Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Liens

 

LE MODEM DE LISIEUX

 

 

MISE À JOUR DU 21.10.2012

 

 

LA DÉFAITE DE CLAUDE LETEURTRE

 

 

MAJ  24.06 : Comme il semble difficile de passer des communiqués aux journaux papier qui ont une fâcheuse tendance à passer ceux de Rodolphe Thomas, qui agit sans droit ni titre, puisque le président départemental est un certain Philippe Lallier.

Lequel a mis en place une section MODEM en bonne et due forme (cf les articles des journaux ci-dessous).

Lors d'une AG, plusieurs sections locales ont regretté qu'il n'y ait pas eu de candidats MODEM dans les six circonscriptions, c'est important à la fois pour la présence sur le terrain et pour le financement du parti, fait en particulier par le nombre d'électeurs au premier tour.

Nous en avons eu l'explication la veille du premier tour : des accords occultes ont été manifestement passés entre l'UMP et le camarade Thomas, qui n'avait pas de candidat UMP en face de lui (au contraire de Philippe Lallier, qui n'a fait que 10% et a vu Philippe Duron, PS, élu, avec en plus un procès, comme quoi il n'y a pas qu'Angelini qui fait des frasques).

Il s'agissait secrètement de ne pas gêner Claude Leteurtre, qui a trahi Bayrou en 2007.

Le problème est que les sections MODEM n'étaient pas au courant de ce coup fumeux.

On connaît la suite, tout le monde est vaincu, Rodolphe Thomas se ramasse une toise cinglante, sa réélection à la mairie d'Hérouville devient très scabreuse, car pour trouver un accord avec le PS après cette histoire, bonjour. Retour à sa vocation première : garagiste.

Ainsi, en deux phrases assassines, j'ai torpillé Claude Leteurtre, et permis l'élection de Clotilde Valter, que cet apport non réclamé gêne un peu. Mais le cas n'est pas isolé, la candidate EELV de la 5ième a remercié chaleureusement à la téloche le MODEM et les analystes nationaux s'accordent pour dire que l'Ouest a basculé à gauche grâce aux électeurs du MODEM.

J'ai fait ainsi d'une pierre plusieurs coups : Leteurtre exit, son envahissant suppléant, l'étalon de Livarot itou, ce qui fait deux défaites de plus à mettre à l'actif de Dédé la Défaite, qui viennent s'ajouter à une superbe collection. Il bouge encore, mais je crois que cette fois, bon débarras.

Nanard s'est pris une baffe terrible, c'est même pas la peine qu'il se représente, puisque la ville est massivement à gauche maintenant, à 57%, du jamais vu.

Falaise pareil, ça craint.

Si ces crétins de la droite la plus bête du monde continuent sur leur lancée, toutes les villes du Calvados seront à gauche aux municipales. Même la Marquise Ameline s'est fait des frayeurs, avec un petit 53%. D'ici que Deauville, 21ième arrondissement, ait un maire gauche comme Paris, il n'y a pas des kilomètres.

Autre victime... le PS. Ce parti de naïfs humanistes s'est en effet tiré une balle dans le pied par le biais de la limitation du nombre de mandats, c'est vertueux, mais ça pause des problèmes sur le terrain. Exit Clotilde au conseil, plus moyen de mener une liste. Faut donc trouver un leader. On parle d'André Lucas, ou d'un parachuté, ce qui, dans nos contrées, n'est pas vraiment apprécié. Contre exemple, Yvette !

Le jeu reste donc très ouvert pour les municipales.

Petit rappel : Philippe Lallier nous a assigné comme objectif de faire une liste MODEM autonome, l'individu "isolé" s'en occupe activement et c'est bien parti.

Na...

 

LEHÉRICY A FLINGUÉ LETEURTRE

 

 

MAJ  24.06 : C'est clair, non seulement, Riton n'a pas levé le petit doigt alors qu'il est tout de même officiellement délégué de circonscription UMP, mais en plus la machine à faire perdre LETEURTRE a fonctionné à plein régime dans son canton Lisieux III, ou Sainte Vava fait un mémère 54% et sur Lisieux 57%.

Nanard aussi y est allé de son petit coup de poignard dans le dos, en déclarant non seulement dans la presse, mais aussi en réunion publique devant Leteurtre, que le candidat était "trop vieux". Il faut dire que Leteurtre se trouvait lui-même le "seul candidat crédible", sous-entendu, Nanard est un nul. 

Notre Firmin aura 68 ans dans  cinq ans, mais lui, il va se trouver jeune, et sans doute crédible !

 

 

 

MAJ  15.06 : Dans sa profession de foi du deuxième tour, le sortant déplore que "de nombreuses voix ne se sont pas exprimées", à droite et au centre. C'est exact, vu les résultats des bureaux du centre de Lisieux.

C'est particulièrement vrai dans le canton LISIEUX III conquis l'an dernier par notre cher Riton.

En effet, la gauche est très faiblement majoritaire, et Leteurtre y fait son plus mauvais score après Bretteville sur Laize, qui est un repaire d'électeurs à couteau entre les dents.

