Journal satirique et écologique du Pays d'Auge, paraissant quand il a le temps

Téléphone : 02.31.31.39.06  Télécopie : 02.31.62.34.18  Adresse postale : BP 21039 - 3, rue Marie Curie - 14101 LISIEUX CEDEX

        

Messagerie : echo.joli@wanadoo.fr 

 

Accueil Liens

 

AFFAIRE RÉGIONALES/SHEMA

 

 

MISE À JOUR DU 02.06.2017

 

 

 

 

 

 

LA NÉBULEUSE

 

 

 

MAJ 30.06.2016 : Des recours avaient été déposés contre l'élection d'Hervé Morin. Recours crédibles vu le faible écart. Un peu comme pour le cafouillage en Autriche. Pourquoi se fatiguer si d'autres font mordre la poussière comme dans les westerns. Les recours ont été retoqués.

Bon faut que je m'y mette.

 

 

 

MAJ 03.05.2016 : Les délibérations passées en conseil communautaire LINTERCOM sont bien des capitulations en rase campagne pour adapter les règles au départ vertueuses -- tous ces joyeux tripatouilleurs se prennent pour des écolos -- aux exigences des dirigeants de la SCA. Tous les garde-fous sautent, en particulier la hauteur des bâtiments, sur les petites parcelles plus besoin d'arbres, etc... L'arbre, cet emmerdeur, est la première victime du bétonneur.

C'est avec ce genre d'entourloupe qu'on arrive à construire en zone inondable, il y a eu des exemples dramatiques.

C'est voté. Bravo les gars.

Ce qui signifie aussi que les terrains n'ont pas été vendu l'an dernier, contrairement aux mensonges diffusés dans la presse.

La tous est mûre, le malade se met à cracher.

 

 

 

 

MAJ 27.04.2016 : Toujours pas de réponse aux questions qui fâchent au sujet des acheteurs et du prix payé, mais par contre votre journal préféré a bien reçu les délibérations modifiant les PLU et la charte paysagère de la ZAC.

Je me disais aussi, un petit instituteur (pas souvent au boulot d'après ses remplaçant(e)s de l'époque) qui essaye de rouler des loustics qui font 10 milliards de chiffre d'affaire, ça s'est jamais vu. C'est même exactement le contraire qui est en train de se passer. Ces messieurs finassent et quand on appâte des caves, plus le temps passe, plus le prix va baisser.

Pendant ce temps là les échéances du plan de trésorerie de la SHEMA tombent, et de mauvaises langues susurrent que le dépôt de bilan ne serait pas très loin.

Dire haut et fort que les terrains étaient achetés juste au moment des élections régionales était donc un gros mensonge, destiné à enfumer le contribuable, mais surtout à calmer les banquiers de la SHEMA (qui font aussi partie du conseil d'administration, on reste entre petit camarades pour jouer aux billes).

Bref, la candidature miraculeuse de Nathalie Porte est de plus en plus suspecte. Mais ce n'est pas à moi d'en décider.

Les as de la nébuleuse n'ont pour le moment rien payé et disposent d'un pion (voire plusieurs, car la manip s'est peut être reproduite dans d'autres départements que le Calvados) bien placé au Conseil Régional. Tout bénef pour la formation, puisque cela intéresse madame. Elle est pas belle la vie avec les "péquenots" de LINTERCOM ?

A suivre...

 

 

 

 

 

MAJ 13.04.2016 : Ci-dessus un extrait de l'ordre du jour du dernier conseil LINTERCOM, et sur le cliché OUEST FRANCE, Eric Boisnard au premier plan, et sur le mur un écran avec le plan de la ZAC des Hauts de Glos. Les documents afférents ont été demandés à LINTERCOM hier.

Concernant le point 15, il a été utilisé une procédure simplifiée, LINTERCOM ayant affirmé sans rire que c'était possible puisque on ne dépasse pas une modification des règles de densité au delà de 20%. Si on considère la surface au sol, à la rigueur. Mais si on prend en compte la surface de planchers de tours de stockage de 50m voire plus, les 20% sont très largement dépassés d'office (ça doit se jouer à la virgule près).

Un contrôle de légalité peut donc être demandé par la Mairie de Courtonne, voire ensuite un recours devant le Tribunal Administratif. Les intérêts de la commune étant lésés, c'est elle qui peut payer l'avocat.

Dans le "cahier de prescriptions architecturale et paysagères", la hauteur des bâtiments était limitée à 15m (ou 10m). Là comme par miracle sur les 25 hectares de la Nébuleuse, il n'y a plus de règles de hauteur pour les bâtiments.

Toute la question est de savoir si les terrains sont déjà achetés ce qui fait qu'on essaye maladroitement d'adapter les règles (au départ vertueuses, c'est un truc classique chez les HAJC) selon les desiderata des loulous de la Nébuleuse, ou alors que la conclusion de la vente définitive est dépendante de l'abolition finalement de toute règle, on bétonne, on fait des cubes en tôle, circulez...

Pour tout arranger dans la confusion générale, KAA SCA précise que "rien n'est signé" : s'agit il des permis de construire des tours de dingue ou de la vente des terrains ? De plus, "d'autres investisseurs vont venir" attirés par l'odeur comme les mouches à gros caca, mais alors, tous les terrains "logistique" sont "vendus", ils vont racheter à la SCA ou les SCI de la Nébuleuse, sûrement pas à 15.00€. A côté c'est 43€. Imaginons, 25 hectares à 15€, 3.75M€, à 30€ on passe 7.5€ plein les fouilles comme le promoteur chéri de La Brosse rue au Char, mais là c'est à hauteur de 3M€ à la grosse. Rigolez pas, le manquer à gagner du contribuable, c'est vous qui payez, car si on fait fructifier le patrimoine collectif en bon père de famille, il est possible de baisser les impôts.

Si Nathalie PORTE qui "s'intéresse aux gens" a un point de vue sur la question, les colonnes du "torchon" lui sont ouvertes. Ah, au fait, j'ai oublié de vous dire, il paraît qu'elle n'est pas encartée au parti "LES REPUBLICAINS", c'est pas vraiment ce qui ressortait des professions de foi de la campagne.

Tiens, cher Nicoles (alias "La Dufourette"), peut on avoir le numéro de sa carte et la date d'adhésion ?

 

 

 

 

 

MAJ 08.04.2016 : Nous avons appris en conseil communautaire LINTERCOM, que finalement la SCA avait un projet, contrairement à ce qui avait été annoncé au départ. Vus les propos rapportés, tout est fait pour brouiller les pistes.

KAA SCA (Jean Paul Soulbieu) et son acolyte ZINZIN ont répondu au mail posant des questions sur les acheteurs et le prix payé, par voie de presse hier dans ouest France : rien ne serait en fait signé ? Dingue !

Cette information oblige à envisager un scénario B.

Le scénario A était l’achat par la SCA ou des SCI (appartenant à des personnes physiques).

Le scénario B : les dirigeants de la SCA et/ou des SCI, ont juste signé une lettre d’intention d’achat, suffisante pour lancer une opération de com ou d’enfumage en novembre à la veille des régionales.

En termes immobiliers, une lettre d’ intention se matérialise par un M.N.E. ( mandat de négociation exclusive).

On peut imaginer que les SCI-boys ont signé un M.N.E. avec LDD, la filiale de la SHEMA chargée de la commercialisation , ce mandat bloque le processus de vente avec une date butoir et pendant ce laps de temps les négociations portent sur la modification du cahier des charges ou le prix. Si pas de résultat à la date butoir, les parties reprennent leur liberté. Quand KAA SCA dit qu’il y a urgence, c’ est que la date butoir est très proche.

L’intention d’achat de la nébuleuse reposerait sur deux exigences : 

-- Placer un relais, un lobbyiste (une espionne ?) à la région, en particulier. C’est fait, ce rôle revient à Nathalie PORTE, qui a déclaré clairement être "intéressée" par la branche "formation" de l'action de la Région. Ben voyons comme dirait ZEMMOUR.

-- Modifier le cahier des charges de la zone (exit arbres, pelouses, massifs), c’est en cours si on en croit le dernier recopiage formel de OUEST FRANCE.

Cette modification irrite les écolos Eric Boisnard et Yves Jambu (toujours d'après la presse, on parle de tours de 50 à 90m selon les fantasmes, sur 25 hectares ?).

Ceci suppose que le Traité de Concession a été modifié subrepticement, ou plus subtil, que les exigences anti-environnementales des dirigeants de la SCA et des acheteurs aient été traduites dans les textes du nouveau PLUi, un peu comme la forfaiture de la zone Uar du PLUi centre ville de Lisieux, pas d'obligation de créer du stationnement pour une rénovation (recours au TA pendant), qui a vu le promoteur de la Rue Au Char s'en foutre plein les fouilles avec la bénédiction de la BROSSE alias Paul Mercier, sans contrepartie, cela va de soi, le Roitelet et ses adjoints sont des modèles de probité Républicaine.

Le scélérat de ce coup tordu, est qu'il y aurait anticipation sur les dispositions d'un PLUi qui n'a pas encore été soumis à l'enquête publique. C'est important car on se souvient que le dossier du CREMATORIUM a été coulé par le rapport du commissaire enquêteur.

L'ECHO JOLI va donc demander communication de ces avenants et dispositions du PLUi, mais avouez que la manoeuvre est fourbe.

Et peut-être que dans ces discrets avenants trouvera t-on un chapitre sur une baisse de prix, pour rappel, 15€ le m² au catalogue, va savoir ?

Si rien n'est définitivement signé c'est la nébuleuse qui est en position de force, le pouvoir d’acheter, et les élus sont à plat ventre.

Contrairement à ce que dit KAA SCA, il n’ y a pas urgence pour la SCA, elle y a 15 hectares dans la ZA de la Vallée + 2 hectares de réserve foncière et 2.5M€ de loyer pour les SCI de ces messieurs. Il n’ y a donc aucune raison de renoncer à ces loyers façon Crésus.

Et peut-être que la transaction ne se fera pas et la SCA aura réussi à placer sa bille au saint des saints de la Région, roulé les élus, et en plus se goberger si possible en priorité par rapport à ses concurrents pour la formation de son personnel, puisque que c'est une des missions de la Région (une centaine par an).

Alors le genre innocente ingénue, motivée simplement par le fait d'être une élue "au service des gens", ça passe pas.

On est encore chez les bisounours, la kalachnikov, c’est à Marseille.

