Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Liens

 

DOSSIER "PHYNANCE"***

 

*** Par référence à UBU ROI d'Alfred Jarry. Il y a des analogies...

 

 

MISE À JOUR DU 15.03.2014

 

 

Cette page regroupe les informations sur les imbrications financières entre

 

 Eric LEHÉRICY et son mentor Gérad BUTEL

 

Sources (publiques) : Greftel et www.societe.com 

 

LE PRÉSIDENT DU MODEM

 

BOTTE EN TOUCHE

 

 

MAJ 25.03  : Notre cher président du MODEM Calvados, Philippe LAILLER, a été très choking par le tract vengeur sous bannière de ce journal, en précisant que je m'exprimais aussi sous la casquette MODEM. Ca donne ça dans OUEST FRANCE :

 

 

C'est très maladroit, car passer un communiqué implique un droit de réponse dans la presse du même volume. On se demande si ce n'est pas ce que cherchait le rédac' chef de la rédaction unique de Lisieux (OUEST FRANCE - PAYS D'AUGE et L'EVEIL pour les non initiés).

Philippe LAILLER a également téléphoné à Julien LAGARDE du PAYS D'AUGE, qui m'a interviewé, c'est la règle de la déontologie à la cuisse légère de la presse papier. Il n'est pas vraiment au courant de la sinistre réalité, mais peut être s'agit-il d'une intervention de LEHERICY, dont le radeau est en train de couler, après de ce cher Rodolphe THOMAS, maire réélu de HEROUVILLE, son collègue du Conseil Général, deuxième ville du Calvados, avec un score de confortable.

Voici donc le communiqué :

"Mr Philippe LAILLER envisage de "demander mon exclusion" du Modem. Il y a des procédures statutaires qu'il conviendra de respecter, le président du MODEM Calvados n'étant pas forcément au courant de tout, chaque section ayant un pouvoir de décision statutaire.
Il n'aurait pas apprécié les propos de mon tract sous en-tête ECHO JOLI, mon journal (ou blog) sur internet. Distribué à environ 4000 exemplaires, les affirmations vérifiées de ce tract n'ont pas été démenties par LEHERICY et sont exactes. En infraction avec les statuts des personnels des chambres de commerce, LEHERICY est directeur général et gérant de cinq sociétés, employé ou associé avec Gérard BUTEL, le plus gros propriétaire d'appartements et de pas de porte commerciaux de Lisieux. Il a caché et menti cette réalité à son équipe. Christian FOUGERAY, président de la CCI, et Claude FOURNIS président du GIL, administrateur de la CCI, ne pouvaient ignorer ces irrégularités. Ce sont eux, entre autres, qui ont fait en sorte que LEHERICY pousse le MODEM à sortir de sa liste, puisque ces agissements sont contraires aux valeurs Républicaines du MODEM.
Je remarque que notre président Philippe LAILLER, qui, lui, a réussi une fusion UMP-MODEM-UDI à Caen face au cumulard Philippe DURON, ne choisit pas entre le Charybde AUBRIL et le Scylla LEHERICY.
L'élection est quasiment acquise pour AUBRIL, de la faute de LEHERICY, qui n'a pas voulu entendre les conseils de François FILLON (et les miens), indiquant qu'il s'agissait d'une élection à connotation politique. Bingo.
Maintenant, le seul choix des électeurs centristes est de déterminer celui qui sera majoritaire dans l'opposition, Laurent SODINI ou un LEHERICY mort professionnellement et politiquement.
Etant entendu que le FN aura un ou deux conseillers.
Pour le reste, les choses seront réglées après le vote des Lexoviens.

A ANGELINI
MODEM Lisieux"

LE TRACT EN Pdf C'est par ici

 

 

 

 

 

 

PROCHAINEMENT DANS

 

LES SALLES OBSCURES !

 

 

MAJ 20.03  : Précision, Christian FOUGERAY, l'ex-président de la CCI est ferrailleur de son état. Il n'y a pas de sot métier, je vends bien des trains électriques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LEHÉRICY ET FOUGERAY

 

HORS LA LOI ?

 

MAJ 17.03, 22h  : Dans mes articles récents je posais la question de savoir si la direction de la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) était compatible avec celles de directeur général d'autres sociétés, comme le MERCURE (profession "tôlier"), GH INVEST (profession "phynancier"), de gérant de SARL ou de SCI.

Voyons les statuts, ces personnels ne sont pas des fonctionnaires mais des agents chargés d'un service public :

 

 

 

NON ! UN DIRECTEUR DE CCI NE PEUT

 

PAS ÊTRE DG D'UNE BOÎTE PRIVÉE

 

Il peut faire la manche dans un bistrot avec sa guitare pour se payer une mousse, écrire dans l'Echo Joli, enseigner, faire du conseil A TITRE EXCEPTIONNEL et avec autorisation écrite du président (ce détail mouille FOUGERAY jusqu'au cou). De toute évidence, être directeur général d'un hôtel, c'est niet, et encore moins grenouiller en ville à acheter des pas de porte avec un co-gérant sulfureux.

