoraliste. Ca triche toujours, remarquez qui se ressemble s'assemble. Se vanter d'organiser l'arrivée d'une étape du Tour de Con va devenir contre productif, surtout au vu du montant de l'ardoise pour notre ville ruinée, qui bat tous les records du taux de taxe d'habitation (plus cher qu'à Honfleur par exemple, une ville en pleine effervescence économique). Au bas mot 100000€, plus les biftons prélevés subrepticement dans les nombreux tiroirs caisses dans lesquelles il pioche à sa guise sans que les conseillers de la CCLPA par exemple s'y opposent (cf le coup de l'étude de la gare SNCF).

Un grand merci à Contador.