 

 

MAJ 04.04.2016 : Conseil communautaire jeudi dernier, c'est du formalisme, autant faire confiance aux collègues professionnels dont c'est le taf. On recause des Hauts de Glos. On apprend que par rapport au "Traité de Concession" qu'ils m'ont adressé, il y a eu des modifications sur les prescriptions architecturales et paysagères pour "permettre aux projets d'aboutir", dixit Serge Tougard, conseiller régional aux côtés de l'hirondelle. Côté look, et pour le reste aussi, le contraste est saisissant.

Bref, les HAJC retournent dans leurs travers habituels : on brade les beaux principes écolos vertueux pour les électeurs contre "une plus grande marge de manoeuvre", des arbres en moins sur les parkings (c'est à dire plus un seul, ils crèvent étouffés par le bitume comme à la SCA de la ZAC de la Vallée). On assouplit, en d'autres temps la route du fer était coupée et on faisait du repli élastique.

Et là une merveille de notre grand argentier à la barbe fleurie qui traîne sa tintinnabulante casserole de graillon toxique à 1M€ : "rien n'est encore signé avec la SCA, mais ça urge". Donc les terrains ont bien été vendus à des SCI. Et ça magouille dans les couloirs pour faire avaler la couleuvre des permis de construire bidonnés façon rue Condorcet, à Eric Boisnard et Yves Jambu, les pastèques de service.

L'ECHO JOLI a d'autre part reçu un dossier complet sur les SCI de la Vallée, les noms des particuliers concernés en première ligne se précisent donc. Ce qui ne veut pas dire qu'ils soient les seuls à avoir versé leur obole, car toute la nébuleuse LECLERC avait intérêt à placer sa Mata Hari dans le conseil régional. De plus, les listes étant dressées par département, il est possible que d'autres conseillers "à la botte" aient été parachutés en place éligibles comme Nathalie Porte. Avec contrepartie cela va sans dire. Le problème est que dans le Calvados, on n'avait pas un politique connu pour faire le boulot, et que l'erreur de casting était vraiment trop visible.

 

 

MAJ 03.04.2016 : Alors que dans l'affaire des régionales, à la première demande à LINTERCOM (traité de concession), il m'a été répondu en trois-quatre jours, le dernier mail (dont la réception a été accusée, encore heureux que les maladroit(e)s existent), là, votre journal préféré poireaute depuis 10 jours.

On est donc vraiment dans le dur, le noyau central de l'histoire, comme dans les films de western, où le héros rentre dans le bar. On ne tire pas sur le pianiste.

Autant dire qu'ils sont passés aux aveux : sauf preuve du contraire, par exemple des communiqués de la SCA Normande ou des propriétaires des SCI patrimoniales, qui auraient tout intérêt à jouer la transparence, l'achat des 25 hectares "logistiques" de la ZAC des Hauts de Glos est suspect.

Rien n'empêche notre hirondelle Nathalie Porte de nous donner son point de vue, car nous mettons par ce biais en cause la sincérité Républicaine de sa candidature.

 

 

 

 

MAJ : 23.03.2016 : C'est parti : 

 

 

 

 

 

MAJ 18.03.2016 : En conseil communautaire, la construction d'une "tour de stockage" par la SCA sur un des terrains de la ZA des hauts de Glos a été évoquée.

Ils ne vont quand même pas construire des tours de 50m (jusqu'à 89m possible !), sur 25 hectares.

C'est du bidon, une manoeuvre de diversion électorale de plus ?

Il faut savoir une chose, la SCA n'est pas propriétaire des terrains et des locaux dans la ZA de la Vallée, ce sont les administrateurs qui les possèdent par le truchement de SCI (nota : c'est tout à fait légal, mais significatif du mode de fonctionnement). La SCA paye donc des loyers à ces messieurs, qui en fixent d'ailleurs le montant à leur convenance, entre copains en quelque sorte. Ces revenus "parallèles" sont plus discret vis à vis du petit personnel que des rémunérations directes en salaires et dividendes, qui font l'objet de publications légales.

Des noms ? En voilà :

Coté pair : il y a 20 parcelles mais le bâtiment principal parcelle AS 224 appartient à la SCI Touques Auge de Monsieur Bussolini.

Coté impair, il y a 6 parcelles, le bâtiment du devant, parcelle AS 135 appartient à la SCI verte vallée de Monsieur Bussolini.

Monsieur Bussolini est l’ un des administrateurs de la sca.

Ainsi, la SCA loue des entrepôts à des SCI qui sont détenues par les administrateurs de la SCA. Cest de l’ ingénierie financière à vocation patrimoniale, c’ est légal.

Donc les 25 hectares de la ZAC des Hauts de Glos n’ ont pas été achetés par la SCA (en tant que tel) mais par des SCI patrimoniales.

Le mouvement Leclerc fonctionne bien en vase clos entre patrons de magasins, qui sont des administrateurs de la SCA et qui ont leurs SCI patrimoniales, ainsi les loyers de la SCA tombent dans leur poche.

Cela fait déjà un paquet de loustics, sans oublier Sébastien Loysel, propriétaire du centre Leclerc, et employeur de notre fameux Frédo Cinqzéros, seigneur et maître de l'hirondelle, mais néanmoins Matha Hari de la nébuleuse au coeur du pouvoir régional de la Normandie, Nathalie PORTE et ses 2500€ par mois.

Tous évidemment avaient tout intérêt à financer la liste MORIN/THOMAS, à hauteur de 4600€ par personne physique, une peccadille comparé aux juteuses opérations financières qui leur ont permis de trouver 3.75€ sous le pied d'un cheval (l'information selon laquelle il y a une limite par foyer fiscal était erronée, deux personnes mariées peuvent verser 4600€ chacune).

Sans compter que le versement des colistiers (éligibles ou non), n'est pas limité (article 7021 de la notice de la CNCCFP), la seule condition étant que les fonds proviennent d'un compte personnel. Notre hirondelle, avec sa place de 4ième, et donc éligible quoi qu'il arrive, s'est sans doute fendue d'un joli chèque, mais vu le retour sur investissement à 2500€ par mois, moins les frais d'esthéticienne, le jeu en valait la chandelle. Et puis, lui donner un coup de main pour abonder le compte perso n'est pas interdit, et en tous cas difficile à décortiquer.

Me suis je bien fait comprendre ?

 

 

 

LA PAROLE EST A UN PROFESSIONNEL :

 

"Les emprises de la SCA dans la ZI nord sont de l'ordre de 15 hectares. Que nous dit le cadastre :

--  Côté numéros pairs : 19 parcelles soit 78 188 m². Partie couverte, entrepôts + bureau 48 % soit 37 750 m², bureau 10 % soit 3 775 m², entrepôts 90% 33 975 m².

Loyers au prix du marché : bureaux 3 775 m² x 50€ le m² annuel = 188 750€, entrepôts : 33 975 m² x 32€ le m² annuel = 1 208 000€, soit pour le coté pair 1 396 750 de loyer pour les SCI des administrateurs.

-- Côté numéros impairs : 6 parcelles. Terrain : 70 830 m², partie couverte bureau + entrepôts , 44% :31 000 m². Bureau 10% = 3 100 m², entrepôts 90% = 27 900 m².

Loyers : bureau : 3 100 m² x 50€ le m² annuel = 155 000€, entrepôts : 27 900 m² x 32€ le m² annuel = 892 800€, ssoit pour le coté impair : 1 047 800€ de loyer pour les SCI des administrateurs.

L’ écart entre les surfaces des terrains et les parties construites correspond aux aires de manœuvre et de chargement stationnement;

 

Conclusion : les administrateurs de la SCA via leurs SCI encaissent 2 444 550€ de loyer annuels, s’ il partent dans la ZAC de glos, ils laissent derrière eux une friche industrielle de 15 hectares et une perte de loyer de 2 444 500€. Tant qu’une solution ne sera pas trouvée pour la ZA de la Vallée et les 15 hectares, ils ne partiront pas eu égard à l’enjeu financiers des loyers. D'ailleurs, ils ont annoncé la couleur, ils achètent mais ne feront rien, l opération de complaisance, un portage pour être agréable se confirme par les chiffres.

Seule contre indication, s’il y avait un mandat de vente chez un professionnel de l’ immobilier pour la vente des 15 hectares de la ZAC de la Vallée ou un projet de reconversion du site pour une opération de grande envergure qui demanderait un gros budget, improbable aujourd’hui vu la situation économique sinistréseule contre – indication, s’il y avait un mandat de

Cette analyse repose sur les valeurs théoriques (valeurs de marché), si les valeurs réelles sont différentes, à la hausse ou à la baisse pour de l’optimisation des SCI,( fiscale ou engranger du cash) c’est possible, la SCA est une machine à cracher de l'€."

 

 

 

MAJ 10.03.2016 : Bon il est temps de plonger à nouveau dans ce dossier, maintenant que les dés sont jetés.  Pour ceux qui n'ont pas suivi le film, votre journal s'est intéressé à la présence étrange de l'hirondelle Nathalie Porte en quatre sur la liste d'Ali-Rodolphe Thomas, et du comportement étrange son auguste époux, qui ramène moins sa fraise de serre Espagnole à pas cher, livrée avec les pesticides, depuis un moment.

Quand on donne dans le genre LRPS (Les Ripoublicains + les socialauds) on a besoin de sous pour faire sa propagande et rester au pouvoir. Ce qui entraîne parfois des débordements comme ceux de Sarko qui se chiffrent en millions d'€.

Comme la commission de contrôle des comptes de campagne veille quand même (la preuve Sarko s'est fait pincer), il faut s'arranger pour que les financements soient vraisemblables et crédibles. Outre les fonds alloués par les partis et les recettes de tee-shirt, ce sont des militants et sympathisants qui allongent l'oseille.

Evidemment c'est plus facile de solliciter des riches, qui ont le droit à 7500€ par foyer fiscal. Le recours aux hommes de paille est dangereux, surtout en cas de lien familial (opération qui consiste à donner de l'artiche en liquide à une "connaissance", qui fait un joli chèque au parti (avec déduction fiscale à la clé, il n'y a pas de petit bénéfice.

Il y a aussi une chose qu'il convient de vérifier, c'est combien peut verser un candidat quatrième sur une liste, sûr d'être élu, et donc de toucher le jackpot avec une sinécure à 2500€ par mois, sans compter les petits avantages que peut procurer un lobbying en faveur de la nébuleuse LECLERC, qui n'est pas forcément ingrate, sauf avec les péquenots qu'elle affame.

Intéressons nous aux loustics qui gravitent dans la nébuleuse (ces éléments sont publics, mais n'ont pas forcément tous été vérifiés, s'il y a une inexactitude l'ECHO JOLI se fera une joie de rectifier) :

 

 

 

LA SCA, UNE NEBULEUSE DANS LE MOUVEMENT LECLERC.