C'est affolant ! Ainsi, Christian FOUGERAY et toute la clique des administrateurs de la CCI, ses copains et ceux de BUTEL, ont laissé se créer et perdurer une situation complètement illégale. Tous les protagonistes risquent leur tête sur ce coup, à condition évidemment que le procureur s'occupe de leur matricule.

C'était quand même un peu étonnant de voir qu'avec les liens étroits qui unissent BUTEL et LEHÉRICY, cul et chemise, personne ne se soit aperçu de la supercherie, plus c'est gros plus ça passe.

Cela pose la question de savoir si l'origine de la fortune apparente de BUTEL et dans une moindre mesure de LEHÉRICY ne soient pas directement liée à la fonction de Directeur Général de la CCI de LEHÉRICY, qui lui permettent et lui permettaient d'être au courant de tous les bons coups à faire dans le domaine de l'immobilier, et d'ainsi permettre à "SHRECK" de s'approprier une bonne partie des pas de portes en ville (dernièrement la Joie de Connaître), la rue Pont Mortain pouvant être rebaptisée rue BUTEL.

Vingt Dieux, à six jours des municipales, un tel scoop en forme de pot aux roses, c'est pas tous les jours.

 

 

 

LEHÉRICY - BUTEL

 

RÉVÉLATIONS

 

 POUR LES ÉPISODES PRÉCÉDENTS VOIR PAGE PHYNANCE

 

 

 

MAJ 17.03  : Comme je l'ai déjà dit, je suis un ancien banquier et ai traîné mes guêtres dans le saint des saints, le service banque. Eplucher le palmarès des clients (et des tirés) c'était mon job. LEHÉRICY le savait très bien, je lui ai remis un CV où mes exploits passés étaient décrits. En plus, le renseignement, c'est mon violon d'Ingres, c'est un truc qu'on apprend dans la Grande Muette. Le labyrinthe du réseau des Petites Souris de l'ECHO JOLI, bien cloisonné, est efficace.

Dans le temps, le Greffe, c'était à la main, maintenant tout est accessible par internet.

Un petit historique pour commencer : le camarade BUTEL était un employé de la famille LEHÉRICY, qui, à la faveur d'un coup de chance, est devenu son associé. Rien à dire, sauf que quand on devient le plus gros propriétaire d'appartements et de pas de porte d'une ville, l'influence sur la vie commerciale et économique est certaine. Comme il le dit lui même, Gérard BUTEL "aime bien être riche".

Un samedi matin, en présence de la quasi-totalité de son équipe, LEHÉRICY nous a servi une version à l'eau de rose, avec "une SCI commune issue d'un héritage".

 

Un mensonge aussi effronté que celui de Cahuzac ou plus récemment de Taubira.

 

En effet :

-- LEHERICY est directeur général de l'hôtel Mercure (SA GARDENS HÔTEL), avec table ouverte. C'est un emploi tout ce qu'il y a de plus cool, dans le sens où cela ne doit pas vraiment être épuisant. L'actionnaire principal est BUTEL, mais il y en d'autres, des copains sans doute ? 

-- LEHERICY et BUTEL sont co-gérants de la SARL LA CONQUERANTE, finances et holding (voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Holding ). Comme l'indique wikipedia, elle permet de contrôler de multiples sociétés et SCI. Dettes 1M€ et un compte de régularisation de passif (?) de 1,4M€.

-- LEHERICY est directeur général de GH INVEST, société créée il y a trois ans, toujours une holding, dettes 2.7m€, on doit retrouver là dedans pas mal de SCI et pas de porte comme pour La Conquérante.

-- LEHERICY a créé la SARL KIDDO, spécialisée dans le courtage de valeurs mobilières et de marchandises. C'est assez vague. Dette 0.4M€.

-- LEHERICY est gérant non associé de la SCI AIRBATI INVEST, pourtant domiciliée chez lui.

-- LEHERICY est gérant non associé de la SCI DES TROIS CHEMINS, créée en 2009,

 

Pour ce qui concerne la compatibilité avec le mandat de maire, c'est du ressort des électeurs dans un premier temps.

Après, il n'y a que les juges pour arrêter les frais.

