Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Facebook Liens

 

 

LES PHYNANCES

 

 

 

L'EMPRUNT TOXIQUE : ARDOISE 1M€

 

 

 

MAJ 04.02 : Ceux qui assistent aux conseils savent bien que de toutes façons tous les conseillers de la majorité serrent les fesses, s'écrasent mollement, ne posent pas de questions idiotes, et votent là où on leur dit de faire. C'était flagrant mardi dernier, tout le monde était la tête dans le guidon du roitelet.

La délibération 15 du conseil du 15 décembre 2015 n'a pas échappé à la règle.

Il s'agissait de la conversion d'un emprunt "semi-toxique" DEXIA (dit "structuré), en partie à taux variable, indexé sur le Franc Suisse, souscrit sous les signatures du Roitelet et de notre grand argentier à la barbe fleurie, Jean Paul SOULBIEU. Conversion en emprunt à taux fixe. Le pire est qu'il re-finançait trois emprunts à taux fixes de 2001.

La littérature de Wikipedia sur DEXIA est édifiante : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dexia .

Evidemment, il y a un petit dédit à payer, une "indemnité compensatrice" pour toutes ces misères et le manque à gagner des flibustiers avec cravate.

Des provisions avaient été passées (par paquets de 200000€), et la ville a tenté d'en sortir en assignant la banque en 2013, sous prétexte qu'en tant qu'imbéciles heureux ignares et incompétents en matière financière, c'est pas moi c'est les autres, ils ignoraient totalement qu'ils allaient se faire empapahouter profond par des spécialistes pervers de la finance. Pour la France, ça se chiffre en milliards. Jamais je n'aurais signé un truc pareil, ce n'est pas la prudence d'un ancien banquier, mais tout simplement du bon sens populaire.

C'était plutôt mal barré, car l'avocat de la banque aurait fait remarquer que notre adjoint aux finances était en activité à l'époque et cadre au CREDIT AGRICOLE. Dans le genre innocent aux mains pleines on fait mieux.

Bref, Jean Paul SOULBIEU est entièrement responsable de l'ardoise, comme notre roitelet Bernard AUBRIL qui a signé le prêt en tant que maire, responsable de tout. Sur le site de la DEXIA, la note salée est de 744000€. Sur celui du Front tout rouge de gauche, Lisieux figure en bonne place du palmarès, loin derrière le champion Rodolphe THOMAS, dont l'ardoise est de 4.1M€. Et c'est cette brêle qui préside la SHEMA, bravo. La liste des "baisés" comptez vous est assez croustillante.

Fin 2013, l'Etat (donc les contribuables) tente de sauver les meubles grâce à un fonds de soutien, qui s'est finalement fendu d'un mesquin montant de 119000€.

Le montant du prêt était de 3.6M€, au 1/08/2016 2.6M€, à peine 1M€ de capital remboursé en 10 ans sur un prêt de 26 ans, bravo. Taux variable "structuré" entre 2009 et 2026, plein pot et plein les fouilles, avec n'en doutez pas une bonne giclée jusqu'au 01.08.2016, mais taux de base 3.98%.

Le successeur de DEXIA, la CAFFIL dans un élan de générosité à arracher des sanglots à un jihadiste, "accepte" de refinancer avec un prêt à taux fixe de 1.25%.

L'indemnité compensatrice (à laquelle s'ajouterait une "indemnité sur cotation de marché" ?) est à l'avenant : 1.04 M€. Une paille.

Mes bien chers frères, mes bien chères soeurs, je vous le dis : un type qui se présente comme sérieux et compétent et qui connaissait pertinemment la dangerosité d'un tel prêt du fait de son métier, et qui a fait signer à un ignorant (le maire), un tel contrat qui a coûté 1M€ à la ville (sans compter les intérêts d'usurier entre 2009 et 2016, les indemnités pour les trois prêts de 2001, les frais d'avocat...), non seulement perd toute crédibilité, mais en plus devrait être prié de donner sa démission, façon Taubira.

Le "bon à rin" Firmin, qui se présente comme un bon père de famille, est en fait un petit père de la populasse indigne.

On ne va tout de même pas être obligés de ressortir les fourches et repeindre l'arche de l'entrée de la cathédrale en bleu blanc rouge, comme du temps où elle était devenue Temple de la Raison (les traces subsistent, classée par l'ABF, le grand copain du moustachu Gégé)

Aux urnes citoyens, formez vos bataillons, marchons, marchons, que le sang impur des loosers abreuve nos sillons.