1-mouvement LECLERC

2-galec ( groupement d’ achat des centre LECLERC )

3-sca : coopératives, centrale régionales, il y en a 16 en France

4-adhérents : parton des magasins

 

La SCA normandie dessert 5 départements 14 50 61 27 76 et 30 magasins.

La SCA normandie est une société anonyme coopérative à conseils d’ administration

Chiffre d’ affaire 2014 : 1 108 616 700€

Il y aurait : 14 dirigeants / administrateur.

Président du conseil d’ administration : monsieur Denis Picard
   

Six administrateurs connus :

Jean Marc Bussolini, Jean-François Gruau, Didier Levionnais, Stéphane Malher, Philippe Morin, Patrick Siret + 7 autres.

Denis Picard : Unilec Vitry, centrale d’ achat carburant et financière l’ oison( activité sièges sociaux ).

Jean Marc Bussolini : Sofilec, SCI petit lieu, SCI la touque-auge, Finadev, 4 sociétés au même objet : location de terrains et biens immobiliers, plus une SCI la Verte Vallée location de logements.

Jean François Gruau, conseil en affaires Orvault ?

Didier Levionnais : patron du Leclerc Evreux et du Leclerc Avranches, plus Vitry Investissement et financière DJL, activité de holding.

Stéphane Mahler ; on en trouve un en alsace.

Philippe Morin, activité viandes et salaison à Trun

Patrick Siret : patron de Leclerc Vire, Vivredis activité de siège sociaux, Vitry Investissements et GESP2 fonds de placement

plus les 7 autres probablement du même tonneau;

 

Ce qui amène à faire l'observation suivante : qui a acheté les 25 hectares, la SCA ou une société (ou plusieurs) de ces administrateurs citées ci-dessus ?

Trois hypothèses concernant la motivation des acheteurs :

1- Une opération financière juteuse dans le cadre d’ une promotion immobilière sous un statut d’ aménageur, c’ est possible pour les SCI des administrateurs pour la SCA c’ est plus compliqué car pas dans son objet social, d' où l’ intérêt de connaître les acheteurs.

2- La SCA ou une des SCI des administrateurs sans projet, aucun intérêt à acheter, sauf s’il y avait une grosse plus value en vue.

3- La plus probable, la SHEMA qui a contracté des emprunts doit faire face à un remboursement, les terrains ne se vendant pas, se retrouve pendue et la seule entreprise du secteur capable de mobiliser 3,75 M€ sur la base de ( 250 000 m² x 15€/m2 ) c’ est la SCA ou les SCI des administrateurs et en contrepartie, ces messieurs place un œil de Moscou dans l’ assemblée régionale en la personne de Madame Porte , c’ est une opération de portage ( acheter pour soulager autrui et revendre ensuite ) sans tapage médiatique.

 

Passionnant non ? A suivre....

 

 

MAJ 04.02 : Un professionnel a établi une note de synthèse passionnante concernant le dossier de la ZA HAUTS DE GLOS, qui devient de plus en plus explosif au fur et à mesure de la compréhension du "Traité de Concession" de ce dossier miné, dès le départ. Compte tenu du fouillis (volontaire ?), il est possible qu'il y ait des interprétations erronées (y compris dans mes propos tenus précédemment). A la disposition de Monsieur de Président de LINTERCOM et du président du CA de la SHEMA pour publier des droits de réponse.

Pour résumer, le trou glissant dès le départ serait de 2.5M€, pas étonnant que les aménageurs ont regardé en l'air tel un soldat Romain qui veut éviter l'assaut sur un village Gaulois, et que la SHEMA se soit retrouvée toute seule. Le deal s'est il fait au point zéro (le bar) du Conseil Général ?

Il devient de plus en plus évident que l'opération de vente à la nébuleuse LECLERC est hautement suspecte, car si elle a l'avantage de sauver la SHEMA provisoirement, elle a aussi pour conséquence de bloquer toute possibilité pour un concurrent de la SCA ou qui ne plairait pas à la NEBULEUSE LECLERC de s'installer. Pire : la totalité des terrains étant accaparés, si un énergumène se pointe pour racheter, ça va pas être 15€ du m2. Il y a de la marge pour un petit arrangement jusqu'à 43€. D'ailleurs, il suffit discrètement de modifier les règles de la ZAC ou d'introduire un loup dans le PLUi, du même acabit que le coup foireux du stationnement en ville qui a permis au promoteur de la rue au Char de s'en foutre plein les fouilles à notre santé, pour voir pousser miraculeusement des boîtes de conserve, mais pas des hangars, des magasins de la nébuleuse.

Reste à savoir combien et à qui ont été vendus les 25 hectares du pôle logistique. Si la SHEMA a fait du repli élastique, LINTERCOM est obligée de cracher le morceau, car une commission donne son accord pour toute transaction (y compris une location).

Une joli petite lettre parfumée au vitriol va partir.

 

MAJ 02.02 : A priori la nébuleuse a fait l'acquisition des 25 hectares du pôle logistique (ce qui bloque d'ailleurs toute possibilité de trouver d'autres acquéreurs, et néanmoins concurrents), soit la bagatelle de 3.75M€, prix catalogue. 

 

MAJ 30.01 : La lecture attentive du "Traité de Concession" entre LINTERCOM et la SHEMA pour l'aménagement de la zone des Hauts de Glos, et ses champs de betteraves bouillasseux vides est édifiante.

Tout est parti d'un raisonnement d'élus ignares en matière économique (notre Firmin en tête, qui a passé sa carrière à tenter d'apprendre à lire aux ânes de Moyaux, avec l'aide efficace de Dorothée) : une zone qui marche créé tant d'emploi à l'hectare, il suffit donc de consommer tant d'hectares pour avoir tant d'emplois désirés (et les impôts qui vont avec). Et à l'époque, la SAFER fermait sa gueule, les paysans aussi, et il n'y avait pas de ZADistes, les terrains ont été acquis de gré ou de force à... 3€ du m2 (à rapprocher des prix de ventes jusqu'à 45€, jolie culbute, je fais beaucoup moins bien).

C'est le raisonnement de débile qu'ont tenu nos "chers" élus, Zinzin, Firmin et le Dexia boy** entre autres.

Ensuite tout s'est enchaîné, avec la signature d'un traité de concession sur 15 ans à la SHEMA, unique candidate. Vu ce qu'on sait maintenant, les autres candidats potentiels se sont prudemment abstenu en prétextant qu'ils avaient trop de travail. Dès le départ, le ver était dans le fruit.

Quand ça patauge, comme c'est le cas, ça passe vite et les échéances tombent, la concession expire dans 6 ans (2022), c'est demain matin.

Bref, le joli plan de trésorerie est complètement explosé. J'ai fait banquier par le passé, et les plans de trésorerie, je n'y ai jamais franchement cru, et en ai vu un bon paquet se terminer en eau de boudin au tribunal de commerce.

Compris a posteriori, il y a eu un facteur très aggravant, le coulage de l'Ellipse. En effet, la zone est découpée en trois pôles, "artisanal" (les garages), à 17€ du m2, "logistique" à 15€ (la totalité a été achetée par les trous noirs de la nébuleuse), et "commercial", à 43€ le bout (prix moyen) (total 8M€). Comme c'est cuit, c'est invendable à ce prix, et on revient donc à 17€ à la grosse, sur 18 hectares, soit un trou béant, que dis je, un gouffre de 43-17 = 4.7M€. Bonjour la gueule de bois.

Le traité de concession précise :

 

 

Comme le "rythme moyen" est à zéro, pour les pôles commerce et logistique, le plan de trésorerie est explosé en vol, on devrait retrouver l'ardoise des échéances d'emprunts (pour le coup non remboursées) dans la trésorerie de la SHEMA (analyse du bilan à faire). Emprunts garantis par le contribuable, le mougeon vache à lait, à hauteur de 80%. Les crasseux de la finance savent se border avec la complicité des élus.

BREF 

Il est maintenant certain que l'opération de vente de la totalité du pôle logistique aux actionnaires de la SCA Normande (pour ne rien en faire) était uniquement destinée à sauver la SHEMA de graves ennuis financiers, voire d'un dépôt de bilan. Ce qui aurait fait (et fera) désordre pour Rodolphe Thomas, président de la SHEMA.

Même le plus borné des murdeconisateurs ne peut qu'admettre l'évidence : la contrepartie du sauvetage de la SHEMA est bel et bien la place de 4ième de Nathalie PORTE, épouse de ce cher Frédo Cinqzéros, directeur du centre LECLERC, qui se pavane dans les pince fesses comme s'il était déjà élu maire de Lisieux.

Suite au prochain numéro.

 

** Notre grand argentier à la barbe fleurie Jean Paul Soulbieu et son emprunt toxique DEXIA.

 

 

LA SHEMA PASSE AUX AVEUX

 

 

 

MAJ 21.01 : Comme indiqué ci-dessous, votre journal d'investigation préféré a demandé à la SHEMA à qui avaient été vendus les fameux 25h des Hauts de Glos, et combien. Il est évident que c'est sans doute la première fois qu'une telle demande arrive sur le bureau de Rodolphe THOMAS, qui a donc choisi la plus mauvaise solution, invoquer le fait que la SHEMA est une société anonyme. 

Dont voici l'actionnariat :

Société Anonyme d’Economie Mixte Locale dotée d’un capital social de 9 357 627 €.
75,33% public :
Département du Calvados; Département de la Manche; Département de l’Orne; CODAH; Ville du Havre; Région de Basse-Normandie; Ville d’Hérouville St-Clair.
24,67% privé :
Caisse des Dépôts et Consignations; Caisse d ’Epargne Normandie; CCI du Havre; DEXIA Basse-Normandie; Crédit Agricole Normandie Seine; DEXIA Haute Normandie; Crédit Agricole SODINORMANDIE; CIC Nord Ouest FRANPAR (Société Générale); CCI de Caen; AUTRES.

Bon les mecs, là vous charriez, tout ça s'est payé à 80% par le contribuable, et en tant que cochon (non halal) de payant je veux savoir.

Il eut été plus intelligent de me communiquer des documents qui in fine seront de toutes façons rendus publics sur ce site, car il y a une faille dans le traité de concession (reçu en bonne et due forme de LINTERCOM, 73 pages de littérature quand même). Ce qui veut dire que la SHEMA a quelque chose à cacher, on est en plein syndrome de Marie Antoinette, on sait comment ça s'est terminé.

 

MAJ 13.01 : Le score étriqué de la fine équipe de MORIN fait que des recours étaient possibles (4000 voix). La parole est aux juges pour savoir si certaines manigances n'ont pas altéré la sincérité du scrutin. Sinon, on recommence.