Comment est-ce possible ?

Noooonnnn, il a pas fait ça tout de même !!!

Et si, les forces occultes, les voies impénétrables, le téléphone Arabe ou à moustaches...

 

 

 

RODOLPHE THOMAS TOMBE LE MASQUE

 

MAJ  15.06, 17h15 : Ce n'est pas l'habitude de ce journal, mais la campagne pour le deuxième tour se termine ce soir à minuit et les journaux professionnels (et néanmoins concurrents), n'ont pas de site internet ou ne sont pas assez réactifs (pour OUEST FRANCE, qui a un site performant).

Ce sera donc un scoop de l'ECHO JOLI un peu forcé.

Statutairement, la section MODEM de Lisieux existe. Les adhérents m'ont désigné comme leur représentant dans les règles, la fédération de Caen en a pris acte et n'a jamais contesté.

Le président, Philippe Lallier, lors d'une conférence de presse tenue chez O'gust à Lisieux, nous a assigné comme objectif de reconstituer une section locale, c'est fait, et d'être en capacité de faire une liste MODEM autonome, ou de trouver des accords avec d'autres partis républicains pour constituer une liste, contre, forcément, celle de la gauche (quoique) et celle du clan UMP actuel. Il nous a été donné comme instruction d'être très circonspects, mais accueillant, vis à vis de personnes inconnues ou de militants ayant quitté le MODEM au moment des législatives de 2007. Ces prescriptions ont été suivies à la lettre.

Lors d'une AG à Caen, après les présidentielles, pour lesquelles nous avons fait une campagne active pour François Bayrou, il est apparu que les adhérents du MODEM dans le Calvados ont voté en leur âme et conscience, soit pour François Hollande, soit pour Nicolas Sarkozy, soit blanc au deuxième tour.

Claude Leteurtre, encarté au UDF à l'époque, a trahi François Bayrou, en emmenant avec lui une poignée d'adhérents, lors des législatives de 2007, pour être élu du parti croupion, fourgon inféodé à l'UMP, le Nouveau Centre.

Claude Leteurtre est donc un adversaire désigné par lui même du MODEM Calvados et des sections de la circonscription Lisieux Falaise.

Lors des régionales, Rodolphe Thomas, tête de liste MODEM, n'a rien trouvé de mieux que de faire appel à Patrick Beaujean, conseiller général d'Orbec, sur sa liste, ce qui a fait exploser la section MODEM de Lisieux de l'époque. Le résultat de cette manoeuvre idiote a été calamiteux. Après l'échec de cette liste, Patrick Beaujean est retourné dans son anonymat.

J'ai essayé de convaincre à plusieurs reprises le MODEM Calvados de présenter des candidats dans les six circonscriptions, sans résultat, on comprend pourquoi maintenant, après le communiqué de Rodolphe Thomas. Il ne fallait pas gêner les petits copains.

Il faut dire que les 10% du score de François Bayrou additionnés aux électeurs qui me font confiance à titre personnel (8%) auraient pu faire mordre la poussière dès le premier tour au traître Leteurtre, vu le score du FN.

A l'unanimité, la section MODEM de Lisieux est d'accord avec le communiqué qui a été expédié à la presse, appelant les électeurs du centre (droit ou gauche) à faire battre Claude Leteurtre. Et cela pas du tout parce que nous serions soudainement devenus socialistes.

Il semble que les subtilités de la politique locale échappent au MODEM Calvados, on leur expliquera.

Suite au communiqué paru dans la presse papier, Rodolphe Thomas tombe le masque. Il n'est pas le "patron" du MODEM, c'est Philippe Lallier.

Ce monsieur a manifestement des accords occultes avec la droite UMP et son parti vassal le Nouveau Centre. Il y a un mot pour cela : félon.

Il nous dit avoir soutenu Claude Leteurtre au premier tour, c'est faux, ou alors quelque chose m'a échappé.

Il nous dit le soutenir au deuxième tour, il n'y a rien dans la profession de foi qui ne comporte que les logos du Nouveau Centre et de l'UMP.

Quant à  mon éventuelle exclusion, il y a des statuts au MODEM, mais des gens occupés à autre chose en ce moment.

Règlements de comptes dans le mois qui vient.

Il n'est pas certain que les accointances secrètes à travers les réseaux UMP du conseil général par exemple, de Rodolphe Thomas, soient appréciées par le MODEM national en général et François Bayrou en particulier.

Que monsieur Thomas rejoigne les rangs de l'UMP ou ce qu'il en reste, les choses seront plus claires.

Mais évidemment, c'est un coup à perdre sa mairie dans une ville qui vote à gauche, car les choses seront claires pour les électeurs d'Hérouville.

Reste à savoir ce que les électeurs vont faire de lui, rendez-vous dimanche soir.

Mais enfin, comment cet homme qui prétend adhérer aux idéaux du MODEM peut-il appeler à voter pour un candidat UMP-NC, alors que l'UMP cherche à détruire la carrière politique du président du MODEM dans la circonscription de François Bayrou ?

A ANGELINI