Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Remonter Liens

 

 

LES ORANGERS

 

MISE À JOUR DU 02.09.2009

 

 

BRÈVES DE COMPTOIR

SUR CE SUJET

 

Pour les brèves de la semaine, c'est par ici

 

Pour les brèves du mois, c'est par ici

 

Pour les vieilles brèves, c'est par ici

 

 

 

LA VRAIE RAISON

 

MAJ 09.06 : Madame la marquise Marie-Antoinette du Chignon des Orangers de la Cour de la Mairie passe aux aveux.

 

MAJ 06.06 : Toujours pas revu les orangers à 5000€ pièce, qui ont du coûter la peau des fesses à chauffer dans les serres municipales durant cet hiver rigoureux.

Chauffage au combustible fossile avec gaz à effet de serre, après notre adjoint "au développement durable, aux travaux, à l'environnement et l'écocitoyenneté et aux transports" c'est son titre officiel, alias "Grand Maître de l'Ordre des Panneaux Solaire" (des chiottes du Carmel) a bonne mine quand il ramène sa fraise en matière d'économies d'énergie.

 

 

 

 

 

 

 5000€ PIECE !

 

 

 

 

QUI A VOLÉ L'ORANGE ? (27.06)

 

ALORS CES ORANGERS, CA VIENT ? (24.05) : Alors qu'un des thuyas torturés au sécateur qui "orne" la cour de la mairie est en train de crever, nous piaffons d'impatience en attendant les fameux orangers (dont l'achat a en fait été programmé dans une décision modificative).

Pour le pauvre arbre en train de se dessécher, on soupçonne un sabotage à l'acide. En fait, un témoin affirme qu'un cycliste, admirateur de Richard Virenque, l'a confondu avec une vespasienne un soir de bureau du maire, à l'insu de son plein gré...

On imagine déjà le sort des orangers qui vont porter les fruits de la vindicte populaire : casseroles, vieilles boîtes de conserves, godasses, préservatifs usagés, seringues, lettres de licenciement, bombes de tagueurs vides, reliefs de la merde à Mac Do, mais surtout le mépris de Mme la Marquise Du Chignon des Orangers....

 

 

 Marie Antoinette du Chignon des Orangers se lamentant des misères que lui fait l'ECHO JOLI.

 

 

 

SUITE 08.04

La camarade Marie Antoinette du Chignon des Orangers, se déclare "agacée" par l'histoire des orangers. Si tu voulais du végétal dans la cour de la mairie, tu retires les pavés et tu plantes des arbres, des vrais, pas des machins fragiles qu'il faut faire survivre à coups de pesticides et de serres chauffées au pétrole.

Au fait la pépiniériste Angevine qui a décroché le jackpot avec cette dépense indécente ne serait pas grande, blonde aux yeux bleus ?

 

SUITE 11.02

Pour le coup des orangers, la facture serait plus proche de 35000€ que de 30000€. Il faudra bien une serre, chauffée au pétrole ou au gaz, pour ces arbustes très bling-bling arrogance et tout. Comment vont-ils faire pour que ça ne se voit pas trop ?

 

C'EST PARTI (16.01)

 

 

Si cette histoire est vraie, on a pas fini de rigoler. Nanard aurait acheté des... orangers, pour faire joli dans la cour de la mairie. La facture est gratinée, 30000€. Cet arbre dans nos contrées septentrionales a toujours fait fantasmer, surtout nos rois, qui ont fait construire à la sueur du front du peuple, un bâtiment spécialisé à Versailles.

C'est bien évidemment notre première adjointe, de petite noblesse transalpine, qui est à l'origine de cet acte d'une rare arrogance,  indécent dans une ville qui ne saurait tarder à être ravagée par un peu plus de misère, la vraie, celle où tu n'es pas sûr d'aller te coucher le ventre plein. On savait que notre porteuse de chignon préférée prisait les entrées majestueuses, la pompe dans ses pompes de luxe, comme à l'inauguration du grand salon de la mairie, où on a pas lésiné sur la qualité du tissu des rideaux.

Mais de là à se prendre pour la Pompadour, la Montespan, voire Marie Antoinette, il y a un pas, qui vient d'être franchi.

A y réfléchir, Marie Antoinette du Chignon des Orangers est un surnom qui convient très bien.

Je t'ai déjà dis Bernard, ce peuple est régicide, faut pas l'énerver.

Que vont-ils en faire l'hiver ? Ah ! c'était pour ça la salle multi-activités ?

A suivre, ce sujet m'inspire !

 

Ballade irlandaise

by Bourvil

Un oranger sur le sol irlandais
On ne le verra jamais.
Un jour de neige embaumé de lilas
Jamais on ne le verra.
Qu'est-ce que ça peut faire ?
Qu'est-ce que ça peut faire ?
Tu dors auprès de moi
Près de la rivière
Où notre chaumière
Bat comme un coeur plein de joie.

Un oranger sur le sol irlandais
On ne le verra jamais.
Mais dans mes bras, quelqu'un d'autre que toi
Jamais on ne le verra.
Qu'est-ce que ça peut faire ?
Qu'est-ce que ça peut faire ?
Tu dors auprès de moi.
L'eau de la rivière
Fleure la bruyère
Et ton sommeil est à moi.

Un oranger sur le sol irlandais
On ne le verra jamais.
Un jour de neige embaumé de lilas
Jamais on ne le verra.
Qu'est-ce que ça peut faire ?
Qu'est-ce que ça peut faire ?
Toi, mon enfant, tu es là !