La SHEMA s'est ramassée aujourd'hui une copie d'une lettre très aimable du 29.12 où je leur demandais les contrats de vente des 25 hectares aux loustics de la nébuleuse SCA NORMANDE/LECLERC, mais cette fois en recommandé avec accusé réception. Ensuite c'est direction la CADA (commission d'accès aux documents administratifs) dès le 22 janvier. Non mais.

 

 

 

 

RÉGIONALES : ANALYSES

 

 

 

La presse a suffisamment analysé la mobilisation soudaine de mougeons abstentionnistes qui, terrorisés et matraqués comme jamais par les merdias du système, ont préféré continuer comme avant avec les mêmes.

Donc ça va continuer.

Le cas de la Normandie est typique, la droite devance une gauche en pleine déconfiture de 0.45%, une misère, pas de quoi pavoiser. MORIN a le cul bordé de camemberts au lait cru.

Les 21 élus FN vont avoir tout loisir de mener la vie dure à cette assemblée fragile, le centriste mou est un met recherché par le patriote de base, s'aguerrir et former un vivier pour les législatives de 2017.

Pour Lisieux et le Pays d'Auge, il n'y a en fait qu'un seul élu, légitime, Serge Tougard, la Nathalie Porte, avec son accent du 12** à couper au couteau, et sa grosse casserole SCA est d'hors et déjà inutile et neutralisée. Mais rémunérée.

Lisieux va donc s'enfoncer un peu plus, et verra passer les trains entre Caen et Rouen.

Merci le roitelet.

**Aveyron

 

 

 

 

 

 RÉGIONALES : LE ROITELET TOMBE

 

DE SON TABOURET

 

CE QUI A PRÉCÉDÉ C'EST PAR ICI

 

MAJ 08.12 : Soupe à la grimace à la mairie pour le dépouillement et l'annonce sinistre des résultats par le roitelet, flanqué de son éminence St Daniel.

On est loin du triomphe debout sur la table genre soirée étudiante, avec la Pimprenelle en petit haut transparent, sa fille putative si j'ose dire. On n'a donc pas eu le droit à la même scène avec sa nouvelle coqueluche, l'Hirondelle, qui commence sa carrière politique éphémère par une défaite annoncée, mais je le rappelle, elle s'en fout complètement, MORIN battu comme c'est prévisible, elle sera élue. Au moins on pourra se consoler en se disant que dans l'opposition, ce sera moins facile, puisqu'elle s'intéresse à la formation professionnelle, de se servir dans ce gros poste du budget de la Région pour former gratos les futurs esclaves pour le compte de la nébuleuse. Rien qu'à Lisieux, le groupe LECLERC a besoin de recruter une centaine de personnes par an, il faut donc en former 300 pour sélectionner ensuite, vieille technique des DRH, qu'avait d'ailleurs utilisée Euro CRM (peut être encore, le volant de corvéables au chômage s'épuise), entre autres.

Le roitelet se ramasse un bon désaveu en réussissant l'exploit de voir le FN à 26% + DLF à 5.5% à LISIEUX, devant la liste THOMAS/MORIN. Bravo l'erreur de casting avec la candidate  . La cuisine électorale, c'est un art, et quand les électeurs le savent, ils agissent en fonction.

Et dans les campagnes, son propre canton, les scores du FN, presque toujours en tête, sont accablants : Courtonne (33), Marolles (36), Moyaux(37), St Martin de la Lieue (39) etc... Ne serait ce pas la conséquence de son choix personnel, sa petit magouille électoraliste avec son grand copain Rodolphe THOMAS, d'avoir choisi avec sa petite cervelle, pilotée peut être par les fantasmes de son tronc sous-jacent vu le look surchargé de sa nouvelle favorite, une personne qui travaille chez l'affameur des paysans Augerons ?

Dire que "les gens en ont marre des partis" est complètement débile quand un tout seul avec ses petits bras est devenu le premier parti de France.

Autre conséquence, le roitelet se voyait déjà président de la future agglo. Ce sont les maires qui voteront. Ils sauront sans doute se souvenir de lui, surtout s'ils reçoivent tout les éclaircissements indispensables pour un choix éclairé. Il ne manquerait plus d'ailleurs que le FN dégotte un candidat pour cet agglo parmi les maires.

D'autant plus que l'histoire ne s'arrête pas là. Notre grand argentier à la barbe fleurie a reçu ce matin à LINTERCOM un courrier lui demandant les documents concernant la vente des 25 hectares à la SCA Normande. Pour le moment nous en sommes quand même au stade de la collusion insolite et des coïncidences suspectes.

Je suis personnellement persuadé que la place de 4ième sur la liste THOMAS est une récompense du sauvetage de LINTERCOM et de la SHEMA par la SCA à 3M€ le bout.

Reste à convaincre Thémis, qui comme chacun sait, a les yeux bandés, et des murdeconisateurs dans ses rangs.

A suivre...

 

 

 

 

 

 

 

RÉGIONALES : LA PORTE A TOUT FAUX

 

 

MAJ 08.12 : Cette page a été réouverte. Que s'est il passé ?

 

 

 

MAJ 05.12 : Des fois on rate des calembours, puisque notre hirondelle porte le PORTE, qui est parfois "à faux vis à vis de son employeur", qui est aussi le patron de son chéri amateur de grosses cylindrées et de whisky discount. C'est dit. Le compte de l'amatrice de panoplie Nivéa (échantillons gratuits du fournisseur, deux par palette), genre Barbie fait son ravalement, a été fermé.

Trop tard, tout a été intercepté. Et évidemment dispersé dans la nature, c'est le principe n°1 d'internet, une information ne doit jamais se perdre, et on doit pouvoir la retrouver au fin fond d'un disque dur quelque part sur la planète. 

Le remontage de bretelles de sous-tif a sans doute été violent, à la fois par les grands chefs politicards qui doivent maudire le roitelet de leur avoir filé dans les pattes une telle calamité tombée du dernier crachin, et ses patrons, qui ont une sainte horreur que des fins limiers mettent le nez dans leurs petites affaires.

 

 

 

 

 

LE BOUFFI-BOUFFON DU ROITELET

 

EST UN VENDU A 

 

 

MAJ 05.12 : Un roi a un bouffon, un roitelet a un bouffon nain, et vu la corpulence avantageuse de notre PORCINET (alias Emmanuel THILLAYE), bouffi lui sied à merveille. Damned, encore un qui va déposer plainte pour porte-à-faux vis à vis de son maître Firmin des Marquises. On savait que l'individu était invité à la table privée des PORTE, puis s'est pavané devant le magasin LECLERC, avec d'autres spadassins convoqués pour faire joli, mais là, il a poussé le bouchon très loin.

Le sang de Johnny Be Good est tourné au noir d'encre à la vue des panneaux publicitaire LECLERC apposés un peu partout sur le marché de Noël, dont un tourné de manière tout à fait arrogante vers le centre ville. Déjà que le fardeau fardé agite le chiffon rouge devant les "péquenots", maintenant ils se mettent à dos les commerçants du centre ville, qui pour beaucoup, votent dans leurs campagne, ce qui, pour les régionales, n'est pas gênant.

A noter une étrange réaction de la fifille légitime officielle, la Céline, qui pleurniche parce que soit disant plein de malfaisants veulent expédier son papounet "en tôle". Personnellement, je préférerais nettement qu'il dégage de sa propre initiative, vu l'échec total (5000 habitants en moins quand même). Ce qui veut dire qu'il existe des personnage peu recommandables qui ont des biscuits pour le faire embastiller. Remarquez, le coup de la sélection par ses petites mains de la planquée de la liste MORIN/THOMAS est déjà scabreux, l'effondrement de l'immeuble Condorcet (avec les gendarmes dans le circuit) encore plus, sans compter les miracles immobiliers de la Rue Au Char etc...

Lors de l'inauguration cet après-midi, notre Firmin, larbin des Marquises mais aussi maintenant des Porte, a salué le sponsoring de LECLERC pour le marché de Noël. Vu les réactions des commerçants ça va barder lors des prochaines réunions à la mairie, s'il y en a. Détail significatif, le début de ses discours insipides est systématiquement précédé d'une litanie de remerciements obséquieux, et là, pas un mot pour son adjoint au commerce et néanmoins suppléant au conseil territorial, qui attend goulûment un pétage de plomb au niveau du tronc.

 

 

 

 

 Finalement, MORIN et THOMAS sont assez grands pour s'enfoncer tous seuls,

il faut dire qu'ils savent y faire avec les "péquenots" du trou du cul du monde,

le Pays d'Auge se réduisant sans doute à un arrière cul de basse fosse vu l'hémorragie économique.

Alors venir leur agiter sous le nez des "péquenots" le chiffon rouge d'une représentante du groupe Leclerc, c'est maladroit.

 

Manif devant la SCA NORMANDE où travaille Nathalie Porte, 4ième sur la liste THOMAS.

 

 

 

 

 

 

RÉGIONALES : LA PLAINTE DE L'HIRONDELLE

 

ÉTAIT BIEN UNE DÉNONCIATION

 

CALOMNIEUSE

Et la loi Evin dans tout ça ?

 

MAJ 03.12 : En tant que principal concerné, je vous affirme que la plainte en diffamation de l'employée subalterne de la SCA NORMANDE portait sur "HIRONDELLE" (le mot employé par Hervé MORIN, tête de liste Normandie pour désigner les solliciteurs et parachutistes), et son maquillage que je trouve personnellement vulgaire. Bon, vraiment pas de quoi fouetter un chat.

 J'ai donc repassé un communiqué (ci-dessous) après mon passage au commissariat, aux trois feuilles de la rédaction unique OUEST FRANCE.

Pas un mot n'a été repris à ce jour. On est strictement dans le même cas de figure que la VOIX DU NORD, qui charge la liste FN qui, bien entendu, verra ses communiqués mis à la poubelle. Ce canard boiteux est financé non seulement par le contribuable, mais en plus par la Région :

http://ripostelaique.com/voix-nord-enquete-tueur-de-liberte-de-presse.html 

Qu'en est il exactement de OUEST FRANCE et ses "journaux locaux" qui diffusent la même propagande, la PQR de l'ouest est elle aussi financée par les Régions (Bretagne en particulier) ?

Par contre, pour essayer une nouvelle fois en vain de me faire dire ce que je n'ai pas dit, un gribouilleux m'a interviewé. Et a ensuite contacté la partie adverse, grave erreur, ou le service de communication de la mairie (avec sa fameuse Mme de Montespan), cela revient au même, car on apprend que c'est Nanard lui même qui a désigné la Nathalie Porte, comme l'avait deviné l'ECHO JOLI. 

Et l'ingénue est finalement tombé dans le panneau, et crache le morceau : c'est parce qu'elle est en "porte-à-faux", ce qui n'est pas de la diffamation.