 

Pour son "frère de sang financier" BUTEL :

-- CIDE 14 CENTRE D'INITIATIVE ET DE DEVELOPPEMENT DES ents DE L'AGGLOMERATION DE LISIEUX. C'est un "atelier relais" pour soit disant aider au démarrage des entreprises. A mon avis c'est pas la joie, vu les loyers des baux précaires, des tueurs de jeunes entreprises,

-- GH INVEST (voir ci-dessus),

-- GLB ENTREPRISE, c'est le noyau central du camarade riche. Une SARL où LEHÉRICY est peut être actionnaire, mais il faudrait éplucher les statuts et tous les actes. Dettes 7,5m€, une bagatelle,

-- LA CONQUERANTE (voir ci-dessus),

-- SA GARDENS HOTEL (LE MERCURE), voir ci-dessus,

-- SOCIETE CIVILE IMMOBILIERE MATIGNON (c'est l'immeuble de LA POSTE).

 

BREF, LES DEUX LASCARS SONT COMPLÈTEMENT IMBRIQUÉS, INTRIQUÉS ENTRE EUX. De plus BUTEL, en rémunérant LEHÉRICY pour des petits boulots peinards, mais qui grainent, le tient, passez moi l'expression, par les couilles. LEHÉRICY MANGE DANS LA MAIN DE BUTEL, DANS CELLES DE SON DIRECTEUR Christian FOUGERAY, qui a fermé les yeux, et DANS CELLES DE CEUX QUI L'ONT PISTONNÉ COMME DIRECTEUR DE CCI.

 

Même s'ils sont liés par un historique familial, BUTEL ET LEHÉRICY auraient du se séparer financièrement et juridiquement depuis longtemps.

S'il ne l'on pas fait, on a le choix, soit du crétinisme et de la naïveté, soit du machiavélisme et de la prise de risque maximale, en pensant que personne n'allait s'en apercevoir. C'est raté.

La version à l'eau de rose de l'héritage familial ne tient pas la route. Et les larmoiements de "petit miséreux" (sic Aubril, qui a bien cerné la situation), ne font plus rire personne.

Eric LEHÉRICY sait depuis toujours qu'il doit impérativement devenir maire de Lisieux pour assouvir son ambition politicienne dévorante de devenir député (ses promesses de ne pas se présenter me font bien rigoler).

Gérard BUTEL s'est présenté aux municipales (en se ramassant à 10%) et sait très bien que les ragots et coups bas font partie du jeu. Mais en l'occurrence on est dans la vérité Cartésienne.

Rien de pire en effet que ce mélange des genres, l'effet sur l'électeur est garanti. De plus, cette extraordinaire mic mac est pain bénit pour un juge un peu curieux (on le voit dans les affaires Sarkozy et Copé), car il faut bien reconnaître que derrière chaque projet municipal, qui implique des achats d'immeubles ou de terrains privés, l'ombre de la prise illégale d'intérêts, du favoritisme, de la suspicion d'affairisme va rôder.

 

C'est la paralysie et les recours au TA assurés à chaque dossier.

 

Chères électrices, chers électeurs, vous ne pourrez pas dire p'tet ben qu'oui p'tet ben que non, que vous n'avez pas été prévenus.

 

 

 

 

LES BOBARDS DE LEHÉRICY

 

 

MAJ 08.03  : L'image ci-dessus, citation d'une page gratuite de www.societe.com est une preuve accablante que la version pipo à 12 trous qui nous a été servie devant toute "son équipe" un samedi matin, à savoir qu'il avait "hérité de parts par succession", ne colle pas avec la réalité.

En effet GH INVEST, une holding de plus dans la toile d'araignée commune BUTEL-LEHÉRICY, a été créée en... 2010.

Encore une fois, comme pour la SA GARDENS HOTEL (Le Mercure avec sa table ouverte), LEHÉRICY est DG (Directeur général). En attendant de trouver autre chose, cela fait déjà trois salaires, celui de la CCI, de GARDENS et GH INVEST. D'ailleurs, ce qui m'a mis la puce à l'oreille, c'est un lapsus : "vous allez voir qu'on va m'attaquer sur MES salaires". Il est comme AUBRIL, quand il est énervé, son inconscient crache le morceau, et c'est ce qu'un bon flic ou un officier de renseignement*** un peu subtil cherche à obtenir. *** J'ai donné à une époque dans la Grande Muette.

J'en connais un, le candidat du FN, avec la rengaine "tous pourris" qui va se régaler.

C'est clair, LEHÉRICY mange dans la main de l'ogre SRHECK et de ses copains. Le problème number one de Lisieux est de mobiliser des capitaux et du conseil pour aider les jeunes entrepreneurs, c'est pas vraiment l'objectif de BUTEL et ses potes : qu'ils me démentent en me prouvant ce qu'ils ont fait dans ce domaine.