Alors que les questions du policier (en fait celles du substitut ou du proc lui même), portaient sur "Hirondelle" et "maquillage".

Il ressort d'interceptions sur les comptes facebook que certaines personnes ont conseillé de dépose plainte "pour faire taire". Bravo.

Voici ce que dit le code pénal (dénonciation calomnieuse) Article 226-10 :

"La dénonciation, effectuée par tout moyen et dirigée contre une personne déterminée, d'un fait qui est de nature à entraîner des sanctions judiciaires, administratives ou disciplinaires et que l'on sait totalement ou partiellement inexact, lorsqu'elle est adressée soit à un officier de justice ou de police administrative ou judiciaire, soit à une autorité ayant le pouvoir d'y donner suite ou de saisir l'autorité compétente, soit aux supérieurs hiérarchiques ou à l'employeur de la personne dénoncée, est punie de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende. La fausseté du fait dénoncé résulte nécessairement de la décision, devenue définitive, d'acquittement, de relaxe ou de non-lieu, déclarant que le fait n'a pas été commis ou que celui-ci n'est pas imputable à la personne dénoncée.

En tout autre cas, le tribunal saisi des poursuites contre le dénonciateur apprécie la pertinence des accusations portées par celui-ci."

 

En clair, s'il y a non lieu, ou une relaxe au pénal (comme dans le cas de l'affaire de la potiche), et vu la futilité de la plainte, ça peut faire très mal en retour.

Il suffit d'attendre.

Pas sûr d'ailleurs que le procureur apprécie la plaisanterie, vu qu'il a d'autres chats à fouetter par les temps qui courent.

 

 

 

 

 

 

 

 

RÉGIONALES : RÉUNION PUBLIQUE "BÂCLÉE"

 

 

MAJ 03.12 : Public de trous du culs du Pays d'Auge clairsemé. On nous avait annoncé une présentation des candidats de Lisieux, l'hirondelle et Serge Tougart, ils se sont abstenus de peur de déclencher quelques quolibets et sifflets. Elle s'était planquée au premier rang, même pas présente sur l'estrade, ce qui fait désordre pour une 4ième sur la liste (elle se cache systématiquement sur les photos de la liste). Serge Tougart brillait pas son absence, comme Rodolphe THOMAS. Dédé la Défaite et la Marquise des Orangers de la Cour de la Mairie roucoulaient dans leur coin comme d'hab.

Celui qui a sélectionné la candidate à 3 millions d'€ (coût des 25 hectares des Hauts de Glos pour la SCA (ou ses actionnaires)), le président de LINTERCOM, notre roitelet, a passé une mauvaise soirée. Au moment où il partait pour enfumer les conseillers communautaires, cette chère Tata Nicolle di Palermo (Nicolle Curccio) s'est emparée en douce du micro et a lui a balancé dans la figure que les 5300 signatures de la pétition pour le maintien de la crèche risquaient fort de manquer au garagiste inaugurateur de mosquée. Vu les sondages, ces 5300 voix au minimum, vont cruellement manquer. Ca se joue à un cheveu.

Du coup, notre Firmin est revenu, deux fois, pour essayer de faire taire l'impétrante, tout rouge. Encore un coup de canif dans le tronc.

Détail cocasse, l'hirondelle avait préparé la salle, et faisait le poireau à serrer les paluches à l'entrée, style ouvreuse de cinéma, sans petite robe noire avec tablier blanc avec un joli noeud à l'arrière, bonbons, caramels, esquimaux, chocolats.

A la fin, elle a fait le ménach', ce qui a fait dire à un pince sans rire, qu'elle était vraiment à sa place.

C'est de mauvais goût. Encore une plainte bidon peut être ?

 

 

RÉGIONALES : DES ÉLUS DU

 

 

"CLAN DES NANARDIENS"

 

 

CONVOQUÉS CHEZ

 

 

 

MAJ 26.11 : Samedi, à 17h, à la Cafétéria du magasin Leclerc, une petite souris de l'ECHO JOLI dégustait un cappuccino discount à 1.20€.

Qui voit elle arriver "juquée" sur ses talons ?

L'Hirondelle, suivi par l'amateur de Porsche et de Bentley, Frédo Cinqzéros (six c'était de trop, Frédo n'est que dirlo, et il semble que sa boîte de pub ait déposé son bilan (en cours de vérification)), puis par Emmanuel Thillaye, JP Salles (que certains surnomment "Le Traître" allez savoir pourquoi), Jérémy Cricket, Didier Retout et Serge Marie, la photo étant prise par notre très maquillée 4ième sur la liste.

Bref, c'est nouveau, les réunions de chantier politiques se tiennent à la cafet du Leclerc, avec en prime les effluves de graillon.

Vous allez voir que le prochain conseil municipal va se dérouler dans le magasin, pourquoi pas pendant qu'on y est.

En tous cas, la ripolinée qui est "en porte-à-faux" vis à vis de l'affameur des paysans la SCA NORMANDE, utilise sans vergogne les locaux de son entreprise pour tenter de désamorcer le scandale politico-financier, grossière erreur de débutante tombée des nues par la volonté du roitelet, comme elle l'avoue, en pâmoison dans le plus gros support publicitaire de son employeur la SCA, OUEST FRANCE et ses torchons annexes locaux.

Vu les renseignements qui parviennent sur le profil psychologique des trous noirs de la nébuleuse, il y a un moment où on va la prier gentiment de signer un papier, avec retour dans le douze. Pareil pour Frédo, qui ne viendra pas se plaindre si ses caissières lectrices de l'ECHO JOLI se mettent à se fendre la poire quand il plastronne devant le portrait de Michel Edouard et du patriarche, soupçonné d'être une balance de la Gestapo (voir http://www.bertrandgobin.fr/ ). Qu'il se rassure, quand Firmin traverse la cour de la mairie (sans orangers), tout le monde se fend la pêche (à défaut d'oranges) et sort vite fait du présent site.

Il fut un temps où les choses étaient plus simples, des spadassins tout de noir vêtus posaient un Luger P08 sur la table de nuit aux aurores glacées.

Nota : bientôt dans cette sage apparition d'une nouvelle marionnette façon "Guignols", "Seb Septzéros".

 

 

RÉGIONALES : LA GAFFE DE L'HIRONDELLE

 

 

 

MAJ 24.11 : C'est bien l'hirondelle à MORIN qui a déposé plainte, pour des propos sur son maquillage un peu exagéré à mon goût. Le style satirique consiste à forcer le trait, tradition bien Française (que l'Islam cherche à interdire en rétablissant le délit de blasphème), qui a donné les chansonniers, les Guignols, Le Canard Enchaîné, la revue de presse de Paris 1ère, et j'en passe. J'ai bien précisé à l'OPJ que c'est parce que notre fausse vraie ingénue s'est retrouvé tel une rose qui déclose en 4ième sur la liste du garagiste, que je me suis intéressé à son cas, et qu'à partir du moment où on devient une femme publique -- si j'ose dire -- on est censé accepter le débat démocratique et donc prendre forcément des coups.

On voit mal Nanard déposer une plainte pour "roitelet", alors que c'est particulièrement désobligeant.

D'ailleurs, à y réfléchir a posteriori, l'oiselle aurait été noyée discrètement dans la liste (par exemple 11° comme Serge Tougart), il n'est pas certain que les curieuses petites souris se soient intéressées à son cas.

Autant dire que ça va partir au classement vertical, la seule machine qui fonctionne bien au parquet. Parquet dont l'attention est maintenant éveillée, et ça c'est jamais bon pour des conspirateurs.

Ceci étant, notre ingénue -- si j'ose dire -- a fait une grossière erreur politique, probablement SANS EN RÉFÉRER aux grands chefs, qui doivent être salement contrits, vu la tête qu'ils faisaient hier soir à une réunion publique clairsemée. En plus, elle a déposé le 25.10, pensant bien faire, et vu le train de sénateur de Thémis, ça fait un mois. De l'eau a coulé depuis sous les ponts de la Touques, et les révélations se sont enchaînées.

Sans compter l'effet boeuf halal sur les administrateurs de la SCA, qui tiennent plutôt à la discrétion pour cuisiner leur tambouille en famille. Du remontage de bretelles en perspective (non, non, je n'ai pas dit de sous tif PIMKI).

De plus, dans le monde de cette entreprise aussi opaque que monstrueuse qu'est la nébuleuse LECLERC, la règle est plutôt de fermer sa goule, et en tant que chérie du boss, la miss n'est pas habituée à se faire mettre en boîte.

Il a fallu expliquer au préalable à mon inspecteur les tenants et aboutissants (PORTE -- SCA -- INTERCOM -- SHEMA -- Rodolphe THOMAS -- PORTE en 4ième), bon c'est vrai que c'est un peu obscur quand on n'est pas initié, un vrai scénario de polar.

Après tout, s'il veut tout piger (et le procureur aussi), il suffit de lire ce canard infâme, c'est limpide.

En sortant, d'un pas décidé, je suis allé prendre rendez vous avec le camarade Bricombert (OUEST FRANCE, absent), qui a bien reçu mon communiqué.

Difficile maintenant que l'éblouissante est tombée dans le panneau, de refuser d'informer les électeurs ébahis de ce dépôt de plainte d'une candidate aux régionales contre un journaliste, certes amateur. En plus, OUEST FRANCE avait cité comme source l'ECHO JOLI pour donner le nom de la mystérieuse.

Un peu de solidarité que diantre.

A suivre demain pour d'autres révélations.

 

 

 

 

 

 

 

RÉGIONALES : LA NÉBULEUSE

 

 

 

MAJ 21.11 : La publication de la photo (choc façon Paris Match) des agapes de bas de gamme de la coterie anti-Lisieux a semé le trouble dans les esprits. Je rappelle qu'une photo glanée sur internet peut être publiée sans souci (c'est même le principe de ce système destiné à disperser la connaissance humaine sur tous les ordinateurs de la planète afin de les récupérer après une guerre nucléaire (ou biologique telle que nous la promet Valls)).

J'attend d'autres captures d'écran gratinées.

Intéressons nous maintenant à la SCA Normande. C'est un honorable correspondant qui cause, l'Echo Joli n'ayant pas fait de vérification faute de temps.

-- Première intervention : "c'est 25 hectares soit 250 000 m². Le prix dans l’immobilier est au m² à Lisieux pour du terrain industriel environ 11/12 euros le m², soit pour 250 000 m² x 12 = 3 000 000€ hors droits, à financer. 3m€ c’ est une somme pour un terrain qui dans l’immédiat va rester en l’état en attendant de savoir quoi en faire (c'est ce qu'a déclaré l'employeur de Nathalie PORTE). Surprenant de laisser de l’ argent dormir ainsi !"