A mon avis, c'est plutôt le contraire qui se passe, dès le berceau, les entreprises ou commerces naissants sont survolés par les vautours, rien que les loyers des SCI, ça te plume ton capital en moins de deux, et un an après, la Grande Faucheuse, l'URSSAF (ou consorts) t'achève. Ca se termine au Tribunal de Commerce, on fait jouer les cautions, et c'est bingo.

On comprend que dans ces conditions, le poste de directeur de la CCI était STRATÉGIQUE pour devancer les bon coups, car dans l'immobilier, les coups tordus sont anticipés, à la grosse cinq ans à l'avance.

Le problème, citoyen, c'est que décrocher la mairie est encore une meilleure position, car là, le magot, c'est les sous du contribuable.

Conclusion : il ne faut surtout pas que LEHÉRICY soit maire. AUBRIL est nul, s'il était bon, nous n'aurions pas perdu 3000 habitants sous son deuxième mandat.

Citoyens, et chers électeurs centristes, de l'UDI et du MODEM, réunis sous la bannière de l'ALTERNATIVE pour les Européennes, vous savez ce qui vous reste à faire, d'autant plus que le candidat socialiste est un social-démocrate bon teint, bien loin de toutes ces turpitudes financières.

 

 Arborescence de www.societe.com (accès gratuit et public)

 

 

 

 

 

 

LE MERCURE EXPLOSE

 

 

 

LISIEUX EN PIRE NOUS INVITE

 

AU CINOCHE LE 23 MARS à 18h

 

Conférenciers invités :

 

Gérard BUTEL et Jerôme CAHUZAC

 

 

MAJ 03.03  : Au départ, la séance devait être à l'Hôtel Mercure, mais le petit personnel aurait pu jaser. La projection aura donc lieu dans les grands salons de la mairie. Ce film culte, primé à Venise, a un scénario tellement proche de la réalité, si par malheur l'électeur se fait mener en bateau comme les colistiers, qu'il fallait un spécialiste pour décrypter les tenants et aboutissant, le mélange de SCI, de sociétés holdings (sur grand écran c'est encore mieux), et de directions générales pépères.

Rendons à César ce qui est à César : l'idée vient de cet homme cultivé qu'est Dédé la Défaite et qui ne peut pas blairer Riton Rastignac.

 

 

 

 

 

 

 

 

PANIQUE CHEZ LES AFFAIRISTES

 

MAJ 24.02  : Ben voyons, c'est tout bête. Charité bien ordonnée commençant par soi-même, certaines SCI peuvent montrer l'exemple.

 

 

 

 

 

MAJ 20.02  : Cette image est trafiquée et donne l'impression d'être une oeuvre peinte. Que nenni. Mais l'infographiste est quand même habile.

Simplement, un logiciel comme photoshop permet de simuler un tableau peint à partir d'une simple photo, les personnages, sièges, véhicules sont issus d'une banque d'image (on procède ainsi pour reconstituer des paysages virtuels dans des jeux comme Train Simulator). D'ailleurs le petit garçon qui joue au foot est dans l'autre sens sur l'image de la halle !!! L'image est également trafiquée, car où sont les arrêts de bus ? A moins que le graphiste UMP ne connaisse pas la ville.

Quant au Café de la Place, c'est une très mauvaise idée, sauf si un copain genre Co-maire Butel a déjà anticipé côté tiroir caisse.

Pour sûr que le Français, le Patio, les Tribunaux, O'Gust et le Kebab, les brasseries et cafés qui entourent la place Mitterrand, vont être ravis de voir débarquer un concurrent qui va bénéficier d'un emplacement privilégié avec une structure payée par le contribuable....

Précisons que c'est plutôt l'hécatombe en ce moment pour les bistrots, les dépôts de bilans et fermetures se succèdent, tout bêtement parce que les loyers sont insupportables pour une ville qui a perdu 3000 habitants (15%). Mais qui donc se crispe sur les loyers à Lisieux, qui devraient logiquement baisser d'au moins 20% pour rétablir les équilibres ?

Ce n'est pas la seule raison, les gargotiers ont un peu la tête près du bonnet. Quand tu vas au bistrot, c'est pour discuter, pas pour te faire casser les oreilles par de la musique de grosse surfiace, ou du foot. Pas d'animation non plus, résultat, moi le premier, c'est direction Honfleur, Cabourg, Mézidon ou Caen. Gagné.

Le rétablissement de la circulation autour de la place, décidée par LUI TOUT SEUL, est aussi une erreur.

Paradoxe : le bricolage habituel d'Aubril et de ses génies en matière d'urbanisme est finalement pas si mal. En tous les cas le Kebab et O'gust sont ravis.

Si on parle casting, à mon avis, les bistrot concernés ont plus qu'intérêt à savonner la planche à Riton. Et ils voient du monde, eux, en plus le Français est un haut lieu des conciliabules en ville !