-- Deuxième intervention : la SCA, société coopérative d approvisionnement n’est pas propriétaire de ses murs mais locataire (NDLR, dans la ZI NORD, entre Cornu et le Super U).

Coté pair : il y a 20 parcelles mais le bâtiment principal parcelle AS 224 appartient à la SCI Touques Auge de Monsieur Bussolini.

Coté impair : il y a 6 parcelles, le bâtiment du devant, parcelle AS 135 appartient à la SCI Verte Vallée de Monsieur Bussolini.

(NDLR, on notera les noms bucoliques pour des bâtiments en tôle à l'architecture dégueu).

Monsieur Bussolini est l’un des administrateurs de la SCA. Ainsi, la SCA loue des entrepôts à des SCI qui sont détenues par les administrateurs de la SCA, c’est de l’ingénierie financière à vocation patrimoniale, c’est légal.

Donc les 25 hectares de la ZAC de Glos (INTERCOM+SHEMA) n’ont pas été achetés par la SCA mais par les SCI patrimoniales des adhérents, administrateurs de la SCA, le "mouvement" Leclerc fonctionne en vase clos entre patrons de magasins, qui sont des administrateurs de la SCA et qui ont leur SCI patrimoniale, ainsi les loyers de la SCA tombent dans leurs poches."

NDLR : on croirait lire une description de la Scientologie (excellent reportage récent à la téloche), voire des annexes cathos style Oblates.

NDLR : L'écho Joli a demandé à LINTERCOM une copie des contrats de vente, autant dire qu'il va falloir une perquisition dans les règles de l'état d'urgence pour les avoir. Si le camarade procureur Pamart veut bien me donner un coup de main. Merci d'avance.

 

A suivre !

 

 

 

 

RÉGIONALES : PORCINET HAUTE TRAHIS0N !

 

 

 

MAJ 21.11 : Rodolphe THOMAS et Bernard AUBRIL, en recrutant l'ingénue (en politique, ailleurs c'est autre chose) Nathalie PORTE, ont fait une gigantesque connerie. Il en est ainsi avec ceux qui souffrent du délire de puissance, qui se croient intouchables, ils commettent des erreurs de débutants.

La photo ci-dessus est accablante, c'est une capture d'écran effectuée par une petite souris. Irréfutable. On y voit de face, de gauche à droite, Jérémy Gouret, allias Jérémy Cricket un clone du roitelet, Jean Paul Salles, cestui qui veut depuis dix ans "me casser la gueule" spadassin porte-flingue VCL de Nanard, notre visqueux rondouillard Porcinet, alias Emmanuel Thillaye, et de dos Serge Marie, puis Frédéric Porte "Frédo Sizéros". Cliché Nathalie Porte.

Cette cabale de conspirateurs explique tout. Porcinet est en effet un super pote avec le plein aux as Frédo Sizéros, affameur des paysans Augerons (et des autres), dont l'objectif "naturel" (je suis dans le commerce) est de conquérir des parts de marché pour mettre du gaspi dans la Porsche, la seule variable d'ajustement étant de capter les derniers clients qui résistent au Big Brother de la grosse bouffe de sa grosse surfiasse LECLERC. Pour cela, quoi de plus efficace que de s'attacher les services de l'adjoint au commerce qu'est Porcinet, de l'inviter à sa table recouverte d'une nappe en papier de prolo. La date de l'embauche de cette recrue de choix est encore floue, un an et demi à la grosse.

Tout s'explique de manière lumineuse :

-- Le limogeage du "manager de centre ville", qui a sans doute commencé à faire son métier en analysant la situation dans un premier temps, et qui a dû finir par découvrir qu'il se faisait manipuler par l'adjoint au commerce, qui n'a d'autre objectif que de favoriser les desseins du patron du magasin LECLERC,

-- L'insistance avec laquelle notre Firmin des Marquises veut l'implantation du Multiplex, car il est certain que cela va dézinguer tout le commerce de centre ville, et poignarder le marché séculaire dans le dos,

-- Cerise sur le gâteau, la propulsion en 4ième place de la Mata Hari du groupe LECLERC dans l'assemblée régionale, Nathalie PORTE, l'Hirondelle de MORIN, pour faire profiter les petits copains des autres magasins de la nébuleuse LECLERC de la future NORMANDIE, déjà tous clients (et administrateurs) de SCA NORMANDE.

Comme preuves irréfutables de la collusion des membres de cette sorte de camora, il suffit de consulter ce qui suit.

Emmanuel Thillaye est un traître. Il a perdu toute crédibilité pour défendre les commerçants, artisans et professions libérales de centre ville. Il n'a qu'une seul issue, la démission de son mandat municipal et de son poste de suppléant du roitelet dont les pieds d'argile commencent sérieusement à se ramollir, car ce sont ses turpitudes, voire corruption (qui reste à prouver), qui lui ont permis d'accéder à ces fonctions.

Il est clair que ce sont Rodolphe THOMAS et Bernard AUBRIL, au courant et alimentant ces liaisons dangereuses, pour le plus grand bénéfice de la SHEMA, à l'insu de Jean Léonce Dupont (c'est sûr), des grands chefs de LR (ex UMP), et probablement d'Hervé MORIN, qui ont cru bêtement que personne n'allait fouiller dans leur marigot. Raté.

Et encore, votre excellent journaliste d'investigation amateur en a des gratinées à vous raconter au prochain épisode.

 

 

 

 

 

CONVOCATION CHEZ LES COW BOYS 

 

DU "SERGENT" GARCIA

 

 

MAJ 21.11 : Je vais donc avoir le plaisir de revoir mes keufs préférés, manque un, le capitaine Hennequet, roulé dans la farine par un coup tordu à ma façon, qui lui avait fait dire : "vous auriez fait un bon flic". Je veux mon n'veu. Et surtout un spécialiste du renseignement, ayant brillamment entamé ma carrière amateur civile dans les rangs de la grande muette à l'ancienne, sabotée par Chirac, on voit bien aujourd'hui quel désastre patriotique cela a entraîné.

On notera qu'il y a une "victime" qui "juge diffamatoires", avec ses petits bras, DES articles de l'Echo Joli, et le flou artistique, car la convocation stipule de se munir de pièces, non citées. Il y a eu une plainte, il y a au bas mot quinze jours, vu les lenteurs de Thémis, et de l'encombrement du commissariat. Le procureur, David Pamart, d'après des bruits dans les couloirs du pince fesse de mise en place de l'AGGLO, "s'intéresserait à l'affaire" des régionales. A priori, selon ses déclarations, il est plutôt jugulaire jugulaire. Mais bon, le roitelet, on le connaît, il a l'art de cirer les pompes pour se mettre dans la poche des "potananard".

Si c'est notre hirondelle, elle est cuite de chez cuite et son garagiste avec. Car les sondages montrent que le FN suce la substantifique moelle de LES REPUBLICAINS, et serait en tête dans la majorité des régions, avec le PS en deuxième, et le marigot de droite sans couilles en trois. Logique. Mais reste une quinzaine.

Il est possible qu'il s'agisse de quelqu'un d'autre, la mère du trisomique aux 650000€ de taxi, les proches des assassins de Thierry Pichard (poussés au crime par le bellâtre de Livarot, qui a eu du mal à digérer ), etc...

A suivre...

 

 

 

 

 

 

RÉGIONALES : AFFOLEMENT CHEZ LES CHEFS ?

 

 

 

 Sont y pas mignons tous les deux, comme la fifille au roitelet, la Céline. Bon le vieux de l'hirondelle vend du halal dans son épicerie,

il n'y a pas de petits bénéfices si on veut se payer une Porsche, lequel halal finance la mosquée, et après les sous donnés

aux Imams, va savoir ce qu'ils deviennent. Par exemple pour financer l'endoctrinement des 150 fichés S de Basse Normandie,

dont un dénommé Fabien Clain, un Alençonnais, auteur du communiqué sur les attentats de Paris ?

 

 

LE ROITELET CONVOQUE A CAEN ? MAJ 18.11 : C'est franchement pas de bol, les lecteurs de l'ECHO JOLI sont tous des petites souris potentielles. Donc jeudi dernier, au petit matin, le char municipal fut garé par notre roitelet (à côté des marquages au sol, soit dit au passage) place de la gare. L'histoire ne dit pas si notre économiseur de 100000€ sur le dos des gosses de la crèche a payé le parcmètre avec nos sous.

En sortent notre brosse à reluire déconfite et contrite, Paul Mercier, et "une dame brune aux cheveux courts". 

Tous trois ont pris le dur vers Caen. Il se dit que c'était pour une soufflante avec pipo à douze trous au siège du parti des godillots à Sarko, LES REPUBLICAINS.

On en saura plus un jour. Le sujet était évidemment Nathalie PORTE.

Il se confirme de plus en plus que Jean Léonce Dupont et les grands chefs à plumes LR n'étaient pas au parfum du coup tordu concocté par le garagiste et le roitelet.

 

LE CHÉRI DE NATHALIE MAJ 18.11 : Le tendre et cher de "Nath du douze" (facebook), la remplace dans les réunions publiques quand madame ne peut se libérer de ses casseroles. C'est ainsi qu'il a été présent seul à quelques réunions.

Ce monsieur qui pèse "six zéros" minimum a des goûts simples, cela va de soi. Il y gagne un surnom.

Voici donc des images extraites de sa page facebook. Un vrai sans-dents, ce type, un authentique prolo. Effet boeuf carotte garanti sur le paysan au bord du suicide. 


 

 

 

 

RÉGIONALES : MUTINERIE GÉNÉRALE

 

 

MAJ du 12.11, COMMUNIQUE DE PRESSE : On va bien voir s'ils ont les couilles pour le publier. Pourtant le langage est châtié, soit poli à la dame dit merci.

 

"En tant que responsable élu de la section MODEM de Lisieux, il est légitime que je donne mon sentiment sur la présence intrigante de Nathalie PORTE en quatrième position sur la liste menée par Rodolphe THOMAS (liste Normandie Conquérante d'Hervé MORIN). Si j'en crois la presse, je ne suis pas le seul à m'étonner, certains membres de l'UDI et LES REPUBLICAINS ont protesté.

La présence en position éligible d'une illustre inconnue, Nathalie PORTE, encartée (de complaisance ?) LR, aucun militant de ce parti de ma connaissance ne l'ayant vue dans une réunion, pose problème.
Cette personne est censée représenter Lisieux et le Pays d'Auge et il va de soi que c'est Bernard Aubril qui a forcément suggéré cette candidature. J'ai donc eu le temps de me renseigner sur le profil de cette candidate.
Il se trouve qu'elle travaille à la SCA Normande, et qu'elle est la femme ou la compagne du directeur du magasin LECLERC de Lisieux.
Elle est également liée d'amitié avec Céline Corblin, la fille de Bernard Aubril, et admiratrice des exploits d"Emmanuel Thillaye, agent immobilier, qui est lui même adjoint à la municipalité de Lisieux et suppléant de Bernard Aubril en tant que conseiller territorial.

Dans le même temps, nous apprenons que la SCA Normande achète 25 hectares de terrain sur la zone des Hauts de Glos à la SHEMA. Cette zone de 80 hectares, vide, s'avère être un désastre financier. A une semaine de décalage, ce n'est pas vraiment discret. La SCA déclare dans la presse qu'elle... ne fera rien de ces terrains pour le moment.

On peut légitimement soupçonner une opération de complaisance, qui a fatalement une contrepartie, c'est ainsi dans les affaires.

Pour l'anecdote, la SCA et le Centre Leclerc sont des sponsors vitaux pour le Vélo Club Lexovien, dont le président est Aubril Bernard. Le foot et d'autres clubs sportifs sont aussi bénéficiaires des largesses de ce sponsor omniprésent.

Le directeur de la SHEMA était présent lors de la finalisation de cette vente.
Le président de la SHEMA n'est autre que Rodolphe THOMAS, tête de liste MODEM de la liste dont fait partie Nathalie PORTE.
Aucune personne sensée ne peut donc croire un seul instant que Nathalie PORTE a été choisie pour son engagement au service des électeurs, mais que les raisons sont ailleurs.

Il ne manque pas de femmes politiques à Lisieux et alentours ayant quelque expérience d'un mandat électif figurer sur cette liste.

De plus, introduire une personne de cette nature dans une assemblée régionale n'est pas sans conséquences : la Région assume des missions de formation et d'aide au développement, quoi de plus facile que les orienter en fonction des intérêts de l'employeur de Nathalie PORTE. Qu'en pensent les concurrents du groupe LECLERC, importants pour l'économie locale (CARREFOUR dont le siège est à MONDEVILLE par exemple) ?

La SCA Normande, comme toutes les centrales d'achat, a été l'objet de manifestations spectaculaires de la part des agriculteurs du Calvados, qui savent bien qui les affame. Mettre en 4ième position sur une liste cette femme est une provocation pour le monde paysan, si influant dans le Calvados. Quelle maladresse !

Il va sans dire, qu'une telle situation est pain béni pour le FN sur le thème tous pourris, affairisme, copinages et j'en passe.

Pour ce qui me concerne, il est hors de question de participer à la campagne, et je crois savoir que c'est aussi le cas à l'UDI et LR locales. Je reste adhérent au MODEM, estimant que la dérive affairiste de Rodolphe THOMAS est un avatar qui va lui coûter cher.

 

 

Post intercepté sur la page de la fifille à Firmin, la sous petite reine à pédales de son papounet.

Bon, le roitelet a passé l'âge de chausser des préservatifs, il ne risque rien lorsque l'heure du retour d'ascenseur aura sonné.

 

 

 

MAJ du 11.11 : La rébellion a commencé lors d'une réunion à Vire, où quelques agacés, lassés de la boucler et suivre les consignes des chefs, ont quelque peu "chahuté" la camarade Morin, aux cris de "y'a de la magouille", "je vais voter Front National". Il faut dire que les premiers "Bocains", un pays où il y a plus de vaches que d'habitants jetés sur la paille par les ogres des grosses surfiasses, Leclerc en tête, étaient 12ième et 17ième, à comparer avec la chérie de Lisieux, soldate inconnue au bataillon avec godillots quand même, la parachutiste de Leclerc soit disant adhérente à LES REPUBLICAINS, dixit la Dufourette (Nicolas Dufour, caporal fourrier "actif", mais "esclu" de la liste), 4ième sans avoir jamais distribué un tract de sa vie.

Deuxième étage, Papotiche (Sylvie Grandin) et son cow-boy de service Johnny Be Bad (Johnny Briard), UDI, ont rué dans les brancards dans la feuille de chou lue par "trois pleupleus", le Pays d'Auge, sous la plume tremblante de trouille de mon grand copain pro Julien Lagarde. Ca a "grincé des dents", le crissement étant proportionnel à la dimension des dents à rayer le parquet de la mégalo du porteur de mâchoire. OUEST FRANCE s'est pour le moment abstenu, il faut dire que citer l'Echo Joli comme source d'info authentique pour dénicher la représentante planquée du Pays d'Auge sur la liste du garagiste a du motiver un festival de sonnailles de cloches à faire se pâmer les ossements de Sainte Thérèse dans leur châsse.

Si la candidature du "péquenot" papy Tougard est légitime, l'irruption de la candidate de la galaxie Leclerc mérite quelques quolibets.

Terrorisé par son audace, Julien Lagarde (toi de tes ennemis) a quand même précisé que la "non contaminée" était la légitime du dirlo du centre Leclerc, mais en cachant à la "populasse" des électeurs que la boîte où elle va au turbin est la SCA Normande qui vient d'acheter 25 hectares à la SHEMA, dont le président est le garagiste d'Hérouville Rodolphe Thomas, tête de liste. Il n'y a que l'Echo Joli, qui voit "la magouille", "les copinages", les "manoeuvres politiciennes" partout, à avoir fait le rapprochement avec cet achat si miraculeux qu'il en est suspect.

Bref, les militants MODEM (à part une "référente" à la masse), l'UDI et LES REPUBLICAINS vont rester tranquillement au coin du feu dans leurs charentaises, voire tirer dans les gonds de la porte.

Papotiche est lucide : "voilà pourquoi les électeurs se tournent vers le Front National".

Vu le faible écart entre la liste de la droite molle bancale, et le risque de voir une taupe des financiers affairistes du groupe Leclerc siéger en direct live au conseil régional, l'effet boeuf est garanti dans les campagnes. Si le FN local est pas trop abruti (si si, il y en a aussi), l'exploitation de cette "magouille" va faire tomber la liste Hervé Morin -- Rodolphe Thomas, ou je ne m'y connais pas.

Après avoir fait perdre Yvette, puis Leteurtre, puis Le Héricy, même pas besoin de me fendre d'un tract. Il a suffit d'être un peu curieux, et de passer le costume de héros de "super-investigation" il y a trois semaines. Ta ta ta ta...

La SCA Normande, comme toutes les centrales d'achat, a été l'objet de manifestations spectaculaires de la part des agriculteurs du Calvados, qui savent bien qui les affame. Mettre en 4ième position sur une liste cette femme est une provocation pour le monde paysan, si influant dans le Calvados. Quelle maladresse !

Il va sans dire, qu'une telle situation est pain béni pour le FN sur le thème tous pourris, affairisme, copinages et j'en passe.

 

 

 

 

MAJ du 05.11 : Les révélations de l'ECHO JOLI ont fait mouche en particulier à l'UDI locale, ça râle. De là à enguirlander Jean Léonce Dupont avec des noms d'oiseaux du Pays d'Auge, faut pas non plus exagérer. Chez LES REPUBLICAINS, c'est pas mieux, ça renâcle, surtout que la donzelle est censée avoir sa carte du parti.

Bref, une belle brochette de militants, dont certains efficaces sur le terrain, va rester tranquillement dans ses pantoufles, voire dénigrer ce tour de passe passe.

Pas comme ça qu'on gagne une élection.

L'affaire est quand même très embêtante pour le garagiste d'Hérouville, d'où un silence radio assourdissant.

Vont ils passer en force et laisser cette tache indélébile sur la liste définitive remise à la préfecture, mystère. Ils ont jusqu'au 10, ce qui donne le temps de la réflexion.

 

 

 

 

 

RÉGIONALES : L'HIRONDELLE DE MORIN

 

 

 

MAJ du 04.11 : Pas un mot évidemment dans la presse papier aux ordres, les merdias, la rédaction unique de Lisieux, petit soldat obéissant au Roitelet, s'est encore une fois exécutée. Après ces mecs te donnent des leçons de journalisme.

Dans sa dernière lettre d'information, MORIN nous parle des paysans. Il y aurait pas eu comme une manif récemment, avec moult tas de fumier et de pneus, pour bloquer la SCA Normande où l'hirondelle Nathalie Porte bosse ?

Ce n'est pas un hasard si "les bouseux" ont ciblé leur principal affameur.

Autre idée : et les concurrents de LECLERC, Carrefour, Super U ou autres, ils en pensent quoi de se retrouver avec une taupe aux premières loges au Conseil Régional ? Faut vous remuer les fesses et assaillir MORIN et THOMAS les gars, car sinon vous allez vous faire empapahouter bien profond avec des plugs anals en promo. Pas au courant ? T'as qu'à avoir un réseau de petites souris comme moi, crétin.

Bon, reste à savoir si les jeux sont faits, c'est à dire la liste déposée en Préfecture. Ils ont jusqu'au 9 novembre. Après les dés seront jetés, et cette liste marchera la queue entre les jambes à la défaite face au FN.

 

 

 

L'HIRONDELLE DE MORIN

 

 

 

 

MAJ du 30.10 : Evidemment, il fallait s'y attendre, vu le scandale politico-financier, c'est tout le monde aux abris. Le sondage BVA est très instructif : au premier tour la liste FN emmenée par le Secrétaire général du parti et député européen Nicolas Bay ferait 27%, se classant deuxième derrière LR/MODEM/UDI – 32% – mais devant – bien sûr – le PS – 23% – EELV recueillant 7%. Et au second tour, le FN se hisserait à 30%, en troisième position.

Il suffit d'un rien pour faire basculer les électeurs de droite, et 2.5% y pourvoient. Il est clair que la gauche va se faire nettoyer.

 

 

MAJ du 29.10 15h : C'est parti, tout le monde a reçu ma littérature. A suivre.

 

 

 

 

L'ECHO JOLI source de OUEST FRANCE, c'est le monde à l'envers !

 

 

 

MAJ du 29.10 : Votre journal d'investigation préféré a donc fait le point hier sur le sujet. On notera que la presse papier, la rédaction unique, encore une fois, ne donne pas à ses lecteurs la vérité sur le tour de passe passe qu'ont joué à tout le monde le roitelet et le garagiste d'Hérouville.

Afin que nul n'ignore, le texte suivant va parvenir à qui de droit, ce jour à 14h. Car il n'est pas certain qu'Hervé Morin, Jean Léonce Dupont, Sophie Gauguin, Philippe Lallier et Joël Bruneau, entre autres, soient "au parfum".

-------------------------------

"Sur la liste LR/UDI/MODEM/CPNT la présence en position éligible d'une illustre inconnue, Nathalie Porte, encartée (de complaisance ?) LR, aucun militant de ce parti de ma connaissance ne l'ayant vue dans une réunion, a de quoi étonner.

Je dois dire avoir été quelque peu surpris qu'elle soit quatrième sur la liste, et donc élue avec certitude. Ce qui n'est pas banal pour un des seuls membres de la liste qui n'a jamais été élu.

Cette personne est censée représenter Lisieux et le Pays d'Auge et il va de soi que c'est Bernard Aubril qui a forcément suggéré cette candidature. Celui-ci est est coutumier du fait de favoriser des femmes qui lui sont dévouées, qui le lui rendent bien en exécutant ses ordres, et qui ne risquent pas de lui faire de l'ombre.

J'ai donc eu le temps de me renseigner sur le profil de cette candidate.

Il se trouve qu'elle travaille à la SCA Normande, et qu'elle est la femme ou la compagne du directeur du magasin Leclerc de Lisieux.

Elle est également liée d'amitié avec Céline Corblin, la fille de Bernard Aubril, et admiratrice des exploits d"Emmanuel Thillaye, agent immobilier, qui est lui même adjoint à la municipalité de Lisieux et suppléant de Bernard Aubril en tant que conseiller territorial. Il suffit de consulter la page facebook de Madame Porte. On travaille en famille, c'est du népotisme avéré.

Dans le même temps, nous apprenons que la SCA Normande achète 25 hectares de terrain sur la zone des Hauts de Glos à la SHEMA. Cette zone de 80 hectares, vide, s'avère être un désastre financier, puisque très peu d'entreprises se sont implantées (quelques garages qui ont laissé derrière eux des friches industrielles vastes en centre ville). A une semaine de décalage, ce n'est pas vraiment discret. Il semble que cette vente ait été faite dans l'urgence, probablement une date buttoir dans les contrats ou lois qui régissent cette zone, ou des échéances financières douloureuses pour la SHEMA (en cours de vérification).

La SCA déclare dans la presse qu'elle... ne fera rien de ces terrains pour le moment. On peut légitimement soupçonner une opération de complaisance, qui a fatalement une contrepartie, c'est ainsi dans les affaires.

Pour l'anecdote, la SCA et le Centre Leclerc sont des sponsors vitaux pour le Vélo Club Lexovien, dont le président est Aubril Bernard, peut être bientôt sur la sellette pour prise illégale d'intérêt dans un mélange des genres dont il a le secret pour son critérium. Le foot et d'autres clubs sportifs sont aussi bénéficiaires des largesses de ce sponsor omniprésent, ce qui permet par ricochet de limiter les subventions publiques.

Le directeur de la SHEMA était présent lors de la finalisation de cette vente.

Le président de la SHEMA n'est autre que Rodolphe Thomas, tête de liste MODEM de la liste dont fait partie Nathalie Porte.

Aucune personne sensée ne peut donc croire un seul instant que Nathalie Porte a été choisie pour son engagement politique au service des électeurs, mais que les raisons sont ailleurs.

Bernard Aubril et Rodolphe Thomas étaient de connivence sur cette étrange nomination, mais il n'est pas certain que les responsables des autres partis soient au courant des tenants et aboutissants de cette histoire. Notons que des militants LES REPUBLICAINS et UDI sont interloqués.

 

Il ne manque pas de femmes politiques à Lisieux ayant quelque expérience d'un mandat électif pour remplacer cette personne qui de toutes façons n'aura aucune influence sur les décisions de la Normandie réunifiée. C'est très grave pour Lisieux, qui va continuer à s'enfoncer.

De plus, introduire une personne de cette nature dans une assemblée régionale n'est pas vraiment démocratique.

 

Il va sans dire, qu'une telle situation est pain béni pour le FN sur le thème tous pourris, affairisme, copinages et j'en passe.

Pronostic : la liste Rodolphe Thomas sera battue par le FN compte tenu du faible écart, à cause de cette nomination suspecte."

 

 

 

 

EDITO du 24.10 : La désignation par Rodolphe Thomas et Bernard Aubril de Nathalie Porte alias "L'HIRONDELLE", illustre inconnue qui partage la couche du directeur du centre Leclerc, pour représenter Lisieux (et finalement tout le Pays d'Auge), pose un réel problème politique. Et qui plus est, elle est en 4ième position, c'est à dire que même si le FN colle une pâtée au garagiste d'Hérouville, elle sera élue quoiqu'il arrive.

Il faut dire que l'heureuse élue éligible est une grosse copine de la fifille sous-princesse du roitelet (Céline Corblin) et une admiratrice sans bornes de notre cher Porcinet (alias Emmanuel Thillaye, futur conseiller territorial quand le tronc va lâcher), pour ses exploits immobiliers.

Les petites souris sont sur la brèche pour cerner les contours de cette décision aberrante. Rappelons au passage que la SCA et Leclerc financent abondamment le VCL et le foot.

Nous sommes en effet en plein dans un mélange des genres sulfureux. Thémis a certes des problèmes de balance avec la Taubira, mais il y a des limites à son aveuglement.

Adhérent au MODEM, et pas du tout exclu, vous comprendrez bien que ça me gène un peu d'aller distribuer des tracts pour la liste d'union LR/UDI/MODEM, pendant que la Nathalie reste bien au chaud dans ses couettes Décathlon.

D'autant plus que cette stupidité est pain béni pour la liste FN qui aura beau jeu de battre le tambour du populisme basique sur le thème "tous pourris", "connivence politiques-financiers". Les sbires de la Marine, ils savent faire.

A gôôôche, les vieilleries du PS, jalouses comme des tigresses, hurleront au droit de cuissage, au machisme en dessous de la ceinture, face aux vertus supposées de la fornication du mariage pour tous, pour toutes et tous ensemble, tous ensemble.

Bref, après Yvette, Leteurtre, Le Héricy, c'est au tour de Rodolphe.

La cocotte se pavanait ce midi au Rallye, sans dire bonjour aux sans-dents, ni même à la Clotilde.

Ses m..., zut, ses parrains, étant Rodolphe Thomas et Bernard Aubril, son look faisait forcément partie des critères de choix, car elle n'a évidemment pas été débauchée pour ses compétences en matière de vie publique au service de la plèbe. C'est papy Tougard qui va s'y coller.

A franchement parler, vu la vulgarité de la tartine de maquillage et la doudoune en plastique de chez Euro Diff, je n'ai pas les mêmes critères de sélection en matière de sexe faible que le garagiste et le roitelet.

 

 

 

 

 

Sur le site TENDANCE OUEST, une pub Leclerc, le ton est donné. Il n'y a que 22 personnes sur 23,

et la 4ième sur la liste, Nathalie Porte, brille par son absence au premier rang. Sur toutes les photos, elle se planque,

ou on la prie gentiment de dégager, ou elle a de bonnes raisons pour se faire discrète, vu la taille

du scandale politico-financier à venir.  Ca commence bien.

Remarquez, à Lisieux, ce sont les potiches qu'on planque au dernier rang.

 

 

 

 

 

MAJ du 21.10 : Outre notre miss Leclerc, il y aura un autre candidat du Pays d'Auge sur la liste LR/MODEM/UDI, Serge TOUGARD, maire de Fauguernon (244 gaulois de race Morano), super pote à Nanard s'il en est, et premier vice-président de LINTERCOM, qui vient de vendre 25 hectares au groupe du chéri de la chérie ci-dessous. Décidément, on fait sa tambouille en famille. Pour l'anecdote, il était prévu au départ dans le purgatoire des non éligibles, et ne devrait sa remontée à la 11ième place qu'à cause de la nécessité d'avoir un "péquenot" (sic) authentique sur la liste d'élus tous urbains.

Un bon moyen aussi de le mettre sur la touche de l'âpre compétition pour la présidence de la future agglo, où c'est loin d'être gagné pour le roitelet (qui s'était fait torcher par François Aubey pour le SCOT, qui couvre le même territoire).

 

 

 

MAJ du 19.10 : Les petites souris ont encore bien travaillé. Le nom de la candidate aux régionales qui sera sensée représenter notre ville où tout s'écroule est Nathalie Porte, épouse du directeur de LECLERC.

La dame ayant sa trombine sur les Copains d'Avant, nous publions son minois ma foi pas trop pathétique. Elle a toutefois un petit handicap, elle n'est pas blonde aux yeux bleus. Comme par hasard cette désignation un peu surprenante, mais qui cadre bien avec le système de népotisme mis en place par le roitelet, intervient alors que LINTERCOM vient de vendre 25 hectares à la SCA Normande. C'est fortuit bien entendu. Ca commence à faire beaucoup quand même.

Notre roitelet UBUesque a donc bien éliminé, de mèche avec son grand copain d'Hérouville, tous les membres de son équipe qui auraient pu lui faire de l'ombre. Pour Lisieux, en terme d'influence sur les décisions dans la future Normandie, c'est un désastre de plus.

Etant donné l'aspect novice, elle fera comme tant d'autres, ce qu'on lui dit de faire. Vu son métier, ça sent quand même le mélange des genres entre les grosses surfiasses et les politiques, genre complexe militaro-industriel. Et ça peut faciliter les intérêts de la SHEMA (très impliqué dans le dossier Ellipse et les Hauts de Glos), dont le président n'est autre que Rodolphe Thomas, sa tête de liste http://www.shema.fr/notre-actionnariat.php .

Même un gendarme rit dans la gendarmerie pourrait y perdre son latin.

Je te tiens, tu me tiens par la barbichette...

 

 

 

 

 

 

 

MAJ du 18.10 : C'est acté, il n'y aura pour représenter Lisieux, la troisième ville du Calvados (depuis que Hérouville nous est passé devant), qu'un pot de jolie fleur (le mot potiche ayant été retiré du dictionnaire de ce site), une femme, aussi inconnue au bataillon que la fille spirituelle du roitelet, Pimprenelle, dont le nom ne nous est par encore parvenu, le poste à galène de l'ECHO JOLI étant en panne, c'est une petite souris qui se déplace et cela prend du temps.

Paul Mercier des Rochettes et je ne sais plus quoi encore, va pouvoir bouffer sa carte LES REPUBLICAINS acquise après forces courbettes vu son lourd passé Villiériste. Autre intrigant mis sur la touche, cette chère Dufourette. 

Il est évident que cette opération de sulfatage à l'ancienne, façon tontons flingueurs, s'est fait de connivence entre le roitelet et le garagiste d'Hérouville (Rodolphe Thomas, tête de liste MODEM). 

L'identité de la dame, comme dans le cas de la princesse aux pieds nus bibliothécaire à Beuvillers, une fois connue, les petites souris vont aller aux ragots comme d'autres vont au claque.